Mon Allociné
Alceste à bicyclette
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
<strong>Alceste à bicyclette</strong> Bande-annonce VF
facebook Tweet G+Google
Alceste à bicyclette Bande-annonce VF
Film : Alceste à bicyclette
3,6 pour 2 637 utilisateurs
Stars : Fabrice Luchini, Lambert Wilson, Maya Sansa, Laurie Bordesoules, Camille Japy
Mise en ligne : jeudi 8 novembre 2012
1. Choisissez la taille de votre lecteur
2. Copiez ce code dans votre blog ou site perso Selectionner
1 Bande-annonce & Teasers
<strong>Alceste à bicyclette</strong> Bande-annonce VF 1:43
Alceste à bicyclette Bande-annonce VF
682 673 vues
5 Extraits
<strong>Alceste à bicyclette</strong> Extrait vidéo VF 1:21
Alceste à bicyclette Extrait vidéo VF
15 002 vues
<strong>Alceste à bicyclette</strong> Extrait vidéo (2) VF 1:51
Alceste à bicyclette Extrait vidéo (2) VF
8 292 vues
<strong>Alceste à bicyclette</strong> Extrait vidéo (3) VF 1:56
Alceste à bicyclette Extrait vidéo (3) VF
6 977 vues
<strong>Alceste à bicyclette</strong> Extrait vidéo (4) VF 1:24
Alceste à bicyclette Extrait vidéo (4) VF
5 838 vues
<strong>Alceste à bicyclette</strong> Extrait vidéo (5) VF 0:57
Alceste à bicyclette Extrait vidéo (5) VF
6 214 vues
1 Emission d'actu ou bonus
<strong>La Minute</strong> N°1180 - Thursday 29 November 2012 5:50
La Minute N°1180 - Thursday 29 November 2012
69 606 vues

Commentaires

  • Nine_30

    Luchini en "Alceste" contemporain, ça s'impose comme une évidence. Un très bon duo d'acteurs, Luchini et Wilson, soutiendra certainement sans faillir le scénario. Le sujet est un peu particulier, il n'intéressera peut-être pas tous les publics mais ceux qui apprécient les films avec Luchini ne seront sûrement pas déçus. Et la bicyclette ? Je suppose que c'est un mode de locomotion tojours très usité dans l'Ile de Ré, pour une escapade au phare des Baleines par exemple.

  • patrick carter

    luchini est souvent très bon. Ici, le scénar n'est pas à sa hauteur.
    film décevant et emmerdant.

  • titicaca120

    moi j'ai aimé et passé un bon moment.
    Luchini est un acteur hors catégorie, toujours excellent, drôle et subtil.
    l'ile de Ré est merveilleuse.

  • cin?a75

    J'ai adoré ce film. Luchini et Wilson sont excellents.

  • Joachim V.

    au fait est ce que quel qu'un saurai le titre de la bande son (en particulier celui du violon a la fin...s'il y en a un) de la bande annonce?

  • wesleybodin

    Ma critique du film : http://www.lacritiquerie.com/c...

  • vieillemalo

    J'ai passé un bon moment ,mais je pense que sans ces deux acteurs ,le film aurait été très ennuyeux ! bon ,quand on aime Luchini ,ça le fait sans problème .Wilson est super aussi ,très bon duo qui "porte" le film !

  • TheWhiteKnight

    On ayant vue ce film je comprend mieux pourquoi les films francais ne s'exportent pas et nos acteurs aussi (ou très peu). Luchini est ultra représentatif de ces acteurs francais inexportable car vraiment has been. Notre cinéma n'est vraiment pas à la hauteur. Aucun de nos films ne fonctionnent à l'international(hormis quelques rares exceptions). Ce genre de film n'est pas fait pour en faire la promotion.

