Mon Allociné
Birdman
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Birdman Bande-annonce VO
facebook Tweet G+Google
Birdman Bande-annonce VO
Film : Birdman
3,9 pour 9 125 utilisateurs
Stars : Michael Keaton, Zach Galifianakis, Edward Norton, Andrea Riseborough, Amy Ryan
Mise en ligne : lundi 22 décembre 2014
1. Choisissez la taille de votre lecteur
2. Copiez ce code dans votre blog ou site perso Selectionner
6 Bandes-annonces & Teasers
Birdman Bande-annonce VO 1:50
Birdman Bande-annonce VO
823 173 vues
Birdman Bande-annonce VF 1:50
Birdman Bande-annonce VF
111 650 vues
Birdman Returns : le film dans le film ! 0:51
Birdman Returns : le film dans le film !
8 037 vues
Birdman Bande-annonce (2) VO 2:37
Birdman Bande-annonce (2) VO
79 071 vues
Bande Annonce Les Incontournables UGC 2016 1:21
Bande Annonce Les Incontournables UGC 2016
22 518 vues
<strong>Birdman</strong> Teaser VO 1:46
Birdman Teaser VO
31 713 vues
10 Extraits
Birdman - EXTRAIT VF "Prêt pour la première" 1:07
Birdman - EXTRAIT VF "Prêt pour la première"
2 970 vues
Birdman - EXTRAIT VOST "Prêt pour la première" 1:07
Birdman - EXTRAIT VOST "Prêt pour la première"
3 662 vues
Birdman - EXTRAIT VF "Est-ce qu'elle parle ?" 1:55
Birdman - EXTRAIT VF "Est-ce qu'elle parle ?"
1 557 vues
Birdman - EXTRAIT VOST "Est-ce qu'elle parle ?" 1:55
Birdman - EXTRAIT VOST "Est-ce qu'elle parle ?"
3 801 vues
Birdman - EXTRAIT VF "Être important ou pas" 1:35
Birdman - EXTRAIT VF "Être important ou pas"
2 270 vues
Birdman - EXTRAIT VOST "Être important ou pas" 1:35
Birdman - EXTRAIT VOST "Être important ou pas"
573 vues
Birdman - EXTRAIT VF "Fight Club" 1:13
Birdman - EXTRAIT VF "Fight Club"
2 693 vues
Birdman - EXTRAIT VOST "Fight Club" 1:13
Birdman - EXTRAIT VOST "Fight Club"
535 vues
Birdman - EXTRAIT VF "Le comédien idéal" 1:08
Birdman - EXTRAIT VF "Le comédien idéal"
465 vues
Afficher la dernière vidéo
Birdman - EXTRAIT VOST "Le comédien idéal" 1:08
Birdman - EXTRAIT VOST "Le comédien idéal"
724 vues
6 Emissions d'actu ou bonus
Le Mash-Up des gens qui voulaient voler ! 1:42
Le Mash-Up des gens qui voulaient voler !
11 799 vues
Birdman : "C'est le genre de films que je veux faire" ! 4:39
Birdman : "C'est le genre de films que je veux faire" !
4 979 vues
Les premiers et derniers plans des plus grands films dans un mash-up 1:34
Les premiers et derniers plans des plus grands films dans un mash-up
21 051 vues
<strong>Faux Raccord</strong> N°143 - Vice Versa, Birdman, Ant-Man... Les meilleures gaffes 2015 (partie 1) 11:26
Faux Raccord N°143 - Vice Versa, Birdman, Ant-Man... Les meilleures gaffes 2015 (partie 1)
137 065 vues
Aviez-vous remarqué ? Birdman 1:55
Aviez-vous remarqué ? Birdman
9 063 vues
Birdman - MAKING OF VOST "Entre fiction et réalité" 2:17
Birdman - MAKING OF VOST "Entre fiction et réalité"
1 233 vues

Commentaires

  • fran?ois m.

