Mon Allociné
Le Promeneur d'oiseau
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
<strong>Le Promeneur d'oiseau</strong> Bande-annonce VO
facebook Tweet G+Google
Le Promeneur d'oiseau

Bande-annonce VO

Film : Le Promeneur d'oiseau
4,2 pour 547 utilisateurs
Stars : Baotian Li, Yang Xin Yi, Li Xiao Ran, Hao Qin
Mise en ligne : jeudi 27 février 2014
1. Choisissez la taille de votre lecteur
2. Copiez ce code dans votre blog ou site perso Selectionner
2 Bandes-annonces & Teasers
<strong>Le Promeneur d'oiseau</strong> Bande-annonce VO 1:41
Le Promeneur d'oiseau

Bande-annonce VO

115 754 vues
<strong>Le Promeneur d'oiseau</strong> Bande-annonce VF 1:41
Le Promeneur d'oiseau

Bande-annonce VF

14 296 vues
6 Extraits
Le Promeneur d'oiseau - EXTRAIT VOST "ça ne mord pas" 0:59
Le Promeneur d'oiseau - EXTRAIT VOST "ça ne mord pas"
2 540 vues
Le Promeneur d'oiseau - EXTRAIT VF "ça ne mord pas" 0:59
Le Promeneur d'oiseau - EXTRAIT VF "ça ne mord pas"
889 vues
Le Promeneur d'oiseau - EXTRAIT VOST "Belle comme un rêve" 2:47
Le Promeneur d'oiseau - EXTRAIT VOST "Belle comme un rêve"
1 438 vues
Le Promeneur d'oiseau - EXTRAIT VF "Belle comme un rêve" 2:47
Le Promeneur d'oiseau - EXTRAIT VF "Belle comme un rêve"
691 vues
Le Promeneur d'oiseau - EXTRAIT VOST "Je n'aime pas les oiseaux" 1:27
Le Promeneur d'oiseau - EXTRAIT VOST "Je n'aime pas les oiseaux"
697 vues
Le Promeneur d'oiseau - EXTRAIT VF "Je n'aime pas les oiseaux" 1:27
Le Promeneur d'oiseau - EXTRAIT VF "Je n'aime pas les oiseaux"
784 vues

Commentaires

  • Dakino

    La bande annonce est vraiment belle, avec cette jolie musique.

  • eury imp?ratrice

    pas un mauvais film, mais un petit peu décevant. Première partie un peu longue, un peu niaize, seconde moitié beaucoup mieux. Pas mal mais je m'attendais à plus de poésie.

  • Pea75

    Je rejoins la personne qui a laissé un commentaire avant moi : un peu niais comme film.
    Les images sont jolies, les acteurs sont bons, même si la gamine est un peu trop cabotine à mon goût, mais l'histoire aurait pu être beaucoup mieux.
    En en sortant hier soir, je me suis dit que c'était un film pour les enfants en fait.
    Je dirais donc : joli mais sans relief.

  • Mewnaru

    Magnifique, doux et poétique. Ma critique :

