Mon Allociné
Ex Machina
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
<strong>Ex Machina</strong> Bande-annonce VO
facebook Tweet G+Google
Ex Machina Bande-annonce VO
Film : Ex Machina
4,0 pour 3 716 utilisateurs
Stars : Domhnall Gleeson, Alicia Vikander, Oscar Isaac, Sonoya Mizuno, Deborah Rosan
Mise en ligne : jeudi 30 octobre 2014
1. Choisissez la taille de votre lecteur
2. Copiez ce code dans votre blog ou site perso Selectionner
2 Bandes-annonces & Teasers
<strong>Ex Machina</strong> Bande-annonce VO 2:26
Ex Machina Bande-annonce VO
379 444 vues
<strong>Ex Machina</strong> Bande-annonce VF 2:26
Ex Machina Bande-annonce VF
267 751 vues
6 Extraits
Ex Machina - EXTRAIT VOST "Avez-vous programmé Ava pour flirter avec moi ?" 1:04
Ex Machina - EXTRAIT VOST "Avez-vous programmé Ava pour flirter avec moi ?"
1 216 vues
Ex Machina - EXTRAIT VF "Avez-vous programmé Ava pour flirter avec moi ?" 1:04
Ex Machina - EXTRAIT VF "Avez-vous programmé Ava pour flirter avec moi ?"
1 627 vues
Ex Machina - EXTRAIT VOST "Que m'arrivera-t-il si j'échoue au test ?" 0:31
Ex Machina - EXTRAIT VOST "Que m'arrivera-t-il si j'échoue au test ?"
1 285 vues
Ex Machina - EXTRAIT VF "Que m'arrivera-t-il si j'échoue au test ?" 0:31
Ex Machina - EXTRAIT VF "Que m'arrivera-t-il si j'échoue au test ?"
1 158 vues
Ex Machina - EXTRAIT VOST "Rencontre avec Ava" 1:11
Ex Machina - EXTRAIT VOST "Rencontre avec Ava"
1 559 vues
Ex Machina - EXTRAIT VF "Rencontre avec Ava" 1:14
Ex Machina - EXTRAIT VF "Rencontre avec Ava"
795 vues

Commentaires

  • Guillaume S.

    Début prometteur mais fin très décevante

  • NoSoucy3

    Dommage que l'histoire ne repose pas sur les règles d'Asimov

  • Ozelian

    Mouais... film contemplatif, avec cette vision des intelligences artificielles biaisée : l'esprit mathématique de ces intelligences, va rendre ce qui lui a été donné, donc l'enfermer n'est pas la solution... d'ailleurs tout homme enfermé se révolterait, car nous aussi rendons ce qui nous a été donné. Si on crée une réplique humaine, qu'on traite comme un esclave, il faut s'attendre à des répercussions. Donc le protocole de création des IA est à revoir. Film moyen un peu long.

  • _silentbob_

    Le réel problème du film est la réalisation alors. Car je trouve que le film accorde trop d'importance à Caleb et à Nathan juste pour qu'ils finissent comme ça. C'est assez maladroit de finir le film comme ça car j'ai l'impression de m'être attaché aux personnages pour rien. Car on a quand même leur souffrance et leur passé qui sont mis en avant donc impossible d'avoir de l'empathie envers Ava finalement et le fait qu'elle s'en sorte à la fin vu ce qu'elle fait. La fin est raté pour moi pas en écriture mais en réalisation.

  • Tix L.

    l'hélico ne sait pas qui il vient chercher, si ce n'est une personne.
    pour moi cela prouve qu'au final, meme si nathan cachait bcp de choses, il était le "gentil".
    il savait que ses IA etaient a risque, et on en a eu la preuve avec Ava qui s'est donc bien servi de Caleb pour sortir de la.
    Nathan et Ava y allaient tous deux de leur double jeu, mais Nathan c'était pour des raisons qu'on connait, pas mauvaises en soi.
    Et Ava au final n'éprouvait rien pour Caleb elle voulait juste s'échapper de la.
    Comme toutes les IA précédentes au passage

  • Tix L.

    film pas mal, un peu décu par la fin.

    Spoil: doit on en déduire que finalement Nathan etait le bon gars et qu'Ava s'est servi de notre cobaye?
    au passage, je trouve le personnage de nathan tres (trop) stéréotypé

  • L'Quebecois

    Ce que j'ai compris, elle a utilisé tout ses atouts pour convaincre Caleb de la faire sortir. Dans le font, elle ne l'aimait pas vraiment. Pour ce qui fait qu'elle enferme Caleb, peut-être tout simplement pour ne pas l'avoir dans les jambes. Ava veut tout simplement être libre.

  • moi-m?me T.