    On dirait vraiment un commentaire d'un pigeon. Non franchement sérieusement tu t'attendais vraiment à un film de super héros ? BWAWAWA ! Je sais que la ba laisse le transparaître faussement mais pas à ce point. "L'histoire on a du mal à comprendre" :tu étais sur ton portable toute la séance ? Tu dormais ?

  • WTF a.

    un chef d'oeuvre

  • Naughty Dog

    le meilleur film de l'année

  • Bastien A.

    Moi je pense que la scène de l'hôpital n'est qu'une séquence fantasmé
    par le personnage de Keaton: la critique la aimé (alors quelle quitte la
    salle brusquement sans applaudir), les gens l'aiment se font du soucis
    (alors que ce n'est pas le cas), il se jette de l'immeuble avec sa fille
    qui regarde en l'air (impossible car Inarritu nous montre bien que
    Keaton n'a pas de pouvoirs). En gros Keaton s'est réellement suicidé
    lors de la première, (et c'est d'ailleurs à ce moment que le plan séquence se coupe, histoire de séparer fantasme de l'au delà et la réalité). Il est décédé et la séquence de l'hôpital n'est
    qu'une scène fantasque sur ce qu'il aurait souhaité être: être quelqu'un
    d'aimé par le public, par la critique... En gros retrouver la
    célébrité.

  • Jonas S.

    J'ai regardé ce film au cinéma organisé par mon lycée.

    Pour moi et la plupart des autres :

    -On croirait un film de super héros en regardant l'affiche.

    -Le scénario est nul

    -L'histoire on a du mal à comprendre

    -On s'endort

    -Par moment la musique (batterie) est inutile.

  • Critical in the dark

    va te p(r)endre...
    un médicament et calme toi maitre renard!

  • O'hara

    SPOILER
    J'ai aussi beaucoup aimé sauf la Relation entre Les personnages d'Emma Stone et Edward Norton.
    Pour la dernière scène elle est géniale, donc il est bien Birdman ! Pour aller encore plus loin dans le raisonnement je pense que ça se joue à la scène ou il enlève ses bandages et qu'il voit son "lui oiseau" entrain de faire sa grosse commission j'interprète ce tête à tête dans le sens où le but final de son obsession, cette voix dans sa tête le pousse à bout pour faire un "acte final" mémorable, grandiose et pour cela il doit mourir sur scène mais dans sa tentative ratée il bat en quelque sorte cette part sombre de son âme parce qu'en plus d'avoir acquis la notoriété qu'il voulait il a réussi sans mourir ce qui est encore plus grandiose donc la scène ou l'homme oiseau est sur les toilettes serait une façon de dire "je t'emmerde" parce qu'il a réussi à être supérieur à lui, en voyant ça il comprend qu'il a enfin gagné et qu'il peut à présent réellement devenir celui qu'il a toujours rêvé d'être : Birdman.

  • Vince D.

    J'ai personnellement beaucoup aimé ce film, le scénario, la mise en scène fantastique, le jeu d'acteurs, la musique.. Bref un vrai coup de coeur je m'attendais pas à un tel film ! Sinon vous en pensez quoi de la toute dernière scène de la chambre d'hôpital ? ^^

  • Helmoumutt

    Tu ferais mieux d'aller sur des sites spéciaux pour blaireaux... Twitter par exemple ! En 140 caractères, tu auras plus de chance d'être lu et donc de plaire... Et peut-être même des américaines.

  • Cotops

    Mange-moi* ;)

  • Florian Malnoe

    Qu'est-ce que tu chantes toi ? Il y en a réellement qui s'attendait à voir un truc du style "Spiderman 3" avec "Birdman" ? Ce n'est pas de la faute du film si il y a des gens qui ne partent pas en connaissance de cause et le prenne pour ce qu'il n'est pas. Et surtout ce n'est pas de la faute de Birdman si les amateurs de films de super-héro n'aiment que ça. Birdman c'est un biopic fictif sur un acteur déchu en pleine crise existentielle, un portrait humain psychologique, une étude de caractère et une mise en exergue des dessous de l'industrie de spectacle.

