Notez des films
Mon AlloCiné
    La presse française décernera ses Globes de Cristal
    28 févr. 2006 à 09:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Les journalistes spécialisés décerneront le 13 mars prochain les premiers Globes de Cristal aux meilleures oeuvres de l'années dans les domaines artistiques et culturels.

    Cinéma, télévision, théâtre, spectacle, littérature, architecture, design, musique, arts plastiques ou mode : dix disciplines artistiques et culturelles seront prochainement soumises aux votes de 1 100 journalistes spécialisés de la presse écrite et audiovisuelle, nationale, régionale et locale pour la toute première édition des Globes de Cristal.

    Organisée le 13 mars prochain dans le cadre du Sénat (15 rue Vaugirard 75006 PARIS), cette première édition sera présidée par Patrick Poivre d'Arvor, qui a d'ores et déjà listé en compagnie de son jury (Françoise Ayxendri de ELLE, Nicolas Beytout de Le Figaro, Jérôme Béglé de Paris Match, Fabrice Bousteau de Beaux Arts Magazine, Jean-Christophe Buisson de Le Figaro Magazine, Alain Chouffan du Nouvel Observateur, Bruno CRAS de Europe 1, Daphné Depret – Bonnet de Marie-Claire, Guy Dutheil et Frédéric Edelmann de Le Monde, Thierry Gandillot de L'Express, Philippe LABI de VSD, Patrick Mahé de Télé 7 jours, Sophie Soulignac de LCI et Pierre Vavasseur de Le Parisien) les listes des "pressentis de l'année" dans plusieurs catégories.

    Côté cinéma (Meilleurs film, acteur et actrice), les nominations sont assez proches de celles des César, emmenées par De battre, mon coeur s'est arrêté, Entre ses mains ou Le Petit lieutenant. Côté télévision, Clara Sheller, Dolmen, Kaamelott, Les Rois Maudits et Dans la tête du tueur sont en lice pour le Globe de cristal du Meilleur téléfilm ou série télévisée.

  • Les nominations cinéma et télé aux Globes de Cristal


  • Les pressentis dans les autres disciplines

  • Yoann Sardet
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Ilwan
      Sans doute une manifestation culturelle de plus, avec quelques hiatus (Cornillac meilleur acteur ? Chimène Badi meilleure chanteuse ?), mais quoi qu'on en dise, les nominations (pas seulement pour le cinéma ou la télévision, je pense notamment à la littérature, au théâtre, aux artistes) sont tout à fait légitimes et récompense(rai)ent des travaux et des créateurs passionnants. Bien sûr, au cinéma De battre et Le Petit lieutenant, de loin ce que le cinéma français peut offrir de mieux (bravo à Why Not, également "maison" de Desplechin). Puis Modiano, Dugain, Sfar, Lacascade, Vincent, Souchon, Biolay ou M, Camille ou Keren Ann... Depardon surtout.Hormis Patrick Mahé, le jury n'est d'ailleurs pas composé d'imbéciles.
    • Jean_Claude_Dusse
      Encore une occasion pour des mauvais journalistes de faire semblant d'avoir de la culture et de montrer leur gueule en public. Pathétique...
    • Celise
      Quel intérêt? Est-il bien nécessaire de créer encore ce prix ? Je me demande ce qui a motivé les organisateurs. Ce ne sont pourtant pas les prix qui manquent, notamment pour le cinéma, entre les Césars bien sûr, mais aussi les prix Lumière, Jean Gabin, les festivals, du plus prestigieux au plus confidentiel, et j’en passe… Et quel intérêt si c’est pour récompenser encore les mêmes ? « De battre mon cœur… » est un film exellent, certes, mais a-t-il vraiment besoin d’un prix supplémentaire ?La télévision a déjà ses prix aussi, la musique a ses Victoires, le théâtre ses Molières, les livres, n’en parlons pas. Alors quoi ? Le prix du « Meilleur artiste toutes catégories » me laisse particulièrement perplexe. Comment départage-t-on des gens qui ne font pas la même chose ? Bref, je ne comprends pas bien. Il n’aurait plus manqué qu’ils appellent ça les « Globes d’Or » pour que la confusion soit complète.
    Voir les commentaires
    Back to Top