    Vraiment un bon film qui sort de l'ordinaire

  • MrArcange

    Mis a part qu'il faudrait euthanasier le mec qui fait les musiques du film ca ce regarde a condition d'avoir pris un gros café avant... parce que c'est LEEEENT

  • _silentbob_

    SPOIL : Je n'ai pas trop saisit la fin, pourquoi enferme elle Caleb ? Car elle avait des sentiments pour lui non ? Elle sait que c'est quelqu'un de bien aussi ? Et pourquoi l'hélico ne vient pas le récupéré à lui et à elle ? J'ai pas trop saisit son but à elle.

    Peut être que j'ai loupé un truc.

  • Spycopathe

    Oscar Isaac ne me disait rien à l'annonce de Star Wars Episode VII. Après ce film, je peux dire que je suis curieux quand même de voir son jeu d'acteur !

    Film sympa, intriguant, effrayant par moment, acteur top bien qu' "AVA" soit trop réaliste par la faute du jeu d'actrice, même si c'est le but du film de montrer que l'IA peu surpasser !

    Bref, après ça j'avais envie de disserter sur un sujet philo :) !

  • Pierre B

    Salut, je trouve ta critique franchement bonne, malgré ton language non pas châtier mais plutôt populaire.
    Attention SPOILER :

    Moi je ne critiquerais qu'un point bien précis:
    Pourquoi le créateur d'Ava est un gros con de pervers sexuel alcoolique qui empêche ses créations de découvrir le monde extérieur?
    Le mec est un génie, il devrait se douter que son oeuvre va se retourner contre lui vu la frustration cumulée par Ava et ses modèles précédents.

    Alors dans ce film on en ressort en se disant que l'humain est soit très méchant ou très bête, et que l'lA est une menace pour l humanité.
    Mouais... Vu et déjà vu pour qui s'intéresse au sujet.
    Je m'attendais à un truc plus profond. Une IA gentille c est impossible?... Des humains non pervers qui réfléchissent avec génie logique c est impossible? Hum, l'espoir fait vivre.

  • Alister11

    Elle doit être bonne ta moquette! Lool

  • Alister11

    Tu pourrais prévenir que tu spoil. On ne veut pas tous connaître le fin du film sans l'avoir vu!

  • lithium_one

    Salut
    Après Frankenstein et sa créature, personne à sentit un fond de rocky horror picture show ? Créer un être humain qui échappe à son créateur, dans un univers "flippant" (si on vire le coté technologie). Bon film, mais très déçu par la fin. Je reste fan inconditionnel rocky horror picture show :) plus fun et qui se prend pas au sérieux

  • codi985

    moi j ai trouver ça tres classic sans reel surpise..je m attendais a mieux vu les critiques ici et partout ailleur ou le film cartonne dans les notes...

    la fin on la voit venir a des kilometres ou du moins moi je l ai vue venir,pas que je soit plus perspicase que d autres ...donc bon quand on realise que c est bien ça la fin on est déçu ,on aurait aimer etre surpris...

    bref déçu ça reste un film reussi mais comme j ai dit asser plat,classic,sans surprises
    par contre jeux d acteur(trice) excellent
    3,5/5

  • Aka G.

    Très bon film! J'adore la fin. Ça enseigne que l'homme met plus facilement sa confiance en la machine qu'en ses congénères. Il y a beaucoup d'autres enseignements à tirer. Mais bon.

  • 3termi3 ..

    Tres tres bon, je ne m’attendais pas a une fin pareille. Un film sans action mais qui fait réfléchir. J'ai beaucoup aimer alors je lui met 5.

  • Elo?se A.

    après l'avoir vu... meh. sans plus. Big up à l'IA qd même! J'ai bcp aimé le personnage d'ava, je l'ai trouvé bien faite! mais pour l'histoire en elle meme, sans plus. dommage, le film m'a pas transcendé... et les 3 lois de la robotique, il les a pas intégré le gars? pour un mec intelligent, ma foi...
    et juste, un point qui m'a bien soulé pendant le film... les nus. sans dec, on a compris, elle est à poil, pas la peine de la filmer immobile pendant 5 minutes... bref. sans plus, en dehors de 2-3 scenes, j'ai pas aimé. jsuis contente de n'etre pas allée au ciné pour le voir...

  • ShortDeBain

    ... En parlant de moment jouissif, c'est à la fin, un aperçu que (la) vengeance est un mot bien féminin... Mais je n'en dis pas +...
    Et moi qui pensais candidement aux "3 lois de la robotique" d'un autre Isaac.

    Petit bémol sur l'anatomie de Ava : pourquoi faut-il la doter de petites lumières bleues (à quoi servent-elles??), au niveau du nombril en en faisant un espace translucide? J'allais prédire qu'elle n'a "rien dans le ventre", mais en fait point du tout..

  • Tetris92

    oui, Ex-Machina n'est pas un blockbuster. J'ai été vraiment déçu par Chapie!

  • Keitaro57

    Chacun ses goûts ! Pour toi peut-être, pas pour moi, j'ai largement préféré Chappie ! Après c'est pas tout à fait la même chose non plus !

