Notez des films
Mon AlloCiné
    Polémique Justice League : Joss Whedon s'exprime enfin, Ray Fisher lui répond
    Par Corentin Palanchini — 30 oct. 2020 à 12:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Suite aux propos de Ray Fisher l'accusant d'avoir eu un comportement déplacé sur le tournage de Justice League, le réalisateur Joss Whedon a pris la parole pour lui répondre.

    Marvel Studios

    Cyborg n'abandonne pas ! Le comédien Ray Fisher, interprète de Cyborg dans l'univers cinématographique DC, poursuit sa campagne contre les abus supposément pérpétrés par une partie de l'équipe de Justice League, surtout à partir du départ de Zack Snyder et des reshoots intensives supervisées par Joss WhedonJason Momoa (Aquaman dans l'univers DC) avait soutenu Fisher dans ses accusations. Dans une interview à Forbes, Fisher a ainsi déclaré : 

    "Ce qui m'a profondément atteint et m'a forcé à parler, c'est lorsque j'ai appris cet été que Joss avait ordonné que la teinte d'un acteur de couleur soit changée en post-production parce qu'il n'aimait pas la couleur de sa peau."

    Pour la première fois depuis les accusations de Fisher à son encontre cet été, la voix de Joss Whedon se fait entendre sur ces questions, ou presque. ScreenRant a en effet réussi à avoir un "représentant anonyme" du créateur de Buffy, qui l'a défendu en ces termes :

    L'individu qui a [porté ces accusations] reconnaît que ce sont simplement des choses qu'il a entendues de quelqu'un d'autre et a tenues pour acquises, alors qu'une simple vérification lui aurait prouvé qu'elles étaient fausses. Comme c'est le cas sur la plupart des films, il y avait beaucoup de personnes impliquées dans la fabrication du long métrage final, dont font partie le montage, les effets spéciaux, la musique, etc., dont le responsable colorimétrie du ton final, de la couleur et de l'ambiance. Ce processus a été compliqué sur ce projet du fait que Zack [Snyder] a tourné en pellicule et Joss en digital, ce qui a valu à l'équipe, menée par le même reponsable colorimétrie des films précédents de Zack, de devoir concilier les deux.

    La réaction de Ray Fisher ne s'est pas fait attendre, puisqu'il a immédiatement pris la parole au micro de CinemaBlend et sans mâcher ses mots :

    C'est très proche de la version de Berg [qui disait] "Fisher était contrarié à propos [du mot] "Booyaa". J'ai fait de mon mieux pour m'assurer que Joss Whedon et Jon Berg ne soient pas entièrement tenus pour responsables par les autres. Mais lorsqu'ils font ces excuses crétines publiquement, ils me compliquent la tâche.

    Cette réponse nécessite quelques explications. La première concerne la référence à "Booyaa". Lors de ses accusations initiales envers certains membres de l'équipe des reshoots de Justice League, Jon Berg (ancien vice-président de Warner Bros) avait nié les propos de Fisher et déclaré à Variety "Je me souviens que nous voulions qu'il dise "Booyaa", qui est l'expression favorite de Cyborg dans la série animée". Une demande qui qui, toujours selon Berg, aurait contrarié Fisher.

    La seconde porte sur les "autres" que Fisher désigne. Il s'agit de Geoff Johns (ex-responsable de l'univers connecté DC), Jon Berg et Toby Emmerich (PDG de Warner Bros), que l'acteur accuse d'avoir tenu des propos racistes avant les reshoots de Justice League. Et ceux-là sont les individus que Fisher compte cibler dans une longue interview qui sera "publiée demain", annonce-t-il. A suivre, donc...

    En 2021 arrive la version Director's Cut de Justice League par Zack Snyder, sous la forme d'une mini-série pour HBO Max :

