1982-2011 : l’héritage de "TRON"
mercredi 9 février 2011 - 05h00

Tout ce qu'il faut savoir sur l'univers de "Tron" et "Tron l'héritage", c'est par ici ! [Dossier réalisé par Thomas Destouches, Olivier Pallaruelo, Maximilien Pierrette, Corentin Palanchini et Alexis Geng]

Précédente Suivante
8 / 11

Photo - SERIE - Lone Star : 8170

 

"Nous étions fascinés par le style visuel créé par le "néon". Et nous nous sommes dits: pourquoi ne pas créer un personnage fondé sur cette lumière ? Nous avons donc imaginé le "guerrier" Tron..."

Steven Lisberger, réalisateur de Tron, producteur de Tron l'héritage

 

 

Rencontré à Los Angeles en septembre 2010, alors que l'équipe de Tron l'héritage était en pleine post-production, Steven Lisberger évoque ses souvenirs du premier film, au début des années 80...

 

Steven Lisberger : Lorsque j'étais au tout début du développement de ce qui allait devenir Tron, j'ai rencontré des experts du MIT (ndlr: Massachusetts Institute of Technology), j'ai pu découvrir les outils sur lesquels ils travaillaient et les résultats qu'ils obtenaient. Et tout ce que je voyais me fascinait. Ces gens étaient tellement immergés par cet univers virtuel, tellement nouveau, et dont personne parmi le grand public ne connaissait ou ne pouvait même avoir conscience. Il faut simplement se rappeler qu'à cette époque seuls ces ingénieurs, les employés du Pentagone ou de grosses sociétés étaient en prise avec ce monde. Devant les possibilités offertes par cette technologie déjà avancée, j'ai réalisé alors que si les artistes utilisaient de telles techniques afin de raconter une histoire, aussi riche sur le fond que puissante sur la forme, on déboucherait sans doute sur une nouvelle ère pour notre art. Mais j'étais aussi un idéaliste... Je songeais que si tout le monde avait accès à cette technologie, le monde deviendrait meilleur ! Bien des années plus tard, j'ai réalisé d'ailleurs que c'était sans doute le message profond de Tron. L'ironie de l'histoire, c'est que les gens qui sont allés voir notre film à l'époque n'avaient pas d'ordinateur chez eux ! Le film leur montrait un monde extraordinaire, qui existait à travers une technologie existante mais, au final, absolument pas à leur portée. Les P.C. n'existaient tout simplement pas.

 

Photo - PERSONNE - Steven Lisberger : 9767

 

Avez-vous eu quelques difficultés à monter un film qui, à l'époque, ne ressemblait à rien de connu ? Il était difficile de décrire le projet...

Effectivement ! Nous avions sur la table un projet totalement novateur mais nous n'avions personne pour le financer. Quand j'y repense d'ailleurs, je trouve cela drôle que notre petit studio de l'époque, peuplé de gens qui avaient quitté Disney pour rejoindre notre petite structure tournée vers des technologies de pointe, ait été aidé par ce même studio Disney ! D'ailleurs, le responsable de la production chez Disney qui a donné le feu vert pour réaliser les premiers essais techniques avait 29 ans à cette époque, comme moi. Quelques années plus tard, il m'a dit que s'il avait réalisé dans quoi il s'était embarqué... il aurait probablement dit "Non !" Je le comprends, j'étais moi-même beaucoup trop naïf et ambitieux (rires) ! Il faut être jeune et fougueux pour se lancer dans des aventures qui paraissent impossibles.

 

Comment avez-vous créé ce style visuel ?

En réalité, le look a découlé de la fonction. Je vais m'expliquer... Le design est inspiré de ce qui faisait la nature même des ordinateurs. Si vous vouliez dessiner un "cycle lumineux", il fallait utiliser une "grille". C'est très exactement ce que vous retrouvez dans le film: les motos s'affrontent sur une grille ! Il y a un langage technologique qui peut servir d'univers visuel. Les graphiques, les polygones, les suites vectorielles... tout cela est déjà visuellement fort. A l'origine, les ordinateurs ne pouvaient produire que ces formes géométriques basiques. Et nous avons "simplement" utilisé ces codes visuels et ces limites. Contrairement à ce qu'on pense en général, les artistes veulent et ont besoin de ces limites. Ils veulent les identifier, s'y cogner, se reposer dessus, les repousser, jouer avec, les dépasser... mais ils en ont besoin. Et c'est ainsi que nous avons procédé. Nous avons repris ce que les ordinateurs étaient capables de faire, de produire, de représenter tout simplement parce que le film se déroulait dans cet univers. Rendez-vous compte qu'à cette époque, les techniciens rêvaient du jour où un ordinateur serait capable de représenter un arbre !