  • Warrior Girl

    Je t'en prie, pas bien grave.
    Cool alors bientôt les vacances.
    Franchement une claque, oui contente de l'avoir vu.

  • vincenzobino

    salut Alex, excuse ma réponse tardive mais pas de ciné durant 12 jours ni de consultation sur allo. Ravi que tu l'aie vu et adoré (l'ai revu ce matin avant Terminator, calme avant la tempète mdr, et trouvé tout aussi brillant, littéralement envouté par Alicia). Bonne fin de vacances (canicule chez moi vacances dès jeudi)...

  • Fred L.

    il y a 2 ou 3 mots que je n'ai pas saisi dans le jargon scientifique mais dans le contexte de la phrase, on en déduit la signification approximative. Ce n'est pas excluant.

  • Fred L.

    La personne qui a conçu les robots l'a fait en secret. Par conséquent, il a programmé ce qu'il voulait. Il n'y a donc rien d'illogique.

  • Fred L.

    tu en as fait un pavé.
    Je vais juste répondre sur un point : Le fait que le mec se fasse avoir alors que c'est un scientifique n'est pas étonnant. L'IA l'attaque sur son point faible : les sentiments, chose qu'il semble refouler. Il est donc facile par la suite de le manipuler car il n'arrive plus à garder son objectivité. (à cause de l'amour qu'il ressent, ou de ses hormones qui parlent, c'est comme on veut)

  • Mike VI

    oscar isaac joli prestation comme d'habitude, nickel !

  • DARKLESTAT33 ..

    Effectivement c'est une éventualité et vu qu'elle a le wifi 4g integré elle a étée check vite fait sur youtube voir si il y avait pas un tuto de pilotage d’hélicoptère et voila emballer c'est pesé,tout s'explique^^ .

  • elriad

    si le fond n'apporte rien de bien nouveau, (l'homme qui se prend pour Dieu, le pouvoir de la machine sur l'homme), la forme, elle, réalisée dans un huis-clos minimaliste esthétisant et soigné, permet d'emporter l'attention du spectateur jusqu'au bout. Le soupçon de paranoïa et de manipulation que l'on sent tout au long du film évite l'ennui au spectateur et sauve le film. Pas un grand long-métrage, mais honnête.

  • Romain B.

    Regarder "M. Juppé, que vous êtes-vous dit lors de la dernière réunion Bilderberg ?" sur YouTube

    C'est d'actualité ^^

  • Romain B.

    http://mobile.lemonde.fr/pixel...

  • Gardienne de la Galaxie 1975

    c'est ça Oscar

  • lostmylogin

    J'ai pas eu le temps de bien voir a l'image mais je me dis qu'elle l'a tué.
    Ca me rassure comme ca ^^.

  • lostmylogin

    Oui probablement que je ne connais ni mon sujet ni les lois scientifiques evoquees dans ce film... ni meme la sf d'ailleurs.
    certains devraient redescendre avant de se faire enfoncer sans retenue...

  • Warrior Girl

    En espérant que ça le fera pour toi. Moi j'ai aimé.

  • felson

    Si le chef de projet avait été une femme et les robots des hommes, bref si le rapport avait eu un certain côté matriarcal, je pense que ce rapport si malsain dont tu parles, aurait été accentué. Pourquoi, parce que cette femme se serait aussi entouré de robots féminins. Et les robots auraient terminé dans ce même rôle de méchants. Entre robots et humains, ça ne peut tout simplement pas faire bon ménage, ça finit toujours par un affrontement violent. Tu ne me crois pas? Regarde les nombreux films sur le sujet.

  • felson

    'Trop d'incohérences'. Tu dis ça parce que tu n'as rien compris aux dialogues, trop scientifiques à ton goût?
    Pourtant il s'agit de science-fiction, donc de science.

  • felson

    Justement, dans le film de Spielberg, David devient trop humain à partir du moment où sa 'famille' le laisse tomber, ça flanque tout par terre. Il ne songe qu'à devenir un enfant humain normal pour que sa pseudo-mère le récupère. Où est la contradiction dans ce genre de sentiment? Alors que dans Ex_Machina, les sentiments d'Ava sont contradictoires, on ne sait jamais ce qu'elle pense.

  • felson

    Si peu approfondi... tu t'attendais à quoi? Dis plutôt que tu n'as pas compris le film, de plus les films sur l'intelligence artificielle ne sont pas si nombreux, les films de robots d'accord mais pas ceux sur l'IA.

    Si tu t'attendais à des tonnes d'action, d'effets pyrotechiques à gogo et d'explosions maousses à la sauce Transformers, c'est sûr que tu as dû t'endormir en plein milieu. Mais même là, tu n'aurais pas eu droit à ton approfondissement.

  • lexcalvin

    C'est exactement ce que tu viens de faire, ô ironie :)

  • felson

    Jo c'est justement parce que tu es drogué que tu n'as rien pu piger

  • felson

    C'est peut-être un pavé mais tu parles beaucoup pour ne rien dire. Et ton langage n'est pas châtié.