    Et pour traiter "Interstellar" de bouse là je crois que c'est toi qui fait preuve d'une objectivité limitée. On peut ne pas aimer le film mais tu ne peux pas dire que c'est une bouse rien que pour la performance de McGonaughey et de la technique du film. Mais bon, toi tu m'as l'air d'être le genre de personne qui crache sur tout ce qui est encensé et populaire juste pour te donner un genre élitiste en marge et à contre-courant de l'avis majoritaire. Je déteste ce genre de mecs qui viennent parler sur la subjectivité des autres quand eux mêmes sont incapables de sortir des extrêmes et de balancer des avis constructifs nuancés avec du juste milieu, tout en étant également incapable de peser le pour et le contre avec un minimum de discernement.

  • Tusera P.

    Les acteurs jouent excellemment bien, l'humour qui est présent dans le film m'a fait continuer jusqu'à la fin. Mais, le film ne m'a pas vraiment emballé. Surement parce que j'ai cru que c'était un film de super-héros en voyant l'affiche !

  • Helmoumutt

    Disons que ceux qui ont payé leur place de ciné suite à publicité mensongère ont quand même un poil le droit de se sentir lésés, selon moi. Voir Birdman alors qu'on s'attend, au pire, à un truc comme Spiderman 3, c'est souffrance ! Puis lire des tas de critiques dithyrambiques à 5 étoiles (chef-d'oeuvre) pour des bouses gigantesques comme Interstellar ou même des films franchement très moyens comme celui qui nous intéresse, c'est souffrance aussi par manque d'objectivité collective.

  • HierSoirJaiMateUnFilm

    Birdman...

    J'ai attendu que tout le buzz autour du film se dissipe avant de le regarder afin de l'apprécier à ma guise sans me faire emporter par le mouvement de masse tellement on en a parlé... grand vainqueur des oscars, retour de Michael Keaton, Scène du slip etc.. Je l'ai regardé avec une certaine curiosité, celle de voir ce qu'il avait de spécial et l'espoir de voir un film génial. Mais cet espoir se dissipe très vite dès les premières scènes confirmant les réticences que j'avais vis à vis du film qui étaient d'ailleurs les vraies raisons pour lesquelles je ne l'avais pas vu jusque là...

    Birdman n'est pas un film de superhero comme la plupart des films dont le titre se termine par "man", il raconte l'histoire de Riggan Thomson, un homme qui a connu la gloire et le succès autrefois en tant qu'acteur, en ayant notamment interprété le rôle d'un superhero à savoir birdman... Aujourd'hui laissé en rade par l'industrie du cinéma, son égo rongé par l'anonymat dans lequel il vit, il tente un comeback par les voies du théâtre, un pari plutôt osé et risqué car sur scène, sous l'oeil avisé des critiques, la moindre erreur pourrait être fatale à une carrière qui déjà touche le fond.

    Le film tourne donc autour de cet homme et de cette pièce de théâtre qu'il est en train de monter tant bien que mal en affrontant son ego représenté sous les traits de birdman, ce héro qu'il a été jadis qui le hante toujours avec cette voix incessante dans sa tête... Il devra aussi faire avec les caprices de ses acteurs tous aussi égocentriques notamment Mike Shinner, joué par un Edward Norton terrible mais encore une fois superbe, qui je trouve, a presque failli voler la vedette à Michael Keaton sauf qu'on l'a malheureusement perdu de vue vers la fin...
    Car dans Birdman il n'y a de place que pour le personnage principal, pour lequel je n'ai d'ailleurs pas eu trop d'empathie même si on sent Michael Keaton totalement investi dans ce rôle qui rappelle un peu sa carrière.

