Mon compte
    Cinéma français : les salaires des stars seront encadrés par le CNC
    3 déc. 2014 à 16:45
    Maximilien Pierrette
    Maximilien Pierrette
    -Journaliste cinéma
    Tombé dans le cinéma quand il était petit, et devenu accro aux séries, il fait ses propres cascades et navigue entre époques et genres, de la SF à la comédie (musicale ou non) en passant par le fantastique et l’animation. Il décortique aussi l’actu geek et héroïque dans l’émission FanZone.

    Deux ans après la secousse provoquée par la tribune de Vincent Maraval sur la dérive des salaires des acteurs français, le CNC va adopter une résolution visant à encadrer les cachets des stars.

    Résolution ou révolution ? Vendredi dernier, le CNC a en effet pris des mesures visant à encadrer les salaires des stars, et ainsi limiter la dérive des coûts de production, pointés du doigt par Vincent Maraval dans sa tribune de décembre 2012, et au coeur de l'un des segments du rapport Bonnell, publié au mois de janvier. Mais tandis que celui-ci ne préconisait moins une réglementation qu'une modération, la disposition adoptée stipule que le cachet d'un acteur, réalisateur, scénariste..., devra être établi selon le barème suivant :

    • Budget inférieur à 4 millions d'euros = 15% du coût de production maximum
    • Budget compris entre 4 et 7 millions d'euros = 8% du coût de production maximum
    • Budget compris entre 7 et 10 millions d'euros = 5% du coût de production maximum
    • Budget supérieur à 10 millions d'euros = 990 000 euros maximum

    En plus de mettre la pédale douce sur l'inflation des salaires, le CNC entend ainsi ramener ceux-ci à des seuils plus conformes avec le potentiel commercial d'un long métrage, pour éviter des sorties de route aussi spectaculaires que celles de Turf (380 000 entrées pour 26 millions d'euros de budget) ou La Grande Boucle (260 000 spectateurs pour 14 millions d'euros), deux des exemples récents les plus connus.

    Des films privés de soutiens publics ?

    Alors que la masse salariale versée aux stars avait progressé de 29% entre 2011 et 2012, passant de 49 à 63 millions d'euros, ces échecs avaient déjà poussé le secteur vers un début d'auto-régulation. Une tendance qui n'a pas empêché Dany Boon de toucher 6 millions, en tant que réalisateur, scénariste, acteur et producteur de Supercondriaque (soient 20% des 31 millions que le film a coûté), exemple qui pourrait ne pas disparaître totalement.

    Selon Les Echos, la mesure adoptée par le CNC ne supprimera en effet pas les rémunérations élevées. Mais si le salaire d'une star devait dépasser le seuil défini, le producteur du film serait alors privé des soutiens publics en place depuis 70 ans, et devrait aller des financements ailleurs. Il pourrait ainsi profiter des recettes générées par un long métrage pour produire le suivant, sans tenir compte des règles fixées, ce qui constitue la limite de cette résolution dont les effets devraient néanmoins être positifs.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Cinéma français : vers une règlementation des cachets des stars ?
    • Une tribune sur le salaire des acteurs français enflamme la toile !
    Commentaires
    • L?o R.
      Mais encore ?
    • lexcalvin
      Niche fiscale, ça te parle ?
    • L?o R.
      Là est bien le problème, ta seule source d'information étant Google..."Assez les Soficas", pourquoi ? "Assez les montages financiers".... produire un film revient par nature à opérer un montage financier, je m'interroge donc sur l'intérêt d'une telle remarque. Tu (puisqu'apparement on se tutoie) estimes que les taxes sur les entrées constituent un "système honteux" mais sais-tu seulement à quoi sert cet argent ? Quand enfin tu écris que le CNC est producteur ("le CNC est milliardaire, mais pour produire quoi...") je crois qu'on atteint là les bas-fonds de l'ignorance sur le système de financement du cinéma français. Jamais le CNC n'a été et jamais il ne sera producteur...
    • lexcalvin
      Tu manques de culture, qu'y puis je. Google tout cela et tu comprendras.
    • L?o R.
      Quand on écrit "assez les montages financiers, les tax shelters, les soficas, les vieillards bouffeurs de subventions" sans donner aucune explication, il ne faut malheureusement pas s'attendre à mieux comme commentaire... M'enfin
    • lexcalvin
      Rarement lu un commentaire aussi primaire... M'enfin
    • L?o R.
      Rarement lu autant de bêtises d'un coup... M'enfin
    • lexcalvin
      C'est scandaleux.
    • fedor85
      le mot subventions ne veut plus rien dire. Les aides donné ax producteur ne sont plus des subventions, se sont des dons plutôt qu'autre chose.
    • lexcalvin
      Fedor, c'est normal de subventionner le dernier Doillon ou le dernier documentaire des producteurs de microcosmos, de réalisateurs de 87 ans qui ont tournés 47 films ?Pas des petits jeunes dans le besoin à mon avis, ou alors ils ont raté leur vie.Donc les aides pour les 1er et 2eme film ok, mais passé le 3eme au revoir messieurs dames.
    • lexcalvin
      Non quand même pas 2-3 € mais ça reste un système honteux : le CNC est milliardaire et pour produire quoi ...
    • fedor85
      que le ministere s'occuppe de la culture (musée, concert, manifestation culturelle etc) le ciné est une industrie, ils ont cas avoir les couilles (prendre des risque, surpasser la concurrence, allez a contre courant) et le talent (le pif, pour trouver , faire émerger des talents, de bonne histoires, une promo efficace) pour que ça marche. et laissez les aides pour les prod qui démarre, (premier et second projet)
    • fedor85
      " concernent presque que les grosses productions, qui ne bénéficient presque pas de soutiens publics"j'ai un gros doute là. des grosse production comme ça doivent toucher plus que ça je dirais. enfin je pense
    • kratostreize
      sans oublier la taxe sur le billet de cinoche (uniquement sur les films américains) qui tourne autour 2/3 euros..... bien sur, dénoncé par la commission européenne.... au nom de la "soi-disante" "exception culturelle"on punis le spectateur de voir les films qu'ils ont envie de mater.....
    • ouadou
      je sais pas pourquoi allo ciné a viré mes commentaires ! c'est la corée du Nord ici ?
    • ouadou
      Jean Reno fait des entrées ? y a 15 ans oui... Et puis alors si c'est lui le renouveau pour le Beau Cinéma français, au secours
    • 83cine
      Le CNC Devraient aussi contrôler les sorties, film puisque sortir 21 ou 22 films sur la semaine du 10 décembre trop de films tuent le film...
    • lexcalvin
      C'est l'obligation de quota de co production par les chaines tv qu'il faut faire sauter : assez de financements abusifs par France 2 & 3 Cinemas ! Assez les montages financiers, les tax shelters, les sofica, les vieillards bouffeurs de subventions !A la diète les mauvais !
    • rafaelnord
      super initiative bravo y,a eu trop abus produirent autant de films qui interessent personne ni en france ni a l,etranger il faut arreter les subventions au cinema francais y,a tres peu acteur qui Font des entrees en france a quand les rivieres pourpres 3 et fantomas avec jean reno c,est un super acteur et diriger par christophe gans c,est un super realisateur
    • Batfleck
      Oui mais tout dépend de l'objectif. Succès commercial ou film de qualité ? Et les meilleurs acteurs ne sont pas forcément les plus chers. Ce n'est pas le système actuel, mais pourquoi rien ne devrait changer ?
    Voir les commentaires
    Back to Top