  • Nine_30

    Evidemment que sans ces deux acteurs, ce film aurait été, peut-être pas ennuyeux mais aurait perdu une partie de son sens. En effet, il a été quasiment taillé sur mesure pour eux : Luchini "est" le Misanthrope. On ne pouvait pas imaginer, à l'heure actuelle, un comédien qui soit plus près du rôle. Lambert est son interlocuteur, son ami-rival, qui met en valeur la situation. Le misanthrope ne pouvait pas rester seul sur scène, car alors on n'aurait pas pu constater sa misanthropie. Il lui faut la compagnie des autres pour qu'elle apparaisse au grand jour.
    Mais comme ça tombe bien ! Luchini aime Molière, il est le misanthrope et c'est lui qui joue le rôle. Tout va donc pour le mieux. C'est un "tout" dont il ne faut pas séparer les éléments.
    Quant à ceux qui n'envisagent un film que sous son aspect commercial (exportable ou non), no comment.
    Luchini, un "has been" ?! Un has been est une personne qui a été célèbre et qui ne l'est plus. Ce n'est donc vraiment pas le terme qui peut qualifier Luchini, bien au contraire.

  • lynelea

    DEJA VU LES ACTEURS. ça ne peut etre que bien interprété et un film intelligent; oui je vais aller le voir

  • M&D

    la fin est originale et très intelligente...

  • Bleugris14

    Film très agréable. Les acteurs sont épatants, en particulier Luchini qui reste impeccable dans ce registre!

  • Toumi92

    Thewhiteknight... ce qui est has been ce sont les commentaires de ce genre sur le cinéma français.

  • oueper76

    Lucchini pas exportable ? Philippe Le Guay pas exportable ? Lambert Wilson pas exportable ?
    Mais savez-vous de qui vous parlez ? Le propre fils de Georges Wilson ? Des gens d'exception pas exportables ? Cela reste à voir ! Ils seront exportables à moyen terme ou à long terme, peu importe, car ils rendent enfin hommage à Molière, à la culture française, à ce qu'elle a de spécifique.
    Il a déjà existé des excellents films britanniques sur Shakespeare. Ont-ils été exporté en France ? Pas beaucoup ou avec un "box office" (quel mot horrible !) minable. Car on atteint ici des parcelles occultes et magnifiques de ces vieilles et si belles cultures européennes.
    Qu'en a-t-on à faire de l'exportation ? Êtes-vous à ce point un commerçant de l'art, que dis-je ? d'un produit "culturel" ? Quelle expression atroce !
    Enfin, on retrouve avec des gens comme Ozon, Le Guay, Lucchini, Wilson, d'admirables réalisations, subtiles, comiques, émouvantes, sombres, de notre belle culture. Derrière la fausse "superficilialité" du propos on retrouve mine de rien dans un tout petit endroit de l'île de Ré, toute la société française, avec ses travers et ses côtés émouvants.
    Evidemment, cela redonne envie de lire "Le Misanthrope", certainement la comédie la plus sombre de Molière (notre grand dramaturge national que ça vous plaise ou non). Le Guay nous apparaît ici comme un Woody Allen propre à notre culture. On rit, mais on grince aussi des dents, on éprouve des émotions fortes, des incongruités, on s'y moque de tous ces amalgames égalitaristes minables (l'actrice de porno qui ne voit même pas la différence entre un film de cul et une pièce de théâtre), de ce déclin où l'on ne peut plus se moquer des Américains parce qu'ils manquent d'éducation. Si le film s'exporte, ils iront peut-être jeter un coup d'oeil à la traduction anglaise du "Misanthrope". Nous, je doute qu'on se préoccupe beaucoup plus d'autre chose que de séries télévisées comme "Le Docteur Morange". Comment louper l'évident parallèle avec Dr House. Oui, cela s'exporte et alors ? cela ne fait m....... que les midinettes. La version de Roméo et Juliette avec Leonardo de Capio est magnifique. Elle ne trahit pas un mot de Shakespeare et que des coups de flingue ! Et qui, parmi les spectateurs français, est revenu à une version française de "Roméo et Juliette" écrit originellement en anglais pour ceux qui ne connaîtraient pas la langue originale.
    D'un autre côté, lorsqu'on voit les médias minables qui détruisent le film, on se sent réconforté : entre les Incomestibles (je croyais qu'ils ne s'occupaient que de "musiques actuelles" ah, le joli mot politiquement correct !) et Télémagma (qui prétend avoir aussi son mot à dire en politique alors que je pensais qu'ils ne s'occupaient que de culture et de télé et éventuellement de cinéma), on est rassuré : la bave des crapauds n'atteint pas les étoiles.

