Mon Allociné
A girl at my door
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
A girl at my door Bande-annonce VOST
facebook Tweet G+Google
A girl at my door Bande-annonce VOST
Film : A girl at my door
3,9 pour 223 utilisateurs
Stars : Doona Bae, Kim Sae-Ron, Song Sae-Byeok, Jang Hee-Jin, Sung-Geun Moon
Mise en ligne : vendredi 16 mai 2014
1. Choisissez la taille de votre lecteur
2. Copiez ce code dans votre blog ou site perso Selectionner
1 Bande-annonce & Teasers
A girl at my door Bande-annonce VOST 1:41
A girl at my door Bande-annonce VOST
42 353 vues
4 Extraits
A girl at my door - EXTRAIT VOST "Je deviens fou" 1:25
A girl at my door - EXTRAIT VOST "Je deviens fou"
728 vues
A girl at my door - EXTRAIT VOST "On a tout ici" 1:04
A girl at my door - EXTRAIT VOST "On a tout ici"
693 vues
A girl at my door - EXTRAIT VOST "Chef, quelle suprise" 0:53
A girl at my door - EXTRAIT VOST "Chef, quelle suprise"
974 vues
A girl at my door - EXTRAIT VOST "Ecoute un peu" 0:39
A girl at my door - EXTRAIT VOST "Ecoute un peu"
418 vues

Commentaires

  • Cinematraque

    " Dohee-Ya est pourtant un personnage intéressant car très ambigu. Elle n’est pas seulement la petite fille battue et malheureuse, elle est aussi très mûre et sait profiter des autres. Mais là encore le traitement de la cinéaste n’est pas à la hauteur. Et ce qui aurait pu être un développement audacieux et inattendu de l’intrigue devient une sortie un peu maladroite voire malsaine. Sans trop en dire, aborder la pédophilie de ce point de vue est déjà assez risqué en soi (même Vinterberg n’a pas convaincu dans La Chasse) alors en plus quand le film est plat et ne prépare pas du tout à une réflexion de cette ampleur, ça ne peut qu’échouer. Dohee-Ya aurait pu être un personnage trouble et fascinant, la faiblesse de l’écriture la rend au contraire peu crédible. "

    http://www.cinematraque.com/20...

  • Florent Capoen

    Découvert lors de sa projection au festival Paris Cinéma, A Girl At My Door est la surprise du cinéma coréen de cette fin d'année.

    July Jung dresse un portrait sociale de la société coréenne contemporaine tiraillée entre l'hyper-modernité des ses métropoles et les mentalités encore traditionnelles de ses villages côtier. Avec pour sujet la relation qui unit la jeune policière et la petite fille, July Jung traite un large champs de problématiques sociétales (alcoolisme, enfance battue, homosexualité féminine...) sans pour autant perdre le fil de son histoire et en nous emmenant tout en finesse vers sa conclusion.

    A Girl At My Door peut parfois s'avérer être un film assez pesant mais qui reste toujours éclairci grâce à sa réalisation. Le film va sûrement s'imposer comme le principal représentant du cinéma coréenn, encore trop rare en France, de cette fin d'année et se constitute comme un magnifique portrait de femme.

  • Jacen Likes

    Je suis du même avis, ayant vu ce film cet été en avant-première, il me semble que Cinématraque est loin du compte. Le problème des sites généralistes, c'est que la plupart n'y connaissent rien en film venus d'Asie. Je conseille plutôt de suivre les critiques de "Sancho does Asia", spécialisé dans le genre.

    Outre Doona Bae , il ne faut pas oublier le Kim Sae Ron (the man from nowhere, Une vie toute neuve) souvent habituée à des rôles très compliqués. Rien que pour ces actrices, il faut voir ce film.

  • Marine D.

    J'ai hâte de voir ce film , j'espère qu'ils le diffuseront dans mon cinéma !

  • AttackTheGasStation1

    Le problème est que beaucoup de ces sites sur le cinéma asiatique sont rarement actualisés.....

  • Autorits

    C'est décidément trop facile avec moi. Tu places une intrigue en
    campagne coréenne un peu façon Bong Joon-Ho, tu ajoutes des persos ambigus et bam je kiff. Quelque chose me gène un peu cependant : SPOILER Après examen, les flics devraient bien se rendre compte que Dohee n'a pas été violé non ?

  • Bulles de Culture

    Une passionnante interview de la réalisatrice sur Bulles de Culture : http://www.bullesdeculture.com...

  • MON CINEMATOGRAPHE

    Un film à la fois délicat et troublant, très inconfortable et remarquable pour un premier film. Retrouvez l'interview de la réalisatrice July Jung dans Mon Cinématographe.
    http://jullelien.blogspot.fr/2...

  • LBDC

    Lee Chang-dong a toujours été un cinéaste un peu à part dans le paysage très disparate – et pourtant très cohérent – du cinéma sud-coréen. Qu’il s’agisse du sublime OASIS, du cri de douleur étouffé qu’est PEPPERMINT CANDY ou du malheureusement méconnu SECRET SUNSHINE, le réalisateur a toujours su traiter avec empathie et admiration des personnages tabous de la société du Pays du Matin calme : handicapés mentaux, dépressifs, et autres êtres torturés par la vie. Ce n’est pas un hasard quand on sait que la Corée est le pays avec le taux de suicide le plus élevé au monde. Et même s’il n’est que producteur sur A GIRL AT MY DOOR, on sent son influence, ses codes, son empreinte artistique profonde sur le film de July Jung.

    Là est l’aspect le plus intéressant de A GIRL AT MY DOOR : une justesse d’écriture remarquable, July Jung parvient à toucher des points sensibles de par les très nombreuses pistes de réflexion qu’elle propose. Les différents personnages étonnent, choquent, bouleversent, et ce aussi grâce au très beau casting réuni pour l’occasion : l’excellente Bae Doona – connue pour ses rôles dans AIR DOLL, THE HOST et CLOUD ATLAS – qui brille complètement dans ce qui est sans doute l’une des plus belles interprétations, d’autant plus quand on sait qu’elle a accepté de rejoindre le projet gratuitement, mais aussi la jeune Kim Sae-ron, déjà impressionnante dans THE MAN FROM NOWHERE et BARBIE (...) VIVIEN

    Retrouvez l'intégralité de notre avis à propos de A GIRL AT MY DOOR sur Le Blog du Cinéma

  • Mov Flodid

    Un premier film troublant servi par des interprètes extraordinaires. Et par rapport aux films de genre auxquels nous a habitué le cinéma coréen et aux films intello-autistes de Hong Sang-Soo, c'est intéressant de voir un tableau de la société coréenne contemporaine.

    Ma critique complète : http://camera-critique.blogspo...

  • Christoblog

    Plutôt réussi, un film original et sensible : http://www.christoblog.net/201...

  • dagrey1

    Un film tout en subtilité, qui met en relief un certain nombre de problèmes en Corée (travail clandestin) ou de sujets sensibles (homosexualité) et où les apparences sont parfois trompeuses....en cela on reconnait bien là la patte du producteur de "mother".

  • Al789

    A Girl at my Door est un polar passionnant tant July Jung arrive à créer une ambiance singulière et mettre la Corée du Sud face à ses propre travers. Ainsi elle n'hésite pas à aborder des sujets tabous tels que la maltraitance, l'homosexualité ou encore l'exploitation des sans-papiers.
    Le casting est également épatant avec une mention spéciale à Doona Bae et Kim Sae-Ron qui retranscrivent parfaitement la relation ambiguë qui lie leurs personnages.

  • ener1

    A VOIR SANS HESITER.EPATANT

Voir les commentaires