Notez des films
Mon AlloCiné
    SOS Fantômes sur TF1 Séries Films : d'où vient le logo Ghostbusters ?
    Par Vincent Formica — 27 oct. 2020 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    SOS Fantômes, comédie cultissime, est diffusée sur TF1 Séries Films. C'est l'occasion de se poser la question : d'où vient le légendaire logo de l'équipe des Ghostbusters ?

    Nous sommes le 12 décembre 1984. SOS Fantômes débarque sur les écrans français, attirant 3 millions de spectateurs. Cette équipe de chasseurs de revenants, composée de Dan Aykroyd, Harold RamisBill Murray et Ernie Hudson, est rapidement devenue culte. Dans le monde, le long-métrage rapporte près de 300 millions de dollars de recettes pour un budget de 30.

    Si SOS Fantômes est devenu aussi iconique, c'est également grâce à un dessin que tout le monde connaît désormais... le fameux logo Ghostbusters ! Ce spectre blanc à l'air apeuré barré par un panneau d'interdiction reste gravé dans l'esprit du public et contribue à installer le mythe SOS Fantômes. Ce petit revenant, qui deviendra un symbole de la pop culture américaine, a une histoire un peu particulière.

    S.O.S. Fantômes
    S.O.S. Fantômes
    Sortie le 12 décembre 1984 | 1h 45min
    De Ivan Reitman
    Avec Bill Murray, Dan Aykroyd, Harold Ramis, Ernie Hudson, Sigourney Weaver
    Presse
    3,2
    Spectateurs
    4,0

    En 1984, Michael C. Gross, artiste, designer et producteur associé du film, réalise ce logo. Il ne se doute pas que sa contribution va marquer à jamais tout un pan de l'Histoire de la comédie américaine. Baptisé Mooglie par le réalisateur Ivan Reitman et Dan Aykroyd, le petit fantôme deviendra indissociable de la saga. 

    Le défi de l'artiste était de créer un logo immédiatement reconnaissable sans avoir besoin d'y ajouter le titre du film. Selon Gross, l'idée d'inclure "Ghostbusters" en lettres sur la barre transversale du logo a vite été abandonnée car c'était illisible. En 1989, la promotion de Batman de Tim Burton s'inspirera de SOS Fantômes, mettant partout en avant le logo de l'homme chauve-souris au lieu du titre.

    Avant de se lancer dans le cinéma, Gross a travaillé pour le magazine Esquire. Il au aussi été graphiste pour John Lennon et consultant artistique pour Les Rolling Stones, les Muppets et les Jeux olympiques de 1968 à Mexico. Une des grandes réussites de Michael C. Gross, en dehors du logo Ghostbusters, est une célèbre couverture du magazine National Lampoon paru en 1973. 

    On y voyait un chien au regard inquiet avec un pistolet braqué sur la tête. La phrase d'accroche ? "Si vous n'achetez pas ce magazine, on tue le chien." D'une redoutable efficacité, cette Une a tellement frappé les USA que l'American Society of Magazine Editors la classera parmi les 40 meilleures couvertures de l'histoire.

    National Lampoon

    L'artiste a également eu les honneurs du Museum of Modern Art de New York, où ont été exposées plusieurs de ses oeuvres et créations. Après avoir produit 11 longs-métrages, de Métal Hurlant aux deux SOS Fantômes en passant par JumeauxUn flic à la maternelle ou Beethoven... Michael Curtis Gross prend sa retraite en 1994 à l'âge de 50 ans. Pendant 20 ans, il a coulé des jours heureux dans sa maison près de San Diego. Il est décédé le 16 novembre 2015, à 70 ans, des suites d'un cancer qu'il combattait depuis des années.

    LES GAFFES DE SOS FANTÔMES

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Netflix : 10 films culte américains à voir pendant le confinement
    • S.O.S. Fantômes : saviez-vous que le film devait avoir un autre titre ?
    Commentaires
    • Gozer [The Gozerian]
      C U L T E
    Voir les commentaires
    Back to Top