  • oueper76

    Tarantino, derrière sa soit-disant distanciation du film d'action violent américain et la parodie qu'il en fait, est en fait un imposteur et un menteur qui adore le sang sans sens ; c'est un simple voyeur , on n'est pas jamais très loin du film d'horreur de série B à deux balles. Dire que ce gars a fait, ou fait partie du jury de Cannes ! On a compris maintenant pourquoi autant de films minables sont nominés à Cannes. L'imposture est totale. Dans Pulp Fiction, seul Travolta sauve un peu le film, c'est le seul qui se décale par rapport à cet embrouillaminis stupide et sordide. Je n'irai pas voir le dernier ; le scénario tient dans un dé à coudre et la bande-annonce est affligeante.

  • Pen Sardin

    Au début je ne voulais pas y aller (surdose de Luchini ; texte trop "théâtral", mauvais a priori, etc ...). Puis, sur l'insistance d'amis je me suis laissé convaincre. Ce fût une agréable surprise, inversement proportionnelle aux raisons de mon aversion pour ce film. Et je pense que le plaisir en était décuplé. En tout cas il en ressort qu'apprécier un film qu'on ne voulait pas voir au début est bien plus jouissif que de ne pas apprécier un film pour lequel on a des a priori favorables.
    Mis à part quelques situations rocambolesques qui n'apportent rien au sujet du film, je le recommande ... à ceux qui aiment et apprécient la beauté de la langue française.

  • Elise R.

    Je me suis retrouvée devant ce film par un pur hasard. Très agréable surprise. Luchini est toujours aussi exceptionnel, et très attachant. Mais surtout la manière dont le film est monté nous donne toutes les notions de théatre avec les raccords, le son et la position de la caméra. TOP !!

  • Esthel A.

    au plus prés des acteurs ce film m'a beaucoup plus. investi par molière fabrice luchini j'adore

  • Marion Al

    Super film. Un bon moment.

  • PLIOUTCH

    excellent !!!! du très bon cinéma . Luchini/lambert Wilson : jouissif !

  • Chris C.

    On a toujours un peu peur des films de Luchini, de sa façon de surjouer, de remplir un texte de sarcasmes un peu ratés, et puis en fait, il fait vraiment pitié dans sa baraque qui sent l'égout et sa chapka de déporté sibérien. C'est un bon scénario, les gags du vélo et du jacuzzi sont un peu ridicules, mais c'est une bonne occasion de redécouvrir nos classiques. Respirer le vide de la morte saison à l'ile de Ré. Bref, sûrement pas un chef d'oeuvre, mais sympa.

  • Melki Had?s

    Je n'avais jamais vu Fabrice Lucchini jouer aussi bien dans un film, quelle justesse, et quel crescendo. L'instant magique de l'apogée où il porte costume et chapeau, avec la musique, ce rythme, la mise en scène, c'est une oeuvre truculente.

  • elriad

    Un vrai bon film comme seul le cinéma français peut produire. Une intelligence de scénario, un sujet magnifique porté par deux excellents comédiens sans le moindre cabotinage, ou ni l'un li l'autre ne cherche à tirer la couverture à lui. L'intelligence de passer du misanthrope dans la vie à celui de Molière, la rivalité entre les deux personnages comédiens, tout est petite musique subtile et tellement bien vue. Un immense coup de cœur !!

  • Blueray-Gunner-squad

    Vous voulez de la critique rapide qui en a ?
    RDV ici et vous saurez si Alceste à bicyclette Gere ou si au contraire c est de la M....
    .com/2013/06/10/alceste-a-bicyclette-avec-fabrice-luchini/
    retirer simplement l espace a coté de .com

  • Judas-Iscariote

    Hermétique à Molière j'ai tout de même beaucoup aimé ce film. Luchini est toujours aussi excellent et Wilson parfait dans son rôle.

  • Carmen A.

