Notez des films
Mon AlloCiné
    Coco sur M6 : gros plan sur la fête des morts au Mexique
    Par Laëtitia Forhan — 29 oct. 2020 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Coco des studios Pixar est diffusé ce soir sur M6. Le film d'animation de Lee Unkrich et Adrian Molina se déroule durant la fête des morts au Mexique. Zoom sur cette cérémonie hommage colorée et festive.

    Sorti dans nos salles en 2017, Coco de Lee Unkrich et Adrian Molina se déroule au Mexique, pendant la fête des morts. Miguel, un jeune garçon qui rêve de devenir musicien grandit dans une famille où la musique est bannie depuis plusieurs générations. Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d'amitié avec Hector, un gentil garçon un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel.

    Coco
    Coco
    Sortie le 15 novembre 2017 | 1h 45min
    De Lee Unkrich, Adrian Molina
    Presse
    4,1
    Spectateurs
    4,5
    louer ou acheter

     

    Ce film musical et coloré des studios Pixar est de toute beauté et nous fait vivre une grande aventure humaine. Coco nous transporte au Mexique pendant la fête des morts et nous montre l'importance qu'a cette fête pour les vivants et pour les défunts... El Día de Muertos n'est pas une cérémonie larmoyante ou triste, bien au contraire. Les Mexicains y célèbrent leurs disparus, ils leur rendent un hommage gai et coloré où tout est codifié. S'y mêlent croyances catholiques et coutumes aztèques durant 3 jours d'hommages.  

    La Fête des morts existe au Mexique depuis plus de 3000 ans, cette commémoration a lieu le 31 octobre et se poursuit généralement les 2 premiers jours du mois de novembre. Durant cette période, chaque famille dresse un autel en l'honneur de ses défunts. La première partie est consacrée aux "angelitos", les enfants morts. Le 31 octobre au soir, les familles disposent des goûters sucrés sur les autels dédiés, et le matin du 1er novembre, un petit-déjeuner. L'hommage passe ensuite aux adultes.

    The Walt Disney Company France

    Traditionnellement les autels se composent de plusieurs niveaux symbolisant les différents lieux traversés par l'âme. Le portrait de l'être cher est placé au dessus, au centre, face à un miroir afin que ce dernier puisse voir le reflet de ses proches. Autour, sont disposés des objets personnels et des offrandes : des fleurs, des bougies, des crucifix, les plats favoris des défunts, de l'encens pour chasser les mauvais esprits, des papel picado (guirlandes en papier, souvent en forme de squelettes ou de crânes) et les fameux calaveras, des crânes en sucre, chocolat ou plastique où est inscrit le nom des défunts. Une tradition remontant aux Aztèques.

    Au dessus de l'autel on trouve souvent des oeillets d'Inde, ces fleurs symbolisent le rayonnement du soleil et signifient au défunt qu'il a toujours sa place parmi les siens. Des bougies sont disposées partout, elles sont censées mener les morts jusqu'à leur autel. Durant cette période, les familles nettoient également les tombes et les décorent. A cette époque de l'année tout est décoré et fleuri en l'honneur des personnes disparues : les âmes sont choyées, fêtées et raccompagnées une fois la fête terminée. En effet, lors du dernier jour, les familles se retrouvent au cimetière et font la fête : les gens mangent et dansent. Une manière joyeuse de dire au revoir et "à l'année prochaine" aux êtres chers.

    The Walt Disney Company France

    La Fête des morts est une véritable célébration, il s'agit d'ailleurs d'une des fêtes les plus importantes de l'année au Mexique. Les festivités peuvent différer en fonction de l'Etat, mais toutes sont joyeuses et riches en émotions. Certaines villes, comme Mexico, organisent des parades. El Día de Muertos est même inscrite au Patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'Unesco.

    Coco montre toute l'importance de cette célébration pour les vivants et surtout pour les morts : à l'image d'Hector. Peu à peu oublié du monde des vivants, il commence à disparaître du Pays des morts et va tout tenter pour faire en sorte que sa famille place sa photo sur l'autel. Il en résulte un film joyeux qui montre que la mort n'est pas une fin mais une continuité et qu'il est important de continuer à chérir les êtres chers même dans l'au-delà.

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Splendiiiiide
      Ok merci :)Et qu'ils sont de plus en plus influencés (inconsciament) par la culture US.Puis de plus en plus de mexicains ont quitté leurs Pueblitos pour aller en ville/métropole. Donc ils sont moins influencés par leur Parents et donc de leur culture.Triste cette uniformisation...
    • Seke
      Je pense que c'est surtout une question générationelle. Ceux qui sont nés dans les années 80/90 ne donnent plus autant d'importance à cela. Sans doute le fait qu'ils soient de moins en moins pratiquants. Et qu'ils sont de plus en plus influencés (inconsciament) par la culture US.Puis de plus en plus de mexicains ont quitté leurs Pueblitos pour aller en ville/métropole. Donc ils sont moins influencés par leur Parents et donc de leur culture.Ce qui m'avait fait rire, c'est comment le film Spectre a donné naissance au défilé del Día de los muertos en 2016 ^^
    • Splendiiiiide
      Intéressant. Comment expliques-tu le déclin de cette tradition ?
    • Seke
      J'habite au Mexique 🇲🇽 depuis 2009 donc je peux vous apporter mon point de vue.Pour commencer le côté on rigole de la Mort... Est survendue. Ici comme ailleurs, ils pleurent leur proches. Après effectivement El día de los muertos est une Tradition et beaucoup n'hésitent pas à mettre beaaaucoup d'argent dans leur Ofrendas. D'ailleurs dans certains Pueblitos (villages), tu peux aller les visiter. Et c'est vrai que la Famille se réunit pendant ces dates (et là aussi ça peut vite chiffrer).Sinon je reconnais que le film Coco représente bien une partie du pays (le Sud notamment) et les Pueblitos ainsi que les mexicains d'antan (la grand-mère et la claquette ^^).Et c'est assez drôle d'ailleurs que les films Spectre et Coco ont remis en avant cette Tradition alors qu'elle commençait à se perdre petit à petit .
    Voir les commentaires
    Back to Top