Mon AlloCiné
    Carol
    Carol Bande-annonce VO
    480 212 vues
    11 nov. 2015
    850
    Partager
    • Partager sur Facebook
    • Partager sur Twitter
    Carol
    Carol
    De Todd Haynes
    Avec Cate Blanchett, Rooney Mara, Kyle Chandler, Sarah Paulson, Carrie Brownstein
    4,1
    pour 3 469 utilisateurs
    1 Bande-annonce & Teasers
    Carol Bande-annonce VO 1:39
    Vidéo en cours
    Carol Bande-annonce VO
    480 212 vues
    2 Extraits
    Carol - EXTRAIT VO "L'appareil photo" 1:37
    Carol - EXTRAIT VO "L'appareil photo"
    41 602 vues
    Carol - EXTRAIT VO "Le dîner" 1:26
    Carol - EXTRAIT VO "Le dîner"
    17 268 vues
    5 Emissions d'actu ou bonus
    Carol : "Ces personnages sont volcaniques" selon Cate Blanchett, Rooney Mara et Todd Haynes 6:54
    Carol : "Ces personnages sont volcaniques" selon Cate Blanchett, Rooney Mara et Todd Haynes
    12 300 vues
    Cannes 2015 : "La Vie d'Adèle et Carol sont des films très différents" 2:14
    Cannes 2015 : "La Vie d'Adèle et Carol sont des films très différents"
    9 137 vues
    Cannes 2015 - Salma Hayek sur le tapis rouge le 17 mai 1:21
    Cannes 2015 - Salma Hayek sur le tapis rouge le 17 mai
    5 861 vues
    Cannes 2015 : Les Palmés au micro d'AlloCiné ! 6:26
    Cannes 2015 : Les Palmés au micro d'AlloCiné !
    7 144 vues
    Oscars 2016 : que retenir des nominations ? 3:05
    Oscars 2016 : que retenir des nominations ?
    8 807 vues

    Commentaires

    • MarcoPolo26
      Je ne t’ai point attendu pour cela mon cher :-)
    • THE-CHECKER
      Ben du coup, tu vas pouvoir reprendre le cours normal de ta vie auto satisfaite!
    • MarcoPolo26
      C’était simple...ça t’a juste pris un peu de temps !
    • THE-CHECKER
      Donc pour résumer, l'homosexualité n'est pas subversive sauf quand elle l'est malgré les améliorations. Tu n'es pas une militante (le nous et le vous c'est pour rire) et c'est pour cette raison que tu m'invites à aller parler aux jeunes homosexuels avec qui tu travailles et que tu aides dans leur difficultés à vivre en tant que tels dans une société qui les rejette (aucun rapport avec le sujet du film donc) parce qu'en fait le seul but de ton intervention n'est que de m'intimer l'ordre d'apprécier un film traitant d'une histoire d'amour hétérosexuelle qui n'est subversive que parce qu'elle s'inscrit dans un contexte historique ou social précis et que y voir du militantisme cinématographique n'a absolument aucun fondement pour la bonne et simple raison que sinon, on pourrait parfaitement considérer que tout film présentant un couple hétéro serait également du cinéma militant, ce que les homosexuels seraient tout autant en droit de critiquer (le militantisme n'étant bien évidemment que le propre d'un hétéro centrisme injustifié).Du coup, si tu me fustiges, c'est uniquement pour me dénoncer moi personnellement (sachant que bien que ne me connaissant pas, tu as la capacité de me faire tous les procès d'intention que tu veux mais pas l'inverse) et pas la société qui, bien qu'ayant banalisé l'homosexualité (la rendant non subversive et subversive en même temps malgré les améliorations) a quand même besoin de non militante comme toi pour traquer les pseudos critiques comme moi afin de les inviter à se sensibiliser aux problématiques de jeunes rejetés d'un peu partout uniquement parce que bien qu'il ne soit pas subversif d'être homo et qu'il faille apprécier le cinéma non militant pour ce qu'il est (soit une histoire d'amour homo subversive), ce n'est pas facile tous les jours non plus (comme pour plein d'autre gens dans la société d'aujourd'hui bien qu'il ne soit pas autorisé d'aborder les autres dont les voilées parce que sauter d'une problématique à une autre équivaut à noyer le poisson et pas à pointer du doigt la spécificité de ta solidarité vu que encore une fois, tu n'es pas une militante!)J'ai tout bon là? C'était simple à comprendre en fait!
