Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Aventures du Baron De Münchausen sur France 5 : Robin Williams ne voulait pas apparaître au générique
    Par Vincent Formica — 22 févr. 2021 à 17:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    À l'occasion de la diffusion ce soir sur France 5 des Aventures du baron de Münchausen, retour sur une anecdote insolite concernant Robin Williams.

    Les Aventures du baron de Münchausen, sorti en mars 1989 en France, nous emmène au siècle des Lumières. Une ville s'apprête à succomber sous les assauts des Turcs. Seul le théâtre royal est encore debout où comédiens et machinistes s'échinent à donner un spectacle potable mais invariablement hué par les spectateurs.

    Ils présentent ce jour-là "Les Aventures du baron de Münchausen". Au beau milieu d'une scène, un vieillard se lève et revendique l'identité du baron. Il propose alors aux habitants incrédules de chasser les Turcs. Pour ce faire, il leur demande de l'aider à retrouver ses quatre anciens compagnons d'aventures.

    ROBIN WILLIAMS REFUSE D'ÊTRE CRÉDITÉ AU GÉNÉRIQUE

    Le célèbre comédien Robin Williams, décédé en 2014, a catégoriquement refusé d'être crédité au générique des Aventures du baron de Münchausen de Terry Gilliam. L'acteur a souhaité utiliser un pseudonyme, Ray D. Tutto, une référence à son personnage dans le film, le Roi de la lune.

    Ce nom signifie en italien "roi de tout" ("re di tutto" dans la langue de Dante). Williams n'a pas voulu apparaître au générique car il ne souhaitait pas que les producteurs se servent de son nom pour promouvoir le film.

    Les Aventures du baron de Münchausen
    Les Aventures du baron de Münchausen
    Sortie le 8 mars 1989 | 2h 04min
    De Terry Gilliam
    Avec John Neville, Jonathan Pryce, Sarah Polley, Oliver Reed, Uma Thurman
    Spectateurs
    3,6
    Voir sur Benshi

    Au départ, le rôle du Roi de la lune devait être joué par le légendaire Sean Connery. Cependant, ce dernier a finalement décliné l'offre, le rôle n'étant pas assez étoffé selon lui. Terry Gilliam a donc choisi Robin Williams pour le remplacer. Le metteur en scène avait également pensé à l'ex James Bond pour incarner le Baron de Münchausen avant d'engager John Neville, un comédien plutôt habitué aux théâtres qu'aux plateaux de cinéma. L'acteur n'avait en effet plus tourné pour le grand écran depuis 18 ans et Les aventures du Brigadier Gérard en 1970.

    En 1991, trois ans après la sortie de Münchausen, Robin Williams et Terry Gilliam se retrouveront pour Fisher King, qui vaudra au premier une nomination à l'Oscar du meilleur acteur...sous son vrai nom cette fois ! Williams a également été en litige avec Disney car il refusait que le dessin animé Aladdin ne soit vendu uniquement sur sa prestation vocale, celle du génie.

    Sony Pictures
    Robin Williams
    TOURNAGE INFERNAL POUR FILM MAUDIT

    À noter que Terry Gilliam est sûrement le roi des films maudits. Avant l'aventure rocambolesque de Don Quichotte (Lost in la Mancha), le cinéaste a déjà expérimenté les joies d'un tournage délicat avec ces Aventures du baron de Münchausen. En effet, la production du film a été mise en danger à de nombreuses fois par des soucis logistiques, notamment de décors, et un dépassement de budget astronomique.

    Au départ, le long-métrage bénéficiait d'une enveloppe confortable de 23 millions de livres. Il terminera sa course avec une somme folle dépassant les 45 millions. Pour couronner le tout, le film sera un échec monumental en salles. Avec 8 millions de dollars de recettes mondiales, l'oeuvre est une des catastrophes industrielles les plus marquantes de l'Histoire du cinéma.

    Terry Gilliam a aussi révélé que le chaos régnant autour du projet était en partie la faute du producteur Arnon Milchan. Ce dernier avait en effet conclu un deal avec la Fox sans en informer le réalisateur, qui avait signé chez Columbia. Gilliam n'a appris qu'après le tournage que le film appartiendrait donc en grande partie à Milchan et la Fox, et a alors cessé de collaborer avec le producteur.

    NOTRE HOMMAGE À ROBIN WILLIAMS

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top