Notez des films
Mon AlloCiné
    Morbius repoussé : vers une nouvelle vague de reports de dates de sortie ?
    Par Laëtitia Forhan — 12 janv. 2021 à 11:15
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Morbius avec Jared Leto est de nouveau reporté de 7 mois. Une annonce qui pourrait précéder une nouvelle vague de décalages de dates de sortie.

    Annoncé au 5 août dernier avant d'être décalé au 17 mars 2021, Morbius, le spin-off consacré à un des ennemis de Spider-man, est de nouveau reporté. Sony vient en effet d'annoncer que le film emmené par Jared Leto sortirait finalement dans les salles américaines le 8 octobre. Un décalage de 7 mois qui s'explique par la flambée des cas de Covid-19 aux Etats-Unis.

    Dans le film de Daniel Espinosa, Jared Leto incarne le Docteur Michael Morbius, un Prix Nobel de chimie qui se change en vampire en cherchant un remède, à base de chauve-souris (décidément...), à une maladie du sang incurable.

    Morbius
    Morbius
    De Daniel Espinosa
    Avec Jared Leto, Matt Smith (XI), Michael Keaton, Adria Arjona, Jared Harris
    Sortie le 19 janvier 2022

    Aux Etats-Unis, 65% des cinémas sont toujours fermés, il semble donc irréaliste que les gros studios sortent leurs films dans ces conditions. Selon Variety, les majors hollywoodiennes sont en pleine réflexion et envisagent de reporter plusieurs blockbusters parmi lesquels figurent les films datés avant le mois de mai - période à laquelle les effets de la vaccination contre la Covid-19 devraient commencer à se voir.