    • MarcoPolo26
      Et bien pour pondre un pavé pareil c’est bien que tu essayes désespérément de (te) convaincre que tu n’as pas dit de bêtises...Aller arrête de ramer tu es déjà sur le sable :-)Ps : être homo n’est pas subversif. C’est la société qui tend à ce que parfois la relation et le couple et tout ce qui va avec, reste difficile #nuance) le sujet du film de Todd Haynes (c’est bien ce dont je traite ici : sujet du film, pas être homo de façon générale) traite d’une relation subversive car dans un contexte historique précis. Encore une fois, c’est ta relation de cause a effet que je rejette (film avec couple de femme = clique de pseudo critiques venant gémir sur un soit disant militantisme). Est ce que les hétérosexuels viennent chouinés à chaque film mettant en scène une histoire hétérosexuelle ....
    • THE-CHECKER
      ...des gens comme toi,tu veux nous faire croire,sans que la foule des pseudo critiques viennent glousser que l’on fait du militantismeMais c'est pourtant ce que tu fais! Tu es militante alors assume toi! Cette rhétorique du nous et du vous est pour le moins explicite non? De plus, à aucun moment je n'ai exprimé quoi que ce soit contre cet état de fait!Ce que je veux dire tout simplement c'est que tu as au moins autant le droit d'être militante que j'ai le droit de ne pas l'être.Tout comme tu ne peux raisonnablement pas nier le fait qu'un film traitant d'une relation homosexuelle interdite a forcément une vocation militante également. Que toi tu considères cela comme n'étant que l'affirmation d'un fait normal ou ayant vocation à être normalisé soit, mais tu ne peux contester qu'en l'espèce, c'est l'approche même du sujet qui tend à rendre subversif cette relation, pas mon propos qui ne consistait à la base qu'à le remarquer!Donc, vu que tu n'es visiblement pas avare de conseils (Interroge toi...Et surtout apprend...) je te retourne la pareille en t'invitant à relire tes propos surtout quand tu m'accuses de noyer le poissonParce que m'écrire d'une part:Et la où tu te tires une balle dans le pied c’est lorsque tu me prête des propos comme quoi c’est « nécessaire ce genre de films pour faire évoluer les mentalités ». Que je veux faire croire qu’il est « subversif d’être Homo » (indépendamment du propos ici, j’ai simplement dit que ce n’était pas facile pour tous les homos)et ça d'autre part:si on ne peut plus simplement voir un film qui traite d’un sujet ayant été (l’étant encore malgré amélioration) subversifC'est quand même faire preuve d'une contradiction formelle qu'il serait pour le moins étrange de contester (comme tu le fais par ailleurs en m'écrivant ça: Commençant par une grossière « analyse » comme quoi je serai contradictoire)Quoi qu'il en soit, pas de souci me concernant, continue de militer pour ce que tu considères être juste, je continuerai de mon coté à exprimer mon point de vue s'il m'en prend l'envie, car tel est le monde dans lequel nous vivons, celui du droit à la différence comme j'imagine celui du droit à l'indifférence...
    • MarcoPolo26
      Oh et puis une dernière pour la route : si on ne peut plus simplement voir un film qui traite d’un sujet ayant été (l’étant encore malgré amélioration) subversif, juste parce qu’on est touché par l’histoire, sans que la foule des pseudo critiques viennent glousser que l’on fait du militantisme, c’est bien triste.
    • MarcoPolo26
      Et puis (toujours indépendamment hein ne t’affole pas) : la « pseudo histoire d’amour interdite » : un cours d’histoire ne te ferait visiblement pas de mal.
    • MarcoPolo26
      C’est toujours assez drôle avec des gens comme toi. Lorsque tu t’apercois que tu as dit un truc idiot, tu fais preuve d’une mauvaise foi flagrante et assez maladroite pour tenter de te rattraper . Commençant par une grossière « analyse » comme quoi je serai contradictoire, tu veux nous faire croire que j’ai prétendu qu’il était antinomique d’aimer le cinéma y de dénoncer quelqu’un (oui quelqu’un : toi, pas la société ) qui tient des propos passablement non réfléchis sur un pseudo militantisme. Interroge toi plutôt sur cette manie de voir du militantisme dès qu’on parle d’autre chose..Et surtout apprend la notion de la nuance et de l’excatitude : je dénonce ton propos consistant à dire que l’homosexualité est complètement banalisée ET que du coup ce genre de film est « militant » presque par nature. Ce lien de cause a effet qui est au cœur de mon propos. Toi tu les prends séparément. Et la où tu te tires une balle dans le pied c’est lorsque tu me prête des propos comme quoi c’est « nécessaire ce genre de films pour faire évoluer les mentalités ». Que je veux faire croire qu’il est « subversif d’etre Homo » (independement du propos ici, j’ai simplement dit que ce n’etait pas facile pour tous les homos). La perle : j’aime les « défis sociologiques » (rien que ça, non non je suis bien plus basique que cela je t’assure). Bla bla bla ....Là tu as extrapolé un raisonnement, parce que cela pouvait éventuellement justifier ta remarque. Je passe sur le voile, je pense que la tu ne peux pas creuser plus bas. Sauter d’une problématique à une autre est assez typique pour noyer le poisson.