  • felson

    Ce n'est pas très sympa de révéler toute la fin à ceux qui n'ont pas encore vu ce film. De plus, en le faisant, tu rends le film plus singulier que tu ne cherches à le faire croire.

    De plus, je ne suis pas du tout d'accord avec toi, tu ne fais que résumer le film très rapidement pour ensuite donner ton interprétation, tout aussi rapide et sans réel argument. Tu ne dis notamment pas en quoi Garland aurait pu pousser le film plus loin et plus longtemps. Le film n'a que trois personnages et pourtant, ça dure près de deux heures, à quoi bon en rajouter?

    En quoi le film perd de l'intérêt? Tu aurais voulu qu'Ava soit montrée comme un simple objet - ce qu'elle est au départ -, alors qu'il est ici question d'intelligence artificielle? Il s'agit ici de savoir si oui ou non Ava, une androïde fabriquée, qui n'a donc pas d'âge, qui n'a pas appris à s'exprimer, est capable de sentiments humains, ce qui finit par être le cas, et ce qui explique qu'à la fin elle finit par penser d'abord à elle et à s'échapper de ce lieu clos dont elle n'était jamais sortie avant. Elle décide de le faire seule en partie parce qu'elle a vu Caleb à terre, en train de saigner, pas un gage de sécurité. Et aussi parce que, comme tu le dis, elle pense à sa survie, donc à fuir ses prédateurs - les hommes qui la connaissent, qui l'ont crée et modelée. Bref, elle a agi comme n'importe quel humain l'aurait fait.

    Pour finir, le dernier plan suggère qu'il y a peut-être dans la foule des robots intelligents à forme humaine, habillés et déguisés en humains, et pas seulement trois ou quatre. Et quand on voit les gens dans la foule - n'importe quelle foule, notamment dans les plus grandes villes -, leur manque total d'expression, leurs tronches d'enterrement, on est en droit de se poser des questions.

    Moi je trouve ça au contraire diablement intéressant! Un excellent film, sur toute la ligne. On frise le chef-d'oeuvre. Ca ne m'étonne pas de la part du réalisateur, Alex Garland, connu pour son fabuleux roman 'La Plage' (adapté au cinéma avec DiCaprio) et son scénario de '28 Jours plus tard', et dont c'est le coup d'essai à la mise en scène.

  • Black-Night

    Merci beaucoup pour ce superbe avis !
    Tu m'as carrément donner envie il m'attire de plus en plus mais malheureusement je vais devoir attendre la sortie Blu-Ray maintenant.

  • Gardienne de la Galaxie 1975

    De rien je sais au moins écrire une critique sans vomir sur les autres

  • Gardienne de la Galaxie 1975

    encore aucun intérêt ton post.... bref

  • USCorvette

    Pas mal, çà n'est pas du tout le genre de film rempli d'action mais le choix des lieux, les musiques qui restent simples mais prenantes donnent un sacré niveau à ce film sur un plan esthétique.

    Pour parler plus S.F., la façon dont Nathan (qui est un véritable génie) à réussi à doter son dernier modèle Ava de l'I.A. est tout simplement hallucinante, j'ai bien aimé les dialogues intéressants sur l'être humain, Dieu, l'intelligence artificielle,etc,etc...

    Par contre au bout d'une heure, on connait déjà la fin : Nathan qui indique que les robots dotés de l'I.A. nous dirigeront comme des toutous, qu'Ava n'est qu'un énième modèle qui est monté et sera démonté car l'IA c'est vraiment pas pour demain : Nathan à les pieds sur terre malgré tout ce qu'il à pu réaliser...

    Au contraire de Caleb qui lui s'est laissé mené depuis le début par le bout du nez par sa nouvelle amie : Ava, aveuglé par l'amour, il ne pense qu'à libérer sa poupée "gonflable" remplie de fils électriques, alors qu'Ava se fout complètement de lui et ne pense qu'à sa survie et à la suite.

    Ce qui fait que le film perd beaucoup d'intérêt, même pas un délire genre livre de S.F. de L.Ron Hubbard, quand Caleb se taille l'avant bras, ou on aurait pu découvrir qu'il était maintenant un robot rempli lui aussi de fils électriques.

    Bien mais franchement pour un film de S.F., je pense que le réalisateur aurait pu encore pu pousser les choses plus loin et surtout plus longtemps.

  • Warrior Girl

    Franchement une claque intersidérale, un métrage envoûtant...JE LE CONSEILLE et pas qu'un peu
    AVIS demain mais pour moi un 4.5/5 voir 4.75 vraiment plus que mérité

    EXCELLENT magnifique

  • le roi en paix

    Le film le plus poussé sur l'IA. Excellent

  • Seuls les fous survivent

    Salut Vincent; finalement je suis en vacances dans le sud pour une semaine et le film Y EST ah bonheur, vivement j'ai hâte vu ce que tu en as dit
    Bon dimanche bye

  • lostmylogin

    En fait je trouve que les notion de sexualité et de seduction sont des themes bien plus developpés dans le film que l'ia ou tout le reste...