    L'histoire est centrée sur lui et ses crises d'égo, évoque brièvement la relation fragile qu'il entretient avec sa fille (Emma Stone) qui vient de sortir d'une cure désintoxication pas si efficace apparemment, les difficultés de communication dans son couple... Et pour enrichir cette histoire un peu fade et par la même occasion, créer une sorte de buzz (ce qui a bien marché d'ailleurs), Iñárritu par son talent et son intelligence de mise en scène, nous filme Michael Keaton en slip sur Time square (une scène qui n'a rien de spécial finalement), pendant que les autres personnages se déambulent dans les décors restreint la plupart du temps à cette sale de théâtre, sans nous donner l'occasion de mieux les connaître, de s'attacher à eux de ressentir leurs émotions... Ce qui est dommage car certains avaient du potentiel (perso j'aurais voulu voir plus de Norton tellement il est drôle dans ce rôle) comme certaines histoires auraient pu être plus développées, la relation entre Sam et Mike par exemple qu'on sentait venir dès le début... Elle finit comment? est ce une simple aventure de tournage? comment Riggan l'a t'il vraiment pris?

    Par ailleurs au delà de cette histoire d'ego, Birdman pourrait être vu comme une critique envers l'industrie cinématographique dans toute son ingratitude qui t'élève aussi vite qu'il t'enterre. Le film est proche de la réalité, on ne peut ne pas faire le parallèle entre l'histoire de Riggan Thomson et celle de Michael Keaton qui est subitement tombé aux oubliettes pendant des années alors qu'il était un des acteurs phares de la fin des années 80 en interprétant notamment Batman... Le film fait aussi référence à certains acteurs bancables de nos jours tels que Ryan Gosling, Jeremy Renner comme pour leur rappeler qu'il ne sont pas à l'abris d'une fin de carrière à la Riggan Keaton... Il s'attaque aussi aux critiques ciné apparemment guidé par leur amertume au détriment de l'oeuvre qu'ils sont en train de juger...

    Bien que je n'ai pas totalement été emballé par Birdman, je lui reconnais tout de même le mérite de nous intéresser à une histoire originale dans la réalisation et la mise en scène avec ces scènes qui s'enchaînent s'entrelacent, nous baladant entre la réalité et le théâtre,une histoire pas totalement déplaisante à suivre, parfois drôle (la bagarre entre Riggan et Mike mdr) avec des acteurs tous aussi superbes et investis dans leur rôle et une fin que chacun interprétera à sa façon...

    Je pense quand même qu'il aurait pu laisser un des oscars phares (réalisateur ou film) à Boyhood qui avait lui quelques chose de vraiment spécial, 12 ans de tournage bordel !

    Ps: Je vous invite à venir nous rejoindre sur la page facebook, "Hier soir j'ai maté un film", une page où vous pouvez partager et discuter de vos films préférés et en découvrir un tas d'autres tout cela dans un grand esprit de convivialité... Merci !

  • Lou Bloum

    _ "Saute"
    _ "Mange-la-moi !"
    _ "Alors saute-moi sur la figure"
    :)

  • Meryn Fuckin' Trant

    Dingue à quel point les "cinéphiles" les plus enclins à qualifier le film de prétentieux sont justement ceux qui pètent plus haut que leur c** en manquant constamment de respect à ceux qui osent avoir un avis différent, le tout sans argumenter parce c'est mainstream.

  • Clarisse S.

    Tu souffres petit.

  • pamcake

    Vous pourriez arrêter de venir polluer mes posts en racontant n'importe quoi? N'essayez pas de me faire croire que vous avez plus de 12 ans en citant le mot "adolescence" , ça ne colle pas.

  • Clarisse S.

    lol J'adore assister à votre crise d'adolescence.

  • Bastien A.

    Quel est l’intérêt de votre commentaire ?

  • pamcake

    Encore une fois, vous n'avez visiblement pas du tout compris l'objet de mon message. Je vais donc réexpliquer : Ce n'est pas votre opinion qui est sujet de discorde, c'est l'art et la manière d'être insultant, comme vous continuez de le faire (preuve que vous n'avez rien compris). Après que vous ayez aimé ou pas, je m'en fous. Vous n'êtes pas dans mes amis et vous n'en ferez sûrement jamais partie.

  • Clarisse S.

    Prends sur toi, les gens ont une opinion. Ce n'est pas parce que tu as bobo à ton petit moi égocentrique qu'on doit s'arrêter de critiquer les films que l'on trouve mauvais.

  • Clarisse S.

    Quand on dit le mot Hater, on passe pour un con. Faut le savoir

  • Clarisse S.

