Notez des films
Mon AlloCiné
    We Are Who We Are sur StarzPlay : que vaut la série du réalisateur de Call Me By Your Name ?
    Par Thomas Desroches (@ThomDsrs) — 7 mars 2021 à 09:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Pour sa première série, l'Italien Luca Guadagnino filme, avec authenticité, une jeunesse libre et révoltée soumise aux règles strictes d'une base militaire. Disponible dès ce 7 mars sur StarzPlay et myCANAL.

    De quoi ça parle ?

    L'amitié particulière entre Fraser et Caitlin, deux adolescents américains qui vivent sur une base militaire en Italie et que tout le monde croit en couple. Cet été-là, Fraser pense beaucoup aux garçons qu'il a laissés derrière lui à New York, tandis que Caitlin se noie dans la fête...

    We Are Who We Are, une série réalisée par Luca Guadagnino et écrite par Francesca ManieriPaolo Giordano et Luca Guadagnino.

    Disponible sur StarzPlay et myCANAL. Un épisode par semaine.

    We Are Who We Are
    We Are Who We Are
    Sortie le 14 septembre 2020 | 60min
    Série : We Are Who We Are
    Avec Chloë Sevigny, Jack Dylan Grazer, Alice Braga, Jordan Kristine Seamon, Spence Moore II
    Presse
    3,4
    Spectateurs
    3,5

    C'est avec qui ?

    Pour sa première série, Luca Guadagnino convoque un casting riche et composé d'acteurs venus de tous les horizons. Dans le rôle de Fraser, Jack Dylan Grazer incarne le personnage principal. L'acteur, apparu dans des grosses productions, comme Ça et Shazam, donne la réplique à Jordan Kristine Seamón qui signe sa première apparition à l'écran. Elle n'est pas la seule puisqu'une dénommée Francesca Scorsese fait également ses débuts sous les traits de Britney. Oui, elle est bien la fille du légendaire réalisateur. Spence Moore IICorey Knight et Tom Mercier - révélé dans Synonymes - complètent la jeune distribution. Chloë Sevigny et Alice Braga jouent, quant à elle, un couple venu s'installer dans la base militaire, tandis que le célèbre artiste Kid Cudi interprète le père de Caitlin. 

    Ça vaut quoi ?

    Actif depuis la fin des années 90, le réalisateur et documentariste Luca Guadagnino est aujourd'hui l'un des plus grands noms du cinéma indépendant. Il acquiert une popularité mondiale en 2017 lorsqu'il adapte le roman d'André Aciman, Call Me By Your Name, d'après un scénario de James Ivory. Depuis, le cinéaste croule sous les projets. Son dernier marque sa première création télévisuelle : une série de 8 épisodes intitulée We Are Who We Are. Entouré de Paolo Giordano et Francesca Manieri, il met en scène le quotidien d'un groupe d'adolescents américains dans une base militaire localisée en Italie.

    HBO

    Le cadre de l'intrigue n'est pas anodin puisqu'il contraste avec la fureur et les transgressions des héros. Luca Guadagnino décide d'ajouter un contexte politique à son histoire en situant l'action en 2016, durant l'élection présidentielle américaine qui mènera à la victoire de Donald Trump. Un détail important puisqu'il renforce un sentiment d'oppression et d'intranquillité. Alors que les ultraconservateurs s'emparent de la première puissance mondiale, ces adolescents entrent dans une désobéissance inconsciente. Ils questionnent leur foi religieuse et leur identité - sexuelle, mais aussi de genre -, testent leurs limites, découvrent leurs premiers émois et enfreignent de nombreuses règles.

    Avec 8 épisodes, tous intitulés Right Here, Right Now - l'instant T en français -, le cinéaste retrouve l'authenticité et la fragilité qui faisaient le succès de Call Me By Your Name. Il pose son regard sur une adolescence en pleine introspection avec élégance, sensibilité et surtout sensualité. Il multiplie les scènes de nudité, non pas par voyeurisme, mais pour exprimer leurs désirs. Juste lorsqu'il s'intéresse à la jeunesse, Luca Guadagnino l'est également lorsqu'il il s'arrête sur le monde, tout aussi troublé, des adultes. De cette manière, We Are Who We Are est une série multigénérationnelle. 

    The Love We Make

    D'une grande richesse, cette tranche de vie est également un véritable bonheur pour tous les cinéphiles. Le réalisateur continue de filmer l'Italie comme il sait si bien le faire et offre par la même occasion des plans d'une grande beauté. Très attentif aux chansons qu'il utilise dans ses œuvres, l'auteur frappe, une nouvelle fois, très fort avec une bande originale composée par Devonté Hynes, connu sous le nom de scène Blood Orange - qui apparaît dans l'ultime épisode. Le cinéaste se tourne également vers une multitude de tubes pop, comme la balade The Love We Make de Prince, qui résonne à deux reprises et s'impose comme le thème principal de la série.

    Porté par des personnages complexes et admirablement bien écrits, Jack Dylan Grazer et Jordan Kristine Seamón sont les révélations de We Are Who We Are. Ils forment un duo indomptable qui se cherche, s'écharpe et devient le point central de la série. Les autres talents ne sont pas en reste, comme Tom Mercier en soldat, objet de tous les fantasmes, ou encore Chloë Sévigny et Alice Braga, figures d'autorité piégées dans la mécanique d'un triangle amoureux destructeur. Proposition singulière dans le paysage télévisuel, We Are Who We Are se distingue des autres séries coming of age avec une vision brute de l'adolescence et une ambition artistique qui fait saliver.

    Découvrez la bande originale de la série :

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top