Mon Allociné
Les Grandes Ondes (à l'ouest)
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
<strong>Les Grandes Ondes (à l'ouest)</strong> Bande-annonce VF
facebook Tweet G+Google
Les Grandes Ondes (à l'ouest) Bande-annonce VF
Film : Les Grandes Ondes (à l'ouest)
3,4 pour 466 utilisateurs
Stars : Valérie Donzelli, Michel Vuillermoz, Patrick Lapp, Francisco Belard, Jean-Stephane Bron
Mise en ligne : vendredi 20 décembre 2013
1. Choisissez la taille de votre lecteur
2. Copiez ce code dans votre blog ou site perso Selectionner
1 Bande-annonce & Teasers
<strong>Les Grandes Ondes (à l'ouest)</strong> Bande-annonce VF 1:30
Les Grandes Ondes (à l'ouest) Bande-annonce VF
338 078 vues
4 Extraits
Les Grandes Ondes - EXTRAIT "La souplesse" 1:43
Les Grandes Ondes - EXTRAIT "La souplesse"
3 530 vues
Les Grandes Ondes - EXTRAIT "La révolution" 2:08
Les Grandes Ondes - EXTRAIT "La révolution"
1 497 vues
Les Grandes Ondes - EXTRAIT "Deux professionnels sur un pied d'égalité" 1:40
Les Grandes Ondes - EXTRAIT "Deux professionnels sur un pied d'égalité"
795 vues
Les Grandes Ondes - EXTRAIT "Vous parlez français ?" 1:48
Les Grandes Ondes - EXTRAIT "Vous parlez français ?"
1 359 vues

Commentaires

  • Seemleo

    Lionel Baier talentueux et goguenard s'éclate dans sa comédie inclassable et drôlissime. Les années 70 fantasmées par un réalisateur né au mitant de la décennie, sur une histoire racontée avec le rythme mollasson des seventies à l'instar d'un "vos gueules les mouettes" de Rober Dhery de 1974. Les acteurs crèvent l'écran et le trio fonctionne à merveille. Un vrai moment de bonheur et de jubilation.

  • Alexandre L.

    Un bon film, une vision drôle et sympathique de la révolution des oeillets. L'humour et les personnages vont très bien avec l'histoire.

    Deux bémols:
    -La scène de danse entre révolutionnaires et police politique, ridicule, inutile et ça casse le rythme.
    -Le militantisme libertaire du réalisateur un peu trop affiché. Je n'ai rien contre les dialogues, c'est juste que la scène avec la partouze bisexuelle est peut-être inutile car elle est là juste pour mieux choquer. C'est dommage, aborder des questions aussi importantes d'une manière aussi puérile et dévergondée est idiot. Enfin bon, c'est Lionel Baier. Un jour il mûrira.

  • Jean-Luc M.

    Réaction assez similaire, je n'avais pas particulièrement une envie irrépressible d'apercevoir de façon impudique le sexe de la belle Valérie Donzelli, ni celui du jeune portugais traducteur.

    Ils pourraient au moins prévenir franchement... c'est pour moi une véritable agression.

    Dommage car le film est plutôt original et intéressant dans son style.

  • zvock083

    Inspiré d'une histoire vraie "Les grandes ondes" est une comédie helvétique plutôt sympa. Une comédie qui se présente comme un road movie avec un trio de reporter qui réalise un reportage sur l'aide de la Suisse au Portugal, il y a beaucoup d'auto dérision pendant cette partie quand ils s’aperçoivent que l'aide de la Suisse est futile. Ensuite vient la partie un peu plus historique avec notre trio qui se trouve plongé en pleine révolution des œillets. Le trio fonctionne très bien emmené par une très bonne Valérie Donzelli. En résumé c'est un film agréable à voir léger, drôle mais bien trop inégal sur la longueur ce qui explique ma note. 2,5/5

  • defleppard

    Film terne à l'image de l'extérieur du combi volkswagen vert de la SSR. 1 étoile.

  • Jean-philippe N.

    Quelques bonnes idées, mais le manque de rythme et les dialogues pas franchement percutants donnent à cette révolution des airs de retransmission de séance sur la chaine du sénat. Ce ne sont pas la vision fugace de la craquante craquette de Valérie Donzelli ni le talent certain de Michel Vuillermoz qui apportent le peps que l'on aurait souhaité sur le sujet. Autour de la dictature Portugaise et de la révolution qui la clôtura, mieux vaut regarder "Night train to Lisbon" sorti en 2012, qui n'a pas vocation à faire rire - loin s'en faut - mais dont le scénario est autrement plus dense. Et puis bon, il faut se rendre à l'évidence: des thèmes comme l'anticonformisme révolutionnaire, l'Europe, le mélange des cultures, enfin des trucs comme çà: vu par un p'tit suisse, c'est pas sérieux...
    1,5/5

  • quetedugraal

    Petite comédie qui nous tire quelques sourires. Dans l'ensemble assez d'accord avec Jean Philippe N.

Voir les commentaires