Mon AlloCiné
    Alien 5 : le scénariste évoque le scénario refusé par Sigourney Weaver
    Par Corentin Palanchini — 19 juin 2020 à 13:25

    Le scénariste Walter Hill a confirmé qu'il avait proposé un traitement de scénario pour "Alien 5" à Sigourney Weaver et a donné des brides d'informations quant à son contenu.

    Twentieth Century Fox

    Walter Hill n'abandonne jamais ! Cette semaine, l'actrice Sigourney Weaver annonçait qu'elle avait lu un "traitement" (résumé de scénario détaillant les points clés de l'intrigue) concernant un potentiel Alien 5. Un texte qu'elle aurait refusé de soutenir. Interrogé sur ce point, l'auteur de ce traitement, Walter Hill, auteur de révisions du scénario d'Alien, du traitement d'Aliens et coauteur d'Alien³, a réagi en soulignant que si elle le voulait, Weaver pourrait contribuer à ce que le projet voit le jour (via SyFy) :

    Sigourney, comme elle l'a toujours fait, est trop modeste sur sa capacité avérée à améliorer une idée - qui ici consiste en une histoire terrifiante, qui permet de combattre un nouveau Xénomorphe et conduit à une méditation sur l'univers de la franchise Alien et le destin du personnage de la lieutenante Ellen Ripley.

    Sans le soutien de l'actrice, ce projet a donc peu de chance de voir le jour, et la franchise est au point mort depuis la déception au box-office d'Alien: Covenant, l'abandon du Alien 5 de Neil Blomkamp et le fait que Ridley Scott soit en train de tourner un film historique avec Matt Damon et Ben Affleck. Le tournage, qui se déroule en France, reprendra dès que les mesures sanitaires le permettront.

    Connaissez-vous ces 15 détails cachés dans la tétralogie Alien ?

    Voir le diaporama
    Diaporama
    Alien : 15 détails cachés dans la tétralogie
    17 photos
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Stan M.
      Il sont nul à chier. incapable de produire mieux depuis Alien 2. c'est la marque du manque d'imagination quand c'est ainsi laissez la place au plus jeune qui ont du talent à exposer.
    • The world is yours
      C’est assez marrant de te voir prendre l’argument de Cameron ce même Cameron qui a entre guillemets adoubé Genisys avant de se rétracter et produire Dark Fate que tu considère plus cohérent que T3 et qui est une incohérence absolue avec les deux premiers du fait que tout est réécrit seulement pour prolonger une histoire qui a déjà été faite avec des personnages copiés collés et sans charisme.Des intitulés officiels ? En quoi Director’s Cut est un terme francophone ?Amazonprime.com est un site U.S de streaming le plus gros sur le marché avec Netflix met toi à la page,ça m’étonnerait que Amazon fasse de l’amalgame francophone ils ont quand même un devoir de professionnalisme et Écran Large est un site crédible donc je ne voit pas en quoi c’est mensonger de relayer des sources vérifiées et vérifiables.et oui sur le boîtier c’est écrit Version cinéma,Director’s Cut et Director’s Cut version longue donc 3 versions présente du réalisateur.Édition collector Steelbook.Version cinéma : 2h16
Director's cut : 2h32
Director's cut version longue : 2h36

James Cameron est un habitué des versions longues, pour le coup il y a trois versions du film. La director's cut ajoute des scènes qui approfondissent les personnages (Kyle Reese qui revient pour une scène, John Connor qui apprend au T-800 à sourire...), et plaira sans doute au fans du film, mais on peut préférer la version cinéma pour sa concision, les scènes supplémentaires ne bouleversant pas le récit. 