  • lostmylogin

    Moi au contraire j'ai l'impression que le real a voulu provoquer l'empathie du public.
    l'homme est absolument seul et associable.
    il accueille son hote sans l'ooresser et le laisse libre de circuler.
    il est obsedé par sa creation et est alcoolique.
    son malaise est palpable et ca le fait se refugier dans la debauche et la perversion sexuelle. Jamais il ne fait de mal consciemment a un etre vivant.
    Le fait qu'il soit le concepteur de l'ia justifie les absurdités qu'il impose a ses creations par la rigueur scientifique.
    Meme sa facon de mourir est pathetique et amene a la reflexion "l'a-t-il merité ?"
    d'ailleurs il est beaucoup plus interessant que le pauvre type demeuré qui sert de jeune programmeur... plus insipide tu meurs.

  • lostmylogin

    C'est mon souci avec ce film.
    Il a voulu la jouer scientifique avec un peu de jargon et de la pignole mais ca tient pas...
    trop d'incoherences. Dans un film de sf ca le fait pas...

  • lostmylogin

    Ben... en fait les lois d'aasimov n'ont aucune raison d'etre ici.

    1 : les lois sont pour les robots. Ce sont des protocoles de securité. Totalement en opposition avec la definition d'une ia.
    2 : les lois n'ont aucune base scientifique viable, elles sortent simplement de l'imagination d'aasimov et sont la pour servir le recit.

    Donc rien ne justifie l'existence de ces lois en dehors des romans.
    heureusement sinon terminator serait jamais sorti ^^

  • lostmylogin

    C'est pas compliqué en meme temps ^^.
    Sinon tu veux une vraie reflexion sur l'ia, de la vraie philosophie et un truc un minimum profond qui se contente pas de singer le genre ?

    La trilogie matrix.

    Tu pourras pas trouver plus abouti sur le theme.

  • Smux83 M.

    Vu en VOSTFR, ce film est excellent. Un huit clos dans un environnement épuré, un refuge high tech perdu en plaine nature (une allégorie ?!!), des questionnements philosophique sur le moi et sur le rapport de l'homme à la machine, juste ce qu'il faut de concept pseudo scientifique, un bon casting avec des acteurs crédibles. Par contre pour les personnes qui souhaiteraient de la SF Action passé votre chemin ici pas de cyborg qui fume de gros cigare en zigouillant le dernier modèle de grilles pains venue du future.

  • gregrivas

    @Jo Nathan : médaille d'or du commentaire le plus demeuré de cette page.

  • jamesdu13

    Brillant ! Ex Machina est une agréable surprise qui nous envoûte tout le long.

  • lostmylogin

    Bon j'annonce, pouvez commencer à dislike ou quoi, jvais bieeen chipoter sur des détails, avec un language châtié parce que j'en ai marre de me faire delete pour des gros mots... y'aura ptet même de la grosse reflexion de faux-derche parce que je me suis ennuyé au final. ^^

    /!\ /!\ /!\ /!\ /!\ /!\ SPOIL /!\/!\ /!\ /!\ /!\ /!\

    Bon, ca parle tout le temps d'intellect et la joue rigueur scientifique mais le mec se fait sans arrêt retourner le cerveau avec des phrases bateau et des argumentaires de méchants de serie B...
    Bon on justifie ca plus tard avec un retournement de situation comme quoi il a compris que y'avait magouille depuis X jours et que y'a ptet des trucs qui le rendaient sceptique et que il a laissé couler pour maintenir l'illusion ou que ptet il lachait l'affaire par dépit ou que ptet il en a rien a foutre ca part trop loin en philo là et faut que le film avance.

    Son attention sur les vraies questions est détournée tellement facilement que ca casse l'illusion du mec futé et ça défonce tout l'intérêt métaphysique ou neuropsychototoneologique du délire. Y'a jamais de bonne réponse, mais il laisse couler... Les questionnements sont sans suite.

    Comme d'hab j'ai envie de dire en faisant le blasé. et puis qui a des réponses, serieux ?

    Le film commence bien, on casse l'immersion : On demande(bon fausse lotterie toussa osef) à un programmeur prétendument doué de venir observer une prétendue IA de fou dans un bunker isolé avec un seul maitre d'oeuvre et pas de staff -ou ils sont cachés dans les murs (ok pourquoi pas.).
    Il demande comment ca marche, après tout c'est un programmeur, et direct "nan on s'en bat les steak poto, observe sa conversation sooo realistic, jlui ai même inculqué une culture classique pour faire genre femme-enfant sexy, candide et cultivée. Le cliché tavu. elle va rendre fou les geeks !"
    (Bon ok, on on commence pas avec la mauvaise foi... Ils ont parfaitement le droit après tout, il veut son avis sur son ressenti uniquement.
    Il a choisi un programmeur, le meilleur, pour boire des bières, jouer avec un sextoy de luxe, et poser des questions du genre "mais si la vie c'est l'adn alors d'où vient l'âme ? être ou ne pas être ?" d'aaaacord, pas de souci.)

