Mon Allociné
Chante ton Bac d'abord
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
<strong>Chante ton Bac d'abord</strong> Bande-annonce VF
facebook Tweet G+Google
Chante ton Bac d'abord Bande-annonce VF
Film : Chante ton Bac d'abord
3,9 pour 205 utilisateurs
Stars : Gaëlle Bridoux, Caroline Brimeux, Nicolas Dourdin, Alex Margollé, Rachel Motte
Mise en ligne : vendredi 19 septembre 2014
1. Choisissez la taille de votre lecteur
2. Copiez ce code dans votre blog ou site perso Selectionner
1 Bande-annonce & Teasers
<strong>Chante ton Bac d'abord</strong> Bande-annonce VF 1:29
Chante ton Bac d'abord Bande-annonce VF
199 856 vues

Commentaires

  • DanceCommander

    ça change des films de bourgeois du cinéma français....c'est déjà ça !

  • Hibahunt

    Je ne comprends pas, il est passé sur France 2 hier à 22h30 et il sort au ciné mercredi ?? C'est quoi la logique ? Le fournir gratuit et ensuite demander aux gens de payer pour le voir ?

  • Antoine Kerivel

    Film ridicule, le pire c'est le pseudo poète !! avec son pseudo mal-etre , une vrai tete à claque !!

  • SweetHome75

    Superbe. Magnifique. Quelle émotion ! Bravo au réalisateur et à ces jeunes si attachants.

  • blackgargamel

    Je m'attendais à un carnage et bien je me sens tout con parce-que c'est vachement bien, ton juste, personnages attachants, sensible..

  • Antoine Chammard

    Ce film est aux antipodes de ce que vous prétendez.
    Connaissez-vous au moins la signification des mots que vous employez?

  • Sandrine C.

    Merci!!! Et tant pis (ou tant mieux!) pour ceux qui n'ont rien compris! C'est vrai qu'il n'y avait aucune vulgarité, méchanceté ou violence! C'est peut être cela qui a gêné...Moi vous m'avez vraiment touchée et ce en tant que parent. Je vous souhaite à Tous Bonne route et plein de Bonheur!!

  • Sandrine C.

    Pourquoi tant de violence dans vos propos ? Seriez vous un "pseudo ronchon"?

  • Sandrine C.

    C'est déjà un progrès que de le reconnaitre!

  • Skarjay N.

    Très bon film indépendant réalisé avec peu de moyen et le tout en une année seulement à Boulogne-sur-Mer, une petite ville du 62 (oubliée et déchue vivant avec l'ombre d'une ancienne star du football...). David André nous montre avec sensibilité le quotidien de 6 jeunes lycéens pas très exemplaires (ils sont la plupart du temps dehors du lycée que dedans.) qui se retrouvent face à face avec le choix de leurs avenir, leurs doutes et l'obtention du diplôme tant crucial qu'est le Baccalauréat. Ce film-documentaire se démarque surtout pour sa sincérité, que ce soit par les adolescents eux-même ou leurs familles; on y découvre la relation de chacun avec sa famille, comment agissent les parents vis-à-vis de leurs enfants et de leurs choix d'orientation et David André nous proposent même une petite partie fiction avec des phases "comédie musicale" qui donnent à ce documentaire un caractère unique.

  • Skarjay N.

    Au départ, le docu-film a était réalisé uniquement pour la télé, ça a gagné en notoriété (ça fait quelque temps que le film circule dans des salles fermées) et de par cela, par le caractère unique du film et par l'envie d'exposition, il passe aussi au cinéma.
    Après rien n'empêche quelqu'un de le voir à la télé, j'ai étais voir le film au cinéma de Boulogne avec l'intervention du réal et du prod ainsi que des acteurs et j'en suis pas spécialement déçu d'avoir du payer un ticket de cinéma.

  • Skarjay N.

