"Real Humans", "Borgen", "The Killing"... Au Nord il y a des séries !
jeudi 25 avril 2013 - 00h30

"Borgen", "The Killing", "Real Humans"... Les séries venues du Nord sont de plus en plus nombreuses sur les écrans français et réussissent à séduire les téléspectateurs. Ce dossier vous permettra de comprendre pourquoi mais surtout de découvrir des séries, encore des séries et toujours des séries ! - Dossier réalisé par Livia Segret.

Précédente Suivante
2 / 9

Saison 1 - Episode 4

"Real Humans" est diffusée sur Arte depuis le Jeudi 4 avril
© SVT 1

 

Lancée avec une campagne promotionnelle importante jusque sur Internet, marquée par la création virtuelle d’un Hubot Market, Äkta människor a trouvé son public en France lors de sa diffusion le jeudi soir sur Arte. Si la série se réapproprie un thème classique de science-fiction, les robots, en respectant certains canons du genre, notamment les lois d’Asimov régissant traditionnellement le domaine de la robotique, son grand atout repose sur le fait d’avoir su inscrire son sujet dans une société proche, en s’intéressant à toutes les problématiques suscitées par le recours à une telle technologie.

 

Saison 1 - Episode 4

Real Humans (en VF) met en effet en scène une Suède où l’utilisation des Hubots (des robots humanoïdes) s’est progressivement généralisée. Ces derniers se sont imposés comme les substituts parfaits pour des tâches extrêmement diverses, qu’il s’agisse d’activités professionnelles pénibles ou répétitives, voire nécessitant une rigueur où la faillibilité humaine peut être prise en défaut, jusqu’au simple quotidien familial – ménager comme culinaire – des maisonnées qui les possèdent. La série se sert de ce point de départ pour ensuite explorer toutes les conséquences sociales d’une telle redistribution des rôles. L’exploration des tensions que cela provoque entre Humains et Hubots est l’occasion d’aborder diverses thématiques. Certains Hommes éprouvent un profond ressentiment, ayant perdu leurs fonctions au profit des seconds qui les ont laissés désœuvrés, face à une forme de compétition impossible à mener. Mais se développe aussi une peur plus diffuse qui tend vers la xénophobie : l’Hubot est cet "autre", celui qui est différent et que l’on craint. À l’opposé, d’autres Humains se découvrent des sentiments pour certains Hubots et rêvent de pouvoir entretenir une relation qui serait l’égale des autres couples. Äkta Människor a donc une dimension sociale très marquée. La science-fiction sert en réalité de métaphore pour parler des sociétés européennes actuelles et de leurs dérives, en abordant en filigrane des thèmes très différents, de l’immigration jusqu’au mariage homosexuel. C’est cette ouverture vers des thèmes évocateurs qui explique que cette fiction puisse retenir l’attention d’un large public. De plus, la série joue également dans un registre plus intime, tendant alors vers la réflexion existentielle.

 

 

Une des (nombreuses) affiches pour la promotion de "Real Humans" sur Arte :

Saison 1 - Episode 4

 


Tout au long de sa première saison, Äkta Människor est traversée d’un questionnement identitaire constant : Hubots comme Humains s’interrogent sur la nature de ces créations. Les enjeux sont très concrets, notamment lorsque les discussions se déplacent sur le terrain juridique et les droits des Hubots, qui deviennent alors une minorité dont la place et le statut reste à définir. Ces discussions prennent une tournure familière et déjà vue dans d’autres circonstances, la série rejouant à sa manière les débats du roman de Jean-Claude Carrière sur la fameuse Controverse de Valladolid. Il est d’ailleurs notable que, côté Humain, le mouvement anti-Hubot extrémiste prenne le nom de "Äkta Människor" ("Vrais humains" en traduction littérale) et donne son titre à la série. Si le sujet de l’œuvre dépasse ce seul aspect, cela permet de percevoir combien tout se décline autour de cette question centrale d’une Humanité qui apparaît, lorsqu’on s’y penche, difficile voire impossible à définir.