 

Vous avez également collaboré avec d'autres artistes pour créer le monde de "Tron" ?

En effet, lors de nos réunions avec Disney, j'ai très tôt émis l'envie de travailler avec Moebius. Mais j'ai voulu aussi collaborer avec Richard Taylor et bien entendu Syd Mead. Le fait que ces artistes talentueux aient accepté la proposition nous a donné une confiance incroyable.

 

Photo - SERIE - Lone Star : 8170

 

Ce nouveau "Tron" est à la fois un hommage, une suite et un film indépendant...

Tout d'abord je tiens à dire sincèrement que Joseph Kosinski a réalisé un travail fabuleux. Il a réussi à recréer le monde de Tron tout en insufflant ses idées. Ce film est une vraie évolution. Et quand je vois les possibilités technologiques aujourd'hui... cela dépasse tout ce qu'on aurait pu imaginer à l'époque. Sa volonté de rendre ce monde complètement virtuel plus réaliste est également très intéressante, c'est un angle très judicieux. En 1982, nous avons essayé de repousser les limites technologiques. Joseph a fait de même en 2010, notamment à travers le personnage de Clu, qui bénéficie de ce qui se fait de mieux, de plus perfectionné aujourd'hui. A l'heure actuelle, d'un simple point de vue technologique, il est impossible de faire plus ou mieux. J'aime et j'admire sa capacité à rester en équilibre entre passé et présent. Je pourrais résumer cela ainsi : nous avons capturé la bête technologique, il l'a dressée !

 

Depuis combien de temps attendiez-vous cette "suite" ?

Je peux vous montrer un agenda datant de 1982 où il est noté très clairement "Dans 28 ans, nous sortirons la suite !" (rires) Plus sérieusement j'ai parlé de cette potentielle suite à 6 Présidents de Disney successifs ! Au fil des années, l'intérêt pour ce projet a été intermittent. A une époque, cela intéressait tellement peu le studio que j'ai reçu un retour négatif émanant d'un stagiaire ! En fait, peut-être peut-on expliquer ce délai de 28 ans entre les deux films par un renouvellement de génération... Ce sont les enfants qui ont accompagné leurs parents voir Tron à l'époque qui sont désormais aux postes de responsabilité. Ils ont grandi avec ces images dans leurs têtes... D'ailleurs à l'époque, je suis persuadé que les enfants ont plus aimé le film que leurs parents, totalement destabilisés par l'univers présenté.

 

Photo - SERIE - Lone Star : 8170

 

Le film était en avance sur son temps, quasiment visionnaire...

Lorsque je développais le scénario du film, je me suis retrouvé devant un problème compliqué : comment faire entrer Flynn dans ce monde virtuel ? Comment l'expliquer ? Quelle astuce scénaristique pouvais-je trouver pour le faire passer du monde réel à cet univers virtuel ? J'ai finalement dégoté cette idée de le scanner avec un laser. 28 ans plus tard, nous avons littéralement dû scanner avec un laser Jeff Bridges pour le faire rentrer dans nos ordinateurs ! J'ai réalisé avec stupeur à quel point tout cela me paraissait surréaliste (rires) ! C'était simplement une trouvaille scénaristique, le fruit de mon imagination... et voilà que 28 ans plus tard...

 

Combien de temps a duré le tournage du premier film ? Et du second ?

Avec du recul nous nous sommes aperçus que les deux films ont suivi à peu près la même trajectoire. Tout comme pour le second film, la pré-production a été très longue. A l'époque, nous avons également fait un test technique et visuel afin d'obtenir le feu vert de Disney. A ce niveau-là, la seule différence, c'est que nous n'avons jamais montré les essais techniques. Pour ce second film, le test réalisé par Joseph a été montré au Comic Con, avec le succès que l'on sait ! Au niveau du tournage proprement dit, la durée est à peu près identique, tout comme la période de tournage d'ailleurs. Au final, et c'est important, ce qui diffère, c'est plutôt la date de sortie. Tron est sorti le 9 juillet, Tron l'héritage le 17 décembre (aux Etats-Unis), ce qui signifie entre autres que nous avons réservé plus de temps à la post-production. Entre le début du développement et la sortie, il se sera écoulé 3 ans pour l'héritage.