    Ainsi Mourir peut attendre (daté au 31 mars chez nous), Black Widow (5 mai), Cinderella (17 février), Sans un bruit 2 (21 avril) ou encore Fast & Furious 9 (26 mai 2021) pourraient être reportés à la fin d'année. Mais si ces films viennent à être décalés, les blockbusters prévus cet été et en fin d'année pourraient également voir leur date de sortie glisser vers 2022.
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Plaza13
      et très vite !Sinon sur ce sujet aussi, on va être encore rapidement déclassé.Quand on voit que les Tuches 4 et Aline sont bêtement repoussés aux calendes grecques au lieu d’être diffusé sur salto (par ex.) uniquement par idéologie du dogme de la salle...et pendant ce temps là, les gros studios hollywoodien n'ont pas ces pudeurs de gazelle en diffusant sur plateforme... Eux y font du fric, du retour sur investissement : la base quoiils s'adaptent tout simplement: ils vont là ou ça rapporte, du simple pragmatisme.Quand les plannings U.S sortiront, les autruches seront en pls....lolTout ça donne le niveau de conservatisme, de manque d'anticipation et de réactivité made in France, alors que tout le monde a bien compris que cette histoire de covid va durer plusieurs années et que les salles n'auront jamais plus la même fréquentation...il y a un avant et un après covid.
    • Damdamduma
      C'est bien ce que j'avais en tête. A notre époque ça fait vraiment désuet avec les VPN et Salto. Faudrait vraiment qu'ils se mettent à l'ordre du jour.
    • Plaza13
      tout a fait, il n'y a pas de bons ou mauvais spectateurs mais 2 façons de voir des films.je te prends un exemple, j'ai maté en salle les autres, un calvaire niveau son et image sans parler de l'incivisme avec les portables à l'époque..je l'ai revu chez moi à sa sortie dvd, j'ai fais des bons de 20 mètres sur mon canapé tellement le son dts est bien calibré pendant la fameuse scène des bruits de pas au plafond...ce que je veux dire par là, la salle avec son grand écran et l'audio était une référence y a encore 20 ans maintenant c'est une proposition parmi d'autres.on peut sentir autant d'émotion chez soi au calme devant un drame qu'en salle...je dis juste:- que les gens vont de plus en plus arbitrer entre la salle et chez soi vu le contexte actuel et le matos mis a leurs disposition....- que les chiffres salle étaient boostés artificiellement par le pass ciné et la 3D- que c'est la fin d'un cycle...comme celui du documentaire d'avant film, de l'ouvreuse avec ses glaces etc etc...les attentes ne seront plus les memes a causes d'un coté du matos qui se démocratise de plus en plus et bien sur du covid et des ses conséquences a long terme...(on inculque implicitement avec le port du masque obligatoire à l'école à nos minots que l'autre, le voisin, le proche.... d'etre un potentiel danger pour la santé... on les culpabilise.. le mal est deja fait...)
    • Plaza13
      Non, a cause de la chronologie des médias.....Quand Netflix a débarqué chez nous en 2013, anal + a fait du lobbying auprès du ministère de la culture pour garder ce truc obsolète qui empêche toutes diffusion d'un film salle en svod avant 4 à 6 mois au mieux....un truc bien français qui devra péter car les films seront diffusés en simultané dans tout les autres pays du monde pendant que nous on attendra sagement 4 mois pour la mater...ben voyons, ça fera belle lurette qu'on l'aura deja vu gratuitement...y a trop d'argent en jeu pour que ce machin existe encore a court terme
    • Damdamduma
      Il en serait temps ^^Par contre, je me pose la question quant à la solution de Warner qui consiste à sortir en parallèle sur plateforme et ciné. C'est pas possible en France non?
    • Hunnam29
      D'accord, c'est intéressant de connaître ton point de vue, je commençais à me demander si tu n'aimais tout simplement pas les salles obscures :)Perso je pense que cinéma et plateformes peuvent très bien vivre en harmonie. L'un aura dû mal à prendre le pas sur l'autre je pense. Trop de gens sont encore attachés aux salles (chiffres en hausse d'année en année avant le virus), et ce malgré l'avènement des plateformes. Suffit de voir les Il était une fois au Gaumont par exemple. L'année dernière ou d'avant je les ai vu reprendre les 3 seigneurs des anneaux, matrix & d'autres films. Chaque fois c'était dans l'énorme salle et c'était complet. Les gens sont attachés à la salle obscure. Je veux dire tu te refais une énième fois Matrix chez toi sur ta télé... Ok. Mais le revoir sur grand écran, c'est vraiment autre chose.Et pour ce qui est des grands films à grand spectacle, c'est quand même pas pareil non plus (et les chiffres montrent encore une fois le succès en salle).Le côté cocooning, je vois bien ce que tu veux dire. Mais tu peux faire ça tous les soirs, tout le week-end mais vouloir quand même sortir de ta couette une fois par semaine pour aller plutôt sur grand écran voir un film. L'un n'empêche vraiment pas l'autre.Puis Netflix (ou autre)... J'ai toujours eu des amis qui avaient un compte à 4, donc qui mettaient 3€ chacun par mois. Autant dire que c'est quasi donné. C'est pas ça qui va les empêcher de mettre des sous pour aller au cinéma. Puis c'est pas la même