Notez des films
Mon AlloCiné
    Doublage en France : une situation "inquiétante" que dénonce l'acteur Dominique Collignon-Maurin
    Par Propos recueillis par Clément Cusseau le 11 septembre 2020 — 29 sept. 2020 à 08:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Figure emblématique du doublage en France, le comédien Dominique Collignon-Maurin a accepté d'évoquer à notre micro la situation "inquiétante" de l'industrie française

    Splendid Film

    Comédien depuis plus de 65 ans au théâtre et au cinéma, Dominique Collignon-Maurin est par ailleurs l'une des figures emblématiques du doublage en France, avec une filmographie des plus impressionnantes qui l'a notamment amené à devenir la "voix" officielle de Nicolas Cage en version française. Alors qu'il s'apprêtait à participer à l'enregistrement du film Les Croods 2, le comédien a finalement décidé de claquer la porte pour dénoncer des conditions de travail de plus en plus difficiles du métier de comédien de doublage.

    Contacté par nos soins, Dominique Collignon-Maurin a accepté de répondre à nos questions, l'occasion de dresser en sa compagnie un bilan sur la situation actuelle du doublage en France.

    AlloCiné : Vous êtes depuis plusieurs décennies la voix française de Nicolas Cage et pourtant vous ne le doublerez pas dans le film Les Croods 2. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

    Dominique Collignon-Maurin : Mon métier principal est le théâtre, je suis comédien, et il y a un secteur dans le métier de comédien que l’on appelle le doublage. Dans ce milieu, on pourrait d’une certaine manière me qualifier de bon ouvrier spécialisé. Je connais bien mon travail, cela fait 65 ans que je le pratique. À une époque, on m’a proposé un contrat en gré à gré, c’est-à-dire selon un tarif décidé en commun accord avec les producteurs au-dessus du tarif conventionnel.

    J’ai doublé entre autres les voix de Nicolas Cage, mais aussi celles de Dustin Hoffman, de Roberto Benigni, de Kevin Kline…Au fil du temps, je n’ai plus doublé ces acteurs et je suis devenu malgré moi la voix attitrée de Nicolas Cage, ce qui en soit n’est pas bien grave, c’est normal, personne n’est propriétaire d’une voix. Pour autant ce gré à gré me permettait de vivre un peu plus détendu et aussi, surtout d’investir dans la production théâtrale. Des propositions de théâtre expérimental joué en dehors des circuits parisiens, en région avec des compagnons de théâtre, des comédiens qui ont le malheur mais aussi le bonheur de ne vivre que du théâtre. Malheur, car ils se retrouvent le plus souvent avec des retraites plus que modestes. Pour information, les comédiens de doublage, qui enchaînent publicités et séries, ont quant à eux des retraites beaucoup plus intéressantes.

    J’ai donc été appelé pour enregistrer le film annonce des Croods 2 et tout le monde dans le milieu sait que je n’enregistre pas la voix de Nicolas Cage sans ce fameux gré à gré, par conséquent je n’ai pas ressenti le besoin de le rappeler avant de me rendre au studio d’enregistrement Dubbing Brothers.

    Au moment de pénétrer dans le studio, j’ai trouvé un message sur mon téléphone m’informant qu’il n’y aura pas de gré à gré pour cet enregistrement pour cause de Covid-19. Je me suis donc retrouvé devant le fait accompli et cela pour une raison pour le moins spécieuse : la difficulté actuelle pour remplir les salles de cinéma et assurer la diffusion des films. Mais si les salles de cinéma ont moins de clients que d’habitude, au contraire les plateformes ont en revanche accueilli davantage de clients depuis le début de la crise avec un nombre d’abonnés en hausse. Ainsi invoquer le Covid-19 pour ne pas payer un comédien de 65 ans d’expérience n’était pas acceptable, j’ai vu rouge !

    Entrant dans le studio j’ai immédiatement demandé à rencontrer le directeur de Dubbing Brothers qui m’a expliqué que la demande venait du client. En présence des autres comédiens venus enregistrer, j’ai clamé que tous ici y compris lui "baissaient leurs culottes devant les clients". J’ai été fort désagréable, j’en conviens. J’estime pourtant n’avoir dit que la vérité. Je suis parti sans bien entendu enregistrer le film annonce des Croods 2. Pourquoi ai-je décidé de faire remonter l’histoire sur les réseaux sociaux ? Tout simplement parce que tout ceci n’est qu’un début. Un poisson commence toujours à pourrir par la tête, et en général, lorsque l’on se débarrasse des grandes gueules comme moi, c’est un message envoyé à la profession afin que chacun-une sache bien se tenir.