    Apparemment, tout le monde s'en fout !

  • Clarisse S.

    Monsieur a du mal a supporter la critique. Et Monsieur est agressif.
    Monsieur devrait peut être sortir un peu et voir moins de film pour
    s'aérer un peu.

  • Bastien A.

    Enfin quelqu'un qui a la tête sur les épaules !

  • potatoes06

    Inarritu nous offre un film de grande performance. Les acteurs sont formidables et Michael Keaton se distingue par sa fabuleuse interprétation. Je me suis régalé du début à la fin.

  • pamcake

    En tous les cas, pour l'instant, ceux qui font preuve de vanité ,d'égo et de narcissisme, ce sont ceux qui veulent imposer leurs point de vue, à grands coups d'insultes. Et ils sont légion. Si vous n'aimez pas, dites juste pourquoi, c'est la seule chose qui pourrait être intéressante, les insultes c'est stérile. Regarder le film c'est en général, plus judicieux, quand on veut avoir un argumentaire crédible. Si on n'est pas apte à donner un argumentaire détaillé, précis, fiable, à quoi bon l'ouvrir?

  • Antraks N.

    Je ne m'attarde pas à décrire ce que je chie le matin. Désolé, la vie est trop courte, j'analyse les œuvres qui en valent la peine, ton fiel m'indiffère, tu es bien à l'image de l'idée que je me fais du public adepte de films aussi prétentieux.

  • Bastien A.

    Pourquoi ? Donnez vos argument au lieu de déballer des c******** à tout va...

  • Bastien A.

    Ah quoi vous servez mis à part dire des conneries comme un gamin de 10 ans ?

  • Gaetan D.

    film très bien fait, très bien réalisé, la vision est intéressante avec les névroses véhiculées dans le milieu du spectacle... mais non, je me suis fais chier comme pas permis. Et pour moi au dela effectivement de la critique du milieu des acteurs, il y a un nombrilisme exacerbé qui me déplait au plus haut point

  • Antraks N.

    Un film qui plait aux bobos et aux narcissiques

  • Bastien A.

    Mon avis sur le brillantissime Birdman http://www.senscritique.com/fi...

  • Bastien A.

    Une merveille, la mise en scène d'Inarittu est sublime, les acteurs aussi que dire... Un grand film ! Le final aux multiples théories restera dans votre esprit pendant un bon petit moment ;)

  • Forrest 10

    Au revoir

  • oli A.

    Forrest tu connais l'école ?
    Parce qu'à mon avis t'as pas du y passer beaucoup de temps !

  • oli A.

    Apprends à écrire avant de répondre!

  • Bastien A.

    Oui et c'est ça qui est dommage... Le public se dirige que vers des blockbusters indigestes (attention pas tous, certains films ayant connu du succès au box office sont fantastiques). Certains films méritent tout de même plus d'attention

  • Forrest 10

    Bon j'ai assez perdu mon temps avec toi l'abrutir.

  • romain m.

    Si c'est être un "intello" que d'aimer ces deux superbes films, alors j'en suis un. C'est toujours mieux que d'être aussi facilement outrageant et peu respectueux de l'Orthographe français que vous.
    Bien à vous.

  • oli A.

    Je crois qu'on a à faire à un intello , il aime Intertellar alors qu'il n'a rien compris au film et birdman pour le film bobo que c'est.

  • oli A.

    Apprends à lire à écrire à parler avant d'aller sur des sites !

  • Forrest 10

    fais moi signe quand tu as un film préféré ; )Allé bonne nuit Oli rL

  • oli A.

    Mon dieu , alors maintenant tu me fais pitié je crois que c'est encore plus grave !

  • nadhirg

    Ça m'a fait sourire... Dommage que ta remarque s'arrête ici

  • romain m.

    J'ai aimé cette critique acerbe du milieu du spectacle... Mais quand même, le grand absent des Oscars 2015, c'est "Interstellar".

  • Antraks N.

    Réponse B: Non

  • Florian Malnoe

    "Laughing out loud", tu viens t'utiliser toi aussi un terme d'"adolescents attardés".