    • THE-CHECKER
      Ton propos est assez contradictoire car dans un premier temps tu me reproches un hétérocentrisme que tu considères comme malvenu au prétexte qu'il faudrait en faire abstraction pour apprécier seulement le cinéma et ensuite tu cherches à m'apitoyer sur la condition des jeunes avec lesquels tu travailles au prétexte qu'ils sont les victimes du système et que donc ce genre de film serait nécessaire pour faire évoluer les mentalités (passant du coup d'un argument de type: l'homosexualité c'est normal dont acte à il faut sensibiliser les gens à l'homosexualité qui n'est pas encore normalisée).Encore une fois, ce que je reproche c'est de vouloir faire croire qu'il soit subversif socialement d'être homosexuel quand dans les faits, les avancées en la matière sont sans précédents et l'homophobie sévèrement réprimée. Je ne nie pas qu'il ne soit pas forcément facile d'être homosexuel pour les raisons que tu évoquais mais à cela je te dirai que c'est tout simplement le fait d'être différent de la norme dans laquelle tu évolues qui pose problème à la base (comme être hétéro dans un environnement majoritairement homo - et ça existe!)Donc pour reprendre mon propos initial, oui le militantisme cinématographique gay à plus à voir avec de l'exploitation de niche aujourd'hui qu'à autre chose pour la bonne et simple raison que l'homosexualité s'est institutionnalisée et que par conséquent elle fait désormais partie de la norme sociale (j'entends par norme sociale le fait qu'il ne soit pas anormal sur le plan institutionnel d'être homosexuel et que le système se soit doté d'un arsenal juridique, politique et médiatique pour lutter impitoyablement contre l'homophobie) Mais vu que tu aimes les défis sociologiques, je t'invite également à sortir de ton paradigme pour enfiler un voile par exemple et essayer d'aller au lycée tout simplement pour y étudier. Tu verras qu'à situation équivalente (l'accès aux études) les moins bien lotis ne sont pas forcément celles et ceux qu'on croit..
    • MarcoPolo26
      J’ai vraiment envie que tu viennes dire ca aux jeunes avec qui je travaille et qui se sont fait rejettés par leur famille et qu’on doit placer dans des refuges, à la fille au boulot de mon pote qui refuse de se dévêtir pour se mettre en tenue devant une collegue lesbienne, aux joueurs de sports en équipe nationale qui ont peur de faire leur coming out, aux jeunes des « quartiers sensibles » qui préfèrent renier leur sexualité de peur d’etre tabassés, à tous ceux qui entendent l’insulte banalisée « p* » dans la rue et que ça blesse, aux gamins dans les écoles , non vraiment..... ..j’aimerai qui tu viennes leur expliquer qu’ils en font des caisses et qu’il n’y a aucun problème !Et à l’occasion, prend la main d’une personne de ton propre sexe dans le RER, le long d’un boulevard ou en place plublique au moins 15 min. Et tu me diras ce que tu auras ressenti.
    • THE-CHECKER
      Au risque de te décevoir, le cinéma étant avant tout un business comme un autre où la première règle est de gagner de l'argent, il n'est pas anormal qu'il s'adresse au secteur de marché le plus important pour augmenter ses chances de succès. Or, il ne t'aura sûrement pas échappé que la majorité des gens sont hétérosexuels justement (je ne parle même pas de norme reproductive biologique hein? Ne t'énerve pas!)Donc, parler de société hétéro-centrée pour réfuter mon argument n'a tout simplement aucune pertinence puisque mon propos n'avait pas pour objet de porter un jugement de valeur sur l'homosexualité en tant que telle mais tout simplement de dire qu'en matière de subversion cela fait bien longtemps qu'il n'y a plus rien de transgressif à produire de la pseudo histoire d'amour interdite sachant qu'aujourd'hui il n'y a rien de plus banal qu'être Gay.C'est peut être d'ailleurs pour cela que le film est censé se passer dans les années 50 tant les producteurs ont bien intégrés cet état de fait!
    • MarcoPolo26
      Parle pour toi ! Est ce que quand il y a un film avec un couple d’hétérosexuels on vient te faire chier avec «  ras le bol » de la société heterocentrée ? Non Alors apprécie le cinéma et chut
    Voir les commentaires
    Back to Top