    Zack Snyder's Justice League Bande-annonce VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Ryo H
      3/ Ou il est peut être illuminé, ou alors a côté de la plaque.je ne fais le procès de personne, mais des personnes un peu tordu de la tête, ça ne manque pas, et surtout pas a hollywood. Je ne sais rien des coulisses du tournage et tu es clairement bien plus renseigné que moi sur le sujet, tout ce que je vois, c'est qu'au final il n'y a que des paroles contre des paroles, ce qui n'engage que ceux qui les ont tenus. Est-ce qu'il a pu être victime de tout ce qu'il dit? Oui. Est-ce qu'il a pu tout inventé parce qu'il a vu sombrer peut être sa seule chance de réussir a hollywood (c'est souvent le cas, tu mises sur le mauvais cheval, malgré toi, et tu finis par servir des cafés a Starbucks plutôt que de plaisanter sur le canapé de Jimmy Fallon aux côté du mannequin qui te sert de compagne/on).Au départ, tu était bien moins mesuré et distancier sur le sujet et bien plus dans son camp, c'est ça le reproche que je te faisais.Perso, je n'en sais rien, et je m'en fout un peu (encore que c'est toujours sympas de voir les coulisses d'un film hollywoodien mais bon le truc, c'est souvent qu'on a qu'une version des faits, alors que dans le milieu, le plus souvent, tout le monde ment par intérêt et que donc on a des versions très biaisés).Perso, pour aller plus loin, j'ai envie de dire qu'au sommet d'une pyramide, il n'y a généralement que des tyrans. Mais que les acteurs hollywoodiens (ceux qui réussissent) sont au sommet de cette pyramide. Ils sont le plus souvent une face plus visible et plus lisse d'un système qu'ils incarnent. Donc finalement, entre la peste et le choléra, je choisi de me tenir éloigné, car dans mon paradigme, il n'y a que des méchants.Et ce n'est pas de la démagogie de gauche, la théorie des jeux, dans son utilisation en biologie comportementale, et les sciences sociales, expliquent parfaitement pourquoi en haut des tours, il n'y a que des sociopathes narcissiques et égocentrés. Et que si j'avais a parier, je dirais que Fisher en fait partie, ainsi que Whedon et les dirigeants de Warner.Je sais que je digresse complètement mais bon, je pense qu'on a fait le tour du sujet de toute façon.
    • Stringer B
      Les coulisses houleuses d'un film, ce n'est pas souvent le cas. Que le développement d'un film soit une chose difficile, tendue, pas de problème. Par contre, que ça entraîne la placardisation de plusieurs producteurs, ça n'arrive pas pas tous les jours non plus.1) Je n'aime pas la démarche de Fisher. Je n'aime pas le fait qu'il parle après les faits, en faisant des reproches à des producteurs maintenant qu'ils se sont fait virer. Ce qui m'énerve, dans un premier temps c'est le décalage omniprésent entre le cynisme dont tout le monde semble faire preuve sur Fisher et la naïveté dont on fait d'un coup preuve quand il s'agit de Whedon et des producteurs, alors que dans les deux cas pour ce qui concerne les présentes accusations on a peu de preuves et des suppositions. Mon raisonnement, dans un deuxième temps, c'est de voir qui a menti le plus fréquemment, parce qu'il y a deux versions qui s'opposent clairement : celle de Fisher qui parle d'abus et de discriminations, celle des communiquants de Warner, et de quelques anonymes et d'anciens producteurs qui ont répondu aux accusations et qui défendent Whedon. Évidemment que l'historique de la com très souvent mensongère de Warner ne veut pas dire qu'ils ont forcément protégé Whedon.2) Si Fisher disait toute la vérité, il aurait parlé bien plus tôt dans la presse, et on en aurait appris beaucoup plus. Et tu as raison de souligner que Momoa a été très peu spécifique dans ses déclarations de soutien. Ce que je dis, c'est que le fait qu'un acteur du profil de Momoa, très populaire, ait accepté de soutenir des propos aussi incendiaires (parce que même sans spécifités, Fisher va quand même balancer un pavé dans la mare d'un gros studio qui n'a pas trop eu de scandales de managements type ère MeToo) est significatif. Tout le monde cache quelque chose. En dépit des motivations de Fisher, sans doute pas très nobles, il y a un fil qui est en train d'être déroulé. Ce qui me gonfle, c'est qu'on se concentre sur Fisher alors que clairement, tout