Notez des films
Mon AlloCiné
    Cinéma en 2020 : la fréquentation des salles françaises a chuté de 70%
    Par Vincent Formica — 30 déc. 2020 à 19:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    En cet avant-dernier jour de cette triste année 2020, il est temps de tirer un bilan de la fréquentation des cinémas français. Comme on pouvait le prévoir, ce dernier est désastreux, plombé par la crise sanitaire.

    L'année 2020 a été une année extrêmement difficile, marquée par la pandémie mondiale de Covid-19. L'industrie cinématographique, comme de nombreux secteurs, a été fortement impactée par les mesures sanitaires prises pour lutter contre la propagation du coronavirus. Les deux confinements et les fermetures des salles à deux reprises (162 jours au total cette année) ont été catastrophiques pour le box-office français.

    Le CNC (Centre National du Cinéma et de l'imagine animée) vient tout juste de publier les chiffres de l'année 2020, confirmant une chute spectaculaire de la fréquentation des salles. Elle atteint 69,4% par rapport à 2019. 213 millions de personnes s'étaient déplacées dans les cinémas français l'an dernier contre 65 millions cette année.

    Comme le souligne le CNC, les films français ont réalisé davantage d’entrées que les films américains (29,2 millions contre 26,6 millions) ou les oeuvres d’autres nationalités (9,3 millions). Cela ne s’était pas produit depuis l'année 2006. La part de marché des films français est ainsi supérieure à celle des films américains (44,9% contre 40,8 %) et à celle des longs-métrages d’autres nationalités (14,3 %).

    Dans ce contexte spécifique, seuls trois films ont réalisé plus de 2 millions d’entrées, contre au moins une vingtaine chaque année depuis 10 ans. 12 oeuvres réalisent plus d’un million d’entrées, contre près d’une cinquantaine au cours de la décennie. Aucun long-métrage ne dépasse les 3 millions d’entrées en 2020. Autre chiffre marquant, 100 films avaient attiré plus de 500.000 spectateurs en 2019 contre seulement 29 cette année.

    Tenet
    Tenet
    Sortie le 26 août 2020 | 2h 30min
    De Christopher Nolan
    Avec John David Washington, Kenneth Branagh, Robert Pattinson, Elizabeth Debicki, Aaron Taylor-Johnson
    Presse
    3,6
    Spectateurs
    3,7
    louer ou acheter

    Lors de la réouverture des salles le 22 juin, après le 1er confinement, les films français ont redynamisé le marché, relançant la machine. La dernière semaine du mois d’octobre, période de vacances scolaires, a enregistré la fréquentation le plus élevée depuis la réouverture avec près de 3 millions d’entrées.

    À l'heure où nous parlons, les salles de cinéma sont toujours fermées jusqu'à nouvel ordre. Malgré l'appel de nombreux acteurs du secteur culturel, le gouvernement n'a pas plié et a maintenu la fermeture.

