Mon Allociné
Near Death Experience
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
<strong>Near Death Experience</strong> Bande-annonce VF
facebook Tweet G+Google
Near Death Experience

Bande-annonce VF

Film : Near Death Experience
2,9 pour 368 utilisateurs
Stars : Michel Houellebecq, Marius Bertram, Benoît Delépine, Gustave Kervern, Manon Chancé
Mise en ligne : mardi 1 juillet 2014
1. Choisissez la taille de votre lecteur
2. Copiez ce code dans votre blog ou site perso Selectionner
1 Bande-annonce & Teasers
<strong>Near Death Experience</strong> Bande-annonce VF 1:17
Near Death Experience

Bande-annonce VF

98 967 vues
1 Extrait
NDE - Extrait VF - "Je m'en fous, je suis mort !" 0:33
NDE - Extrait VF - "Je m'en fous, je suis mort !"
16 359 vues
2 Emissions d'actu ou bonus
<strong>Top 5</strong> N°450 - Les personnages qui pètent un câble 2:25
Top 5

N°450 - Les personnages qui pètent un câble

31 277 vues
Michel Houellebecq, l'interview culte ! 1:28
Michel Houellebecq, l'interview culte !
9 087 vues

Commentaires

  • MC4815162342

    Je veux voir ça !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Joe D.

    J'ai de gros doutes sur ce film. Une NDE n'est pas forcement lié avec la volonté d'en finir. C'est qqchose qui ne s'explique pas tant cela dépend du ressenti de chaque personne qui l'a vécu. Le sujet est intéressant mais trop compliqué à mettre en scène.

  • Pik P.

    je ne pense pas que le film traite des NDE, le titre est un simple clin d'oeil! Tu n'as pas du voir la bande annonce ;)

  • Cinematraque

    " Jamais, sans doute, les camarades grolandais n’étaient allés aussi loin dans la noirceur. Il y a dans le geste une évidente tentative de suicide commercial, à l’instar de ce qu’a récemment accompli le cinéma de Tsai Ming-liang : existe-t-il encore des spectateurs pour de tels films ? Pourtant, loin de se cantonner à un pur exercice de style (comme pouvait l’être Avida), Near Death Experience est au contraire une nouvelle preuve du talent de leurs auteurs, dont s’affirme ici la cohérence thématique. Ils ne perdent plus de temps à s’affirmer cinéastes : ils le sont. Leur science du plan est évidente, comme l’est leur projet d’éliminer du cadre les autres corps, pour ne garder que celui de Houellebecq. Mammuth est passé par là, adoubé par le gros Gégé ; ils se sont ensuite accordés un Grand soir en guise de parenthèse légère, mais c’est bien vers un cinéma moins revendicatif qu’ils tendent à présent. Un cinéma fragile, qu’ils nourrissent de leurs névroses, de leur espoirs et surtout de leurs peurs. On peut se demander par quoi est passé, par exemple, Gustave Kervern en cumulant son travail d’acteur dans le film de Pierre Salvadori, Dans la Cour (où il interprétait un dépressif héroïnomane) et celui de co-réalisateur sur Near Death Experience. A l’évidence, il y a un peu de lui dans le personnage de Houellebecq. NDE est en définitive humain, profondément humain, et c’est ce en quoi l’on peut juger la qualité de l’oeuvre et de ses créateurs. "

    http://www.cinematraque.com/20...

  • MickDenfer

    Je ne veux pas perdre mon temps avec ça.

  • ASA.C

    Pourquoi tu perds ton temps à écrire ça ?

  • PsychoExtatica

    PUTAIN pas de sortie cette semaine pour NDE! la semaine prochaine peut être dans mes cinémas de proximité....

  • Jean-Luc M.

    Parce qu'elle est libre de le faire lol

  • Jean-Luc M.

    Ras la courge des films dépressifs, je passe mon chemin.

  • eury imp?ratrice

    super, un film assez noir, qui remet en question la société, à éviter si on est dépressif

  • Thomas E.

    Un film d'auteur de Delépine et Kervern sur la mort?Pourquoi pas... Avec Michel Houellebecq dans le rôle principal entrain de déconner en haut d'une montagne? Putain où est le cinéma qui le passe le plus proche!!!

