Mon Allociné
Every Thing Will Be Fine
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
<strong>Every Thing Will Be Fine</strong> Bande-annonce VO
facebook Tweet G+Google
Every Thing Will Be Fine Bande-annonce VO
Film : Every Thing Will Be Fine
2,8
pour 543 utilisateurs
Stars : James Franco, Charlotte Gainsbourg, Marie-Josée Croze, Rachel McAdams, Robert Naylor
Mise en ligne : samedi 4 avril 2015
1. Choisissez la taille de votre lecteur
2. Copiez ce code dans votre blog ou site perso Selectionner
4 Bandes-annonces & Teasers
<strong>Every Thing Will Be Fine</strong> Bande-annonce VO 2:00
Vidéo en cours
Every Thing Will Be Fine Bande-annonce VO
347 133 vues
<strong>Every Thing Will Be Fine</strong> Teaser VO 0:34
Every Thing Will Be Fine Teaser VO
13 217 vues
<strong>Every Thing Will Be Fine</strong> Teaser VF 0:36
Every Thing Will Be Fine Teaser VF
7 115 vues
Every Thing Will Be Fine TEASER (2) VOST 0:39
Every Thing Will Be Fine TEASER (2) VOST
2 300 vues

Commentaires

  • ariane o.

    Je crois savoir que le film a été tourné en 3D mais je n'en vois pas bien l'intérêt sur un drame intimiste…

  • ariane o.

    EVERY THING WILL BE FINE. Le nouveau film de Wim Wenders, présenté à la
    dernière Berlinade et sorti la semaine dernière dans une relative
    indifférence avait de quoi m'intriguer. Wenders d'abord, dont au moins
    deux de ses films ont bouleversé ma jeunesse ("Les Ailes du désir" et
    surtout "Paris-Texas"), son casting international alléchant et son sujet
    : Tomas, un écrivain en mal d'inspiration, tue accidentellement un
    petit garçon sur une route enneigée. Ce drame dont il va longtemps
    porter les stigmates jusqu'à la rédemption va bouleverser son rapport
    au monde, aux femmes et à la création. Quelques scènes anecdotiques dont
    on ne comprend pas bien l'enjeu (les relations entre Tomas et son père,
    l'accident à la fête foraine…), et deux personnages féminins un peu
    baclés déconcertent. Mais le deuil, la culpabilité, la dépression, la
    douleur… et la renaissance sont très finement abordés. Comme une
    infusion, le rythme, assez lent, distille l'émotion de façon
    progressive. J'ai adoré la photo (avec deux hommages à Edward Hopper),
    sublime sans ostentation et la partition délicate de l'incontournable
    Alexandre Desplat. James Franco, sobre et intense, Charlotte Gainsbourg,
    subtile et déchirante (une fois de plus) habitent ce film marquant et
    sensible. Voir "Le film d'Ariane" sur Facebook.

  • Cortexd

    Ah, parce qu'il y a un intérêt pour les autres genre de film ? :p

Voir les commentaires