  • Antraks N.

    Les haaaters. lol

  • Florian Malnoe

    En plus tu me parle "d'affection" poétique mais dans "Birdman" elle est bien appropriée par rapport au thème du film qui est le monde du théâtre et ses rêves. Le réalisateur joue sur les métaphores comme pour souligner "l'utopie" de retrouver une gloire perdue. Je met "utopie" entre guillemets car ça n'en est finalement pas une quand on voit la fin (que je n'ai pas beaucoup appréciée soit dit en passant). Quand aux "sensibleries" c'est juste une envie de souligner la psychologie du personnage, hein.

  • Florian Malnoe

    Et soit disant c'est moi qui ne suit pas fut fut.... LOL ! Je n'ai pas comparé Iñárritu et Scorsese mais l'incompréhension respective engendrée par leur dernière œuvre. Et merci mais tu ne m'apprend rien en disant ce que tu dis sur Scorsese, c'est mon cinéaste préféré.

  • Antraks N.

    "Haters" lol Ok, j'aurais du m'en douter. Une nouille qui parle le
    franglais comme tous les ados attardés. J'insiste pas. Et je viens de voir tes notes "5 à Spiderman, 2 à Orange Mécanique, 4 à I robot... " J'ai ouvert une mauvaise porte, ça m'apprendra. Bon courage pour ton brevet des collèges. Ciao

  • Florian Malnoe

    Tu vois ? Tu ne fais que fuir le débat et répondre à côté avec des attaques personnelles plutôt que de répondre concrètement sur le film. Si je me trompe sur certains points je ne demande qu'à être éclairé par ta personne. C'est à ça que sert un forum de cinéma. Sinon moi aussi je peux faire pareil avec les haters de "Birdman" : faire un amalgame et un préjugé. Vous êtes les genres de personnes qui se mettent à contre-courant de l'avis majoritaire juste pour nourrir votre égo et votre sentiment de supériorité élitiste. Quand tu parles ça transpire la condescendance d'un gars amère contre une classe sociale et tu refoules ça à travers un film que tu sembles ne même pas avoir vu.

  • Antraks N.

    T'es très con comme mec... ça rassure pas mal du coup pour mon opinion sur ce film. Un mec brillant qui l'aurait trouvé bien, je me serais dit "Merde, j'ai du manqué un truc". Là, tout est en ordre. Merci !

  • Florian Malnoe

    Déjà je n'ai jamais qualifier le film de chef-d'oeuvre. Ensuite si, chez moi quand on dit "il a sûrement du foutre telle ou telle chose" cela signifie que tu ne l'a pas vu le dit film, sinon tu en serais certain. Et vu comment tu esquives cette question je n'ai maintenant plus aucun doute sur la réponse. Le plus drôle dans tout ça c'est que c'est même moi qui est tort de te le faire remarquer alors que c'est toi qui parle d'un film que tu n'a même pas vu tout en jugeant un réalisateur, son film, ceux qui l'aiment et même un milieu entier. C'est quand même fort. La moindre des choses quand on juge aussi radicalement une œuvre et son auteur c'est de se justifier de l'avoir vu si on veut être crédible.

  • Antraks N.

    Encore une fois, tu ne lis que ce que tu veux lire. Si tu fais pareil en allant voir des films, tu m'étonnes que tu aies pris celui là pour un chef d’œuvre. Maintenant je dois me justifier d'avoir vu le film après en avoir fait un commentaire qui dit à quel point il est mauvais. On dirait Aymeric Caron "ils sont où vos chiffres?"
    " il a sûrement foutu pas mal de référence à des moments désagréables qu'il a eu sur des tournages" A aucun moment ça n'indique que je n'ai pas vu le film. Je n'insiste plus, tu es d'une telle mauvaise foi que je vois que j'ai juste affaire à un fan aveugle, donc il n'y a pas de discussion de cinéphiles, juste la défense d'une idole. Sans moi. +

  • Antraks N.

