Mon compte
    Robert Zemeckis en négociations pour adapter Sacrées Sorcières de Roald Dahl
    Par Mathilde Degorce — 20 juin 2018 à 09:15

    Robert Zemeckis pourrait bien adapter le roman Sacrées Sorcières, de Roald Dahl, pour le compte de Warner. Un deal qui, selon Variety, serait sur le point de se conclure.

    Studio Hamburg

    Emploi du temps chargé pour Robert Zemeckis ! Alors qu'il travaille actuellement sur prochain film, intitulé Welcome to Marwen, le réalisateur serait en négociations avec Warner pour porter à l'écran Sacrées sorcières, de Roald Dahl. 

    Selon Variety, Zemeckis pourrait également écrire le scénario et endosser la casquette de producteur, aux côtés d'Alfonso Cuarón et Guillermo del Toro. Guillermo del Toro qui, rappelons-le fut un temps pressenti pour adapter ce roman à destination des enfants, avant de devoir y renoncer en raison d'un conflit d'emploi du temps.

    Publié en 1983, Sacrées Sorcières raconte l'histoire d'un jeune garçon et de sa grand-mère, exilés en Angleterre et tous deux bien décidés à lutter contre d'horribles sorcières. Oui mais voilà, contrairement aux idées reçues, les Sorcières ne portent ni balai, ni verrue, ni chapeau pointu. Les démasquer représente donc une vraie difficulté pour le petit garçon, qui va devoir rivaliser d'ingéniosité pour échapper à la perfidie de ces vilaines créatures. 

    Le Bon Gros Géant, Matilda, Charlie et la chocolaterie... Ces films cultes sont adaptés du même auteur !

    Rappelons que ce conte a déjà fait l'objet d'une adaptation par le passé, avec Nicolas Roeg aux manettes et Anjelica Huston sous le costume de la grandissime et magnanimissime sorcière. 

    Si l'arrivée de Zemeckis se concrétise, ce serait alors l'occasion pour le réalisateur de Retour vers le futur ou Qui veut la peau de Roger Rabbit ? de revenir à un registre plus léger après Flight ou Alliés

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • riqueuniee
      Le film sera peut-être très bon, mais c'est encore un remake. On manque vraiment d'idées neuves àHollywood...
    • Laurent C.
      D'ailleurs : https://www.youtube.com/wat...
    • Laurent C.
      A votre décharge : comme film pionnier, Beowulf et Scrooge (surtout Beowulf) ont....un peu vieilli dans le sens ou ils présentaient une technologie plutôt nouvelle et qui, on va pas se mentir, étaient pas au point sur plusieurs critères; notamment les regards et les cheveux qui sont loin d'être au top (Avatar est le premier long métrage à définitivement régler le problème pour un rendu réaliste et sans reproche mais il fallait bien que d'autres aillent au casse-pipe avant).Par contre, c'est des films qui fourmillent de narrations (du coup, je comprends pas et je trouve assez injuste le reproche de mettre la technologie au dépend du scénario)
    • Laurent C.
      Ce que je veux dire c'est que Zemeckis est la dernière personne que je soupçonne de matuvuisme.En revanche je connais un cinéaste très reconnu qui lui pourrait être accusé de ça (mais il le fait tellement bien, le bougre) : Michael Bay et ses focales utilisés par trois cinéastes dans le monde (Fincher, lui et, pas sur, Cameron)
    • Laurent C.
      Ce qui va suivre n'est pas à prendre comme de la condescendance mais c'est un vrai questionnement à lequel j'ai été soumis pour avoir eu le même problème que je pense être le votre. Ce qui est :Ou alors vous êtes trop attentif à quelque chose que Zemeckis fait depuis trente ans (Roger Rabit et Contact fourmillent d'innovations technologiques dans tout les coins. C'est radical, y à des plans de Apparences qui n'existaient pas avant, genre le plan du mirroir)et vous n'arrivez pas à vous concentrer sur l'histoire : difficile de faire une histoire qui raconte plus une histoire que Beowulf et après Scrooge, il est revenu à la normale (c'est à dire qu'à force de flopper, notamment sur une prod perso en performance capture et de voir des journalistes écrire ça sert à quoi la performance capture, il à préféré dire merde et laisser ça aux autres qui peuvent lui dire merci)
    • Housecoat
      C'est un peu ça le problème. Zemeckis se contente de perfectionner la technique alors qu'il y arriverait bien mieux si il se concentrait plus à marquer les esprits. Star Wars en 77 et Avatar sont de bons exemples pour différencier une évolution d'une révolution car leurs qualités indéniables ont portés les nouvelles technologies pour montrer à d'autres de se surpasser à leur tour. Là où Zemeckis se concentre uniquement sur l'aspect technique et qu'il ne se donne pas beaucoup de mal pour rendre ses films uniques.
    • Laurent C.
      Sinon, c'est pas bien Alliés ?
    • Laurent C.
      D'ailleurs ces joujoux technologique qu'il à mis en avant, comme personne, à un peu donné le là : on à de plus en plus de mal à compter les films et jeux-vidéo qui font usage de la performance capture (parce que ça marche, tout simplement).Certes, Le pôle express était nul mais il était pionnier.
    • Housecoat
      Et il va s'en servir pour expérimenter quelle technologie cette fois ? ^^Parce que le Zemeckis conteur pour le plaisir de raconter une histoire, il me manque.
    • Ardath Bey
      Et ses bouquins étaient quasiment tous illustrés par Quentin Blake et ses superbes couleurs à l'aquarelle, ce qui ne gâche rien :)
    • Vito Corleone
      J'aime
    • James Ford
      Miam.
    • sptz
      roald dahl, c'est typiquement le gars qui c'est fait adapter dans tout les sens, et sous tout les format :) du dessin animé, au live, en passant par l'animation en pate a modeler , et avec des univers assez différent les un des autres qui rend son travaille difficilement reconnaissable si y'a pas la mention d'après le livre de roald dahl... Horton, fantastic mister fox, le bgg, charlie et la chocolaterie ou encore james et la pèche géante :) peu de lien entre tous ça sinon une certaine morale a chaque film :)bref, j'espère que ce sera sympa :)
    • sptz
      il était pourtant très très sympa le BGG, on bon univers et un très bon film pour les gosse, qui ne les prends pas pour des abrutit, et c'est tellement rare que ça ce félicite :)
    • Bacta142
      Après Le BGG de Spielberg que beaucoup ont déjà oublié, espérons que cette nouvelle adaptation de Dahl fasse enfin revenir Zemeckis au premier plan..
    • Laurent C.
      Oui, oui, dix fois oui.
    Voir les commentaires
    Back to Top