    Un film dans l'air du temps

    À l'île de Ré, au milieu des (je paraphrase) petits blancs blonds à bicyclette, deux vieux acteurs répètent du Molière. L'un c'est la France qui a perdu ses repères, joue dans des séries télé et veut passer ses journées au soleil, "en string". L'autre, le misanthrope, c'est la France ancienne, authentique, qui regorge de spiritualité, mais qui est blessée dans ses valeurs par un monde vulgaire et dépourvu de scrupules. Le cadre, l'île, est le dernier rempart de la francitude, où malheureusement le pont est venu tout "ficher en l'air". Le tableau est désolant: les enfants du pays, les "petites filles blondes à bicyclette", ont perdu toute trace de leurs racines, elles ont été perverties (elles font du porno) par des étrangers infâmes. Et là, on va employer la pire forme que prend l'étranger, c'est-à-dire le rrroumain, car la starlette blonde, indigne héritière des petites blanches blondes à bicyclette va à Bucarest, "capitale mondiale du porno", pour sa carrière. Voyez-vous, c'est là qu'elles sont, toutes les pros. Mais avant que cette ultime salissure n'advienne, elle a la chance d'être sauvée, de retrouver ses racines culturelles et spirituelles. Une scène digne du pire nanar américain s'ensuit, où la starlette porno acculturée s'humanise à vue d'oeil en lisant une phrase du Misanthrope: elle a été fécondée par Molière. Le film est par ailleurs un petit festival de clichés, depuis l'italienne passionnelle, qui parle fort et gesticule beaucoup jusqu'au chauffeur de taxi, représentant de la France qui souffre.
    Et au milieu de tout ça, Lui, l'esprit misanthrope, lui qui a été si trahi par les autres, l'être humain fin, profond, pénétrant et amère, car il ne trouve autour que des inférieurs, des esprits grossiers et insincères. Lui, pétri de la culture de ses ancêtres, renfermé derrière ses remparts de mauvaise humeur pour se défendre d'un monde malhonnête et inhumain, Lui, le dernier représentant de ce pays ancien...Pour continuer dans l'esprit symbolique de ce film, on va juste dire:...lui, imbu de lui-même, aigri et acariâtre, lui qui va finir seul dans cette maison froide comme une cellule de pénitentiaire, à coté de sa fosse septique qui refoule, en train de fanfaronner dans son costume d'époque et de réciter, réciter...
    Un film au sous-texte odieux, soutenu par l'interprétation impeccable de Luchini et ponctué par quelques gags efficaces. Ces derniers n'arrivent cependant pas à supplanter jusqu'au-bout l'excès de gargarismes narcissiques.

  • Th?o B.

    Médiocre divertissement pour vieille bourgeoise aux prétentions intellectuelles. Le public de Luchini va adoooorer évidemment et y voir des subtilités artistiques grandioses et pourquoi pas une critique sans concession de la société actuelle à travers deux personnages que tout oppose mais qui se retrouvent dans la même vanité autour de Molière. Mais à vrai dire, c'est nul. On ne rit pas ou peu alors que l'on s'attend à une comédie; les quelques gags sont du réchauffé et n'éveillent même plus un sourire. Une Maya Sansa dans un second rôle absolument superflu... le tout traîne en longueur, c'est poussif et sans surprise. Les décors qui, s'ils ne nous emprisonnaient pas dans une Bretagne caricaturée auraient pu sauver la mise.Finalement, seul Wilson est exempt de critique: il a porté autant que possible un rôle gluant de stéréotypes quand Luchini est en fait (et comme toujours) Luchini et n'a toujours rien d'un grand acteur. Bref film à esquiver.

  • Marc P.

    L'ile de Ré est quand même assez loin de la Bretagne....

  • hao88

    euh ?

  • L'envol?e C.

    Pour retrouver Molière à notre époque, quoi de mieux qu'Alceste à bicyclette, critique à découvrir sur L'Envolée Culturelle, le journal associatif de la culture
    http://www.lenvoleeculturelle....

  • Henri Mesquida

    J'ai aimé ces duels à coup de vers.Ce pourrait être du Molière si celui-ci était né de nos jours et avait fait du cinéma.On n'évite quand même pas quelques clichés bien rampants.

Voir les commentaires