    "- pourquoi elle ressemble à une femme ?
    - elle est bonne hein ? tu peux la #|/<3r tu sais ? blabla langue de bois jsais pas où je vais. téma le tableau le chaos contrôlé toussa."
    Le patron c'est un pervers qui s'exhibe limite dans sa débauche mais ok on pose une question bateau et on accepte fissa l'hypothèse que la machine a une conscience... cimer.
    En plus il fait des conclusions complètement foireuses sur l'IA au début.
    "oh trop cool elle fait de l'humour au bon moment, c'est une marque de conscience !"
    pour ensuite les casser
    "hé mec pourquoi elle me chauffe ? Elle m'analyse et m'allume, tu l'as programmée ?"
    Si tu penses qu'on peut le faire alors pourquoi tu fais des conclusions 10 minutes plus tot ? T'as changé d'avis ? t'es programmeur nan ?

    (Bon là vraiment c'est de l'ordre du mec relou de mauvaise foi, j'assume)

    Apres ils ont carrément des conversations qui partent du postulat qu'elle a une conscience. Même plus il se pose la question le mec, il est en mode poetic lover le programmeur de génie...
    Y'a 1 jour il était en mode "mmmhhh la coquine elle est programmée pour me filer le gourdin, meuh je suis trop futé.", là il en peut plus, faut qu'il l'épouse le grille-pain... Ben ouais tout ce temps passé devant un ordinateur...

    Même pour la chinoise(han ptet qu'elle est vietnamienne raciste !) il a des réactions même pas à moitié logiques.
    Le patron a juste une esclave chez lui mais nan on s'en b*t les c******, on est juste un peu mal à l'aise, "n**** l'ethique, après tout jsuis invité." (pour après essayer de sauver un robot...)
    Parce que le mec, il soupçonne même pas l'éventualité que c'est une IA alors qu'il en a un exemple en plus avancé sous le nez ! C'est le thème du sujet, moi à ce niveau là et à sa place, je cherche la pilule rouge !
    Mais rassurons-nous, il va finalement tout comprendre quand il tombe sur le PC du mec qui s'est endormi bourré avec son pass sécu(vous avez dit cliché ?), tout ça avec des vidéos en stop motion.
    Et après il se coupe le bras, on sait pas trop pourquoi, "ah je saigne, ptet que on m'avait implanté des faux souvenirs de toute ma vie, mais là c'est bon jsuis humain. Mmmmh mon sang. jsuis vénère. Mmmmmh."
    La scène du coup de couteau, je sais pas si c'est une bonne idée,
    désamorcer comme ca une hypothèse ptet un peu basique mais qui amène
    une mise en abyme, pour se concentrer sur le reste, ou ptet que c'est
    pour nous faire un trip du genre "est-ce que je suis une machine qui saigne ? je
    vaux mieux ? gnagnagna ?".

    (Là t'es relou mec ! ca rend pas le film mauvais, c'est des broutilles, il a le droit d'être perturbé par le contexte...)

    On passera sur le coup des IEM avec la télépathie, là ca deviendrait vraiment de la mauvaise foi. :p

    Le patron génie débauché avait du potentiel, mais pareil, c'est juste un méchant lambda alcoolique un peu débile, dommage.
    "- hinhin cété un teste !
    - Ouais je sais dugland jte l'ai mise à l'envers, alors je relache une
    machine prétendument capable de m'embobiner le cerveau dans la nature
    parce que t'es un gros beauf et un pervers.
    - ho la boulette...
    - Ah merde elle nous l'a mise à l'envers elle aussi. hé bébé ! steuplé !"

    /!\/!\ /!\ /!\ /!\ /!\ FIN DE SPOIL/!\/!\ /!\ /!\ /!\ /!\

    Le souci du film c'est que bien qu'il prenne le ton du débat scientifique et de l'analyse du faux-semblant, on sent que ca va partir dans le thriller, que ca va devenir intense, que ca va aller dans la philosophie ou dans l'action. Mais je trouve que ca stagne.
    L'histoire progresse, les hypothèses se baladent, mais ça manque de rythme, une mise en scène un peu typée scientifique, type minimaliste, débat, qui empêche la tension de monter.

    EVA avait la décence de faire dans le sentimentalisme à outrance.

    Bon, la fin est sympa, c'est toujours prévisible vu qu'on se pose plein de question dès le départ avec le genre.
    Et le film a quelques qualités, son esthétique est sympa aussi je trouve. C'est pas mal joué et même plutot convaincant de ce coté, et pas trop long non plus.

    Au final j'ai l'impression d'avoir vu un film qui a le popotin entre deux chaises.