Une version plus longue existe aussi en DVD et Blu-ray, accessible en rentrant un code dans les menus (82997, date du jour du jugement), il rajoute une scène ou le T-1000 fouille la maison des parents de John Connor, et une fin alternative proposée par James Cameron qui avait été initialement rejetée.C’est toujours marrant de voir quelqu’un rejeter des preuves officielles quand cette même personne refuse d’avoir tort pour ne pas perdre la face ^^
    • The world is yours
      Étrange que mes commentaires disparaissent quand on te donne des arguments.
    • Kurobator
      Je te cite les intitulés officiels, tu me cites des articles de rédacteurs internet et des amalgames francophones. Mais peu importe, factuellement un Director's cut c'est le final cut souhaité par son réal', hors ici le montage voulu et validé par Cameron c'est la version cinéma, les autres n'étant sortis que pour des motifs commerciaux (ce qui m'arrange car je préfère la version longue). Si tu me trouves un coffret où ton intitulé est écrit noir sur blanc ou que tu me trouves une interview de Cameron allant dans ton sens, là d'accord, mais je t'expose juste des faits. Là, c'est comme si tu voulais débattre de la forme de la Terre. Ça m'est égal après.Une dérivation artistique qui explique que le précédent volet c’était trompé, donc il le contredit et surtout il rend obsolète et dévalorise les enjeux de T2. Et quand je parle du propos existentialiste, c'est autant sur l'aspect intra qu'extradiégétique, une vision concrète et limpide de Cameron qui est ici complètement annihilée. Ce qui ne fonctionne pas comme ça dans la structure d'une trilogie.
    • The world is yours
      Écran Large L'interactivité est sans conteste le point qui a le plus progressée et profite désormais des dernières possibilités technologiques du support. Outre le choix entre les trois versions du film : cinéma (2h 17min 20s), director's cut (2h 33min 26s) et version longue (2h 36min 08s, à déverrouiller en saisissant le célèbre code « 82997 »), l'ensemble des bonus est désormais accessibles en cours de lecture. À commencer par les deux commentaires audio
    • Kurobator
      Qui a parlé de ce que j'aime ou je n'aime pas ? C'était bien parti mais ça vire un peu au dialogue de sourd là, aha. Sinon, troisième fois : la saga n'a pas une ambiance monolithique de film en film et le Xéno était déjà trop démystifié pour continuer à le filmer exclusivement dans l'ombre et via des plans sombres. En revanche oui, le ton parfois trop beauf de Resurrection est franchement dommageable. Après, si on reste sur un désaccord, je pense que tu survivras.Je suis tout ouie en ce qui concerne tes propositions d'idées éventuelles pour un retour de Ripley mieux pensé. Ce n'est pas une vanne, si tu trouves quelque chose de pertinent, je prend volontiers. Mais comme je doute que tu y arrives...
    • The world is yours
      Malheureusement c’est Amazon qui fait le commerce de nos jours et il n’y a pas qu’eux qu’il le disent car pratiquement tout les vendeurs en ligne te parlent de Director’s Cut mais bon...Notons que les trois versions du film sont disponibles : la version cinéma (137min), la version director's cut (154min), mais également la version directors cut encore plus longue, uniquement accessible par mot de passe. Comme on est sympa, on vous le donne ! Il faut se placer sur les cinq astérisques, et saisir 82997. Code qui correspond à la date du jugement dernier, le 29 aout 1997 (08-29-97) en anglais. Sur les versions plus longues, les scènes additionnelles ne sont pas doublées en français.Source : FilmsActu C’est pas ce qu’il ne sont pas en raccord qu’ils sont incohérent l’un à l’autre,une dérivation artistique qui explique que le précédent volet c’était trompé n’est pas une incohérence.L’incohérence est présente dans le 3 par rapport au DC qui anéantit tout forme de suite,avec un Happy End.Mais la version cinéma laisse une porte entre ouverte,sans donné une finalité peut-être que tout ce qui a été dit n’était qu’illusoire.
