Mon Allociné
Things People do
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
<strong>Things People do</strong> Bande-annonce VO
facebook Tweet G+Google
Things People do Bande-annonce VO
Film : Things People do
3,0 pour 127 utilisateurs
Stars : Wes Bentley, Jason Isaacs, Vinessa Shaw, Haley Bennett, Audrey Walters
Mise en ligne : mercredi 3 septembre 2014
1. Choisissez la taille de votre lecteur
2. Copiez ce code dans votre blog ou site perso Selectionner
1 Bande-annonce & Teasers
<strong>Things People do</strong> Bande-annonce VO 1:25
Things People do Bande-annonce VO
297 707 vues

Commentaires

  • CreedTime

    Waouh, quel film ! Wes Bentley bluffant !

  • Hunnam29

    Vu à Deauville. Un excellent film ! Une très grande interprétation de la part de Bentley.

  • Soisimple

    Tu m'as tapé dans l’œil. J'en serai.

  • vittoriodesica

    Vu au festival de Deauville, excellent, tant par le sujet (la place de la morale dans l'Amérique en crise) les acteurs (le duo Wes Bentley et Jason Isaacs cartonne) quer la réalisation. Un joli petit coup de maître que je recommande chaudement.

  • Claire F.

    De "Things People do", je garderai en mémoire quelques belles images de cinéma. Et les
    bonnes intentions du film à savoir la place de la morale dans notre
    société... Cela fait toujours plaisir de voir un film qui n'est pas
    manichéen et cherche à stimuler nos neurones. Benley et Isaacs ne s'en sortent pas du tout. Mais dans l'ensemble j'ai
    trouvé le film un peu trop long, le scénario un peu faible, et le tout
    un brin ennuyeux par moments. En gros je ne peux reprocher de gros vices
    de forme à ce film, ni ne lui trouver trop de vertus. Mais comme"Things
    People do" le dit, il n'y a ni vice ni vertu... juste des choses que
    les gens font ! Avis plus détaillé ici http://www.legenoudeclaire.com...

  • Kilian Dayer

    Vendu en France sous un titre radicalement différent de l'original, avec comme accroche par les producteurs de Tree of Life, Mud et Take Shelter, il semble pourtant qu'il y ait erreur sur la marchandise. En gros, en France on nous vend un nouveau bijou de cinéma indépendant US alors que les critiques américains n'y voit qu'une série B relativement mal considérée. Pour autant, je serais assez enclin à le découvrir pour me faire mon propre avis.

  • groove S.

    Un peu dans la ligné DOLAN'S CADILLAC ? un film peu considéré mais qui au final à du succès ?

  • Stephen G.

    Je ne trouve pas que le titre français est trop dénaturé vis à vis de l'original.
    Par contre je ne l'ai pas encore vu. Et comme toi, plutôt enclin à le voir pour me forger mon opinion.

  • zvock083

    Une petite critique sur le rêve américain sur fond de crise financière dans un film qui est à l'image de son personnage principal, c'est-à-dire trop gentil et un peu trop amorphe tellement qu'on a envie de le secouer et de lui dire de se bouger un peu. Le thème bien que souvent exploité est intéressant, mais le film manque de rythme et de dynamisme en fait le réalisateur ne parvient pas à faire décoller l'histoire, il manque une rupture avant/après ainsi qu'une descente aux enfers pour donner un peu plus de crédit aux actes du personnage, car là, on ne ressent pas la pression des banques ou des huissiers d'ailleurs, il n'est jamais question d'argent du moins rien de précis donc on a du mal à se faire une idée de la galère dans laquelle il est. Dans le même thème, il y a le film "Assault on Wall Street" qui avait au moins le mérite d'être divertissant et de s'assumer comme un DTV ce qui n'est pas le cas ici. 2/5

  • vittoriodesica

    Je pense que t'es passé à côté du film Zvock, et de ses nuances. Ce film est un thriller US certes différent des films plus "action" qu'on a l'habitude de voir, mais moi j'aime quand l'Amérique pose un regard sans concession sur ses limites, sa propre crise... Par ailleurs le film est on ne peut plus respectable puisqu'il a réellement divisé le prestigieux jury de Deauville 2014 (C. Gavras, JP Jeunet, C Lellouch, A Techiné, MC Pietragalla et P Lescure) pour l’attribution du Grand Prix contre WHIPLASH, et à tel point que ce jury d’exception a demandé aux organisateurs de Deauville de lui créer un prix spécial, le "prix du 40ème anniversaire".

  • scarface1972

    çà ne passe pas en Lorraine.... çà m'énerve allez encore un film qu'on n'a pas le droit de voir après Pionner franchement çà me saoûle.... j'ai l'impression de vivre à la cambrousse sérieux.....super bah soit en DVD soit attendre trois ans pour le voir à la TV

  • Discovery One

    soit streaming

  • tdeleau

    Portrait d'une classe moyenne américaine plongée dans la crise, Things People Do n'est pas révolutionnaire mais se laisse regarder. Venez découvrir ma critique dans son intégralité sur mon site ScreenReview :

  • LBDC

    (...) Dès les premières images, on se demande si nous ne sommes pas face au travail de Emmanuel Lubezki dans Tree of Life. La photographie est superbe, très naturaliste avec un soleil presque mystique et une steadycam suit des enfants jouant autour et dans une piscine, le tout constamment découpé et accompagné par la douce et discrète musique de Marc Streitenfeld. Ces moments de joies familiales sont des envolées poétiques qui parsèment le récit et tranchent avec la réalité abrupte du monde extérieur à laquelle est confronté Bill (...)
    A travers ce pitch pas forcément très nouveau, mais qui distille quelques surprises, Saar Klein s’interroge sur la place de la moralité dans une société intransigeante qui vous licencie du jour au lendemain où vous tourne le dos, peu importe votre ancienneté (les banques). Tout en faisant preuve d’une certaine originalité sur bien des points.
    La piscine par exemple, qui contraste avec l’extrême aridité du décor dans lequel la famille a choisi de vivre, est traitée tout particulièrement. Son évolution au fil du métrage résonne comme l’état psychologique dans lequel se trouve Bill à tel ou tel moment.
    Aussi, la double vie du personnage principal permet au réalisateur de jongler entre deux genres : le drame social et le polar, ce qui n’est pas pour nous déplaire, tant la narration s’avère prenante et l’atmosphère envoûtante. (;..)

    Le reste de notre critique, sur Le Blog du Cinéma

  • elriad

    avec la lenteur d'une tragédie grecque, le film attire inexorablement le spectateur dans cette spirale du mensonge et de la culpabilité dans lequel le héros, homme droit et intègre, s'est laissé piégé, asphyxiant toute l'humidité déjà rare d'un désert environnant pour unique décor.
    A la façon d'un métronome réglè au minimum, l'introspection du personnage interprété avec justesse par Wes Bentley, son interaction avec les fêlures de l'ancien policier porté par le visage buriné de Jason Isaacs, apportent une moiteur bien rendue tout au long du film, et le spectateur selon son optimisme, peut décider quand le générique apparait, de retourner une nouvelle fois le sablier. Ou non.

  • huseyin-39

    Daube monumentale ! J'ai pu tenir 30 / 40 minutes je crois ( je sais pas comment..)

Voir les commentaires