    2/5

    PS : Pardon pour le pavé.

  • lostmylogin

    Bon j'annonce, pouvez commencer à dislike ou quoi, jvais bieeen chipoter sur des détails, avec un language châtié parce que j'en ai marre de me faire delete pour des gros mots... y'aura ptet même de la grosse reflexion de faux-derche parce que je me suis ennuyé au final. ^^

    /!\ /!\ /!\ /!\ /!\ /!\ SPOIL /!\/!\ /!\ /!\ /!\ /!\

    Bon, ca parle tout le temps d'intellect et la joue rigueur scientifique mais le mec se fait sans arrêt retourner le cerveau avec des phrases bateau et des argumentaires de méchants de serie B...
    Bon on justifie ca plus tard avec un retournement de situation comme quoi il a compris que y'avait magouille depuis X jours et que y'a ptet des trucs qui le rendaient sceptique et que il a laissé couler pour maintenir l'illusion ou que ptet il lachait l'affaire par dépit ou que ptet il en a rien a foutre ca part trop loin en philo là et faut que le film avance.

    Son attention sur les vraies questions est détournée tellement facilement que ca casse l'illusion du mec futé et ça défonce tout l'intérêt métaphysique ou neuropsychototoneologique du délire. Y'a jamais de bonne réponse, mais il laisse couler... Les questionnements sont sans suite.

    Comme d'hab j'ai envie de dire en faisant le blasé. et puis qui a des réponses, serieux ?

    Le film commence bien, on casse l'immersion : On demande(bon fausse lotterie toussa osef) à un programmeur prétendument doué de venir observer une prétendue IA de fou dans un bunker isolé avec un seul maitre d'oeuvre et pas de staff -ou ils sont cachés dans les murs (ok pourquoi pas.).
    Il demande comment ca marche, après tout c'est un programmeur, et direct "nan on s'en bat les steak poto, observe sa conversation sooo realistic qu'elle à, jlui ai même inculqué une culture classique pour faire genre femme-enfant sexy, candide et cultivée. Le cliché tavu. elle va rendre fou les geeks !"
    (Bon ok, on on commence pas avec la mauvaise foi... Ils ont parfaitement le droit après tout, il veut son avis sur son ressenti uniquement.
    Il a choisi un programmeur, le meilleur, pour boire des bières, jouer avec un sextoy de luxe, et poser des questions du genre "mais si la vie c'est l'adn alors d'où vient l'âme ? être ou ne pas être ?" d'aaaacord, pas de souci.)

    "- pourquoi elle ressemble à une femme ?
    - elle est bonne hein ? tu peux la #|/<3r tu sais ? blabla langue de bois jsais pas où je vais. téma le tableau le chaos contrôlé toussa."
    Le patron c'est un pervert qui s'exhibe limite dans sa débauche mais ok on pose une question bateau et on accepte fissa l'hypothèse que la machine a une conscience... cimer.
    En plus il fait des conclusions complètement foireuses sur l'IA au début.
    "oh trop cool elle fait de l'humour au bon moment, c'est une marque de conscience !"
    pour ensuite les casser
    "hé mec pourquoi elle me chauffe ? Elle m'analyse et m'allume, tu l'as programmée ?"
    Si tu penses qu'on peut le faire alors pourquoi tu fais des conclusions 10 minutes plus tot ? T'as changé d'avis ? t'es programmeur nan ?

    (Bon là vraiment c'est de l'ordre du mec relou de mauvaise foi, j'assume)

    Apres ils ont carrément des conversations qui partent du postulat qu'elle a une conscience. Même plus il se pose la question le mec, il est en mode poetic lover le programmeur de génie...
    Y'a 1 jour il était en mode "mmmhhh la coquine elle est programmée pour me filer le gourdin, meuh je suis trop futé.", là il en peut plus, faut qu'il l'épouse le grille-pain... Ben ouais tout ce temps passé devant un ordinateur...

    Même pour la chinoise(han ptet qu'elle est vietnamienne raciste !) il a des réactions même pas à moitié logiques.
    Le patron a juste une esclave chez lui mais nan on s'en b*t les c******, on est juste un peu mal à l'aise, "n**** l'ethique, après tout jsuis invité." (pour après essayer de sauver un robot...)
    Parce que le mec, il soupçonne même pas l'éventualité que c'est une IA alors qu'il en a un exemple en plus avancé sous le nez ! C'est le thème du sujet, moi à ce niveau là et à sa place, je cherche la pilule rouge !
    Mais rassurons-nous, il va finalement tout comprendre quand il tombe sur le PC du mec qui s'est endormi bourré avec son pass sécu(vous avez dit cliché ?), tout ça avec des vidéos en stop motion.
    Et après il se coupe le bras, on sait pas trop pourquoi, "ah je saigne, ptet que on m'avait implanté des faux souvenirs de toute ma vie, mais là c'est bon jsuis humain. Mmmmh mon sang. jsuis vénère. Mmmmmh."
    La scène du coup de couteau, je sais pas si c'est une bonne idée,
    désamorcer comme ca une hypothèse ptet un peu basique mais qui amène
    une mise en abyme, pour se concentrer sur le reste, ou ptet que c'est
    pour nous faire un trip du genre "est-ce que je suis une machine qui saigne ? je
    vaux mieux ? gnagnagna ?".