    Comparer Iñárritu à Scorsese. Faut la dire sans trembler celle-là. Scorsese a passé sa vie à mépriser les milieux du crime, de l'arnaque et du vice. Le mépris qu'il a pour Jordan Belfort et ses acolytes transpire dans The Wolf of Wall Street. Il n'a pas la petite affection poétique et les sensibleries de Birdman, ces attentions pour un artiste capricieux qui au fond n'est qu'un homme blessé. J'ai donné des arguments, tu fais juste comme tout "fan", tu y es sourd.

  • Florian Malnoe

    Bah ne tourne pas autour du pot, tu l'as vu ou tu ne la pas vu ? Car avec ton "il a sûrement"...

  • Antraks N.

    Le point Godwin des cinéphiles de mauvaise foi "Tu n'a(s) pas vu le film" ...

  • Florian Malnoe

    Et je n'avais même pas remarqué "il a sûrement foutu...", au fait tu n'a même pas vu le film quoi...

  • Florian Malnoe

    Tu peux aimer une chose tout en gardant l'objectivité et la lucidité nécessaire pour en souligner toutes ses limites et ses vices, non ? Et il y a de plus différentes manières de dénoncer des choses : avec subtilité ou non par exemple. Là par rapport à un "Kick ass" ça serait plus du côté de la subtilité , même si ça possède aussi quelques fulgurances et envolées de mise en scène. Là tu argumentes à coups d'attaques personnelles et de préjugés sur le réalisateur plus que sur les qualités ou défauts intrinsèques du films j'ai l'impression. Et tu fais de même avec ceux qui aiment "Birdman", quand bien même ils argumentent constructivement. Et je ne comprend pas trop "il ne fait que parler d'eux". Et alors ? C'est un Biopic. Un Biopic sur un gars égoiste qui veut renouer avec sa gloire passée, normal que ça soit centré principalement sur lui et son but. Les seconds-rôle seraient laisser à l'abandon je serais d'accord avec toi mais là non car ils apparaissent ici géniaux. Les critiques à l'égard de "Birdman" me font pensées à celles d'un certain "Loup de Wall Street" avec qui on accusait Scorsese de faire l'apologie du milieu alors qu'il n'a fait que souligner un monde corrompu. De façon exacerbée et peut-être manichéenne donc c'est aussi ça qui peut porter à confusion.

  • Antraks N.

    C'est le même alibi que pour Woody Allen qui est sensé raillé le monde des bourgeois mais qui en fait l'aime tellement qu'il ne fait que parler d'eux. Iñárritu est juste un bobo qui adore son petit monde et qui, comme tous les bourges, adore le sport de la petite critique acerbe, il s'est lâché sur les critiques, il a sûrement foutu pas mal de référence à des moments désagréables qu'il a eu sur des tournages ou des mises en scène, et pour ponctuer le tout, la célèbre opposition entre blockbuster débile et art véritable. Tout ça c'est la démonstration classique de l'Auteur qui veut être pris au sérieux. Quand on dénonce, on est beaucoup plus cinglant que ça. C'est pas pour rien s'ils ont adoré aux Oscars, ça les flatte.

  • Florian Malnoe

    Mais justement c'est ça que "Birdman" dénonce : les arrivistes du monde du spectacle.

  • Florian Malnoe

    J'argumente moi au moins.

  • Antraks N.

    Parles en mais loin. Dans un désert

  • Antraks N.

    lol Merci pour le rire

  • Antraks N.

    Tu es aussi pédant et prétentieux que ce film.

  • Antraks N.

    Incroyablement prétentieux. Le petit monde du showbiz qui se regarde le nombril. On dirait du Lynch avec beaucoup moins de talent. Et surtout trop long. Pas besoin d'en faire autant. Ils ne se disent rien. C'est juste du théâtre à moitié improvisé et filmé. Tout est génial car tout est si flou. C'est vraiment du cinéma bourgeois

  • Florian Malnoe

    Parce que ça traite d'un personnage égoiste donc les haters s'étonnent que le film soit centré autour de lui. C'est con quand on voit en plus comment sont développés les seconds-rôle qui sont ici géniaux.

Voir les commentaires