le monde ment. Les accusations de Fisher sont très graves. Parce qu'il n'y a pas que le comportement de Whedon; Fisher a dit que le futur président de DC entertainment (Walter Hamada) l'avait appelé en lui promettant de virer Jon Berg et Whedon et qu'en échange, Fisher devait se calmer sur Geoff Johns (qui était à l'époque censé devenir le Kevin Feige de DCEU et accusé par Fisher de protéger Joss Whedon); il a également raconté que Geoff Johns l'avait menacé ainsi qu'un de ses agents parce que Fisher était allé parler du comportement de Whedon à Hamada (ce qui est théoriquement tout à fait justifié, parce que Hamada était alors le futur président et que les co-présidents en poste étaient... Jon Berg et Geoff Johns !). Warner a ensuite publié un communiqué en disant que Fisher n'avait rien révélé et refusé de rencontrer un enquêteur neutre contacté par Warner à la demande de Fisher. Fisher a répondu publiquement que l'enquêteur n'était en réalité pas neutre et que les résultats de son enquête étaient censés aller uniquement chez Warner, et qu'aucune foi ne pouvait être accordé à une telle enquête. C'est pour ça que je ne sépare pas les accusations portées par Fisher contre Whedon, les accusations portées par Fisher contre les productions au-dessus de Whedon, et l'historique très licencieux de la communication de Warner autour du développement, du tournage et de la post-production de Justice League. C'est une seule et même chose. Ça ne veut pas dire que Fisher est un justicier de lumière et les admins et employés de Warner des suppôts de Satan. Comme je l'ai dit, le fil ne sera pas déroulé tant que Fisher n'en dira pas plus sur ce qu'il a dit être des comportements abusifs de Joss Whedon (comme il l'a fait concernant Berg, Johns et Walter Hamada), parce que ça a été le point de départ de toute l'affaire. Le fait qu'il ne l'ait pas fait montre bien qu'il veut quand même protéger sa carrière et ses relations avec la gouvernance ACTUELLE de Warner/DC, plutôt que dire toute la vérité. Mais Fisher attaque ce qu'il dit être un système d'abus, pas juste un individu. Whedon n'a été que le point de départ.3) On peut ne rien croire de ce que dit Fisher. Auquel cas, bien entendu, Warner est blanc comme neige. On peut même dire que les producteurs qui ont été virés (Berg et Johns) ont été simplement blâmés pour les résultats commerciaux de Justice League et du DCEU. Ce que je dis, c'est que si Fisher voulait simplement se venger parce que son personnage qui était au départ au centre de Justice League a été charcuté par le montage Whedon (qui après tout, de ce point de vue, n'a fait que ce qu'on lui a demandé), pourquoi accuser aussi directement Whedon et pourquoi impliquer le président actuel de DC Films ? Il aurait pu simplement tirer sur l'ambulance sans prendre le moindre risque pour sa carrière et dire dans la foulée du départ de Berg et de Geoff Johns qu'ils n'étaient pas 'les hommes de la situation' ou je ne sais quelle formulation bidon et en effet jouer une carte mon studio ne sait pas écrire des personnages autres que blancs comme John Boyega récemment. Il ne l'a pas fait. Il a attaqué le réalisateur de Justice League, le scénariste et le producteur superviseurs qui étaient en charge du DCEU, et le président actuel de DC Films très en vue chez Warner qui est encore le studio pour lequel Fisher travaille. Il n'a peut-être pas été précis dans ses accusations vis-à-vis de Whedon, mais il a pris un risque. On ne peut pas juste ignorer ça simplement par cynisme.
    • Irobot28
      Quand tu parles de sa femme, c'est peut être vrai, peut être faux, et pour moi si à chaque fois, il répond pas, c'est peut être car il n'a rien à se reprocher tout simplement, après pour Avengers 2 ça a été houleux car y avait pas mal de divergence entre lui et Marvel, et en parlant de Firefly t'as même un acteur qui l'a défendu donc voilà... Ensuite pour parlé de Ray Fisher, il se base quand même sur les accusation de Whedon je précise, il ne montre aucune preuve, c'est que des on dits et si il était vraiment sûr d'avoir raison, il aurait collaboré avec la commission d'enquête, je pense
    • Melnibonéen