    • The world is yours
      Que tu aimes ou pas n’est pas la question.Au contraire l’ambiance fait partie du film,c’est ce qui donnait le ton à la saga et c’est se qui la rendait particulièrement froide et sinistre dans le 4 on perd tout ça !L’hybridation mouai franchement il aurait pu trouver mieux,limite ça pourrait faire office de parodie.Une idée assez farfelue disons.
    • Kurobator
      Je prendrais difficilement Amazon comme référence. Les deux extended cuts ont été compris dans plusieurs intitulés, à savoir la Special Edition en 1993, l'Ultimate Edition en 2000, l'Extreme Edition en 2003 et finalement la Skynet Edition en 2006, mais le cut souhaité par Cameron est bien celui diffusé au cinéma. Je connais l'épilogue avec Sarah âgée, j'ai visionné les trois versions.Je maintiens ce que j'ai dis plus haut, T2 (toutes versions confondues) et T3 sont très clairs sur ce qu'ils disent et les deux films ne sont pas raccord sur leurs discours respectifs, là où Dark Fate est un film imbuvable avec ses propres incohérences mais ne retcon à aucun moment le propos existentialiste de T2.
    • Kurobator
      J'aimerais bien savoir où je prétend le contraire et où j'ai écris que Ressurection était un bon film. Ça m'empêche pas de soutenir qu'à part l'intro à la limite, l'Édition Spéciale n'a pas de grosses scènes nanardesques flagrantes (et toi non plus visiblement) ; que quitte à faire revenir Weaver, il n'y avait pas de meilleure idée que l'hybridation ; qu'on peut difficilement discréditer un volet d'Alien avec l'argumentaire du changement d'ambiance d'un film à l'autre...Il y a plein d'axes sur lesquels on peut dévaluer Ressurrection, seulement je trouve que ceux cités sont mal choisis. Pointer l'aspect bourrin par exemple, je trouve ça déjà plus justifiable. En revanche, il y a quand même parfois de la nuance dans certaines scènes ainsi que dans le travail esthétique, et la métaphore du viol est toujours respectée.
    • The world is yours
      Et bien si tu 156 minutes extended du réal soit Director’s Cut et la Skynet edition.Sur Amazon Prime c’est aussi écrit Director’s Cut mais bon c’est pas le problème dans le DC Sarah Connor est vieille sur un banc publique à la fin ce qui met un terme à la saga tout entière.Contrairement à la version cinéma qui n’empêche aucunement un troisième opus qui lui aura la prétention de démentir le 2,ce n’est pas une incohérence à ce niveau le T-800 du 2 c’est peut-être trompé il y a alors donc un changement de direction artistique qui n’est pas une incohérence.L’incohérence est seulement présente par rapport au DC qui met fin à une quelconque suite.Dark Fate plus logique que T3,tu m’en dira tant...🤣
    • Kurobator
      Le film dans sa globalité soutient catégoriquement l'idée selon laquelle le Jugement Dernier est inévitable, ça se résume pas qu'à une réplique. Ce n'est pas la question de la version longue (qui n'est pas non plus une DC), la finalité de T2 était que Sarah et John avaient définitivement empêché l'ascension de Skynet car No Fate.T3 balai tout ça en affirmant qu'aucune interférence temporelle ne peut empêcher le JD. Pour le coup, il n'y a pas deux sens comme tu dis, il n'y en a bien qu'un seul. Même Dark Fate est plus logique là-dessus (mais reste plus mauvais quand même).
    • The world is yours
      Aliens Le retour devient un pur film d’action je suis bien d’accord mais l’ambiance noir sombre et sinistre est encore là faut quand même pas exagérer.Résurrection c’est vide,on a là un Blockbuster qui n’a aucune nuance,c’est grossier,gras et bourrin la ou Le Retour a réussi son tour de force c’est de changer littéralement de genre sans entacher l’ambiance et crédibilité de la saga.Résurrection est hors sujet sur toute la ligne,pour moi c’est de la SF de bas étage.
    • Kurobator