    Les salles de cinéma sont-elles menacées de disparition ? Notre débat en podcast

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Cinéma : nos 21 bonnes résolutions pour 2021
    • Thierry Frémaux : son vibrant appel à sauver les salles de cinéma
    • Fermeture des salles : les réactions de Mathieu Kassovitz, Pierre Niney, Jean Dujardin...
    Commentaires
    • demencia
      Moi qui suis un grand ' complotiste' , je dirais qu'on nous bourre bien le ' mou' avec tous ces chiffres au quotidien , qu'aucun commun des mortels devant sa télé ne peut vérifier ! ça en est ridicule . Le port du masque obligatoire cache pour moi une véritable guerre de profit entre fabricants , il en est de même pour les vaccins dont les effets secondaires sont aussi mal connus ( pour vous citer ) que le virus lui-même .Quand à ce pauvre couvre-feu , je ne pense pas que la covid ait une montre à son poignet , remarquez que , si cela peut éviter quelques agressions dans le métro ou dans la rue ..c'est toujours ça de pris ! ) Ce qu'il faut retenir de cette gestion minable de notre exécutif c'est le nombre de gens à la rue , le nombre de suicides grandissant ( je sais , je travaille en collaboration avec des pompiers ) la misère des étudiants, les licenciements à foison (un beau prétexte pour beaucoup d'industriels sans scrupule ) ..on n'a rien à carrer de tous ces pourcentages ( tant de % dans une ville , tant dans l'autre, les taux ici , les taux là-bas ..qu'est-ce que ça veut dire ,? on fait un concours , ou quoi ? ) Cette vérole a été balancée pour éviter un conflit armé , j'en suis persuadé , mais le comble , c'est quand même l'histoire du pangolin et de la chauve- souri !! amis idiots bonjour !!! Et , pas la peine d'écouter ces myriades de médecins en tous genres qui nous endorment et se contredisent les uns les autres. Ce que je constate , c'est que cette crise a au moins le mérite de montrer un pays dans ses réelles compétences et capacités de gestion , d'aide , et de secours envers son peuple .
    • Plaza13
      Tout le monde ne choisit pas la voie du déni. : tout a fait, vous devez vous sentir bien seul avec votre calculette
    • GTB
      Merci de confirmer si manifestement que seul vous intéresse ce que vous pensez savoir, et non ce qui est.Malheureusement vos affirmations sont également erronées. Je ne perdrai pas plus de temps à vous le démontrer puisque vous n'en avez que faire. Si vos schématisations simplistes à la limite du mensonge brossent votre ego dans le sens du poil, grand bien vous fasse.Tout le monde ne choisit pas la voie du déni. Point. Final.
    • Plaza13
      blabla blaca tue uniquement les pieds dans la tombe point.Pendant que les bien-portants sont incarcérés point.
    • GTB
      J'avoue que je ne me doutais pas qu'on en était à ce niveau là...ce qui confirme que vraiment vous ne comprenez pas de quoi vous parlez. Si c'est vraiment savoir qui vous intéresse, je vous encourage à ingurgiter au moins un minimum de littérature scientifique.La base de la base donc: je vous l'ai dit un taux est un référentiel. On ne calcule pas le taux de létalité d'un virus en prenant en dénominateur l'ensemble de la population. Vous devez faire le rapport des décès sur le nombre de contaminations. Cela induit déjà une variation dans le temps, mais c'est rapidement relativement fixe et fiable (plus il y a de cas de l'un et de l'autre, plus le taux est précis et fiable).Votre calcul est celui du taux de mortalité. Ça n'est pas la même chose, c'est une autre donnée, qui a une utilité différente. Il s'agit du rapport entre les décès par rapport à la population totale...y compris tout ceux qui n'ont pas été contaminés donc. Il est non pertinent de juger de la dangerosité intrinsèque d'un virus en incluant toutes les personnes que ledit virus n'a pas touché. Et ce taux n'est absolument pas fixe, puisque par essence il évolue dans le temps, à chaque nouveau décès, eux même liés au niveau d'expansion du virus.En d'autres termes vous pouvez avoir un taux de létalité élevé pour un faible taux de mortalité, ou l'inverse. Par exemple, le MERS (un autre coronavirus) à un taux de létalité nettement plus élevé que Sars-cov2 (MERS= 35%) pour un taux de mortalité largement plus faible. C'est à dire qu'une fois infecté vous avez beaucoup plus de risques d'y rester, mais il se propage beaucoup moins. Plus mortel, mais moins de morts au global.Voilà, j'espère que cela vous permet d'y voir plus clair sur ce point et vous incitera à un peu plus d'humilité. Si le sujet vous intéresse vous pouvez suivre par exemple la docteur en virologie fondamentale Tania Louis, médiatrice dans le domaine, sur youtube/twitter. Vous pouvez aussi lire les publications à la source de la communauté scientifique sur le sujet. Pour rejoindre Socrate, cela aide à constater l'étendue de l'ignorance qui est la notre (je m'inclue) dans des domaines d'expertise tels que la virologie, l'épidémiologie etc...
    • Plaza13
      quand on persiste a prêcher dans le désert, ça vient peut-être pas du lieu mais du prêcheur...67 millions de français et 68 milles décès = 0.1%et meme avec le double : 136 milles, on est toujours dans l'épaisseur du trait 0.2%vous avez le choix entre changer de désert ou de discours d’âme sensible
    • GTB
