Laurent Lafitte revient sur une année 2013 faste