Notez des films
Mon AlloCiné
    Marvel : pourquoi le Français Xavier Gens a refusé de réaliser un film pour le studio
    Par Clément Cuyer — 23 nov. 2020 à 11:15
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le Français Xavier Gens, l'un des réalisateurs de la série "Gangs of London", disponible sur Starzplay, a refusé il y a quelques années de travailler sur un blockbuster Marvel. Il explique pourquoi.

    Refuser de réaliser un film Marvel ? C'est possible ! Dans un entretien accordé à nos confrères du Point, le Français Xavier Gens explique pourquoi, il y a quelques années, il a dit non au studio, qui lui proposait de prendre les commandes d'une de ses productions super-héroïques (on ne saura d'ailleurs pas laquelle).

    "J'étais en discussions avec Marvel, mais j'ai compris que les pré-visualisations des effets numériques et des scènes d'action étaient réalisées par une société à Londres, et que je ne serais là que pour m'occuper de la direction des acteurs", explique Xavier Gens, qui vient de réaliser trois épisodes de la série Gangs of London, disponible sur Starzplay. "Je ne trouve pas ça très intéressant. Je crois que c'est pour ça qu'Edgar Wright a décliné Ant-Man, car à un moment, sur ce type de productions, vous en êtes réduits à ne faire que du champ-contrechamp avec des acteurs sur fond vert."

    Gangs of London
    Gangs of London
    Sortie le 23 avril 2020 | 60min
    Série : Gangs of London
    Avec Joe Cole, Michelle Fairley, Colm Meaney, Brian Vernel, Sope Dirisu
    Spectateurs
    4,2

    "Réaliser un film Marvel, ça peut être très bien sur une carte de visite, mais je ne suis pas certain que les gens se souviennent aujourd'hui du nom des réalisateurs de Captain Marvel", poursuit le cinéaste. "J'ai déjà eu une expérience très compliquée avec un studio, pour Hitman, et je ne veux pas que ça se reproduise, surtout à 45 ans. Je préfère réaliser Gangs of London ou produire Papicha, qui sont bien plus importants pour moi que n'importe quel film Marvel. D'ailleurs, je refuse toutes les propositions américaines." Et de préciser au micro du site Playlist : "Les réalisateurs qui travaillent en Europe sont en charge du process entier sur un film. C'est la raison pour laquelle, je pense, la majorité des cinéastes européens déclinent les offres des studios américains."

    Xavier Gens n'est pas le premier réalisateur non-Américain à refuser une offre des studios Marvel. On se souvient, il l'a cité, du Britannique Edgar Wright qui a, lui, plutôt quitté en cours de route Ant-Man. Mais il y eut également la cinéaste argentine Lucrecia Martel, qui déclina la proposition de mettre en scène Black Widow.

    La bande-annonce du "Hitman" de Xavier Gens :