 

Tron l'héritage a bénéficié d'une post-production de 68 semaines, contre seulement 64 jours de tournage.

 

Jeff Bridges était déterminant pour ce nouveau film...

Jeff Bridges a toujours été avide de découvertes et d'expérimentations. A l'époque du développement du premier film, nous avons été confrontés à la difficulté de trouver des acteurs de premier plan pour les rôles principaux. Tout simplement parce que ce projet était bizarre, pas glamour pour un sou en apparence... De nombreux agents nous raccrochaient au nez lorsqu'ils entendaient "film" et "jeu vidéo" dans la même phrase. Je pourrais vous donner une liste incroyablement longue d'acteurs qui ont refusé de jouer dans ce film (rires) ! Jeff, quant à lui, a été emballé dès la lecture du scénario ! Il voulait absolument faire le film. Il était tellement excité qu'il m'a demandé très vite "Alors je suis pris ?". Et j'ai bien entendu répondu "Oui".... avant de réaliser que je venais de m'engager avec lui sans en avoir référé à Disney ou à aucun de mes producteurs ! Je venais d'embaucher un super acteur sans en avoir l'autorisation préalable (rires) ! Heureusement, et assez logiquement, mon choix a été validé, mais cela n'a pas résolu tous problèmes pour autant, car nous avions toujours autant de mal à convaincre des acteurs capables de donner la réplique à Jeff. D'ailleurs Bruce Boxleitner a refusé plusieurs fois le rôle avant de finalement l'accepter. Ce n'est qu'à la dernière minute qu'il s'est engagé...  et je n'ose imaginer ce que le film aurait été sans lui.

 

Propos recueillis par Hélène Favrault & Thomas Destouches, à Los Angeles en septembre 2010

 

Redécouvrez ci-dessous la bande-annonce du premier Tron, le chef d'oeuvre de Steven Lisberger :

 


Précédente Suivante

A voir aussi

Voir les commentaires

Commentaires

  • Miamsolo

    J'aime beaucoup le premier Tron et j'ai adoré sa suite! Je la conseille à tout le monde, que vous soyez fan ou non de Tron!

  • Vincent Galiano

    Excellent dossier, très complet, merci!

  • mosquito666

    Bon dossier pour un bon film

  • McFly55

    Un dossier trés complet Merci. Plus qu'a aller au cinéma ^^

  • TonyMafia

    On dirait parfois une pub.
    lol

  • DanyNiksha16

    Un très bon dossier, encore et encore, comme d'hab. Sinon, j'avais déjà été voir Tron il y a 3 semaines et pour tout savoir, il y a ma critique si vous voulez. :p

  • american-dad

    Putain mais c'est quoi ces boulets a la real qu'on rien compris , comme si tron yavé une histoire SF derriere le jeu de base ... Mais kedal c'est un jeu jeu purement Geek , un jeu d'arcade avec une grille et des motos rien de + !! c'est comme si demain on faisait un film sur pacman ou un film sur Brickblaster STOOOOOOP !!! Saccagez pas des purs jeux comme Tron !!!!

  • heathledgerdu62

    TRON, c'est culte !!!

  • blowinup

    Hâte de voir le film ! Dire qu'aujourd'hui dans Metro j'ai lu une critique qui reprochait au film d'être moins impressionnant que Call of Duty et Assassin's Creed parce que "l'esthétique bleue c'est kitsch"... Y en a vraiment qui n'ont rien compris.

  • dingue-1

    Hâte de voir ce film en Imax 3D !!!
    Pour ceux qui souhaite (ré)écouter la BO de ce film, par Daft Punk :
    ENJOY ;)

  • LeNainDu37

    magnifique BA pour Gears of War et rien d'autre a dire que bon dossier

  • Torino27

    Super dossier complet, rien a redire. J'ai été voir tron et je n'ai pas été déçue =)

  • Misspanthera

    Film magnifique ! Je n'ai rien à dire de plus, étant de très fane de Tron, de Disney et de Daft Punk ! Rien à dire <3. Ceux qui disent que le film est bourré d'incohérence n'ont pas vu le premier film et n'ont pas essayé de comprendre !

  • del65

    Comment Disney a-t-il pu faire un ratage pareil ?

    Le film de 1982 disposait d'un scénario étoffé qui se basait en partie sur les connaissances informatiques de l'époque, mais aussi sur une certaine "patte" des studio Disney qui consiste à doter les programmes d'une histoire et d'une vie au sein d'un univers d'où le rêve est absent, dans la lignée des films "Coccinelle" sortis entre 1968 et 1982.