    C’est la disparition du vivant qui est visé !

    Faut-il s’inquiéter pour l’industrie du doublage en France ?

    Il faut s’inquiéter pour l’industrie du doublage, comme d’ailleurs pour toutes les industries. Pour la petite histoire, vous savez que pas mal d’enregistrements en français sont délocalisés notamment en Belgique. Il y a quelques années, j’ai décidé de renoncer au gré à gré afin qu’un doublage puisse se faire en France, avec des comédiens français. Cela n’a pas changé grand-chose, sauf que l'on ne me reparla plus de faire ce type d’économie !

    Lorsque l’on pense aux milliards que rapporte le cinéma, il y a comme, dans toutes les industries, une volonté des studios de minimiser les coûts à tous les niveaux pour assurer de meilleurs dividendes aux actionnaires. Sachez que la dernière revalorisation de nos salaires remonte à 2012, il n’y a rien eu depuis, et la situation est pire pour les directeurs artistiques.

    Au-delà des salaires, les conditions de travail en particulier pour la TV et la vidéo se sont terriblement dégradées. Les directeurs artistiques ont des responsabilités de plus en plus grandes, alors que leur rémunération reste la même. On observe la disparition progressive de plusieurs métiers. Plus généralement c’est la disparition du vivant qui est visé !

    Faut-il s’inquiéter pour le doublage ? Mais il faut s’inquiéter en général ; ce qui se passe actuellement est très grave. Il faut le dire, le clamer, le vivant partout dérange, il tend à disparaître et à être remplacé par des machines. De l’atelier à la fabrique, de la fabrique à l’usine et de l’usine à la robotique ! Des logiciels de voix synthétiques sont développés et il arrivera un jour (si ce n’est déjà fait) où un seul acteur pourra assurer toutes les voix d’un dessin animé uniquement par le biais de la technologie, et même un jour sans comédien.

    La version française pourrait-elle totalement disparaître dans un futur proche ?

    Cela existe dans les pays nordiques, en Norvège ou au Danemark ou l’enseignement de l’anglais commence très tôt et bien sûr aux USA notamment où il y a très peu de doublage. Donc c’est très possible, mais le constat pourrait être le même pour le cinéma plus globalement. Le cinéma en tant qu’art est en train de disparaître. Pas l’industrie du divertissement par contre, celle-ci s’étend inexorablement par le biais des plateformes en isolant encore plus les individus. Ici le doublage a encore de beaux jours, mais dans quelles conditions. En tout cas je n’en serai pas. Comme je n’y suis plus depuis longtemps pour ce qui concerne les séries ou la pub (sauf pour les Croods que j’aimais bien). Pour ma part si le doublage industriel se passe du vivant, il existera toujours des alternatives beaucoup plus ludiques que je ne développerai pas ici, ce serait trop long.