  • LBDC

    (...) La mise en scène reste fidèle aux habitudes du duo avec cet humour à froid, loin des blagues potaches de Groland. Les longs plans fixes, l’absurdité des rares dialogues, tout participe à restituer l’état mental du « héros » en plein burn-out, qui n’a plus envie que d’une chose, se suicider. La poésie décalée de Mammuth a cependant disparu, l’énergie punk du Grand Soir aussi et il ne reste que les moments creux, cette dérive prenant soin de ne rien faire pour être aimable.

    Bien que le titre renvoie à l’expérience de mort imminente, telle que la vit le personnage principal de Enter the void de Gaspar Noé, entre le moment où il se fait tirer dessus et celui où son âme s’envole, nous n’avons pas affaire ici à un trip psychédélique mais plutôt aux derniers jours d’un homme au bout du rouleau, sorte de remake mou de Deux jours à tuer. C’est là où Near Death Experience divisera le plus: pour les uns, il sera la meilleure représentation d’un burn-out au cinéma, pour les autres il sera une vaste arnaque, dont le manque de tout (qualités visuelles, enjeux scénaristiques…) frise l’amateurisme et renvoie au néant. Si on fait la synthèse, on peut saluer la démarche jusqu’au-boutiste du duo mais il faudra faire attention à ne pas répéter trop souvent les mêmes ficelles, sous couvert d’originalité.

    Retrouvez l'intégralité de notre avis à propos de NEAR DEATH EXPERIENCE, sur Le Blog du Cinéma

  • Poup?e zoom

    Qui peut me donner le titre du morceau de musique classique et même la bande son , vu qu'il n'y avait pas de générique , ou puis je la trouver?

  • dagrey1

    "Near death experience" est très orienté vers la philosophie de son acteur principal, ce qui m'a personnellement ravi.

  • diabolocitron

    Je me suis particulièrement ennuyée devant ce film. J'aime la Provence donc c'était joli. J'avoue avoir attendu ces quelques secondes de Black Sabbath. Toute l'intrigue repose sur le physique décadent de Mr Houellebecq, qui est vraiment formidable il faut le reconnaître. En revanche, le scénario était vraiment en option. L'empathie sur le personnage principal repose uniquement sur l'aura de Houellebecq. Leur vision du suicide est très simpliste, les traits de Paul sont mal dégrossis. Bref, nihiliste même dans leur volonté de ne pas "vendre" leur film...

  • _silentbob_

    je recommande ce film assez déprimant oui, mais flippant aussi.

  • balawin

    Parce qu'il est libre de raconté sa vie et de perdre son temps â nous le dire... Brèf, qu'il ou elle regarde ce film, cela reviendrait au même.

  • FeetLover

    Parce qu'il est con et toi encore plus :D

  • luxe

    Un film magnifique, bien écrit, et un interprète, Michel Houellebecq, bluffant de vérité. J'ai beaucoup aimé.

  • LMbe

    Aux antipodes du blockbuster, le "duo grolendais" a-t-il délibérément voulu réaliser un film non commercial destiné aux admirateurs de Houellebecq ? NDE est un film bien "français" (à traduire par "intello barbant") qui a le grand mérite de nous démontrer combien les apparences sont trompeuses : un écrivain talentueux qui vend très bien peut ressembler à une épave humaine (le burn-out du personnage ne saute pas aux yeux tant c'est l'état permanent de Houellebecq :-) De plus, comme dans le film sur son enlèvement, ce film peut servir efficacement de propagande anti-tabac et alcool, deux drogues dures et pourtant légales... Pour ceux qui aiment Houellebecq (et donc la poésie), bien sûr, et l'humour noir.

  • Aladdyen

    grands admirateurs du cinema de Gustave Kervern et Benoît Délépinen je dois admettre que ce film m'a profondément emmerdé...certainement un film destiné aux fans de Houellebecq, loin d'être mon cas. Je préfère plutôt son antithèse, un certain marc édouard nabe. l'expérience n'est pas nauséabonde, heureusement que la caméra est tenue par les grolandais... 2/5

  • Damien B.

    Ce film est une foutaise aucune réel NDE juste métaphorique. Décevant.

  • De smet M.

    Un petit dossier sur houellebecq est l'occasion de voir ou revoir Near Death Experience : http://pours-culture.blogspot....

Voir les commentaires