Mon compte
    Glenn Close ne comprend pas pourquoi Gwyneth Paltrow a eu l'Oscar pour Shakespeare in Love
    28 nov. 2020 à 11:00
    Clément Cuyer
    Clément Cuyer
    -Journaliste
    Clément Cuyer apprécie tous les genres, du bon film d’horreur qui tâche à la comédie potache. Il est un "vieux de la vieille" d’AlloCiné, journaliste au sein de la Rédaction depuis maintenant plus de deux décennies passionnées. "Trop vieux pour ces conneries" ? Ô grand jamais !

    L'actrice américaine Glenn Close, à l'affiche du film Netflix "Une ode américaine", est revenue sur l'Oscar de la Meilleure actrice attribué en 1999 à Gwyneth Paltrow pour "Shakespeare in Love". Une récompense qu'elle ne s'explique pas.

    L'actrice Glenn Close impressionne dans Une ode américaine, film sur l'Amérique rurale disponible sur Netflix dans lequel elle livre une prestation qui pourrait bien lui valoir une nomination aux prochains Oscars. Au cours d'un entretien accordé à ABCNews, l'Américaine de 73 ans, abordant le sujet de la grand-messe hollywoodienne, en a profité pour exprimer son incompréhension quant à la récompense glanée en 1999 par Gwyneth Paltrow pour sa prestation dans Shakespeare in Love.

    Invitée à évoquer le rendez-vous des Oscars, Glenn Close est donc revenue sur le cru 1999. "Je me souviens de l'année où Gwyneth Paltrow l'a emporté devant cette incroyable actrice qui jouait dans Central do Brasil", déclare-t-elle dans des propos relayés par The Playlist. "Je me suis dit : "Quoi ?" C'est... vous voyez... Ca n'a pas de sens."

    Shakespeare in Love
    Shakespeare in Love
    Sortie le 10 mars 1999 | 2h 03min
    De John Madden
    Avec Imelda Staunton, Judi Dench, Joseph Fiennes, Gwyneth Paltrow, Simon Callow
    Presse
    3,3
    Spectateurs
    3,4
    louer ou acheter

    Les propos de Glenn Close peuvent surprendre : rares sont en effet les stars hollywoodiennes à critiquer ainsi la récompense, et donc indirectement la performance, d'un confrère. Gwyneth Paltrow, qui l'avait emporté devant Meryl Streep (Contre-jour), Cate Blanchett (Elizabeth), Emily Watson (Hilary and Jackie) et Fernanda Montenegro (Central do Brasil), appréciera peut-être moyennement. Mais ce point de vue de Glenn Close s'inscrit en tout cas dans l'incompréhension exprimée par nombre d'observateurs lors du sacre surprise de Shakespeare in Love, qui rafla pas moins de sept statuettes en 1999, dont celle du Meilleur film. Une année durant laquelle Il faut sauver le soldat Ryan, La Ligne rouge, Elizabeth et La Vie est belle étaient également en lice dans la catégorie principale.

    On peut également se demander si cette sortie étonnante de Glenn Close n'est pas l'expression d'une certaine jalousie ou plutôt d'un agacement devant une cérémonie qui se refuse à lui sourire depuis de nombreuses années. Rappelons que l'actrice a déjà été nommée à l'Oscar à sept reprises et est toujours repartie bredouille. Son rôle dans Une ode américaine va-t-il enfin lui permettre de remporter la fameuse statuette dorée ?

    La bande-annonce du film "Une ode américaine", disponible sur Netflix :