    Pour finir, la question que posent des signaux comme - les gilets jaunes, le virus etc. - renvoie tout simplement à l’idée qu’il faudrait revenir à quelque chose de plus artisanal, de plus proche du vivant, de beaucoup moins industrialisé, moins massifié, moins individualisé, plus solidaire. Ceci afin de non seulement assurer joyeusement ensemble notre existence, mais aussi de commencer tout de suite à refroidir notre planète, à défendre la biodiversité dont notre espèce dépend.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • brunodinah
      Si dire que la VF t'irrites, c'est que le cinéma en général t'irrites. N'es tu jamais allée au cinéma voir un film anglais/américain en français ? Si tu ne l'as jamais fait, alors je peux comprendre ton avis.Mais dire que des voix françaises de doublage, qui ont suivi la carrière d'acteurs/actrices reconnus (déjà cités plus haut), t'irritent, c'est prendre le cinéma français, et le pauvre Roger Carel disparu récemment, pour un poivron mal cuisiné !Et si c'est ce sentiment en général pour la VF, alors la VOST est faite pour vous !Un film anglophone doublé en français possède le charme des acteurs de doublage français accollé aux stars qu'ils doublent, tout simplement. C'est ce que j'appelle la subtilité de langage entre l'anglais et le français, par ailleurs deux très belles langues du monde.Par exemple, j'ai découvert Les ailes de l'enfer en français (pour rester sur Nicolas Cage), j'ai essayé de le regarder en anglais sous-titré français et je n'ai pas apprécié du tout : ça m'a irrité, moi aussi. Je ne peux que le regarder en français du coup. Et c'est valable pour d'autres films... .Du moment que chacun trouve son compte, tant mieux !Chacun ses goûts, chacun mange son fromage préféré, chacun regarde ce qu'il veut... tout le monde est libre de choisir son mode de visionnage préféré !
    • Gabrielle Be
      J'ai beau relire, je ne vois pas où est la question.J'ai précisé dans mon commentaire que je n'aimais pas la VF mais que ça m'était égal tant qu'on ne me l'imposait pas.Si vous n'êtes pas d'accord sur mon ressenti, il faudra par contre m'expliquer comment cela est possible. La VF m'irrite les oreilles, comment ne peut-on pas être d'accord avec mon ressenti ?C'est si je disais que les poivrons me faisaient mal au ventre et que vous me répondiez Je ne suis pas d'accord.En fait, je sais un peu ce que je ressens vu que c'est mon corps donc il n'y a pas à être d'accord ou pas.Maintenant, si certains ne regardent que les films en VF, libre à eux de le faire. Je ne vais pas débarquer dans leur salon pour les forcer à mettre la VO.En plus de ça, étant bilingue français/anglais, je ne vois quel est mon intérêt à regarder un film anglophone doublé en français.
    • Kao-BB
      Je doute qu'il y ait vraiment un lien clair entre tradition de la VF et niveau médiocre des français.es en langues ; l'Allemagne par exemple double énormément de films étrangers et cela n'empêche pas les allemands d'être réputés très à l'aise en anglais ou d'autres langues...Après c'est sûr que ce n'est pas les films en VO qui remplit le plus les salles de cinéma en France, même s'il y a une progression ces dernières années en matière de diffusion !
    • brunodinah
      Merci de rappeler ces superbes anecdotes aux pro-VO !Il y a tellement de voix françaises qui surpassent les voix originales (américaines, anglaises, italiennes...) qu'il m'est impensable de regarder un film en VO rien que pour le plaisir du doublage en français.Et rien que citer les noms d'acteurs dont la langue maternelle n'est pas le français qui me viennent en tête, il me faudrait une nuit, si pas deux, pour n'oublier personne !
    • brunodinah
      Tant que tout le monde s'y retrouve, tant mieux !Là où je ne suis pas d'accord avec toi, c'est que chaque acteur hollywoodien a aujourd'hui son doubleur attitré : Nicolas Cage (avec notre très cher Dominique qui nous explique les dessous de son métier dévalué par la profession), Willis, Stallone, Schwarzy, Tommy Lee Jones, Harrison Ford, Morgan Freeman, Denzel Washington, De Niro, Pacino, Brando, Dustin Hoffman, Wallach, Brynner, Eastwood, McQueen... tout le monde à sa voix ! Et je peux t'en citer d'autres, mais passons.Ce que je veux te dire, c'est que chaque acteur qui a percé au cinéma a grandi avec son doubleur (rendons un énième hommage à Roger Carel qui a su imprégner tant de films de sa performance dans le métier, en France !) alors que les doubleurs du moments cherchent la star qu'ils pourront accompagner durant leur carrière. Et ça a toujours existé ! (Et j'espère que ça existera toujours !)2 exemples des années 1960 qui me viennent en tête :- Franco Nero. Dans le Django italien de 1966, au début de sa carrière donc, son doubleur français est le même qu'Eastwood. Pour Le mercenaire, son doubleur a changé et restera le même (sauf erreur de ma part).- John Phillip Law, un petit acteur qui a eu son heure de gloire entre 1965 et 1975. Dans La mort était au rendez-vous de Giulio Petroni, son doubleur est le même que Steve McQueen. Pour la suite de sa carrière, je ne sais pas, mais s'il le faut je peux faire des recherches.Donc voilà, le cinéma français ne se résume pas à la comédie à la française mais bien au cinéma français dans son ensemble. D'ailleurs, sans la France, le cinéma américain n'en serait pas à ce niveau. Mais cela est un autre débat, et j'aurai tout le loisir et le plaisir d'en parler avec toi si tu veux bien continuer cette discussion et échanger nos avis.Je reste donc dans l'attente de ta réponse.