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Seke
      Bien curieux de savoir quel film Marvel il aurait pu faire? J'imagine un petit film genre Ant Man ou Doctor Strange.
    • Satirycon
      Vous êtes drôle, je vous assure que c'est amusant de vous lire, touchant même.Mais puisque vous savez tout, le dialogue est impossible (dommage pour le bon réal que vous êtes probablement, vous auriez pu nous apprendre des choses). Je vous laisse donc à vos croyances sur ce qu'est notre métier commun.Techniquement vôtre, donc.
    • tueurnain
      Wuahou, bravo pour t'en être souvenu d'autant!Pour le captain américa 1 c'est le même réalisateur que Roketeer: Joe Johnston (de tête).
    • negeil
      de tête, sans regarder :Iron Man 1 et 2 : Jon FavreauL'incroyable Hulk : Louis LetterierCaptain America : ?Thor : Keneth BranahAvengers 1 et 2 : Joss WhedonIron Man 3 : Shane BlackThor 2 : le mec de Game of Thrones ?Captain 1/2 Avengers 3/4 : Russo brothersLes Gardiens 1 et 2: James GunnAnt-Man 1 et 2 : Peyton ReedDoctor Strange : Scot DericksonSpider-Man 1/2 Jon WatsThor 3 : Taika WaititiBlack Panther : même réalisateur que Fruitvale station avec Michael B. JordanCaptain Marvel : un homme et sa femme, Fletcher quelque chose ?Je m'en sors pas mal non :p aller au suivant, et sans regarder !
    • PSEUDO
      Dans mon commentaire, je n'associe pas le réalisateur à un technicien :...ne sont pas que des artistes, ils sont des techniciens de la mise en scène également.Voilà ce que j'ai écris; le terme technicien étant pour préciser les compétences professionnelles techniques liées à la réalisation de tout bon réal.Pour le deuxième et troisième paragraphe, vous ne faites que confirmer mes propos, ceux de Gens et de nombreux autres réalisateurs.Donc merci pour votre participation inutile.Cordialement.
    • BiggerThanLife
      hahahaha c'est trés drôle. ^^^^^^^^ Le mec fait genre ^^^^^^ mais quand on voit sa filmo on a vraiment de quoi rigoler.
    • andiran23
      Il a vu sa filmographie ? Poupougne, hein. C'est pas un grand réalisateur, faut qu'il se calme un peu avec son ego depuis des années.
    • Satirycon
      Non, les réalisateurs ne pas sont considérés comme des techniciens, ils sont un hybride entre artiste et technicien, certains connaissent d'ailleurs peu la technique (on a des techniciens spécialisés pour nous aider à concrétiser notre vision). En France, les réalisateurs dépendent de l'annexe 10 (artistes) du régime chômage et non plus de l'annexe 8 (techniciens). Énormément de gens ne savent vraiment en quoi notre métier.Globalement, en Europe, le réalisateur et le producteur collaborent, alors qu'aux USA c'est le producteur qui décide, le réalisateur n'est qu'un exécutant. C'est pourquoi les cinéastes américains qui le peuvent deviennent dès que possible producteurs de leurs propres films.Si ça fait joli sur un CV d'avoir dirigé un Marvel, ce n'est pas un vrai travail de réalisateur, celui-ci ayant très peu de marge de manœuvre dans cette grosse machinerie ou chaque équipe (il y a en réalité plusieurs réalisateurs) sait à l'avance ce qu'elle doit faire et agit en autonomie sans que le réalisateur principal ne soit là ou n'ait son mot à dire. C'est le producteur qui supervise. Ça fait bien sur le CV, c'est bien payé, mais c'est loin d'être passionnant, c'est un pur travail de yes man. Tout le monde n'est pas prêt à travailler de manière aussi frustrante, même pour un gros cachet.
    • Pierre C.
      Ce n'est pas unique, vu que les films de monstres sortis de chez Universal entre 1923 et 1960 forment le tout premier univers partagé de l'histoire du cinéma.
    • cyril b.
      le seul Marvel qui ne suit pas cette règle c'est le Hulk de Louis Leterrier ou on peut voire une vraie patte
    • Humanoides
      C'est une réponse un peu dénué de sens, car bien souvent quand le studio impose telle ou telle chose, au final le film n'est pas forcément terrible non plus... Mais si un réalisateur n'a pas la main sur l'ensemble du film, ce n'est plus un réalisateur à mon goût... Tout ce pour quoi il est doué est mis de côté pour plaire aux producteurs qui bien souvent ont des idées plus qu'arrêtés... Et c'est en partis la raison pour laquelle la plupart des grands réalisateurs américains ne produisent plus rien pour les gros studios, mais uniquement pour eux en passant même parfois par les plateformes de streaming qui, si elles font perdre en qualité vidéo (dû à la compression) sont au contraire très friandes d'idées !
    • PSEUDO
      Tous les réalisateurs savent déjà collaborer et déléguer évidemment, depuis des lustres. Ce n'est pas pour rien que les équipes de tournages comportent tant de personnes dont deux assistants-réalisateurs, un ou deux scripts, souvent deux producteurs,...etcDe plus, les réalisateurs, même européens, ne sont pas que des artistes, ils sont des techniciens de la mise en scène également et ceci fait parti intégrante de cette fonction.Xavier Gens et tout autres réalisateurs te riraient au nez face à ta réflexion qui n'a pas réellement de rapport avec le sujet de l'article qui présente la dépossession à des réalisateurs de la réalisation de certaines scènes pour des films produits par les studios.
    • PSEUDO
      Mais là en l’occurrence c'est la mise en scène de certaines scènes dont est privé le réalisateur.La mise en scène n'est pas seulement artistique, elle est aussi technique également, ce qui fait parti intégrante évidemment des compétences professionnelles du réalisateur.Des réalisateurs américains eux-mêmes n'apprécient pas cette méthode de production des studios.
    • Olivier M
      Le cinéma n'est pas que de l'art, c'est aussi une industrie (= efficacité). Ce qui signifie savoir collaborer et déléguer.
    • Olivier M
      Sa démarche est compréhensible, mais c'est aussi pour ça que les américains sont souvent plus efficaces : chacun travaille là où il est excelle. Les européens veulent tour faire car ils sont des AAAAArtistes. Ce qui marche parfois, mais pas toujours.
    • PSEUDO
      Vous rajoutez à cela des pré-scénarios créés par des algorithmes pilotés par le département marketing.Voici la machine à succès du nouvel Hollywood !
    • Cooper1992
      J'étais en discussions avec Marvel, mais j'ai compris que les pré-visualisations des effets numériques et des scènes d'action étaient réalisées par une société à LondresJe comprends mieux les scènes d'actions du MCU sont aussi fades malgré des budgets dingues.
    • Paqpaq94
      On va espérer (naïvement) que ça soit différent avec Sam Raimi sur Dr. Strange 2.
    • Agent Doggett
      C'est un détail qui ne m'avait pas trop interpellé concernant les films Marvel. Effectivement on a différents réalisateurs mais on a l'impression d'avoir exactement les mêmes films. De fait le côté artistique propre à chaque réalisation est épuré pour être essentiellement formaté selon les exigences de la production marketing. C'est un procédé unique dans l'histoire du cinéma, c'est tellement artificielle qu'il m'est impossible de m'impliquer en visionnant ces films ou en les prenant au minimum au sérieux.
    • Muad Dib
      Même si je comprend et partage le propos, venant de Gens c'est l'hôpital qui se moque de la charité vu la filmo du réal.
    Voir les commentaires
    Back to Top