    Un coup de cœur anticipé dès la première bande annonce. Alors forcément, en allant le voir au cinéma, j’ai appréhendé d’être déçue. Eh bien non, pas le moins du monde. « Le promeneur d’oiseau » est un coup de cœur du début jusqu’à la fin.
    Pourtant, l’histoire n’est pas exceptionnelle. Un grand-père ayant fait la promesse à sa défunte femme de ramener un oiseau dans leur village d’origine se retrouve accompagné par sa petite fille pékinoise, pourri-gâtée par ses parents. « Le promeneur d’oiseau » confronte deux générations. D’une part le traditionalisme des aînés, de l’autre la jeunesse chinoise moderne.
    A l’image de ses parents, Renxing (la petite fille) a vécu toute sa vie en ville, est accro à son téléphone et à sa tablette dernière génération. Son grand-père est pour elle démodé avec son petit téléphone fossile ayant "déjà" deux ans. Au contact de son aîné, la petite va apprendre que la vie à la campagne peut réserver de nombreuses surprises. Le film, en exposant tendrement les rapports familiaux, est touchant. La petite fille évolue tout en finesse et acquiert peu à peu une sensibilité émouvante. Elle finit par échanger l’un de ses biens les plus précieux dans l’unique but de rendre son grand-père heureux. Adorable. Interprété de façon très juste par Baotian Li, le grand-père Zhigen est un homme simple, aimant. Respectueux de la vie et des hommes, le personnage émeut.
    Au gré de leur voyage, les deux protagonistes entraînent le spectateur dans des provinces chinoises reculées. Les petits villages de la campagne chinoise ne donnent qu’une envie : faire ses valises et foncer les découvrir. Philippe Muyl transmet une sorte d’amour pour le pays, sans le juger de par sa situation politique actuelle. Le contraste avec Pékin en est encore plus fort. Inondée de monde, les villes semblent grises comparé aux campagnes luxuriantes. Une ode au voyage en somme. Si la petite fille représente la jeunesse chinoise suite à l’industrialisation massive du pays, le grand-père représente à lui seul les traditions, la douceur, le respect du peuple.
    Et devinez quoi ? La petite fille finit par prendre goût à sa vie à la campagne, et comme le spectateur qui ne veut pas que le film se termine, elle refuse de rentrer chez elle malgré son amour pour ses parents.
    Cette odyssée chinoise est sublimée par les plans du réalisateur français, déjà connu et apprécié là-bas pour son film « Le papillon ». Les musiques d’Armand Amar enrichissent l’univers et achèvent le spectateur ébahis.
    Une claque que je ne peux que vous conseiller.
    http://www.allocine.fr/membre-...

  • jouety

    Le promeneur d'oiseau de Philippe Muyl avec Baotian Li

    Après le très beau film "Le papillon", P.Muyl nous emmène en Chine et
    nous offre un bon moment de cinéma. On est apaisé et détendu en
    regardant cette histoire inter-générationnelle. Dans la même veine que
    son précédent film, le réalisateur en fait pas trop pour combler et
    toucher un large public. Beau et touchant.
    Simple mais efficace pour nous faire oublié le temps de cette poésie, la brutalité de ce monde.
    Résultat = 8/10

  • scarface1972

    rediffusé à UGC ce week end je pense que çà doit être magnifique et sensible, Pour moi quoi çà va me faire battre le coeur un peu plus fort.

  • hao88

    Même si on n'est pas dans le remake, la parenté avec "Le Papillon" reste forte ; j'y ai pensé durant tout le film, sans savoir qu'il s'agissait du même réalisateur. Malgré tout, la recette fonctionne une deuxième fois, principalement grâce aux acteurs très justes dans leur jeu.
    3.5/5

  • angelabassompierre

    s'il passe à odyssée, j'y cours. Imagine d'ici devoir aller en Bretagne à Landerneau!!! tant de km. il a été programmé seulement je bossais dans ces plages là, pas de choix.
    attendre qu'il repasse....

  • zvock083

    Un film très gentillet qui sous la forme d'un road-movie met en avant la relation entre un grand-père et sa petite-fille, une relation qui va beaucoup évoluer tout au long du film. J'ai trouvé ce film plutôt sympathique dans un premier temps avec de beaux paysages et des personnages caricaturaux ce qui apporte un peu d'humour, mais sur la longueur le manque d'enjeu se fait sentir et mon intérêt pour ce film n'a cessé de diminuer. Je trouve que la relation entre le père et son fils était très intéressante dommage qu'elle soit si peu exploitée peut-être qu'en trouvant un prétexte pour remplacer la petite fille par son père aurait pu donner quelque chose de beaucoup plus touchant et intéressant, car on sent qu'il y a un gros passif entre les deux et une relation père/fils peut transmettre beaucoup d'émotion. 2/5

  • elriad

    comme tout conte qui se respecte, il n'échappe pas à son lot de bons sentiments, et alors?... l'histoire est tellement fraîche, poétique, que certaines scènes quelque peu lénifiantes sont vite effacées par ce voyage initiatique apaisant entre le grand-père philosophe et la chipie de petite-fille, enfant gâtée que l'aventure grandira en tout point. jolie fable dans de beaux paysages, ce charmant voyage accessible à tous,petits et grands, n'a aucune raison de ne pas emporter l'enthousiasme général. ..

Voir les commentaires