    • brunodinah
      Tout à fait d'accord avec toi !
    • meiyo
      Certains doublages sont mythiques comme celui d'Amicalement Vôtre. Mais cette période est révolue. Beaucoup de voix de légende se sont éteintes et les conditions de doublage se sont beaucoup dégradées.
    • Gabrielle Be
      Je trouve cela désagréable. Cela n'arien de charmant à mes oreilles, c'est même irritant.Mais bon, aujourd'hui avec la VOD et les versions multilingues à la TV chacun fait ses choix donc.Tant qu'on ne me l'impose pas ça ne me gêne pas.
    • Gabrielle Be
      heum heum ... TF1 ... heum heumJe vous demande pardon pour cette toux, je vous promets que cela n'a pas de rapport avec l'épidémie actuelle de Covid19.
    • Jérôme 450
      Qu'on préfère la VF ou la VOSTF, en France on n'a pas de quoi se plaindre, vu qu'aujourd'hui presque tous les films étrangers sont proposés en version multilingue, une révolution apparue au début des années 2000 avec le DVD, les chaînes numériques payantes (Canal+, TPS, etc) et dès 2006 sur les chaînes gratuites.
    • meiyo
      Pas seulement mais aussi parce que les chaînes télé font n'importe quoi.
    • meiyo
      Sauf que maintenant il y a de plus en plus de non-acteurs qui font du doublage.
    • Paparoach
      Du gré à gré pour les dessins animés c'est n'importe quoi. Personne ne voit la tête de Nicolas Cage donc il faut arrêter de faire un scandale pour rien. Si il trouve que le cachet est insuffisant il refuse et quelqu'un d'autre fera la voix. Il y a plein de jeunes acteurs qui sont intéressés par une expérience de doublage.
    • Xavier N
      Les anti-VF ne se basent que sur les nouveautés pour la critiquer. Si la qualité du doublage a un peu baissé récemment, c'est dû aux nombreuses et nouvelles conditions dénoncées ici, mais également à tous les pro-VO qui augmentent. Mais sachez que vous salissez la mémoire de grands (et géants) comédiens français tels que Roger Carel qui nous a quittés il y a peu ! J'ai plein de grands noms en tête, la liste serait longue.C'est déjà arrivé plein de fois où la VF surpasse la VO. Je vais vous citer une ancienne série que j'adore (et pourtant, c'est pas du tout de ma génération) : Amicalement vôtre, où l'humour et les jeux de mots sont légion en français, ce qui n'est pas le cas de la VO. Cette série a d'ailleurs extrêmement bien marché en France, alors que pas du tout aux States. La VF a du charme, quoi que vous en disiez.Autre exemple : Ben-Hur. Charlton Heston a tellement été impressionné de la fidélité de son doublage (et parfois même supérieur d'après lui) qu'il a carrément écrit une lettre à Jean-Claude Michel pour le remercier !
    • Xavier N
      Quand tu dis que le doublage est une aberration, tu insulterais presque le grand Roger Carel qui nous a quittés il y a peu...
    • TofVW
      Il y a quelques années, j'avais assisté à un concert de Maiden uniteD (groupe de reprises acoustiques d'Iron Maiden, fondé par l'un des guitaristes de Within Temptation), et le chanteur (Damian Wilson à l'époque, qui a officié notamment dans Threshold, et qui est un habitué du projet Ayreon) nous avait dit qu'il était impressionné par le public français, ainsi que celui des autres pays en général, car nous parlions tous, ou presque, anglais.Il s'est traité lui-même et tous les anglais de fainéants, car le monde entier parle, ou possède au moins des bases en anglais, et que ça les incite à ne faire aucun effort dans les langues étrangères.Bref ça fait toujours plaisir à entendre, ainsi que d'entendre Bruce Dickinson (Iron Maiden) ou Attila Dorn (Powerwolf, mais eux sont allemands) faire l'effort d'appliquer leurs connaissances en français lorsqu'on va voir leurs concerts.Je n'ai pas rencontré beaucoup d'anglais aussi lucides…
    • Bacta142.
      Les Anglais aussi parlent mieux anglais qu'un Français. Pas pour autant qu'ils parlent français aussi bien que nous l'anglais. Ne pas maîtriser l'anglais peut aussi être considéré comme une façon de résister à l'hégémonie de cette langue dans les échanges internationaux.
    • Bacta142.
      Oui il y a une part de culturel c'est vrai, une façon aussi de défendre notre langue. C'est la contrepartie pour accepter le marché hégémonique du cinéma anglophone, en plus de la redistribution du CNC.
    • Bacta142.
      Je te rejoins sur le doublage, moins sur la suite. Les minorités comme tu dis ont le droit d'avoir accès à la VO ou de manger halal, l'essentiel c'est qu'ils ne l'imposent pas à tout le monde.
    • MOTHRA 2000
      les gens parlent la langue de leurs pays tout simplement..donc ils regarderont les films dans leurs langues de naissance..après c est bien que la Vo soit facilement dispo..mais la VF restera parceque c est notre langue et que ça facilite bien plus la diffusion et la vision des films ou séries,ou animes.
    Voir les commentaires
    Back to Top