Mon AlloCiné
Fils de
facebook Tweet G+Google
Fils de Bande-annonce VF
Film : Fils de
2,7
pour 14 utilisateurs
Stars : HPG, Gwenaëlle Baïd, Christophe, Izïa Higelin, Karina Testa
Mise en ligne : vendredi 19 septembre 2014
1 Bande-annonce & Teasers
Fils de Bande-annonce VF 1:43
Vidéo en cours
Fils de Bande-annonce VF
33 335 vues
2 Extraits
Fils de - EXTRAIT VF "J'ai un fantasme" 0:34
Fils de - EXTRAIT VF "J'ai un fantasme"
1 055 vues
Fils de - EXTRAIT VF "Tu pourrais être mon père" 1:07
Fils de - EXTRAIT VF "Tu pourrais être mon père"
3 268 vues

Commentaires

  • carmencolor
    Ouef.
  • Elfique98
    Je suis désolé mais le cliché des film francais pourri n'est enfaite dans 90 pourcents des cas pas un cliché ....
  • jereffuse
    Sur le coup, je ne peux que plussoyer ;)
  • Hothpg
    HPG, enfant prodige du porno, milite pour le sexe libre, la sincérité, les vieilles dames et la cinémathèque de Paris. C’est pourquoi il n’aime pas les acteurs des cours Florent mais préfère astiquer sa nouille sur le visage fripé des copines de sa chère mémé. Ces vieilles peaux viennent des égouts parisiens. Dans ce contexte les éjacs faciales au fond d'une cave, c’est assez cohérent, ligitime et rentable – selon notre artiste. Alors en tournage, pas une rose, pas un drap en satin et pas une suite au George V pour HPG Production. Jamais. Cet homme ne mange pas de ce pain dans le cadre de son travail. Et c’est ça qui lui fait du bien. C’est ça qui lui permet de payer les couches de ses enfants. C’est aussi ça qui lui permet de fréquenter des amis nourris à la farine de poisson. Voici donc l’univers de notre très brave type, tout heureux et épanoui avec la misère authentique.Pour le geste symbolique, un peu comme la pièce donnée au pauvre devant le curé, Cannes a sélectionné le premier film d’HPG pour aussi se réconcilier avec l’autre croisette. Les deux endroits sont réputés pour être sans limite selon les smicards de la région. Le hardeur a alors adoré. Il veut refaire un tour de manège sur le tapis rouge du 7e art. C’est pourquoi, à présent, son objectif est de produire tout autant que la fameuse Martine. Pas la Martine connue avec le sous-titre « viens là que je te pine » mais la gentille petite Martine qui « va au marché avec son panier ». Tout comme les aventures de Martine, le titre aura la même qualité : le pouvoir de résumer toute l'histoire. C’est pourquoi, dans les films d’HPG, une fois le titrage des subventions passées, il y a toujours les mêmes blagues et le même concept. C’est vrai, au fond, l’art c’est aussi une thérapie alors tout est possible.Mais voilà, attention, dans la vie d’HPG, il s’est passé quelque chose. Il est devenu Papa. C’est pourquoi le réalisateur sous-titre son dernier film « Fils de », d'une réflexion de sa fabrication : « les ardeurs aussi ont une vie de famille ». Pour ce nouveau film, ses chères zones de perditions et son gonzo porno souillé sont toujours là, mais cette fois à coté de séquences biberons et ses propres enfants. Ce film, ce n’est pas que cela. Il est aussi la preuve que le réalisateur est un homme très sensible et poète. Il est élégant et généreux aussi. C’est pourquoi, lorsque HPG fait tourner des gens qu’il aime, il ne compte pas. Ses enfants quittent l'image souriants et beaux ! Ses enfants sont sains, aimés et heureux. HPG est sympa et apparaitra pour nous faire rire parce que sa nouille est devenue mole en plein tournage d’un film porno. Il improvise des farces, et nous emmènera alors dans un monde parallèle.Dans ce dernier film, Papa aime aussi passionnément maman. On retrouve alors à l’écran Gwen, sa femme, dans une interminable séquence intitulée j’imagine dans la table de montage : le striptease de maman. C’est alors que la très jeune fille accroche, comme personne, la caméra. Pour y parvenir, la gamine offre à l’objectif son côté jeune fille : zone à risque, édition limitée. C’est alors qu’en porte jarretelle, la très maigre gamine nous jette un regard profond, façon killeuse aimant les fortes personnalités et les Gitans du parking du centre commercial de Velizy 2. En tenant fermement son public entre ses deux yeux, elle essaye en même temps et par tous les moyens, de faire sortir un peu d’érotisme de son épiderme. On dirait qu'elle ignore que sa peau est pourtant bien cimentée à ses os du fait de l'absence de gras. Il n’y a pas de doute alors, cette gamine doit avoir un regard très personnel sur la vie. À ce moment précis du film, l’artisanat familial prouve qu’il est assez homogène et le spectateur en a pour son argent.Le couple semble vraiment s’aimer, c’est pourquoi ils sauront sécher les larmes des enfants lorsque devenus grands, ils seront en âge de regarder les exploits des parents dans ce film. Le couple expliquera alors qu’en 2014 l’artisanat familial avait été sélectionné à l’international dans les sections parallèles.
  • Hothpg
    Plussoyer, un avis du film de HPG, c'est que du bonheur dans les caves à Paris.
Voir les commentaires
Back to Top