    Bobo... tous étaient loin d'être des bourgeois (c'est Boulogne-sur-Mer, pas Paris, en plus on voit bien la profession des parents qui montre justement qu'ils sont tous sauf aisés), quand à la clope dans la main et aux clichés sur Nicolas Dourdin, ils sont tout sauf cliché justement car, connaissant les acteurs et en particulier ce "bobo pseudo poète prétentieux et cliché" et pour avoir fait une année universitaire avec, il prend souvent référence à Gainsbourg et Bob Dylan (je l'ai d'ailleurs charrié toute l'année avec ça) et il s'y connait pas mal en poésie (en particulier la Pléiade). Quand aux chansons et au charisme, ça ne dépend que de vos goûts et je vais pas venir vous prendre la-dessus, mais vous n'avez pas l'air de prendre au sérieux les choses basiques et simple, je vous invite à voir du Michael Bay ça vous parlera peut-être plus...

  • Skarjay N.

    Pas une seule scène nous montre son travail de poète, je connais personnellement l'acteur et il n'est pas un "pseudo-poète", j'aimerais savoir comment vous arrivez à juger sans avoir eu un avant-goût de ses productions.

  • elriad

    il y a bien sûr la ville de Boulogne, pauvre et gangrénée par le chômage, il y a l'inquiétude des parents concernant l'avenir de leurs enfants face à la crise, il y a cette lucidité dépressive qui touche le moral de certains des protagonistes, mais il a surtout cette formidable vitalité, cette énergie emmenée par la réalisation magnifique et cette idée formidable de les faire s’exprimer en chanson, à la manière des airs d'Alex Beaupain. Ce film, dans la lignée d'entre les murs ou de la cour de Babel est d'une vraie finesse, une vraie petite pépite qui nous entraîne sur le chemin de la vie. chante ton bac d'abord et puis continue de chanter ta vie... merci.

  • Benjamin F.

    "il y a bien sûr la ville de Boulogne, pauvre et gangrénée par le chômage". Ça c'est ce que montre le film...
    J'habite Boulogne et en toute franchise, je trouve que l'état de la ville a été particulièrement exagéré!! Le film ne montre que les quartiers les plus moches et de préférence sous un temps le plus gris possible. Le casting n'est absolument pas représentatif de toute la population. Bien sûr, il y a du chômage, des boutiques fermées, quelques quartiers particulièrement pauvres, mais ça c'est partout pareil...
    N'empêche que Boulogne-sur-mer est quand même une chouette ville où il fait bon vivre. Il y a la plage, la vieille ville fortifiée, le port, Nausicaa et non, il ne pleut pas tous les jours!! Boulogne est aussi une ville touristique qui attire pas mal de monde. Pour ma part, je ne la quitterai pour rien au monde!!
    Je pense que le réalisateur a choisi cette ville d'une part pour le pourcentage de chômage qui est quand même assez élevé, on ne peut le nier, mais surtout parce qu'il l'a trouvait cinégénique avec son bord de mer. S'il voulait vraiment filmer de la misère dans des décors à se tirer une balle dans la tête, il n'avait que l'embarras du choix dans le vieux bassin minier du nord avec ses quartiers délabrés...
    Après, je ne crache pas sur le film. Je l'ai trouvé sympa, original. Les acteurs sont attachants. Mais je maintiens qu'il véhicule une idée fausse de la ville où il a été tourné...

  • elriad

    merci pour votre commentaire enflammé pour votre cité qui doit, je n'en doute pas, disposer de véritables attraits. Mais, prenez une bonne respiration, comme vous l'avez souligné vous-même, il y avait j'imagine une raison cinématographique au choix de Boulogne, et puis de toute façon, le propos n'était pas la ville mais les jeunes et leur devenir. en ce sens le film est une petite pépite que je recommande à chacun.

  • Benjamin F.

    Je suis d'accord avec vous. Les vraies stars du film ce sont les jeunes acteurs. Il n'empêche que l'image de la ville s'en retrouve écornée au passage. Il n'y a qu'à voir les adjectifs qu'on trouve dans les derniers commentaires : "oubliée", "déchue", "pauvre", "gangrenée par le chômage"... J'ai l'impression que maintenant, quand je vais dire aux gens que j'habite Boulogne, on va m'offrir un bol de soupe et une petite pièce...Ce n'est pas non plus le rôle d'un documentaire que de trahir une partie de la vérité pour mieux faire passer le message qu'il souhaite.

Voir les commentaires