Notez des films
Mon AlloCiné
    Burn After Reading sur TF1 Séries Films : quels sont les autres films de la trilogie des idiots ?
    Par CL — 18 oct. 2020 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    A l'occasion de la diffusion sur TF1 Séries Films de Burn After Reading, focus sur la "trilogie des Idiots", nom attribué par les frères Coen à leurs trois collaborations avec George Clooney, leur idiot préféré.

    L'amour de l'idiotie

    Une chose est sûre : Ethan et Joel Coen ont une affection toute particulière pour les idiots. En 30 ans de carrière, le duo nous a servi toute une galerie de personnages présentant cette particularité. De Nicolas Cage dans Arizona Junior, dont le vide des yeux n'a d'égal que son impulsivité irréfléchie, à la team de bras cassés de Ladykillers, le duo se régale à construire des protagonistes aussi débiles les uns que les autres. Même leurs héros en apparence moins sots ont une part de naïveté qui n'arrange pas leur cas. William H. Macy dans Fargo ou Michael Stuhlbarg dans A Serious Man en sont l'exemple parfait : leur candeur les rend victimes des autres, facilement manipulables, des personnages à qui tout échappe car ils sont confrontés à plus fous et impressionnants qu'eux. Toutefois, il convient de préciser que les frères ne s'entêtent pas à écrire des rôles de débiles juste pour le principe. Leurs personnages sont bien plus complexes et permettent surtout de voir certains acteurs de renom sous une autre lumière, de leur découvrir un talent pour la comédie parfois insoupçonné.

    United International Pictures (UIP)
    George Clooney et Catherine Zeta-Jones dans Intolérable Cruauté

    Everett, Miles et Harry

    Si les frères ont toujours aimé travailler le personnage du loser, ils ont composé, de façon informelle, une "trilogie des Idiots". C'est ainsi qu'Ethan Coen qualifie l'ensemble que forment O'BrotherIntolérable Cruauté et Burn After Reading. A priori, aucun lien entre eux si ce n'est George Clooney, qui y interprète à chaque fois un crétin de haut niveau. Les réalisateurs se sont par ailleurs enorgueillis à plusieurs reprises du plaisir sans limite qu'ils éprouvent à créer ces rôles pour le comédien. Dans une interview accordée à Empire, le principal intéressé s'est exprimé sur le sujet : "Ils se délectent de l'idiotie des autres. Mais écoutez : quel meilleur moyen de raconter une histoire ? La plupart des histoires ont profondément une sorte d'idiot à l'origine des problèmes..."

    La subtilité des frères Coen aura cela dit été de composer trois personnages à la stupidité nuancée : le héros d'O'Brother aux yeux ébaubis et à la tignasse gominée est plutôt simplet, celui d'Intolérable Cruauté n'est pas un loser mais un fanfaron obsédé par ses dents dont le trop plein d'assurance précipitera sa chute, et celui de Burn After Reading est débile mais bien moins sympathique que les deux autres. Si Clooney pensait en avoir fini après cette troisième collaboration, on ne peut quand même pas écarter Ave, César! sorti en 2016 dans lequel l'acteur rempile pour un rôle dans les lignée des précédents. "J'ai joué quatre gros idiots pour eux. Après Burn After Reading, je pensais avoir complété ma trilogie des Idiots, et ensuite ils m'ont proposé Ave, César!, qui est encore plus stupide que les autres. Ils adorent juste jouer avec ça, ils aiment les idiots utiles."

    Burn After Reading
    Burn After Reading
    Sortie le 10 décembre 2008 | 1h 35min
    De Joel Coen, Ethan Coen
    Avec George Clooney, Brad Pitt, Frances McDormand, John Malkovich, Tilda Swinton
    Presse
    3,7
    Spectateurs
    3,3
    Streaming

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Blasi B
      j'aurais pas qualifié tout ces personnages d'idiots pour ma part... plutot des looser, des niais ou des naifs, voir des boulet... mais idiots ou débiles je ne sais pas trop... brad pitt dans burn after reading est idiots, oui, mais clooney , je ne trouve pas... maladroit, traumatisé par son service à la cia et déprimé par son divorce... un personnage plus complexe que le simplement débile... Pour o brother , ok, pour avec caesar oui a la limite, intolérable cruauté, non.
    Voir les commentaires
    Back to Top