 

Partant d’un drame social, Äkta Människor n’en bascule pas moins aussi dans le thriller feuilletonnant, avec ses mystères et ses suspenses. Toute entière construite autour de la cohabitation entre Humains et Hubots, la série traite de la radicalisation de certains et de l’escalade à laquelle elle peut conduire, de part et d’autre. Avec une lenteur calculée, la série distille les informations essentielles au compte-gouttes pour permettre au téléspectateur de prendre la mesure de tous ses enjeux, notamment lorsqu’il s’agit d’expliquer l’origine du groupe d’Hubots indépendants, affranchis des restrictions auxquelles les robots sont normalement soumis. Leur histoire et leurs motivations vont être explorées tout au long de la saison, pour aboutir à des confrontations et des tragédies inévitables.

 

 

Saison 1 - Episode 4

Sur le tournage de la saison 2 de "Real Humans"
© SVT 1

 


Diffusée sur la chaîne publique SVT, Äkta Människor tranche dans le petit écran suédois : la science-fiction n’est pas un genre fréquent dans la production locale. Cependant, du fait de ses ambitions et des éclairages de société apportés, la série se rapproche avant tout d’une série dramatique : comme l’explique son créateur, Lars Lundström, cette fiction est "un miroir pour nos propres existences". Or ce sont là des préoccupations très familières à la télévision suédoise.

 

 

La bande-annonce de Real Humans sur Arte :

Précédente Suivante

A voir aussi

Voir les commentaires

Commentaires

  • JotaB

    Bravo! Très bon article et très bien documenté!
    N'ayant vu que "Real Human", "borgen" et "The Killing", j'apprécie particulièrement l'ambiance de ces séries : on retrouve une forme de sobriété et une ambiance très singulière, difficilement exportable. The Killing US a essayé mais on sent tout de même une "américanisation" assez prononcée (ce n'est pas une critique, la série étant tout a fait correcte).

  • empeureur18

    chaque pays as ces séries sauf que les chaines sont trop focaliser sur les us

  • Nadine LOUIS

    J'ai non seulement dévoré des polars Scandinaves de haut vol mais je suis fan de l'ambiance des séries Scandinaves nettement plus originales et crédibles et scotchantes que ces nullités américaines qui vous résolvent en 40 minutes une affaire niaiseuse non élucidée 30 ans avant. Avec les Nordiques il y a un véritable suspense, pas toutes ces voitures de luxe et ces super barraques qui nous font croire que tout le monde vit dans une opulence...blah blah The Killing jusqu'à présent est ma préférée. Magnifique. Des séries qui dépassent même le niveau des films en général. Enfin une ouverture sur l'Europe! sur nos voisins!

  • Yoo Mee

    excellent dossier, qui donne envie de découvrir plein de séries!

Nouveaux épisodes
Nouvelle série
Ana Tramel. El juego
Saison 1 - Episode 2

mardi 28 sept.
00:00 sur TVE1 (Espagne)

Episodes inédits demain à la TV
Nouvelles séries venant de commencer
BMF
  3,1

Drame
Bande-annonce

Blue Period
  3,1

Drame

Braqueurs: La série
  3,3

Drame
Bande-annonce

Nouvelles séries en ce moment à la TV
Dernières news Séries
Y le dernier homme sur Disney+ : “Cette série a été en avance sur notre époque” pour la créatrice Eliza Clark
Tweet  
 
Cowboy Bebop sur Netflix : la série live présente son générique
Tweet  
 
League of Legends : Netflix dévoile la série animée Arcane avec une superbe bande-annonce
Tweet  
 
Vikings Valhalla sur Netflix : une première bande-annonce épique pour le spin-off
Tweet  
 
The Witcher sur Netflix : une nouvelle bande-annonce monstrueuse pour la saison 2
Tweet  
 
Voir toutes les news Séries
Meilleures Séries US
Game of Thrones
  4,6

De D.B. Weiss, David Benioff
Avec Kit Harington, Emilia Clarke
Drame
Bande-annonce

Breaking Bad
  4,6

De Vince Gilligan
Avec Bryan Cranston, Aaron Paul
Drame
Bande-annonce

Notre planète
  4,6

Avec David Attenborough, Salma Hayek
Documentaire
Bande-annonce

Chernobyl
  4,6

De Craig Mazin
Avec Jared Harris, Stellan Skarsgård
Drame
Bande-annonce

Le jeu de la dame
  4,5

De Scott Frank, Allan Scott
Avec Anya Taylor-Joy
Drame
Bande-annonce

Meilleures séries US