      C'est bien ce que je disais. Si on applique ta logique, alors le gouvernement Macron ment à propos des extra-terrestres.En plus parmi les mecs de la Warner que tu accuses de mensonges, il n'y a pas Whedon.Enfin par curiosité, j'aimerai bien savoir qui sont les anciens de Buffy et de Firefly qui disent du mal de lui ? Parce que j'ai plutôt l'impression qu'on en revoit pas mal dans les autres projets de Whedon.Quant à accorder la moindre légitimité au mal que dit quelqu'un sur son ex. pendant une procédure de divorce, c'est presque drôle.
    • Stringer B
      Ben après tu peux ne pas faire semblant de ne pas comprendre. La Warner n'a fait que se protéger par une com mensongère depuis le départ. Fisher a parlé une fois et a accusé Whedon de s'être mal comporté sur le tournage et d'avoir eu des comportements discriminatoires. Il a été soutenu publiquement par Jason Momoa, un type qui a une carrière autrement plus installée et une toute autre popularité, qui n'a donc pas eu peur de mettre à mal ce statut pour soutenir son collègue. Même si on fait les cyniques et qu'on dit : Fisher se réveille maintenant et parle maintenant et pourquoi n'a-t-il pas parlé à l'époque ? qui est tout à fait légitime si on se contente de critiquer Fisher, il n'empêche que d'un côté tu as des types qui ont menti de façon régulière à savoir la bande des Geoff Johns, Jon Berg, Walter Hamada, Kevin Tsujihara, qui ont tous été virés depuis, et deux acteurs qui se réveillent maintenant. Qu'est-ce qui est le plus probable ? Qu'ils aient tout accepté d'un réalisateur autoritaire avec des comportements discriminatoires ? Ou qu'un acteur dont l'arc était des dires de tous les acteurs créatifs le coeur du film raconte des cracks alors qu'il a été soutenu par un autre acteur présent au moment des faits ? Je dis ça parce que Whedon ne s'est pas exprimé et que des proches ou alors des sous-fifres de Warner l'ont défendu faiblement sans aucune conviction. Aucun des mecs de la nouvelle direction n'a l'air d'avoir envie de collaborer à nouveau avec lui.Donc honnêtement, je pense qu'il y a de très fortes chances que Whedon ait sans doute eu des attitudes peu respectables en profitant de son statut de sauveur, que la gouvernance de l'époque, aujourd'hui licenciée, l'a couvert, et que la direction actuelle préfère ne rien dire plutôt que de nier parce que ça attirerait l'attention de le faire. Je pense qu'il est clair et net que Fisher parle parce qu'il sait que les producteurs en question ne sont plus dans des positions de pouvoir. Je pense que le fait que Momoa l'ait soutenu montre qu'il ne raconte pas que des disques.Excursus : Whedon a été au fil des années critiqué par certains acteurs qui ont collaboré avec lui... Il a toujours joui d'une immense popularité parce que gros impact sur la pop culture (c'est un très bon scénariste) et très grosse influence au sein des studios mais son image a été un peu écornée ces dernières années. Sa femme au bout de vingts ans a publié au moment du divorce un édito dans un très gros journal pour dire que le mec était un gourou et un pervers narcissique. Des historiques de Buffy ou de Firefly ont parlé aussi. Il y a beaucoup de bruits qui ont circulé sur le fait que la séparation avec Marvel/Disney avait été un peu houleuse. Le fait qu'il n'ait rien dit pour se défendre est quand même assez significatif.
    • Melnibonéen
      Mouais. Désolé mais je ne vois toujours pas le rapport entre le remplacement de Snyder par Wheddon et les accusations de racisme portées par Fisher.C'est un peu comme si quelqu'un disait : le gouvernement Macron a menti en mars-avril à propos des masques concernant leur inutilité, ça prouve qu'on a raison de dire qu'ils mentent à propos des extra-terrestres !Ben...non.
    • Stringer B
