Notez des films
Mon AlloCiné
    Couvre-feu et Cinéma : les salles demandent des dérogations pour les spectateurs
    Par Brigitte Baronnet — 15 oct. 2020 à 13:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Vive inquiétude de la part du monde du cinéma suite à l'annonce de la mise en place d'un couvre-feu en Ile-de-France et 8 métropoles. La Fédération des salles de cinémas demande une dérogation. La ministre de la Culture s'est également exprimée.

    AlloCiné

    Quel avenir pour les salles de cinéma et les sorties de films en France, suite à l'annonce de la mise en place d'un couvre-feu sur une partie de l'Hexagone ? Les professionnels du cinéma français s'interrogent et font part de leur inquiétude.

    Nombreux sont les producteurs, distributeurs ou encore réalisateurs à avoir réagi sur les réseaux sociaux, témoignant de leur "colère" ou leur "abattement". La FNCF, qui représente les salles de cinémas françaises, a partagé un communiqué pour alerter sur le fait que cette annonce du chef de l'Etat va "fragiliser terriblement l’activité des cinémas de la plupart des grandes villes de France"

    Nos confrères de Box Office Pro relayent ce communiqué dans son intégralité. En voici un extrait : "En empêchant l’organisation des séances du soir, ce dispositif va fragiliser terriblement l’activité des cinémas de la plupart des grandes villes de France. En effet, avec une fréquentation déjà réduite de 50 à 70 % depuis de nombreux mois, les cinémas vont devoir se passer de ces séances qui représentent plus de la moitié de leur public."

    "De plus, par effet domino, les salles de cinéma craignent que de nombreux films soient déprogrammés, ne pouvant supporter une telle réduction de leur marché potentiel, poursuit la FNCF dans son communiqué. Les salles des zones non concernées par le couvre-feu pourraient alors en subir aussi les conséquences en ayant encore moins de films à proposer, et tout particulièrement les films les plus attendus. 

    Par effet domino, les salles de cinéma craignent que de nombreux films soient déprogrammés

    Il s’agirait alors d’un immense gâchis car, depuis leur réouverture, grâce à un guide sanitaire appliqué strictement garantissant la santé des spectateurs, ceux-ci se sont mobilisés pour venir voir les films à l’affiche. Les distributeurs et éditeurs de films français ont proposé de nombreuses œuvres, malgré l’absence de films grand public américains. L’annonce des modalités du couvre-feu risque cependant de mettre un coup d’arrêt à cette dynamique."

    Les salles de cinéma demandent aux pouvoirs publics de permettre aux spectateurs de rentrer chez eux après la séance au-delà de 21 h, "les salles pouvant ainsi assurer une exposition suffisante des films". Le communiqué souligne également le respect des salles des gestes barrières : "Les salles de cinéma ont montré qu’elles appliquaient leur guide sanitaire, l’un des plus stricts, pour garantir des conditions sanitaires optimales pour leurs spectateurs afin de les accueillir pour la plus belle des expériences cinématographiques."

    Nombreux sont ceux à s'inquiéter des conséquences économiques et du risque de fermeture définitive des salles, suite à cette décision. La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, s'est exprimée ce matin, dans un communiqué, en soutien au monde de la culture : "Le monde de la culture traverse à nouveau une terrible épreuve. Je tiens à dire aux acteurs culturels que je demeure à leurs côtés. Je travaillerai dès aujourd’hui avec les organisations représentatives, pour évoquer avec elles les dispositifs d’accompagnement indispensables aux secteurs du spectacle vivant et du cinéma, particulièrement affectés par le couvre-feu. 

    Je tiens par ailleurs à saluer l’engagement et la responsabilité des professionnels pour assurer la sécurité du public dans les salles de spectacles et de cinéma, grâce à des protocoles sanitaires stricts, scrupuleusement respectés par les spectateurs."

    Beaucoup de professionnels ont réagi sur les réseaux sociaux depuis hier soir :

    Jean-Paul Salomé, réalisateur de La Daronne : "Pensées à tous ceux dont les films viennent de sortir ou vont sortir... et encore merci à @LabadieLePacte et au @Le_Pacte d’avoir sorti #LaDaronne qui a pu malgré tout rencontrer son public. Je ne suis pas abattu, je suis juste en colère."

