Notez des films
Mon AlloCiné
    Deadpool sur W9 : comment le super-héros a relancé la carrière de Ryan Reynolds
    Par Laëtitia Forhan — 11 janv. 2021 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Deadpool est diffusé ce soir sur W9. Retour sur le difficile chemin vers les salles de ce film Marvel centré sur l'anti-héros trash et sur le parcours du combattant de son interprète Ryan Reynolds.

    Sorti dans nos salles en février 2016, Deadpool est un véritable succès et rapporte plus de 782 millions de dollars de recettes mondiales pour un budget estimé à 58 millions de billets verts. Des chiffres mirobolants qui donnent rapidement envie à la Fox de produire une suite. Deadpool 2 sort en mai 2018 et confirme le succès du premier opus en totalisant plus de 785 millions de dollars au box-office international (pour un budget plus conséquent que le 1er film : 110 millions de dollars). Vous l'aurez compris, devant un tel plébiscite, les studios (depuis rachetés par Disney) lancent l'idée d'un troisième volet. Actuellement en préparation, Deadpool 3 sera écrit par un nouveau duo de scénaristes : les sœurs Wendy Molyneux et Lizzie Molyneux-Loeglin, connues pour leur travail sur les séries Bob's Burger et The Great North.

    Deadpool
    Deadpool
    Sortie le 10 février 2016 | 1h 48min
    De Tim Miller
    Avec Ryan Reynolds, Morena Baccarin, Ed Skrein, Gina Carano, Brianna Hildebrand
    Presse
    3,0
    Spectateurs
    4,1

     

    Si aujourd'hui la carrière de Ryan Reynolds se porte à merveille c'est bien grâce à son incarnation de Deadpool dans le film de Tim Miller, car avant de se glisser dans le costume rouge et noir, le comédien canadien accumulait les échecs au box-office. Pourtant l'acteur a passé plus de 10 ans à tenter de frayer un chemin à son anti-héros trash et irrévérencieux jusque dans les salles obscures. Retour en arrière.

    Le mauvais Deadpool


    Après avoir prêté mains fortes à Wesley Snipes dans Blade Trinity (2004), Reynolds est à l'affiche d'un autre film adapté de comics : X-Men Origins : Wolverine (2009), dans lequel il incarne déjà Deadpool. Mais son interprétation du mercenaire laisse fortement à désirer et déçoit les fans. Dans une interview accordée au magazine américain People, le comédien explique :"C'était une expérience très frustrante. J'étais déjà lié au film solo Deadpool, mais nous n'avions pas encore de script à l'époque. X-Mens Origins est arrivé, et on m'a plus ou moins dit "Joue Deadpool dans ce film ou on donnera le rôle à quelqu'un d'autre". J'ai donc répondu que j'allais le faire mais que ce n'était pas la bonne version du personnage".

    Capture d'écran
    Ryan Reynolds est Deadpool dans X-Men Origins: Wolverine en 2009

    Qui plus est, le tournage du premier spin-off de la saga X-Men a eu lieu durant la grève des scénaristes, ce qui n'a pas simplifié les choses. L'acteur se souvient : "Nous étions en cours de production, il n'y avait pas de scénariste. Chaque ligne de dialogue, je l'ai écrite moi-même, parce que dans le script, la seule chose qui était écrite c'était 'Wade Wilson arrive, il parle très vite'... Qu'est-ce que j'étais censé faire avec ça ?"

    Un scénario développé en secret

    Après la sortie de Wolverine et devant les refus répétés de la Fox pour consacrer un long métrage entier à Deadpool, Ryan Reynolds accepte le rôle du super-héros de l'écurie DC, Green Lantern. Le film est un véritable échec commercial - il récolte 220 millions de dollars de recettes mondiales pour un budget de 200 millions. Le long-métrage de Martin Campbell met en péril la carrière de l'acteur qui enchaîne les échecs au box-office : R.I.P.D. Brigade Fantôme, Echange standard, Renaissances...

    Mais en 2010, dans le plus grand secret, Reynolds commence à développer un scénario à son film Deadpool. Ainsi qu'il l'explique en interview pour The Hollywood Reporter, il a élaboré le script du film pendant le tournage de Green Lantern, en collaboration avec les scénaristes Rhett Reese et Paul Wernick. "Ce que la plupart des gens ne savent pas, c'est qu'ils sont venus à la Nouvelle-Orléans, et pendant que je tournais Green Lantern, on écrivait Deadpool tous ensemble. Nous avons développé l'histoire du film original Deadpool dans une maison payée par le budget de Green Lantern," a ainsi expliqué l'acteur. (Est-ce à ce moment que le trio a écrit la blague sur le costume vert numérique qui figure au début de Deadpool ?)