      Tout ce qui concerne la communication sur le remontage du film est vrai. Roven a raconté des histoires et les créatifs du projets (Snyder ainsi que le DP) l'ont corrigé. Le script de Whedon contenait 80 pages entièrement nouvelles.Pour ce qui concerne les dissensions au sein de la production, évidemment que ça n'a jamais été intégralement confirmé, sauf que quand des rumeurs identiques viennent d'autant de journaux différents, et de journalistes différents, en même temps, ça devient difficile de faire l'autruche, surtout quand les producteurs concernés par les accusations sont tous virés ensuite. Que le montage d'origine de Snyder ne plaisait pas aux producteurs et que c'est ça qui a réellement entraîné l'arrivée de Whedon n'est pas une rumeur, c'est une information basée sur une enquête du Wall Street Journal qui a été relayée par tout le monde ensuite parce qu'ils avaient tous les mêmes infos. Un des journaliste à Collider a même dit qu'en interrogeant deux sources différentes, il avait relevé qu'elles avaient employé le même terme (unwatchable en anglais) ce qui était très rare. Ce qui concerne les réunions faites dans le dos de Snyder avec Whedon a été relayé par le rédacteur en chef d'un des journaux (Vulture, je crois) et n'a pas été démenti par Warner, et s'appuyait au préalable sur les infos du wall street journal. Quand on dit que ce n'est pas confirmé, c'est que Warner n'a jamais fait de conférence de presse en disant : tout ce qui a été dit est vrai. Sauf que des organes de presse qui n'ont ni la même sensibilité politique, ni le même accès aux informations ou les mêmes contacts ont relayé les mêmes choses. Donc à un moment donné, faut arrêter d'être naïf : Warner a essayé de faire croire (avec l'assentiment de Snyder à l'époque, il faut le souligner, il a été aussi complice en terme de communication, à mon avis d'une part parce qu'il était bien évidemment réellement affecté par le suicide de sa fille, mais aussi parce qu'il savait que c'était mieux en termes d'image pour Warner) que Snyder était parti à cause du suicide de sa fille alors qu'il a pris la décision de s'en aller un petit moment après son suicide, qu'il continuait de faire son job. Il a été tout simplement mis de côté par Warner parce que son montage du film ne leur plaisait pas. Ensuite ils ont essayé de faire croire qu'une bonne partie de son film était encore là (alors qu'on va quand même avoir droit à une version remontée de quatre heures y compris avec des scènes modifiées du montage ciné_ bonjour les 80%), et il là ça a été trop pour lui et il a démenti, et son directeur de photographie l'a suivi. Et c'est pour ça qu'à mon avis, ce que dit Fisher sur le fait que Whedon n'a pas réellement été choisi par Snyder mais par la prod (contrairement à ce que Toby Emmerich sous-entend fortement dans son interview) et que la prod a ensuite forcé les acteurs en conférence de presse à dire que Whedon était un super mec et qu'il avait été choisi par Zack, est sans doute vrai. Les fameux talking points (ce dont il faut parler en conférence de presse, les consignes de com données aux acteurs par la prod) sont la pratique standard et on a mille exemples de prod qui ont menti en conf de presse par l'intermédiaire d'acteurs (qui sont responsables aussi, attention).Au passage, autre élément qui pour le coup a été confirmé par deux articles sortis en novembre 2017 : Toby Emmerich et Kevin Tsujihara, les deux boss de Warner de l'époque, ont apparemment refusé de reporter la date de sortie du film (qui n'a jamais été changée, rappelons-nous) parce que s'ils l'avaient fait, la fusion entre Warner et AT-T (grosse fusion entrepreneuriale qui a eu lieu depuis) les aurait empêchés d'obtenir un bonus financier important concernant leur gestion du DCEU. Ça a été relayé par deux journaux différents à l'époque, et réitéré par un autre quelques mois plus tard. Pour bien rappeler à quel point on a affaire à des gens honnêtes.Conclusion : Fisher dit probablement la vérité. Le fait que ce soit lui qui s'exprime à mon avis, annonce simplement que Cyborg est le personnage qui a le plus fait les frais du renvoi de Snyder, des réécritures et du remontage du film par Whedon, et ce n'est pas un hasard si lui, son père, les Mother-Boxes reviennent au centre de la bande-annonce du Snyder Cut. Donc, évidemment qu'il y a de la petite vengeance derrière, d'autant qu'il a fait partie du fameux bal des menteurs qu'il dénonce maintenant, étant donné qu'il était de ceux en conférence de presse qui a chanté les louanges de Whedon à l'époque en disant que c'était un super mec picked by Zack ; mais lui, contrairement à Warner, a osé se désavouer. Ça ne veut pas dire que c'est devenu un saint du jour au lendemain. Sauf que la Warner n'a jamais osé dire se désavouer et admettre ses mensonges alors que toute la presse a relayé que ce qu'ils ont raconté sur Justice League depuis le semi-échec de Batman v Superman (à commencer par la com bidon sur l'univers prétendument trop sombre et nécessitant de devenir plus léger) était des mensonges.
