Mon AlloCiné
Boyhood
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
<strong>Boyhood</strong> Bande-annonce VO
facebook Tweet G+Google
Boyhood Bande-annonce VO
Film : Boyhood
4,2
pour 4 671 utilisateurs
Stars : Ellar Coltrane, Patricia Arquette, Ethan Hawke, Lorelei Linklater, Charlie Sexton
Mise en ligne : vendredi 25 avril 2014
1. Choisissez la taille de votre lecteur
2. Copiez ce code dans votre blog ou site perso Selectionner
1 Bande-annonce & Teasers
Boyhood Bande-annonce VO 1:37
Vidéo en cours
Boyhood Bande-annonce VO
620 839 vues
4 Emissions d'actu ou bonus
Boyhood : Richard Linklater, l'interview blind-test 7:46
Boyhood : Richard Linklater, l'interview blind-test
4 210 vues
Boyhood : les confidences de Patricia Arquette sur son incroyable expérience de tournage 9:09
Boyhood : les confidences de Patricia Arquette sur son incroyable expérience de tournage
12 193 vues
Ethan Hawke, l'interview blind-test (partie 1) 10:14
Ethan Hawke, l'interview blind-test (partie 1)
16 882 vues
Quand Les Simpson parodient Boyhood 0:45
Quand Les Simpson parodient Boyhood
5 694 vues

Commentaires

  • bidusky

    Sur le papier le projet semble intéressant. A voir..

  • Dunbar Jo

    Sur l'écran plutôt...

  • Paul L.

    Projet déjà réalisé par l'un des plus grands réalisateurs russes (sous la forme d'un documentaire) : Anna 6-18 de Mikhalkov.

  • Samjack

    Ouais mais ça n'avait jamais été fait par les zaméricains donc ça n'avait jamais été fait par l'Homme moderne, sensible, drôle et intelligent. Tu vois ?

  • ariane o.

    C'est superbe, vraiment. Bouleversant pour les parents, incroyable pour les ados. Ne le loupez pas !

  • nicoolas44

    Pourtant il a tout fait pour que l'ironie soit évidente.

  • matthias A.

    Mon commentaire a été supprimé. Ai-je insulté quelqu'un ??? Certains sont susceptibles, et c'est un euphémisme.

  • NIKOLAS F.

    J'ai été extrêmement déçu par ce film pourtant encensé ; j'ai détesté, et ai parfois eu envie de hurler devant ce portrait de la société américaine avec ses pires clichés.
    On observe au fil des années l'évolution du garçon et de sa sœur, et de leur formatage afin de bien correspondre au moule qu'exige d'eux la société US. Pour ses 15 ans, une bible, et une carabine... tout est là. Et pour la fête de fin d'étude "bravo, il est diplômé et hétéro!". Rien ne permet à ces enfants puis adolescents de devenir eux-même, de s'épanouir, de s'exprimer. Pas une révolte, pas de libre arbitre, toujours l'esprit de compétition, la pression par leur parents (fais tes devoirs, fais tes corvées, apprends le golf, allons au match de base-ball, trouve une copine). J'espérais un sursaut de conscience, une explosion de révolte. Il y a bien 2-3 réflexions sur la vie : "carpe diem, cueille le moment, c'est plutôt le moment qui nous cueille", ou quand le fils admet qu'il ne sais pas qui il est vraiment car on ne lui laisse pas le choix. Enfin la mère au départ de ses enfants : son constat terrible d'échec et de tristesse de se retrouver seule après avoir rempli son rôle de bonne ménagère américaine alors qu'elle espérait plus de la vie. Comment espérer plus de la vie quand on s'enferme dans un modèle décidé par d'autres comme ce que subit son fils depuis sa naissance ? Elle qui a courageusement repris ses études pour élever ses enfants, s'en sortir et évoluer, qui a encouragé le jeune travailleur mexicain à reprendre ses études, qui est devenue professeur et qui est censée avoir la passion de l'enseignement et la réussite de ses élèves, quelle est sa réaction lorsqu'il la croise et lui annonce que grâce à son conseil il a repris ses études et a pu évoluer ? NADA. Elle reste amorphe.
    Mais ils sont tous lymphatiques et consentants de leurs sorts respectifs, ou peut-être les deux enfants préfèrent-ils encaisser en silence jusqu'au jour de la libération ?
    Signe révélateur, le fils part le plus loin possible de sa famille et par chance peut s'adonner à sa passion : la photographie, malgré le peu d'encouragements qu'il a reçu.
    Rien d'étonnant que des jeunes se révoltent par rapport à ce système, se suicident, se marginalisent, se droguent, voire accomplissent des actes terribles comme au lycée de Columbine en 1999. Cette société est révoltante comme toutes les sociétés totalitaires ou ultra-religieuses, et ne souffre d'ailleurs pas que l'on sorte du modèle dicté.
    Ce film en est le constat de cette société et je lui reproche sa complaisance et son manque de profondeur sur plusieurs questions qui ne sont qu'effleurées. Les personnages semblent vides de toute substance, inexpressifs, insensibles...