    Warner Bros.
    Ryan Reynolds dans Green Lantern

    Ces derniers écrivent une version légèrement édulcorée du Deadpool qu’ils avaient en tête, de façon à convaincre la production plus facilement. Devant les réactions positives des fans lorsqu’une vidéo-test fuite "malencontreusement" sur Internet, la Fox décide finalement de financer le long-métrage.

    Deadpool ou l'alter-ego de Ryan Reynolds


    Pourtant, Ryan Reynolds n’était pas encore au bout de ses peines. En effet, ainsi qu’il l’expliquait au magazine GQ en novembre 2016, le tournage de Deadpool n’a pas été de tout repos et devant l’enthousiasme créatif de Tim Miller et des scénaristes, l’acteur a parfois été obligé de défendre sa vision : "Il y a des choses que je maîtrise très bien sur le ton et le personnage. Et c’est moi qui suis sur ce projet depuis le plus longtemps, hormis les gens qui ont travaillé sur les comics. Voilà onze ans que je pousse ce rocher de Sisyphe en haut de la colline et qu’il me retombe dessus. Alors je serai sur le coup d’un bout à l’autre." Le comédien ne cache pas, en effet, qu'il considère Deadpool comme son alter-ego, tant la personnalité de l'anti-héros Marvel est proche de la sienne.

    Twentieth Century Fox
    Ryan Reynolds dans Deadpool

    Même après le tournage, la production continuait d’émettre quelques doutes quant au produit final. C’est finalement grâce à Emma Watts, l’une des dirigeantes de la Fox, que le film a pu sortir tel que Reynolds l’avait voulu : "Elle nous a vraiment aidés à mettre en œuvre la version que nous voulions sortir sur les écrans. Et comme vous le savez, cette version est plutôt obscène," raconte l’acteur. Et c'est bien cette irrévérence qui a fait le succès de Deadpool au cinéma et relancé la carrière de l'acteur. 

    Après les deux volets de la saga Marvel, Ryan Reynolds est apparu dans Pokémon Détective Pikachu (433 millions de dollars à l'international pour un budget de 150 millions de dollars), Hobbs & Shaw - le spin-off de la saga Fast & Furious (1 milliard de dollars de recettes pour un budget de 200 millions) - et a décroché le rôle principal du film d'action que Michael Bay a signé pour Netflix, 6 Underground. Rôle pour lequel l'acteur canadien a empoché la modique somme de 27 millions de dollars. Outre Deadpool 3, Reynolds sera prochainement à l'affiche de la comédie Free Guy, de l'adaptation du jeu de société Cluedo et devrait incarner le chevalier Dirk le Téméraire dans l'adaptation Netflix du jeu vidéo Dragon's Lair.

    Les détails cachés de "Deadpool"

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Deadpool 3 a trouvé ses scénaristes
    • Deadpool : 20 clins d'oeil à ne pas manquer dans les films
    Commentaires
    • andiran23
      Ok mais il n'a jamais joué dans un Shrek, je vois pas donc pas le rapport
    • Hunnam29
      Après je trouve ça dommage, il enchaine que les énormes projets pas très intéressants, où il joue un peu toujours les mêmes rôles. Alors que Buried, The Voices, même Mise à Prix à l'époque montrent un acteur qui a du potentiel pour d'autres choses que faire le pitre. J'ai surtout l'impression de voir un acteur qui aime les grosses prod' et qui touche toujours un plus gros pactole (27M$ tout de même pour le Michael Bay). Parce que ça devient un peu l'acteur que tu prends quand tu veux le personnage à fond dans le sarcasme et l'humour noir. Alors après il vend ça comme sa vraie personnalité...
    • Guillaume B.
      Sans être anti Deadpool ou Shrek (notamment Shrek 1 et 2 que j'aime vraiment bien), je comprends l'argument et le partage, notamment concernant Deadpool, sur l'hypocrisie d'un film qui limite son côté politiquement incorrect à des vulgarités et du sang (même si 2/3 pointes d'humour noir sont plaisantes) alors qu'au final, c'est le énième héros qui emballe la belle fille et combat un gros méchant juste affreux selon un schéma d'origin story très classique et manichéen. Le Deadpool 2 d'ailleurs est pour moi sur ce point encore pire (à 1 scène près avec le pédophile), à encore plus se la raconter irrévérencieux alors qu'il assène sur le fond tous les clichés moralisateurs et bienpensants les plus éculés...En même temps, depuis que Verhoeven est parti d'hollywood, les blockbusters politiquement incorrects, ça s'est perdu.
    • Gcm B.
      Content pour lui, car c'est bon acteur mais Deadpool comme shrek sont de faux films irrévérencieux surcotés que je déteste
    • -Nomade-
      Assez d'accord.Moi c'est avec le film Buried, que je me suis dit que ce type en avait sous le capot, comme acteur, et n'était pas qu'une simple belle gueule de plus à Hollywood.
    • Nighmare T.
      Acteur sous coté avant Deadpool. Je l'ai apprécié dans Renaissanceet The Voices
    Voir les commentaires
    Back to Top