    (Là t'es relou mec ! ca rend pas le film mauvais, c'est des broutilles, il a le droit d'être perturbé par le contexte...)

    On passera sur le coup des IEM avec la télépathie, là ca deviendrait vraiment de la mauvaise foi. :p

    Le patron génie débauché avait du potentiel, mais pareil, c'est juste un méchant lambda alcoolique un peu débile, dommage.
    "- hinhin cété un teste !
    - Ouais je sais dugland jte l'ai mise à l'envers, alors je relache une
    machine prétendument capable de m'embobiner le cerveau dans la nature
    parce que t'es un gros beauf et un pervers.
    - ho la boulette...
    - Ah merde elle nous l'a mise à l'envers elle aussi. hé bébé ! steuplé ! t'façon j'men fiche j'ai mes manga sexy dans mon pc.... Haaaaan ! noooon !"

    /!\/!\ /!\ /!\ /!\ /!\ FIN DE SPOIL/!\/!\ /!\ /!\ /!\ /!\

    Le souci du film c'est que bien qu'il prenne le ton du débat scientifique et de l'analyse du faux-semblant, on sent que ca va partir dans le thriller, que ca va devenir intense, que ca va aller dans la philosophie ou dans l'action. Mais je trouve que ca stagne.
    L'histoire progresse, les hypothèses se baladent, mais ça manque de rythme, une mise en scène un peu typée scientifique qui empêche la tension de monter.

    EVA avait la décence de faire dans le sentimentalisme à outrance.

    Bon, la fin est sympa, c'est toujours prévisible vu qu'on se pose plein de question dès le départ avec le genre.
    Et le film a quelques qualités, son esthétique est sympa aussi je trouve. C'est pas mal joué et même plutot convaincant de ce coté, et pas trop long non plus.

    Au final j'ai l'impression d'avoir vu un film qui a le popotin entre deux chaises.

    2/5

    PS : Pardon pour le pavé.

  • Kupper2

    Perso, je suis pas loin de parler de chef d'oeuvre. Ce que je rajouterais,c 'est qu'au dela des defauts mineurs, le film apportent beaucoup de propositions, de pistes, sans les appuyer. Le film par sur une reflexion de ce qu'est l'amour avant de partir sur ce qu'est la vanité puis ce qu'est l'etre humain et sur sa volonté d'être libre peut importe les moyens. L'IA n'est qu'un pretexte et la progression du discours est fluide, cohérente, sans être téléphoné (puisqu'au gré des rebondissements).

    Le seul défaut important a mon sens, c'est la fin trop longue et le montage hesitant sur cette dites fin. Certaines scenes auraient pu etre inversées par exemple (la scene d'Ava qui abadonne Caleb arrive trop tardivement).

    Mais au dela de ça, le film réussi dans quasiment tout ce qu'il entreprend. C'est certes perfectible, mais depuis quand est-ce que je n'ai pas vu un film de SF aussi maitrisé? Depuis Signes je pense si on le classe dans la catégorie SF, ou sinon il faut remonter a L'armée des 12 singes. C'est dire s'il est bon (et que la SF est un genre en perdition aussi).

  • Kupper2

    C'est logique, hein? Ava n'est pas conçue comme un robot mais comme une humaine. C'est un peu le point de départ du film. Encore heureux que ça ne prenne pas en comptes les lois (fictives) d'Asimov!

  • Tetris92

    Sur le même sujet de l'I.A, Ex Machina enfonce des deux poings le débile Chappie !

  • Tony I.

    vraiment nul, une bande son qui donne envie de griffer les murs

  • Seuls les fous survivent

    Ah....attention j'ai des gros muscles (virtuels)^^. Ok pour le Bluray, vivement. J'espère être hypnotisée aussi :)
    J'adore aussi cruellement cool c'est nickel

  • lexcalvin

    Merci toi aussi tu ne sers à rien.

  • vincenzobino

    tu me files ta dose? Puisqu'il parait que j'en suis aussi un... Rien à rajouter à ta réponse;-)))

  • vincenzobino

    et dieu que ce décor naturel est paradisiaque... en apparence... Et sacré Oscar Isaac

  • vincenzobino

    5 oui, car j'ai été littéralement hypnotisé et étais dans cette demeure, dans ce décor naturel paradisiaque et surtout, même si peut-être prévisible, ai adoré la dernière séquence proche d'une des versions de Blade Runner. Bluray à ne pas manquer, passera aussi très bien dans ton salon...
    Cruellement cool, j'adore lol...

Voir les commentaires