Notez des films
Mon AlloCiné
    Mission Impossible 3 sur 6ter : quand Tom Cruise devait faire face à Stallone…
    Par Chaïma Tounsi — 20 janv. 2021 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    "Mission Impossible III" est diffusé ce soir sur TMC. L'occasion de revenir sur les désaccords artistiques de Tom Cruise avec les réalisateurs qui ont précédé l'arrivée de J.J Abrams. Et de se rappeler qu'un certain Stallone était prévu au casting.

    Hollywood et sa valse des réalisateurs. Dans le monde impitoyable du 7ème art, ces derniers peuvent être écartés d'un projet aussi vite qu’ils ont été choisis par les studios, quand ce ne sont pas eux qui quittent le navire en raison de différends artistiques. En témoigne la mise en production du troisième volet de la saga Mission Impossible.

    Forts du succès des deux premiers opus respectivement signés Brian de Palma et John WooTom Cruise et la Paramount se mettent en quête d'un nouveau cinéaste pour piloter ce Mission Impossible III. Et très vite jettent leur dévolu sur David Fincher, le vent en poupe depuis la sortie du mythique Seven. Or, celui-ci n'est pas du genre à se faire facilement apprivoiser et garde une mauvaise expérience des blockbusters. Sa confrontation avec la Fox sur Alien 3 (1992) lui a laissé un goût pour le moins amer.

    Malgré tout, le metteur en scène accepte le défi, s'imaginant aux commandes d'un opus plus sombre que les précédents. Il souhaite ainsi développer une intrigue autour d’un trafic d’organes en Afrique et envisage même de faire de Sylvester Stallone le grand méchant du film. De quoi rendre le projet encore plus alléchant. Mais voilà, Tom Cruise ne partage pas cette vision proposée par Fincher. Et ce dernier n'entend pas se plier aux exigences de la star.

    Mission: Impossible III
    Mission: Impossible III
    Sortie le 3 mai 2006 | 2h 06min
    De J.J. Abrams
    Avec Tom Cruise, Ving Rhames, Philip Seymour Hoffman, Billy Crudup, Michelle Monaghan
    Presse
    3,3
    Spectateurs
    3,3
    Voir sur Amazon Prime Video

    A MTV, le metteur en scène confiera : "Le problème avec les épisodes 3, c'est que ceux qui les financent sont des experts quant à ce qu'il faut faire et la façon d'y parvenir. […] Quand vous possédez une telle franchise, vous voulez vous débarrasser des avis extérieurs [...] Mais vous ne m'entendrez jamais dire "Faisons ce qui est le plus confortable pour vous." Il n’aura pas à regretter son choix, enchaînant quelque temps après avec la mise en chantier de l'excellent thriller Zodiac (2007), notamment interprété par Robert Downey Jr. et Jake Gyllenhaal.

    CARRIE-ANNE MOSS ET KENNETH BRANAGH EGALEMENT PRESSENTIS

    Exit Fincher, c'est au tour de Joe Carnahan d'entrer dans la danse. En 2003, celui-ci a signé l'excellent polar Narc... produit par Tom Cruise. Grande gueule - on se rappellera de ses divergences artistiques quelques années plus tard sur le remake Death Wish - il a du mal lui aussi à composer avec l'égo de l'acteur risque-tout. Comme il le raconte dans cette interview passionnante, il se trouve écarté du projet après quinze mois de travail. Il filmera même son départ, convaincu que cet événement marque là la fin de sa carrière.

    A cette époque doivent figurer au casting Carrie-Anne Moss, dont le rôle sera finalement supprimé, Kenneth Branagh (remplacé par Philip Seymour Hoffman), Scarlett Johansson (remplacée par Keri Russell) ou encore Ricky Gervais (remplacé par Simon Pegg). Le tournage est repoussé en 2005 - le temps pour Tom Cruise de s'illustrer dans les très efficaces Collatéral et Guerre des mondes - et se déroule sous la houlette d'un certain J.J. Abrams, qui n’avait jusqu'alors pas réalisé de long métrage. Il était surtout connu pour être le créateur de trois séries télévisées à succès dont Alias qui avait particulièrement enthousiasmé l'acteur producteur.

    D.R.

    La suite, on la connaît. Sorti en 2006 et générant 398 millions de dollars dans le monde, Mission Impossible III renouvellera véritablement la franchise. Et ce en réinsufflant un esprit troupier qui faisait cruellement défaut dans le deuxième épisode et en délivrant à un rythme effréné des morceaux de bravoure désormais gravés dans les mémoires.