    Amel Lacombe, distributrice pour Eurozoom, qui a récemment organisé la ressortie d'Akira en version restaurée : "Moi je suis abattue après m’être battue avec mon équipe pour survivre à cette cata malgré un système qui aide des films français en n’oubliant que sortir des films étrangers quand on est un indépendant français, c’est aussi ds le périmètre du CNC"

    Jean Labadie, distributeur pour Le Pacte, qui a récemment distribué La Daronne : "Le couvre feu = fin des sorties cinéma sur les semaines qui viennent. Le fait qu’on ai le chômage partiel ne change rien à nos futurs difficultés."

    Frédéric Jouve, producteur notamment de Rouge de Farid Bentoumi qui doit sortir le 25 novembre prochain : "Tuer les restaurants, les cinéma, les théâtres, les taxis, plutôt que de financer les hôpitaux.
    Ça coûte moins cher de bricoler des aides pour quelques professions plutôt que de mettre en place une vraie gouvernance. Gouverner c’est prévoir. #EmmanuelMacron ne prévoit rien."

    Jeanne Balibar, comédienne et réalisatrice :

    Voir cette publication sur Instagram

    La vérité c’est RAGE!!!! Et CAUCHEMAR POUR TOUS!!!! Une société où on vide les théâtres et les cinémas, où on empêche les gens de danser, de boire, de s’embrasser, où on isole les gens au-dessus de 65 ans, tout ça parce que M. Castex a organisé il y a 20 ans le démantèlement de l’hôpital public et que M. Véran a fait semblant d’organiser une pseudo-consultation dont il est ressorti l’insulte d’augmenter les soignants de 80 euros et l’absence totale de préparation massive de l’hôpital pour les dangers d’un covid en hiver, le tout mâtiné d’imbécillités sur la nation avec tout ce que ça comporte de rance, et pour couronner l’affaire, l’ignominie de proposer aux millions de gens, de plus en plus nombreux, qu’on laisse « vivre » avec 600 euros par mois, de leur donner 100 euros de plus pendant 6 semaines... Il n’y a qu’une seule réaction possible: CAUCHEMAR et RAGE! Tu as raison @piedeuxair, tu as raison @eliesemounofficiel