      Que répondre à ce genre de propos qui ne tiennent pas débout? Vous partez de votre conclusion et sélectionnez des arguments en fonction. Ça n'est pas comme ça que ça marche.Analysons:Argument 1) des millions de morts en 68 à HK, pas de confinement. Votre propos est donc que comme on a déjà accepter des millions de morts, on peut le refaire. Pourquoi tenter quelque chose. Allez donc au bout de votre idée. Plus de 50 millions de morts de la grippe espagnole en 18-19, pas de confinement...donc les confinements ne servent à rien si on a déjà accepté 50 millions de morts on peut le refaire. Ai-je réellement besoin de souligner l'absurdité de l'argument?Argument 2) Le virus tue 0.08% des mal portants d'âge moyen de 85ans. Des chiffres que vous brandissez en boucle et qui vous vont bien parce qu'ils vont dans le sens de votre idée...Or je vous ai déjà dit qu'ils étaient erronés. Et ce sont pourtant des chiffres pas compliqués à trouver, ou même à calculer soi-même: google => décès covid => vous avez les chiffres pour calculer le %; soit 2.43% au niveau national et 2.15% au niveau mondial.Ça n'est donc pas 0.08% de vieux malades, mais 2.30% de l'ensemble de la population touchée. Et ce, AVEC toutes les mesures que vous condamnez.Je vous ai déjà également dit qu'un pourcentage est un référentiel. 1% de 100 et 1% d'un milliard donne un absolu radicalement différent.J'ai déjà également évoquer les risques de laisser circuler librement un virus mal-connu sous prétexte d'un taux de létalité peu élevé. Cette donnée seule est insuffisante; la faculté d'un virus à se répandre (entre autres) est une donnée tout aussi importante, et particulièrement quand il est mal connu. Il y a des risques. Exemple de risques: des mutations problématiques. Mais c’est loin de se limiter à cela.Et enfin, autre chose que j'ai déjà dit; l'impact sanitaire de sars-cov2 ne se limite pas aux morts directes. Dire qu'il y a tant de morts et que cela est acceptable, c'est mettre sous le tapis toutes les autres conséquences.Est-ce que tout cela veut dire que toutes les décisions prises sont bonnes? Non! Est-ce que cela veut dire qu'il ne faut pas prendre en compte les conséquences économiques et morales? Non!Ça veut juste dire que le problème est plus complexe qu'une simplification digne d'un Disney, et qu'un raisonnement ne se construit pas en partant de la conclusion en trouvant les arguments qui lui vont bien.Et je ne prétends pas avoir de solution non plus.Bref, j'en ai marre de répéter les mêmes choses. Tant de personnes manquent d’humilité face à leur ignorance dans des domaines qui ne sont pas leur expertise. Discussion terminée pour moi.
    • Plaza13
      en même temps, tant que notre chronologie des médias existera, on est pas près de mater des nouveautés comme aux états unis et partout ailleurs sur plateforme...
    • Plaza13
      s'infliger ça (des téléfilms français), c'est une chose mais le cautionner par autant d'entrées...triste très triste...
    • Plaza13
      entre 2 et 4 millions de morts en 68 avec la grippe de hong-kong....aucun confinement c'est passé crème...ce virus tue 0.08% des mal portants, des mal portants en majorité d'age moyen de 85 ans, 85 ans l'age moyen des morts naturelles.... cherchez l'erreuron ferme tout aujourd'hui avec le cout humain qui va avec (mal être physique, mental et social)y en a qui disent que c'est le progrès.....
    • ouadou
      le français est c’on de base et rameur..au moins tu es lucide je loue ton honnêteté intellectuellecourage
    • ouadou
      isoler les cas à risque , c'est clair, c'est sain. Quoi de choquant ? Tu mettrais des aveugles sur une poutre ?des gens qui ne savent pas nager dans l'océan ?Ici c'est idem... Nous ne sommes pas tous obligés de vivre comme des personnes à risques. Enfin nous aimerions considérer qu'un virus qui ne tue pas à 99,9% ne mette pas la planète en PLS c'est pragmatique et médical, n'y vois aucun complotisme ni aucun déni de ce virus
    • demencia
      Nous somme dans un pays ' d'apparences 'et surtout de mensonges et d'hypocrisie .De nombreux pays ont , et de loin ,bien mieux gérer cette crise sanitaire que notre incompétent éxécutif , ce qui fait que leur population vie quasi normalement , va aux spectacles , dîne aux restaurants ( bien sûr en restant dans la protection ), les cinémas sont ouverts , on peut boire un verre en terrasse ...on ne vous saigne pas aux quatre veines si vous sortez votre toutou à 20h 10 ....Le plus grand risque , chez nous , bien avant le virus , c'est le mensonge , l'incapacité , et comme tu dis si bien l'rresponsabilité
    • demencia
      Arretons de prendre les gens pour des .....La fréquentation des cinémas baisse ? ..Ben , oui , ils sont tous fermés .....Si c'est tout ce que trouve A.C pour nous accrocher ........
    • tueurnain
      C'est comme ça que je l'entendais...
    • tueurnain
      Exact, après avoir connu une forte chute dans les années 70/80/ début 90, et tombé à environ 115 millions d'entrées, la fréquentation est repartit à la hause (grâce aux abonnements, carnets de réductions etc) pour tourner à plus de 200 millions d'entrées en moyenne depuis 10 ans.
    • tueurnain
      C'est tout à fait ça!
    • Jipé
      Ces mêmes scientifiques qui nous disaient que le masque n'était pas nécessaire au début de la pandémie ? .. Ces mêmes scientifiques qui imposent de fermer les salles de sport alors que le sport est la base de la santé ? Ce qui me fascine c'est de voir que tu vis dans la caverne de Platon sans tant rendre compte... Remdesivir, le Médiator, le Lancet Gate, les laboratoires pharmaceutiques ne veulent pas toujours nous faire du bien, mais tant mieux le gouvernement pourra compter sur ton obéissance aveugle.
    • Magellan
      Sisi je vais le remettre autant de fois que je le souhaiterai . C'est comme ça et pas autrement .Et si t'es pas content, envoie une lettre au gouvernement (et demande leur si le masque est utile où pas, je n'ai pas compris). Merci :)
    • KOLCHAK
      Restaurant ré ouvert pour la saint valentin les amoureux au resto LOL
    Voir les commentaires
    Back to Top