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Hunnam29
      Si tu le dis :)
    • tueurnain
      Si weinstein avait fait du lobbying pour une autre actrice, même une actrice brésilienne, c'est elle qui aurait eu l'oscar...Rien à voir avec le fait de récompenser des acteurs étrangers à l'époque, il y en avait déjà eu des années auparavant..
    • Hunnam29
      Elle est pas blonde aux yeux bleus Paltrow ? Je dis pas que c'est que les blondes aux yeux bleus qui gagnaient forcément, je ne fais que décrire l'actrice qui est mentionné dans l'article (!). Et qu'à une époque ils avaient dû mal à filer les statuettes aux étrangers, alors que maintenant s'ils le peuvent ils le font. Enfin étrangers, minorités, ce qui est politiquement dans l'air du temps quoi. T'enflammes pas.
    • tueurnain
      Tout de suite la caricature avec la blonde au yeux bleu, à t'entendre on croirait qu'il n'y a que des nazis dans le petit monde hollywoodien...Quand on sait la surreprésentation historique des juifs à hollywood, et l'influence et le lobbying énorme d'Harvey Weinstein (lui même juif) ça me fait doucement rigoler...
    • Hunnam29
      Parce qu'à l'époque il n'était pas question de filer la statuette à une actrice brésilienne, mais plutôt à une américaine blonde aux yeux bleus. Ce serait aujourd'hui, ce serait tout l'inverse, on la filerait forcément à la brésilienne. Shakespeare in Love est un très bon film, mais pas non plus un film extraordinaire. C'était d'autant plus étonnant quand on voit en face La Ligne Rouge et La Vie est Belle. Mais bon, pour ce que ça vaut ce genre de cérémonie.
    • gareen
      Honnêtement je pense que oui, pour exemple l'oscars du meilleur acteur pour Dujardin. Sa prestation est remarquable dans un film qui se démarque clairement mais également car la concurrence en 2012 était très faible: Brad Pitt pour Le stratège (sympa mais pas ouf), Gary Oldman pour La Taupe (assez conventionnel), George Clooney pour The descendant (sympa mais oubliable), Demián Bichir pour a better life. Il y a des années où le choix est tellement plus compliqué, comme en 2014 : Matthew McConaughey pour Dallas buyers club, Leonardo Dicaprio pour le loup de wall street, Christian Bale pour american bluff, Chiwetel Ejiofor pour Twelve years a slave, Bruce Dern pour Nebraska. Ici le choix est cornélien et dans une année comme celle-ci the Artist et Dujardin aurait fait pâle figure, mais en 2012 ...pas vraiment.
    • Hareng rouge
      moi non plus je comprends pas pourquoi glenn close a eu l'oscar
    • Lccf
      Je ne dis pas du tout que c'est un mauvais film, et il serait en effet injuste de retenir contre lui le comportement odieux de son distributeur aux USA, qui n'est pour rien dans le film lui-même, mais était-il bon au point de remporter tous ces oscars ? Je ne crois pas ( mais ce n'est pas objectif en effet, ce n'est que mon avis ).
    • Cooper1992
      exactement comme le copinage au César. De la tambouille interne.
    • Madrox2000
      Vous avez cliqué sur l'article, vous devez bien y prêter un peu d'intérêt ;)
    • negeil
      ça colle encore mieux au sujet du film alors !
    • cyril b.
      le prob c'est que avec ce résonnement tu n'est pas plus objectif que les autres quant tu parle de the Artist car au fond on s'en cogne pas mal de Weinstein quant on regarde le film, il est réussie c'est un faite
    • Arnaud G.
      Et saviez vous que Gwyneth Paltrow a fait Shakespear In Love à partir d'un scénario volé à Winona Ryder qui l'avait écrit à une époque où elles étaient amies (dans la 2é moitié des années 90) ?
    • Tyler
      Moonlight n'est pas mal non plus. Les films en face étaient moins impressionnant que face à Shakespeare tout de même
    • tueurnain
      Il suffit d'un intense lobbying et c'est gagné, la plupart des votants votes pour des films... qu'ils n'ont pas vu!En fait c'est surtout des votes en fonction du bouche à oreille, des lutte politiques du moment et bien évidement selon qui aura fait le meilleur lobbying pour son film, et LA, le père Weinstein était très fort pour influencer les votants.Alors non, ça ne s'appel pas corruption voyons, ça s'appel:_Petit cadeau à un ami (valeur 3000 euros le cadeau)._Vote pour moi et je passe un mot à untel pour ton prochain rôle._Il te manque un peu d'argent pour finir ton film? tu sait ce qu'il te reste à faire...Etc.Weinstein était connu pour ses folles dépenses avant les cérémonies des oscars, il dépensait des millions pour obtenir un maximum de statuettes.
    • Happy_Evil_Dude
      Ça en fait du monde à arroser!
    • Happy_Evil_Dude
      On arrose les membres de l'AcadémieIl faut arroser beaucoup de monde alors, sachant que l'Académie comporte actuellement 8469 membres éligibles à voter aux Oscars.
    • mollet83
      Sincèrement il y a vraiment des gens qui donnent de l’intérêt à ces cérémonies et prix... c’est fou. Et en reparler 22 ans après c’est encore plus fou..
    • Kevin A
      Tout le monde pense comme Glenn Close.Le film était produit par le tout puissant Harvey Weinstein. Il a même fait gagner l'Oscar du meilleur film à The Artist! LolJe suis sûr qu'il y a de la corruption. On arrose les membres de l'Académie et le tour est joué!
    • Kevin A
      Produit par le tout puissant Harvey Weinstein. Ca explique sans doute les récompenses.
    Voir les commentaires
    Back to Top