    • Melnibonéen
      Si j'ai bien compris ton commentaire, tout ce que tu as écrit est fondé sur des bruits de couloir ?
    • Don Diego de Las Vega
      Merci à toi d'avoir pris le temps de relater cette histoire et en étant impartial
    • Stringer B
      Tous ceux qui crachent sur Fisher se trompent de problème. Que Fisher fasse parler de lui pour potentiellement se relancer, c'est tout à fait possible. En revanche, un des autres acteurs du casting, beaucoup plus populaire que lui actuellement, l'a soutenu publiquement. Les gens dont il parle ont été virés de DC, officiellement parce que blâmés pour l'échec du DCEU, mais il y avait déjà eu bien avant les propos de Fisher des bruits de couloir selon lesquels le départ de Snyder n'était pas simplement le fruit du suicide de sa fille, mais de Warner qui a interféré dans le développement de Justice League, qui avait déjà demandé à Snyder d'alléger le ton de son film et de le couper durant la restructuration de l'après-Batman vs Superman, que le script de Chris Terrio avait été retravaillé sans son consentement par Geoff Johns, que des réunions avec Whedon et certains des scénaristes des autres films se tenaient déjà avec Jon Berg et Geoff Johns alors que Snyder n'avait même pas encore pris la décision de se retirer. Charles Roven est venu dire que 80% du film originellement tourné par Snyder était encore là dans le film qui est sorti en salles mais presque tout les créatifs l'ont contredit et ont dit que très peu de ce qui avait été tourné avant les reshoots était là.Ce que je veux dire, c'est que les maintenant ex-producteurs qui étaient en charge du DCEU sont des gens qui ont déjà beaucoup menti. Je n'ai pas de grande sympathie pour Fisher mais je sais qui je préfère croire entre lui et le trio Berg/Johns/Tsujihara, tous virés (le dernier ayant quand même été renvoyé parce que suspecté d'avoir fait pression pour que sa petite amie actrice obtienne des rôles dans des films majeurs). Il les accuse d'avoir couvert le comportement du type qu'ils ont engagé pour être le sauveur. Qu'on vienne sur ce forum faire les réalisto-cyniques en disant que Fisher n'est qu'un opportuniste qui veut relancer sa petite carrière, pourquoi pas, je veux bien, mais on va faire les naïfs en pensant par contre que les mecs de la Warner n'auraient jamais été capables de couvrir un comportement abusif dans une ère pré-MeToo alors qu'ils n'avaient fait peu ou prou que mentir depuis le début dans leur communication concernant ce film ? Fisher est peut-être intéressé, sans doute même, et il n'aurait pas ouvert sa bouche si Justice League avait été un grand succès commercial, clairement, mais ça ne veut pas dire qu'il ment. Au classement des menteurs, dans l'affaire, il n'est pas en tête. Ceux qu'il accuse le sont.
    • Xavier N
      T'inquiète, son plan de rechange, c'est si il est plus embauché, il criera au racisme.
    • Madolic
      Whedon n'a pas pris la parole du tout. C'est un représentant resté anonyme ^^Autant dire que c'est assez flou le lien avec Whedon à ce niveau là.
    • Madolic
      Le titre vous êtes sérieux là ? Pas du tout Joss Whedon qui s'exprime.Sinon Fisher devrait prendre un Xanax, il part dans tout les sens et au final on comprend pas bien ses accusations, accusations qu'il rabâche tout les 2j.
    • Hunnam29
      Ca fait vraiment enfantillage vu comme ça... Chacun se renvoi la balle et dit que l'autre a dit que. Avec le peu de rôles qu'il a eu dans sa vie par contre, Fisher va un peu se tirer une balle dans le pied.
    • PSEUDO
      Fisher a le comportement d'un gosse immature détestable.
    • PENN-AR-BED (USER BLOCK)
      Le plan consiste-t-il a torpiller sa propre carrière ? Si oui, il y arrive.
    • Gozer
      Je comprend plus rien à leur histoire et au final, je m'en fiche royal en fait.est-ce que ça nous regarde ? pas vraiment. Mais la presssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssle clic le clic le clicccccccccle businesssssssssssssssssss
    • Might Guy
      Bac à sable League.
    Voir les commentaires
    Back to Top