    LES PETITS DETAILS DE MI3

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Damdamduma
      Ah oui en effet, j'avais pas vu le BO de The Island ^^ C'est dommage, j'ai beaucoup aimé perso.Pour les deux autres, ma mémoire est faussée car j'avais Canalsatellite étant gamin et je me souviens avoir ses films déjà diffusés sur les chaînes mais beaucoup n'avaient pas ça en effet. Donc j'admets qu'elle était pas très connue :P
    • Madolic
      Ca restait du cinéma indé et The Island a été un four.Elle n'était pas encore la star qu'elle est maintenant.
    • Damdamduma
      Je sais pas trop pour Johanson. Elle avait déjà tourné Lost in Translation, Match Point, La fille à la perle et The Island à la sortie du film. A l'époque où elle a été envisagée, peut-être pas Match Point, mais le reste a quand-même été connu à sa sortie. D'un côté, ça aurait ajouté un choc au spectateur vu qu'il se serait attendu à un autre traitement pour son personnage ce qui aurait été pas mal.Le problème du personnage est qu'il ne se renouvelle pas. Dans 1-2 épisodes ça passe mais à la longue c'est soulant oui.
    • Morcar
      Johanson n'était pas très connue à l'époque encore, donc ça n'a rien de surprenant qu'on l'ait envisagée pour ce petit rôle.Comme toi, je ne suis pas fan de Pegg, et de l'humour qu'il amène dans la franchise.
    • Morcar
      MI2 est sorti en 2000. C'est sans doute à l'époque que les producteurs ont cherché un réalisateur pour le suivant. Et si le 3 est sorti plusieurs années après, Fincher a été contacté sans doute plutôt en 2000.Seven avait déjà 5 ans, mais après ça Fincher avait réalisé The Game et Fight Club qui n'avaient pas eu le même succès. Les producteurs de MI voyaient donc sans doute le talent du réalisateur vis à vis de tous ses films, mais son vrai gros succès à l'époque restait encore Seven.
    • Morcar
      C'est certain, MI3 porte énormément l'identité des créations d'Abrams, mais il avait été choisi par Cruise pour ça. On retrouve donc exactement la recette qui fonctionnait dans la série Alias, à commencer par le côté Je suis espion mais mes proches ne le savent pas, qui va bien les embêter pour les suites au point qu'ils vont se débarrasser du personnage de la femme comme ils peuvent.Mais j'aime beaucoup justement cette histoire de patte de lapin à propos de laquelle on ne saura rien, le principe de cette scène d'intro qui nous plonge directement dans le bain avant de revenir en arrière, recette très souvent utilisée dans Alias aussi. Et puis surtout, Philippe Seymour Hoffman qui est fabuleux !!!
    • Morcar
      Le 3 reste mon préféré avec Fallout. Mais quelque part, le fait qu'Abrams reste derrière la franchise avec Bad Robot lui a donné une uniformité que n'avaient pas les trois premiers volets. Chacun des trois premiers films portent bien l'identité de son réalisateur (et bon dieu que j'aurais aimé voir cette version MI de Fincher !!), mais depuis le 4 les films utilisent trop la même recette.Ils sont très bon, entendons nous bien, mais savoir que les 6 et 7 à venir sont encore écrits et réalisés par McQuarrie me fait redouter qu'on retrouvera trop la même recette, recette qui a été portée à son plus haut niveau avec Fallout, à tel point que je me demande comment McQuarrie va pouvoir faire mieux.A mon avis, après Fallout, le mieux aurait été d'aller chercher un nouveau réalisateur avec une identité très différente, pour renouveler la recette.
    • Major Alan Dutch Schaefer
      Le 3 est l’un des meilleurs Mission impossible je trouve,peut-être même mon préféré devant le premier et le dernier.Philip Seymour Hoffman était un acteur fantastique et sûrement le plus grand méchant dans la saga donc je ne regrette pas, néanmoins ça aurait été vraiment intéressant de voir Stallone dans un rôle a contre emploi lui qui joue tout le temps le rôle du héros.
    • Might Guy
      Au final, ce que j'ai regardé de MI:3 m'a donné l'impression d'un gros épisode d'Alias avec Tom Cruise à la place de Garner.Tout le problème des films qu'abrams réalisera ensuite, d'ailleurs: centré sur le même type de personnage principal. Il n'y a que le décor qui change.
    • Hunnam29
      Hoffman est excellent dans le rôle du méchant. J'ai l'impression qu'avoir une superstar comme Stallone aurait forcément amené le film dans une certaine direction, qui n'aurait pas forcément joué en la faveur du film.
    • kevsly
      Quel dommage pour Stallone... J'en aurais rêvé. Blasé!
    • Humanoides
      Et très vite jettent leur dévolu sur , le vent en poupe depuis la sortie du mythique c'était quand même plus de 10 ans avant S3ven...
    • Damdamduma
      Je suis curieux de savoir à quoi aurait ressemblé la version de Fincher même si ça semble être assez loin de l'esprit grand spectacle des MI.Après, niveau casting, même si je suis pas fan de Pegg dont je n'apprécie pas le personnage, on a eu mieux je trouve. Hoffman était vraiment excellent et quand on voit la presta de Branagh dans Tenet, c'est le jour et la nuit. Quant à Johansson, ça aurait fait bizarre je trouve surtout vu comment finit le personnage.
    Voir les commentaires
    Back to Top