    Dans TRON l'héritage, les studio Disney montrent un univers sombre et froid et s'arrangent pour doter ses héros d'aussi peu de charisme qu'une huître. Pire ! ils enrobent tout cela dans un scénario qui mange à tous les râteliers en espérant faire mouche : vous reprendrez bien une pincée de Daft Punk dans une scène rappelant méchamment les fantômes blancs de Matrix Reloaded et un final pompé sur le film "Passé virtuel" ?

    L'une des dernière répliques du père de Flinn est "la perfection n'existe pas, on ne peut que s'en approcher". Je prends cela comme un aveu des scénaristes de cette daube infâme, en espérant qu'il dise adieu au métier de scénariste ;-)

    Retenez bien ces noms : Edward Kitsis et Adam Horowitz, anciens scénaristes de... Lost, et priez comme moi pour qu'ils ne touchent plus jamais au scénario d'un film basé sur un univers virtuel !

    Amen

  • sptz

    parce que dans le premier l'univers n'était pas sombre et froid? moi qui l'ai regarder y'a pas longtemp (le 1er) en vue de la sortie du 2eme, bah jle trouve sombre et froid, avec des logiciel qui parle comme comme des robot et ne connaisse aucune émotion si ce n'est la peur d'étre détruit. Perso le 2em me parait trés bien, et le 1er a hélas trés mal viellit (jdois avouer que les effet spéciaux était peut étre énorme a l'époque, mais de nos jour ,ce qui s'en rapproche le plus c'est tétris)

  • jim80

    Moi je vais tout découvrir d'un cou. Je connaissais bien sur l'existence d'un film appelé Tron et j'en avais vu des extraits. Mais là je vais me regarder celui de 1982, puis jouer au jeu vidéo qui fait apparement la transition et ensuite aller voir Tron L'Héritage.... ça va être très bon ça.....

  • Yahren

    ENORME dossier !! Beaucoup de contenu, bon va falloir organiser un moment pour lire tout ça !

  • fractal_jc

    pour les acteurs tourner dans un film comme Tron relève plus de de l expérience théatrale que cinématographique Cette pensée est développé par le cinéaste Eugène Green

  • Nekoch

    12 onglets ?!!!! °_____° Great ! 8D

  • mate62

    cool ce film

  • Thedaft91

    j'ai hâte de le voir en iMax 3D

  • seb91100

    Ceux qui ont aimé ce Tron n'ont pas vu ou pas compris celui de 1982...
    Je ne parle même pas du jeu vidéo...

  • Hugorazor

    Vu en imax 3D, la seule manière de bien appréhender ce film, très "visuel". Quant au reste, on aime ou pas ce style de film, mais il faut avouer qu'on en prend plein les yeux et les oreilles...sympa!

  • roxaneaubert

    Où peut-on le voir en imax 3D ?

  • olivier6088

    Au gaumont pathé d'ivry

  • kevtahiti

    Z'avez oublié un easter egg dans le dossier :
    (attention spoiler !) : Le garage où vit Sam porte sur son enseigne le nom de Dumont, faisant référence au personnage du même nom dans le premier Tron. Et lui-même (Dumont) fait référence à son garage où il concevait des programmes si je me souviens bien.

  • crazytutu

    super film a voir absolument

  • Rocket119

    je l'ai vue ce week-end (en 3D ^^) et j'ai adoré !!! Bon je voudrais bien voir le premier quand même mais bon je sais ou le trouver ... P.S.: Au moins acheter la B.O. (par Daft Punk )qui trop trop bien :) :)

  • Rocket119

    pardon c'est : [... ] je sais PAS ou le trouver [...] désolé de pas savoir écrire ;)

  • Misspanthera

    Tellement une tuerie ces films ! Que du bonheur !

  • yKnis974

    @miss cinema tu peux le trouver à la fnac au virgin en dvd

  • NILOE

    C'est une réelle déclaration d'amour que vous faites pour Tron là, on se demande si c'est une déclaration sincère, ou une petite promotion pour la sortie DVD d'un film qui a fait un semi-bide?
    Je n'ai pour ma part pas vu le premier film, mais vous présentez le deuxième comme autant révolutionnaire. J'ai cru comprendre que le premier l'était, mais je dois dire que si le deuxième fait preuve d'un design magnifique, d'une technologie de pointe (même si le jeune Kevin Flyn n'est pas vraiment au top, et ne me resortez pas l'excuse qu'il n'est pas humain), ça ne change pas le fait que dans le fond, ce deuxième opus n'a pas un scénario si révolutionnaire. L'histoire est basique voire trop rapide. Le discours semi-philosophique du premier (à ce que j'ai cru comprendre) est inexistant dans le deuxième. Inexistant ou vraiment bateau. Mais Tron reste un film sympa, assez beau, mais pas la claque que vous présentez.

