Mon compte
    Décès du cinéaste argentin Fabian Bielinsky
    30 juin 2006 à 11:40

    Le réalisateur argentin Fabien Bielinsky, auteur du très remarqué thriller "Les Neuf reines", est décédé ce jeudi au Brésil d'un infarctus. Il avait 47 ans.

    Le réalisateur Fabián Bielinsky, chef de file de la nouvelle vague argentine, est décédé ce jeudi 29 juin au Brésil, à l'âge de 47 ans, d'un infarctus. Il avait notamment mis en scène le très remarqué thriller Les Neuf Reines, en 2002.

    Une vocation précoce

    Passionné de septième art, Fabián Bielinsky commence à faire des films en 1972 alors qu'il n'a que 13 ans. Il intègre la filière cinéma du lycée public de Buenos Aires et dirige son premier court-métrage intitulé Continuidad de los parques, adapté de la nouvelle homonyme de l'écrivain Julio Cortazar. Il sort diplômé de l'Institut National de la Cinématographie avec La Espera, court-métrage inspiré cette fois d'une nouvelle de Luis Borges. Ce film se fait remarquer en remportant le Premier prix au Festival international du film de Huesco en Espagne.

    Chef de file de la "nouvelle vague" argentine

    Quelques années plus tard, il travaille en tant que réalisateur de seconde équipe et assistant réalisateur sur plus de 400 spots publicitaires et quelques longs métrages (Alambrado), tout en donnant des cours d'analyse de films et de production cinéma à l'Institut dont il est lui-même diplômé. Il enrichit ensuite sa palette en devenant co-scénariste sur La Sonambula, un film de science-fiction de Fernando Spiner.

    Le triomphe des "Neuf reines"

    En 1998, Fabián Bielinsky reçoit le Premier prix d'un concours pour le script des Neuf Reines. Cette récompense lui permet de sauter le cap de la réalisation et de transposer à l'écran son propre scénario. Ce film policier triomphe en Argentine et remporte sept récompenses - dont celles de Meilleur scénario, Meilleur réalisateur et Meilleur film - auprès de la critique (Argentinan Film Critic's Association Award). Le succès est tel que Gregory Jacobs, l'assistant de Steven Soderbergh, en signe un remake en 2004. Continuant dans le même registre, Fabián Bielinsky met en scène El Aura (2006), un thriller surprenant où il est toujours question du "casse du siècle".

    Clément Cuyer
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Cinemaxxx
      énormes regrets pour un cinéaste qui était promis à un avenir radieux...Son neuf reines était remarquable d'ingéniosité, puis El aura, nettement différent mais tt également intéressant, tant sur le fond et la forme, avec mise en scène efficace et belle exploitation des faux-semblants,... Paix à son âme... :saint:
    • Snut
      Quel dommage. Une grande perte pour le cinéma, c'était quelqu'un d'indéniablement doué.
    • cocolapin-2la-foret-des-revebl
      ben merde alors un si bon réal !!! Si jeunes c dommage une grosse perte pour le ciné argentin
    • AquaWillard
      Je ne connais aps ce réalisateur mais les neuf reines a l'air bien et pis 47 ans c'est trop jeune je trouve...Souvent les réal très connus ont plus de 50 ans...Peut-être aurait-t-il pu aller très loin, j'en sais rien j'ai vu aucun de ses films...
    • nena007
      :ouch: :cry: :( C tro dommage vraiment... Une grande perte pour le cinéma. Ce réalisateur était super. Rahh les neuf reines, trop magnifique. Vraiment trop désolée
    • Monsieur_Smith
      R.I.P. J'avais préféré "Les Neuf Reines" à "El Aura". N'empêche, c'est un cinéaste prometteur qui part trop jeune... :cry:
    Voir les commentaires
    Back to Top