    Une publication partagée par @ jeannebalibar le

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Xavier N
      Excellente celle-là, très étonné que Splendiiiiide n'ait pas réagi 😂
    • Lccf
      Tant que le port du mask est respecté, ça va ... ;)
    • Might Guy
      Merci pour ce joli tract France Insoumise, mais tant qu'à envisager de trépasser dans les 4 prochaines semaines, soyez gentil de mener ce projet personnel loin de gens comme moi qui ont envie et le devoir de vivre pour leur famille.Merci d'avance et bien cordialement ^^
    • Magellan
      Gouvernement à la rue depuis le mois de mars, c'est affligeant le niveau des politiques ... ils vont tuer ce pays à petit feu à force de prendre des décisions plus stupides les unes que les autres .Depuis le début de l'année, rien n'a été anticipé dans les hôpitaux, c'est un truc de malade quand on y pense ...
    • Might Guy
      Nan ils ont cloné Boris J. Pour surveiller le moindre appart de Londres.
    • jamesdu13
      Ils ont décongelé John Spartan pour faire régner l'ordre.
    • Might Guy
      Curieux de savoir comment ils vont contrôler ça.
    • ALESSTHEFRENCH
      Oui annoncé ce matin, en vigueur vendredi.
    • Might Guy
      Réunions privée bientôt interdites à Londres. C'est vrai?
    • Xavier N
      Dis à Scarlett que ce n'est pas le cadet de mes soucis !
    • AlexLeVengeur
      Tes soirées seront moins trépidantes sans Tina à tes côtés...
    • Hairpeace
      Bien d'accord avec Jouve. C'est facile de dénoncer le relâchement supposé des citoyens alors que tout le monde sait que l'augmentation des moyens financiers et humains dans les hôpitaux n'est pas du tout à l'ordre du jour, et que c'est ça le véritable problème. Sinon c'est contractuel sur Twitter d'être analphabète ? Y a des posts qui m'arrachent les yeux, c'est aberrant de lire des choses quasi-incompréhensibles écrites par des adultes professionnels.
    • ALESSTHEFRENCH
      On a un couvre feu à Londres depuis 6 semaines à 22 heures. Je bosse Dans un ciné et les films finissent après 22 heures mais quand le film est fini tout le monde dehors. Du coup interdiction de vendre alcool, snacks etc apres 22 heures. Masques obligatoires et toujours un sieges de libre entre chaque groupes plus la règle de 6 qu'on applique depuis six semaines. Ca marche très bien. Il y a toujours les deux trois pénibles mais tout le monde respecte bien.La premiere semaine on a change la programmation en panique pour que les séances finissent toutes avant 22 heures. Après consultation les cinemas sont autorisés a ouvrir plus tard mais toutes les séances doivent commmencer avant 21.40 en gros.Le couvre feu francais est intense Dans le sens ou tout le monde doit etre rentré a 21 heures. Perdre les séances du soir c'est vraiment pas terrible.Courage à tous!
    • Hairpeace
      Comment vérifier que les gens rentrent d'une séance de ciné ? Je sais pas, avec le ticket peut-être.
    • Splendiiiiide
      puisqu'il ne changera pas grand chose à nos vies Parle pour toi, moi je suis tous les soirs au Coco Bongo :)
    • Might Guy
      Balibar toujours dans les bons coups...
    • Gabrielle Be
      Ah mais je suis tout à fait d'accord avec vous Monsieur, la situation actuelle ne justifie pas de sacrifier les libertés de chacun, ni la vie.C'est pour cela que je précise que c'est à chacun de se responsabiliser et qu'un gouvernement démocratique, peu importe lequel, ne peut pas forcer 100% de ses concitoyens à empêcher la propagation de ce coronavirus.Je ne justifie ce qu'il faut faire, je ne suis ni spécialisées dans les pandémies, ni en politique.Ce que j'explique est beaucoup plus simple.Les gouvernements laisse 100% des circulations de leurs citoyens libres et ne compte que sur leur responsabilisation. Résultat, car il y a toujours des gens qui sont trop égoïstes pour respecter les gestes barrières etc., le nombre de cas et d'hospitalisations va augmenter jusqu'à devenir très critique et on le reprochera à l'État MAIS, on n'empêche pas le fonctionnement de diverses commerces et l'économie n'est pas ou nettement moins impactée.Autre solution, l'État met en place un couvre-feu/confinement obligatoire, le nombre de cas et de décès diminue mais l'économie est gravement impactée. Ce sont également un grand nombre de vies qui sont touchées, de gens qui vont se retrouver au chômage, de personnes qui auront investis leurs économies et qui vont se retrouver sans rien. Mais même là, le gouvernement sera critiqué.Au final, oui, l'économie du Cinéma (puisque c'est l'objet de cet article) est fortement impactée et, je le reconnais tout à fait, si j'avais été gérant de salles cette décision de couvre-feu m'aurait vraiment énervée (tout comme les récents choix de Disney de sortir leurs films sur Disney+).Mais en réalité, ce virus qui nous embêtent tous, pourquoi circule-t-il toujours ?C'est principalement parce que les précautions n'ont pas été prises par chaque citoyen.C'est bien beau de critiquer les décisions d'un gouvernement, mais on ne va pas fusiller chaque cas positif pour arrêter cette maladie.D'un point de vue uniquement sanitaire, c'est efficace à 100% mais je refuse de voir mon entourage être tué pour cette raison.
    • Fenrir .
      Dire des bêtises pareille a votre âge, ça en est affligeant ...Vous serez le premier, sur votre lit d'hôpital, intubé et agonisant, a supplier les soignants pour qu'il vous sauve la vie ...
    • Lccf
      Accepter de risquer sa vie pour la liberté n'a rien en soi de condamnable, bien au contraire, j'aimerais être dotée d'un tel courage. Mais le problème avec un virus, c'est que risquer sa vie, c'est risquer aussi celle des gens que l'on côtoie, qui, eux, ne sont peut-être pas prêts au même sacrifice ...
    • PSEUDO
      Pour résumer, vous souhaitez protéger votre liberté de mourir et de contaminer d'autres au passage pour les emporter avec vous.Certes c'est votre opinion mais c'est irresponsable de mon point de vue.Heureusement que la majorité de la population, même ceux de votre âge, ne partagent pas votre avis !
    Voir les commentaires
    Back to Top