Notez des films
Mon AlloCiné
    César 2021 : "débarrasser les César de leur image toxique" selon les dirigeants
    Par Brigitte Baronnet — 14 janv. 2021 à 16:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    La présidente et le vice-président des César, Véronique Cayla et Olivier Toledano, s'expriment pour la première fois depuis leur élection sur leurs intentions de réformer l'Académie et la cérémonie qui est maintenue à la date du 12 mars 2021.

    Bestimage

    C'était une prise de parole attendue : quelques mois après leur élection, Véronique Cayla et Eric Toledano, respectivement présidente et vice-président des César, s'expriment pour la première fois sur leur vision des César, et sur la forme que prendra la cérémonie 2021. Le tandem a accordé son premier entretien au Parisien

    Un an après une édition marquée par les polémiques, et une forte tension, tous deux soulignent leur envie d'apaiser ce moment qui se doit d'être festif : "Il y avait une équation impossible entre les polémiques et le fait de célébrer le cinéma. N'oublions pas qu'à l'origine, les Césars faisaient rêver", rappelle Eric Toledano, coréalisateur d'Intouchables avec Olivier Nakache.  "Ce qui m'intéresse maintenant, c'est d'agir (...) Les nouveaux statuts ont déjà apporté de la démocratie et de la parité. Il faut continuer sur ce chemin, comme sur celui de la diversité, qui nous tient à cœur à tous les deux", indique Véronique Cayla. "On est entré dans une ère de reconstitution d'une famille", ajoute-t-elle au cours de cet entretien. Et Eric Toledano d'ajouter : "On voudrait s'éloigner des polémiques qui vampirisent les Césars. S'il y a une chose qu'il faut faire pendant ce mandat, c'est débarrasser les Césars de leur image toxique."

    César, Oscars, Cannes en 2021 : comment ces événements cinéma veulent faire face à la pandémie

    Véronique Cayla et Eric Toledano confirment que la cérémonie se tiendra bien le 12 mars 2021, comme annoncé, présidée par Roschdy Zem. "Notre priorité, c'est que l'édifice tienne droit. Si l'on n'organisait pas de cérémonie, on abandonnerait les partenaires (chaîne, sponsors...) et on mettait les César en péril. On serait par ailleurs dans une résignation insupportable. Si la culture ne montre pas sa force quand elle est très affaiblie, c'est dangereux. Il faut se serrer les coudes, parce qu'on a souffert ensemble."

    Beaucoup moins de films seront en compétition cette année en raison de la longue fermeture des salles au printemps et en fin d'année 2020. "C'est une année spéciale, mais grâce à la vitalité du cinéma français, il y a plus de 120 films éligibles... et il nous paraît important de maintenir la date, la cérémonie et la remise de prix pour envoyer un signal de force dans un moment où le cinéma est en difficulté."

    La 46e cérémonie des César aura lieu le 12 mars prochain, avec Marina Foïs en maitresse de cérémonie. Blanche Gardin et Laurent Lafitte en seront les coauteurs. Roschdy Zem la présidera et Benjamin Biolay dirigera l'orchestre. Un hommage est par ailleurs prévu à ceux qui nous ont quittés en 2020 et en ce début d'année (Michel Piccoli, Claude Brasseur, Wladimir Yordanoff, Robert Hossein, Jean-Loup Dabadie, Guy Bedos, Michael Lonsdale, Ennio Morricone, Tonie Marshall, Juliette Gréco...). Côté nouveautés, plus de César du public, mais la remise pendant la cérémonie d'un César des lycéens. Une nouvelle opération intitulée "Un César à l'école" est également prévue pour "la mise en valeur des artistes et la transmission des compétences". Les nominations seront annoncées le mercredi 10 février 2021.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Damien Chainel
      Beaucoup moins de films seront en compétition cette année en raison de la longue fermeture des salles au printemps et en fin d'année 2020...alors François Ozon a peut-être enfin ses chances :D !!!
    • Subotaï
      Un hommage est par ailleurs prévu à ceux qui nous ont quittés en 2020 et en ce début d'annéeJ'espère que les grands acteurs faisant du doublage comme Patrick Poivey, Roger Carel, Claude Giraud et Odile Schmitt ne seront pas oubliés...
    • lordkaos
      des films moins chiants et les remerciements moins long seraient déjà un bon débutCésar des lycéens, Un César à l'école : totalement inutilesles hommages vont être long cette année vu l'hécatombe qu'il y a eu (Covid ou pas) !!s'ils veulent éviter la mauvaise presse, qu'on arrête de financer les réalisateurs, d'engager des acteurs ou de filmer des sujets qui peuvent engendrer des polémiques.
    • meiyo
      Surtout revoir le système des nominations, parce que le passé a prouvé qu'il y avait beaucoup de copinage.
    Voir les commentaires
    Back to Top