      Il fallait préciser alors parce que jusqu'ici le sujet c'était l'Édition spéciale et Ripley 8. J'ai jamais évoqué la qualité du film en lui-même. Mais bon, soit. Aliens, le retour ne respecte pas non plus l'ambiance noire du premier, on passe d'un huit-clos horrifique à un pur film d'action. Et le film est excellent malgré tout. Resurrection est évidemment plus mauvais que ces deux là, c'est incontestable, mais c'est pas sur cet axe là qu'on peut le discréditer. Surtout à un moment où l'Alien était déjà démystifié.Je l'ai dis plus bas, ce qui distingue cette tétralogie des autres sagas c'est la manière dont chaque volet correspond a la vision indépendante d'un nouveau réal' qui se réapproprie la mythologie du Xéno. Quand Ridley Scott installe une continuité plus linéaire de film en film, on voit ce que ça donne par exemple. Et honnêtement, je pense que Resurrection aurait été bien pire sans Sigourney Weaver à l'affiche. À la limite, Whedon voulait initialement cloner Newt avant que la Fox lui impose Ripley.
    • The world is yours
      Oui c’est une incohérence dans le contexte du director’s Cut mais si rien n’est fatalité et si l’avenir n’est pas écrite ça va dans les deux sens,tout peut arriver.Là où je te rejoins c’est quand le T-850 dit Le jugement dernier est inévitable je suis du même avis que toi là dessus c’est une belle incohérence avec le deuxième.
    • The world is yours
      Je ne parle pas du personnage uniquement mais des deux films dans l’ensemble,on perd tout la noirceur du premier et tout l’aspect moderne du deuxième.Pour atterrir dans un univers futuriste kitch sans risque et sans prétention.Au contraire moi je pense que Ripley est dissociable ça reste à la base un être humain qui peut mourir comme tout le monde et elle peut passer à la trap facilement pour que l’univers se prolonge sans elle.C’est une héroïne culte qui peut mourir et l’Alien n’a pas besoin d’elle pour survivre.Moi j’aurais préféré que ça se prolonge par l’intermédiaire d’Amanda Ripley sa fille ça aurait été peut-être plus risqué et moins recyclage.Je n’aurais pas non plus dit non à une fin alternative comme c’était prévu avec Alien 5 de Blomkamp,ça aurait donné deux possibilités de fin pour ceux qui ont été déçu par Alien 3 sans nuire le film de Fincher.
    • Kurobator
      Bah ce que j'ai écris juste au-dessus : le film retcon tout le discours existentialiste de T2 dans lequel on insistait bien sur le fait que notre destinée n'est pas écrite et que rien n'est fatalité. T3 contredit tout ça du début à la fin, la base même du film constitue une incohérence majeure à mon sens.
    • Kurobator
      C'est le but qu'il y ait un contraste entre les deux personnages, ils sont totalement distincts et Ripley 8 est plus lubrique. Weaver avaient complètement compris que Ripley et le Xéno étaient devenus des némésis indissociables. Je ne porte pas particulièrement ce volet dans mon coeur, mais quitte à faire revenir l'héroine, je trouve que c'est la meilleure idée qui pouvait être faite.Whedon a admis qu'il n'arrivait pas à écrire une suite qui ressuscitait la Ellen Ripley originale sans que ça paraisse ridicule. Dommage que Jeunet ait par la suite fait du film un actionner bourrin avec des personnages clichés alors que le script initial était plus pertinent.
    • The world is yours
      Quelle sont les incohérences pour toi dit moi ça m’intéresse ?
    • Kurobator
      Je ne dis pas que l'écriture des personnages de Renaissance est complètement réussie, je dis qu'elle l'est davantage que Le Soulèvement des Machins à mon sens. Et au contraire, je trouve que c'est plutôt T3 qui ressemble à du pur divertissement plus bourrin et qui est complètement illogique vis-à-vis de ce qui a été installé dans le précédent volet. Le film n'a pas des incohérences, la base même du film est intégralement incohérente vis-à-vis de T2.
    Voir les commentaires
    Back to Top