Notez des films
Mon AlloCiné
    Les 10 séries de science-fiction qu'il faut avoir vues dans sa vie
    Par Léa Bodin, Jérémie Dunand, Laetitia Ratane & Jean-Maxime Renault — 9 sept. 2016 à 17:15
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Elles nous ont fasciné, elles nous ont fait voyager par delà les dimensions, elles ne nous ont jamais laissé indifférents. Voici notre sélection des séries de science-fiction incontournables...

    NBC Universal

    Battlestar Galactica (2004-2009)

    De quoi ça parle ?

    Puissants robots humanoïdes, les Cylons règnent en maître sur l'univers, après avoir ravagé les douze colonies humaines. À bord de l'antique vaisseau de guerre Galactica, les derniers survivants de l'humanité partent en quête d'une mythique treizième colonie qui porterait le nom de "Terre", tandis que les Cylons se lancent à leur poursuite, déterminés à les exterminer.

    Pourquoi il faut la (re)voir ?

    Adaptée de la série de 1978 Galactica, qui a rapidement été annulée, et qui ne restera pas dans les annales pour sa qualité, Battlestar Galactica s'impose comme l'une des meilleures séries de science-fiction de l'histoire de la télévision. Voire tout simplement comme l'une des meilleures séries de ces dernières décennies, aux côtés de monuments tels que The Wire ou Breaking Bad. D'abord lancée sous la forme d'une mini-série de 3 heures en décembre 2003 par Sci-Fi, avant d'être commandée en série, ce space opera mystique et politique développé par Ronald D. Moore a compris que l'on peut traiter de questions et de thèmes allant de la religion, à la guerre, en passant par la bioéthique, tout en étant foncièrement divertissant. Car oui, Battlestar Galactica parle d'humains qui se battent contre des robots, et les amateurs de batailles dans l'espace seront servis.

    Mais évidemment, Battlestar Galactica, c'est aussi et surtout bien plus que ça. La force de la série est au fond d'utiliser le genre fascinant de la science-fiction pour parler de notre société et des événements actuels (au moment de sa diffusion – mais qui restent, malheureusement, ultra pertinents aujourd'hui). Car cette histoire de guerre entre les humains et les Cylons marche comme un miroir de l'Amérique – et du monde – post-11 septembre, et offre donc une métaphore vibrante, profonde, souvent effrayante, et toujours imparable de la guerre contre le terrorisme initiée par le gouvernement Bush, dans une galaxie très, très lointaine mais qui a pourtant quelque chose de très familier.

    Philosophique, voire mystique, la série est également une belle réflexion sur ce que c'est que d'être humain, dans un monde gouverné par les idées et la foi. Elle oppose les êtres humains, polythéistes, aux Cylons, monothéistes, et détourne ainsi les codes préétablis, pour nos questionner sur des thématiques telles que le libre arbitre, ou les conséquences de nos croyances sur nos actions, voire sur la destinée de l'humanité. Le tout élevé par un casting toujours impeccable, qui a très certainement offert leurs meilleurs rôles à Edward James Olmos et Mary McDonnell (la star de Major Crimes), et révélé les comédiens Jamie Bamber, Tricia Helfer, et Katee Sackhoff.

    Le saviez-vous ?

    Dans la série d'origine, Galactica, le personnage de Starbuck, ici joué par la talentueuse Katee Sackhoff, était auparavant un homme. Le rôle était tenu par Dirk Benedict, plus connu pour être "Futé" dans L'Agence tous risques.

    Le générique de "Battlestar Galactica" :

    Battlestar Galactica - saison 4 Générique

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • F C.
      Oublier Cosmos 1999 ou l’âge de cristal est un crime de lèse science-fiction ! Signé un vieux 😉
    • Monotrema
      Pas tout a fait d'accord. BSG est une très bonne série sur les saisons 1 et 2. Elle est moins bien écrite sur les saisons 3 et 4.
    • kratostreize
      Mais à partir du moment où une oeuvre d'anticipation présente des avancées technologiques et scientifiques qui n'existent pas, c'est de la SF! Donc certains épisodes de Black Mirror sont bel et bien de la SF et Person of Interest aussi...: dans l'esprit général, je dirais quand meme Sf en uchronie pour poi.franchement, c'est le terme pour enfant de 4 ans (sf) de l'article qui mis en pression.Comme si allociné ne pouvait pas expliqué tranquillement au lecteur lambda les genres et sous genre de la sf...pfff, c'est quand meme un sité ciné, m..de !Après on s'étonne que les gens confondent tout et comprennent rien.... les mots ont un sens !
    • kratostreize
      Oups, pour Fringe j'avoue que je l'ai interprété anticipation mais a mon avis c'est plutôt entre 2 genres sf/fantastique... MAIS une œuvre d'anticipation peut-être SF.: tout à fait !
    • JB31
      Je t'ai déjà à répondu ailleurs, mais pour notre ami plus haut qui cherche à savoir ce qu'est la SF. À partir du moment où une oeuvre présente des avancées technologiques et/ou scientifiques, qui n'existent pas à l'époque où l'oeuvre a été écrite, il s'agit de SF. Donc l'Anticipation peut être SF sauf quand elle ne traite que d'avancées sociétales. C'est vrai que j'étais dans l'erreur en disant que c'était un sous-genre de la SF, MAIS une oeuvre d'anticipation peut-être SF. Fringe c'est totalement de la SF mec. Je comprends vraiment pas d'où tu sors que c'est de l'anticipation?! Ça se passe pas dans un futur proche ni même dans un futur quelconque, ça se passe à NOTRE époque, juste avec des technologies qui dépassent l'entendement, il s'agit donc bien de pure SF
    • JB31
      Hum ça se discute, toutes les oeuvres d'anticipation ne sont pas forcément SF. Mais à partir du moment où une oeuvre d'anticipation présente des avancées technologiques et scientifiques qui n'existent pas, c'est de la SF! Donc certains épisodes de Black Mirror sont bel et bien de la SF et Person of Interest aussi... quoique depuis Snowden ça pourrait bel et bien être de l'anticipation non SF ^^. Par contre c'est vrai qu'Utopia ne s'inscrit pas dans la SF, ça je te l'accorde.
    • kratostreize
      1) SF, c'est sous genre sont:- Uchronie- cyberpunk- space opera- voyage dans le temps- post apo2) l'anticipation est un genre à part entière de la SF.3) le sous genre de la fantasy est l'héroic fantasy...pas de la SF.4) le fantastique est un genre a ne pas confondre avec le merveilleux et encore moins avec la science fiction.tu peux vérifier sur gogol.....
    • kratostreize
      Autrefois le terme anticipation désignait les romans de Science-Fiction, le terme Science-Fiction étant apparu qu'en 1929. Cependant, aujourd'hui, même si c'est devenu un terme générique peu usité, l'anticipation est un genre à part entière de la SF avec lequel on la confond souvent.
    • JB31
      Mais ce que tu comprends pas c'est que l'anticipation EST un genre de science-fiction ><'
    • JB31
      Non mais n'importe quoi! Comment peut-on dire que l'heroic fantasy est un sous genre de la SF tout en disant que l'anticipation n'en n'est pas un. Je me plains moi aussi souvent du manque de fond dans les articles allociné made in Webedia mais là c'est toi qui dit clairement n'importe quoi. BSG et ST sont bien de la SF pure sucre bah non, pas plus que les autres, tu confonds Space Opera avec SF. Or le Space Opera, tout comme l'anticipation, est un genre de SF c'est tout
    Voir les commentaires
    Back to Top