Mon Allociné
Mère et fils
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
<strong>Mère et fils</strong> Bande-annonce VO
facebook Tweet G+Google
Mère et fils Bande-annonce VO
Film : Mère et fils
2,5 pour 174 utilisateurs
Stars : Luminita Gheorghiu, Bogdan Dumitrache, Ilinca Goia, Natasa Raab, Florin Zamfirescu
Mise en ligne : mercredi 18 septembre 2013
1. Choisissez la taille de votre lecteur
2. Copiez ce code dans votre blog ou site perso Selectionner
1 Bande-annonce & Teasers
<strong>Mère et fils</strong> Bande-annonce VO 1:59
Mère et fils Bande-annonce VO
131 468 vues

Commentaires

  • Aspro

    Un film roumain qui nous plonge dans la vie de Cornelia Kerenes (Luminita Gheorghiu), une mondaine qui trouve sa vie bouleversée quand elle découvre que son fils Barbu (Bogdan Dumitrache) a été impliqué dans un accident de voiture. Bien que craignant le pire - il s'avère bientôt que Barbu était en fait l'agresseur et non la victime - il a accidentellement écrasé un jeune garçon, décédé tragiquement suite à l'événement. Cornelia est dévastée par ces nouvelles - et c'est une situation qui diminue progressivement, comment l'incident fonctionne comme un catalyseur pour une série de tribulations familiale.

    "Mère et fils" traduction bidon propose un dilemme moral intrigant, que nous considérons ce malheureux concours de circonstances de la mère du coupable, dont la principale préoccupation est d'assurer que son fils reste ne soit pas emprisonné. La vraie victime ici, c'est le jeune, l'enfant défunt et sa famille - encore que Peter Netzer décide plutôt de montrer de l'autre point de vue, en tapant dans la façon inhérente d'une loyauté familiale contraire à l'éthique en cours de ce genre cas .

    L'ensemble charnière du films tourne sur ce pivot, moment qui change la vie - et pourtant, nous n'avons même pas à le voir.Lla décision de Peter Netzer à ne voir le monde qu'à travers son protagoniste, Cornelia est perturba,nt - comme certaines conversations extrêmement importantes restent silencieuses, vu que dansla réflexion. Quand elle a découvert à propos de l'accident de voiture qu'elle regardait un opéra, qui est un peu ironique compte tenu de l'histoire est une tragédie pas trop loin de la forme d'art mélodramatique.

    Il ya plusieurs thèmes en jeu dans cette pièce multicouche de cinéma, comme nous le voyons comment une mère a perdu son fils dans un accident de voiture, tandis que l'autre a du mal à garder la sienne, comme il veut plus rien à faire avec elle. Il montre combien les gens peuvent prendre pour acquis, dépeignant la futilité de ce désaccord de la famille amère. Pendant ce temps, le dialogue est incroyablement naturaliste, comme la façon dont nos personnages vont sur les tangentes et discuter des questions complètement distinctes sur la question à la main est efficace. Il est essentiel que le scénario soit fort et coule de source, ce qu'il fait.

    Le dernier acte est extrêmement intense et émotionnel, afin d'améliorer le réalisme du film, la caméra n'est jamais immobile, toujours tremblante et portable, dégageant une sensation documentaire. "Mere et fils" est tout simplement superbe - Ce n'est pas le seul élément unique de ce film soit, offrant un côté différent de la tragédie de ce que nous voyons si souvent dépeint dans le cinéma; poignant et délicat présentant l'effet néfaste qu'un tel incident tragique peut avoir sur les deux parties.3.5/5

  • wesleybodin

    Hello Aspro,

    Une question me turlupine un peu :

    Pourquoi ne pas diffuser tes critiques de films sur un site spécialisé où tu aurais plus de visibilité ?

    Si cela t'intéresse, j'ai un site internet dans lequel tu pourrais faire partager tes avis =>

    Bonne journée !

  • Cinematraque

    Lorsque Cornelia apprend que son fils Barbu, avec lequel elle entretient une relation conflictuelle, est impliqué dans un accident de voiture qui a coûté la vie à un enfant, elle décide de mettre tout en œuvre pour lui éviter la prison. Lauréat de l’Ours d’Or lors de la 63ème Berlinale, le Roumain Calin Peter Netzer signe un troisième long métrage aux allures de documentaire, radiographie d’un monde gangrené par de petits arrangements entre ennemis.

    Mère et fils juxtapose deux deuils ; l’un, au cœur du récit, met en scène une mère qui tente coûte que coûte d’éviter à son fils qu’il ne croupisse en prison, et qui prend conscience, à l’occasion du drame qu’il traverse, de la dissolution des liens qui les unissent. L’autre, hors champ, est tu jusqu’à une scène finale bouleversante qui révèle des parents accablés par la mort de leur jeune garçon. Récit de la collision soudaine de vies parallèles désormais unies par une tragédie commune, qu’il s’agisse d’une mère et de son fils, ou de la rencontre entre l’élite bucarestoise et des villageois modestes, Mère et fils dresse un constat désespéré sur la difficulté presque insurmontable à établir une relation avec l’autre.

    http://www.cinematraque.com/20...

  • Christoblog

    Dur mais beau. Ma critique ici : http://www.christoblog.net/201...

Voir les commentaires