  • Roi Arthur

    Je ne comprend absolument pas cet engouement!

  • Lilashes

    @kevtahiti Tout a fait exact concernant Dumont et son garage.
    Il me semble qu'il y en a un autre aussi avec la porte (trèès épaisse) du bâtiment Encom. Sam dit "Cette porte est à peine assez large pour moi". Si ma mémoire ne me trompe pas, dans le Tron d'origine, Kevin Flynn fait une remarque similaire lorsque lui, Alan et Lora entrent par la même porte dans le batiment Encom.
    Pour ce qui est du film en lui-même... il n'est pas trop mal. Mais il est très très très loin d'être aussi révolutionnaire et visionnaire que n'était le premier. Seul l'aspect visuel de Tron l'Héritage est intéressant... son scénario est sans saveur et sans consistance, prévisible avec une touche de philosopie zen bon marché. Les thèmes qui auraient pu être intéréssant, les Iso et les technologies et avancée qui pourraient en être issu, sont à peine brosser avec quelques jolis mots mais qui ne donnent aucunes consistances profondes à la choses. En bref, c'est beau à voir, voir même visuellement bluffant mais on s'en lasse vite parce qu'ils ont tablé sur la forme et non le fond...
    Dommage, ça aurait pu...

  • Mohh

    Je tique sur la première page...Le tenancier du "End of Line" n'est pas Steven Lisberger. C'est Michael Sheen!!!

  • oimgg

    Mes oreilles tremblent encore après l'avoir vu au cinéma, avec une bande son au top (l'une des meilleure de ces dernière années) et une réalisation minutieuse (certes le scénario est simple, mais vite rattrapé par le reste), c'est un vrai plaisir de le revoir en Blu-ray !!! Bravo pour ce chef d'oeuvre à l'ambiance unique.

  • renaud3386

    moi quitte a me faire traité de tout les nom j'ai adoré ce tron legacy a voir aussi en version original qui est exeptionnelle moi je suis bleuffé de l'image numérique de clu version jeff bridges plus jeunes c'est vraiment une prouesse technique je suis aussi comme oimgg la
    bande son est au top est l'une des meilleurs de c'est dernière année avec la bande son de hans zimmer pour batman est inception.voilà pour moi un chef de d'oeuvre

  • MorningSon

    http://www.youtube.com/watch?v...

  • Loic B.

    Un truc qui me sidère c'est que souvent dans les traductions françaises, des phrases ne collent pas dans les films.

    Celui ci en fait partie, dans le film des années 80 la citation était "Cette porte est à peine assez large pour moi" quelque chose du genre lorsque flynn "braque" le labo. La même citation a été utilisée en anglais mais dans la version blu-ray que j'ai on trouve en français : Ouah ça c'est de la porte. Réduction du texte à quelque chose de très simple, et en même temps un clin d’œil qui disparais simplement, alors que la phrase exacte est dans la version originale. A cause de la traduction aproximative pour les version françaises qui est très fréquente, on est loin de ce qui a été dit et a son importance, C'est assez navrant....

Top Bandes-annonces
Toutes les bandes-annonces
Toutes les actus Ciné
1er jour France : Venom 2 fait un "Carnage" au box-office
1er jour France : Venom 2 fait un "Carnage" au box-office
Tweet  
 
James Bond version Sean Connery, un violeur ? Aucun doute pour le réalisateur de Mourir peut attendre
James Bond version Sean Connery, un violeur ? Aucun doute pour le réalisateur de Mourir peut attendre
Tweet  
 
Toutes les actus cinéma
Films prochainement au cinéma
  1. La Fracture

    De Catherine Corsini
    J-4

    Bande-annonce
  2. Lui J-4
  3. The French Dispatch J-4
  4. Pig J-4
  5. Barbaque J-4
  6. Les Eternels J-11
  7. En Attendant Bojangles J-74
  8. The Batman J-130
  9. Les Bodin's en Thaïlande J-25
  10. Si on chantait J-11
Les films à venir les plus consultés