  • Martin D.

    Je ne suis pas tellement d'accord. Certs beaucoup de clichéss y sont, mais on parle aussi d'une révolte intérieure d'un gosse américain, n'attendons pas de lui de vivre une vie à la belge ou à la française. Le récit montre la vie comme elle est là bas, pas comme elle devrait l'être, et ça nous permet justement de nous poser les questions. Enfin, les cadeaux qu'il reçoit, les remarques sur son diplômes sont justement presque satyriques, il faut voir un cran au dessus, selon moi.

    La seule chose qui m'a énervée, c'est le mexicain qui vient remercier la mère au resto. La seule chose qui est de trop. Et par pitié, saluons le jeu d'acteur !

  • Gwen ..

    Un des meilleurs films que j'ai vu ces derniers mois.
    On se prend à regarder les enfants grandir et les personnages vieillir. Suite de séquences sur des moments de vie qui forme un tout.
    Film génial, émouvant, bien joué, bonne musique.
    A voir absolument, ne serait-ce que pour la performance...

  • rubis07

    J'ai envie d'aller voir ce film..un film tout simple,beau tendre et parfois cruel sur la famille,le temps qui passe,l'adolescence qui arrive,les flirts,les tensions,les rêves,la vie quoi..ce gamin est super mignon et grandit en le restant.un film sur les valeurs de la vie,les vraies valeurs,les vraies choses.J'irais le voir! Et je trouve les films américains bien meilleurs que les notres depuis quelques années,simple constat..

  • rubis07

    Evident!un gosse américain pensera pas comme un gosse francais,culture différente oblige.on peut pas leur demander d'etre comme les gosses de France!bien vu.

  • Jack j.

    J'adore Patricia Arquette je vais louer ce film sans aucun doute...elle vient d'avoir un golden globe pour son rôle......bravo.......

  • tulipe13

    merci pour vos commentaires...je l'ai vu sans regrets...très beau film

  • Emmanuelle A.

    Alors... je ne sais pas quelle version j'ai vu mais les doublages étaient affreux. on aurait dit que c'était un doublage de doublage. bref... ça m'apprendra à ne pas aller au ciné. mais pour autant, j'ai apprécié ce film et le fait de voir grandir cet enfant et vivre cette famille. il y a de la vérité dans ce film, une vérité parfois dérangeante, touchante en tout cas. je ne regrette pas de l'avoir vu et il mérite de prendre 2H45 de son temps pour suivre cette tranche de vie, qui est un peu la notre...

  • Florence B.

    A voir absolument mais en VO et surtout pas en VF car le doublage est totalement raté !!! Dommage pour un film qui a pris si longtemps à réaliser...

  • OTM

    Sauf qu'Anna est un film *documentaire* non un film de fiction. Il y a une différence entre prendre une caméra et poser des questions à sa fille chaque année d'un côté et de l'autre, écrire un scénario au fil des années en faisant participer son jeune acteur pour faire vivre l'histoire.

  • tulipe13

    Merci Florence...sympa je l'ai revu comme tu l'as suggéré...

Voir les commentaires
Back to Top