activité de toute façon. Entre être enfermé chez toi à regarder Netflix et aller rejoindre des amis au cinéma puis débriefer ensuite en marchant ou en allant boire un coup, il y a un gouffre social énorme qui ne pourra pour moi jamais disparaître.Alors là où je te rejoins c'est que les plateformes ont un impact plus gros que le DVD, la VHS ou autre support. Parce qu'ils produisent des vrais grands films de cinéma, contrairement à ce que faisait le direct-to-dvd à l'époque qui avait plutôt tendance à sortir des films qui n'avaient pas trouvé de distributeurs pour les salles. Des réalisateurs tournent le dos au cinéma pour aller plutôt vers ça (Fincher par exemple). Mais d'un autre côté il y a tellement, mais tellement de sorties maintenant par semaine, que ça s'inscrit dans le flux assez naturellement je trouve. Il y a vraiment de la place pour tous.Je suis d'accord après qu'avec le virus et les règles imposées, ce sera pas l'idéal quand ça va rouvrir. Perso j'ai trop envie de retrouver les salles obscures, donc règle ou pas, j'irais à la réouverture.
    • Plaza13
      faut attendre aussi ceux des plateformes d'Apple, d'amazon, de paramount, d'universal etc etc.... de Warner...
    • Plaza13
      Qui sont les personnes à risque de développer une forme grave de la maladie ?L’analyse des données épidémiologiques montre que l’âge (plus de 65 ans) et le sexe (masculin) favorisent le développement d’une forme grave de la maladie.Elle montre aussi que les personnes souffrant de certaines pathologies ont plus de risque de développer une forme grave de Covid-19 que les autres. Il s’agit principalement de :- pathologies cardiovasculaires (hypertension artérielle compliquée, antécédents d’AVC ou de chirurgie cardiaque…) ;- diabète mal équilibré ou compliqué ;-pathologies chroniques respiratoires (asthme sévère ou mal contrôlé, BPCO…)- insuffisance rénale (sujets en dialyse) ;- obésité- cirrhose avancéeCa en fait du monde a confiner pour un machin qui tue 0.08% des gens
    • Plaza13
      ah...en salle, tu veux dire ?est-ce si grave... tant qu'ils sortiront ailleurs
    • Plaza13
      c'est pas du tout çaje ne suis pas du tout un fanatique de netflix ou Disney + mais j'en ai marre qu'on leurs tape dessus comme si tout les 2 étaient le mal absolu, alors que ce sont 2 arbres qui cachent la foret... puisque TOUT les studios sans exception ont anticipé la chute de la salle bien avant le covid, sans oublier le chant du cygne des exploitants de salle avec le pass ciné ou l'investissement dans de la high tech.faut prendre conscience qu'on a changé d'époque.j'ai rien a voir là-dedans si les règles du jeu ont changé avec l'arrivé des plateformes.je les subit comme nous tous.pour paraphraser le titre d'un film : Chronique d'une mort annoncéeLà, on ne parle pas comme dans les 60/70's de la concurrence de la tv, de la concurrence des vidéo-clubs des 80/90's ou celle du piratage des 00/10's mais bien d'un changement de mode de vie. La majorité du public actuel n'a plus rien à voir avec celui des époques citées. 1) ce public a à sa disposition tout les outils pour se faire du cinoche cocooning, ce qui n'était pas le cas avec le bon vieux cathodique et magnétoscope.2) les salles mainstream n'ont plus comme seule plus valu de la high tech à proposer (pour le moment).3) l'épisode covid laissera des traces dans les esprits et pour longtemps4) les studios ne pourront reporter leurs films ad vitam aeternam ou les sortir en mode avé maria sans le minimum de spectateurs pour les rentabiliser.5) pour capter des abonnés, les studios devront sortir du lourd comme exclu, la même méthode que pour les consoles de jeu: rien d'anormal finalement.c'est juste factuel, désolé si la vérité choque.je retournerai en salle, je paierai surement le prix fort pour en avoir plein la vue mais mater des téléfilms (si ils sortent encore en salle...lol) en subissant des contraintes sanitaires à blanc, ça sera sans moi...je ne suis pas le seul a m'y résoudre pour ça et pour la crainte d'un virus chez d'autres.
    • Hunnam29
      Oui bah dans ce cas, c'est sûr. Mais juste une question : pourquoi es-tu autant contre les sorties cinés ? Tu n'aimes pas ça ?
    • Plaza13
      La MGM (bond) va etre rachetée par Apple ou Netflix (estimation 10 milliards de dollars): problème réglé !
    • Plaza13
      rare pour un utilisateur du site de le reconnaitre... merci pour cette luciditéc’est le type meme de la fausse bonne idée...sinon je n'en doute aucunement : avec les multiplexes, certaines salle s'en sortiront quand c'est fait avec amour ;)
    • Plaza13
      ;)
    • Plaza13
      la MGM (Bond) va être racheté par Apple tv ou Netflix....le planning met du temps à sortir car tout ces studios sont justement en train d'arbitrer entre les sorties ciné et e-ciné..mais ça devrait plus tarder ;)
    • Christophe V
      Vous avez raison!
    • Christophe V
      Qu'est ce que tu appelles vieux?
    • Joanny
      Et la signification ?
    • Joanny
      c'est clairement pas les vieux qui diffusent le virus, étant donné qu'ils ne se déplacent quasiment pas...
    • Might Guy
      Pas bien difficile vu le contexte 😋
    Voir les commentaires
    Back to Top