Notez des films
Mon AlloCiné
    Space Jam 2 : après Pépé le putois, une référence à Orange mécanique suscite la polémique
    Par Vincent Formica — 6 avr. 2021 à 13:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Dévoilée samedi, la bande-annonce de Space Jam 2 a laissé perplexe de nombreux internautes. En effet, après l'éviction de Pépé le putois, on a pu voir un easter-egg montrant les Droogies, redoutables truands violeurs d'Orange Mécanique.

    Attendu pour le 14 juillet prochain, Space Jam : Nouvelle ère a montré ses toutes premières images samedi 3 avril. Cette bande-annonce aux accents de Ready Player One n'a pas manqué de susciter de nombreux commentaires, notamment sur ses références à la pop culture.

    Space Jam - Nouvelle ère
    Space Jam - Nouvelle ère
    De Malcolm D. Lee
    Avec LeBron James, Don Cheadle, Sonequa Martin-Green, Cedric Joe, Damian Lillard
    Sortie le 14 juillet 2021

    Le Roi de la nuit de Game of Thrones, Les Pierrafeu, King Kong, Le Géant de Fer, Yogi l'ours ou Pennywise... de nombreuses figures de la culture populaire se sont glissées sur ces images.

    Parmi tous ces personnages, certains ont suscité la controverse. Au détour d'un plan, on aperçoit les Droogies d'Orange Mécanique. Cette bande de criminels, menée par Malcolm McDowell, commet de terribles agressions dans le film de Kubrick, notamment des viols très violents.

    Les spectateurs ont donc pointé du doigt un paradoxe notable. Pourquoi la production a laissé une référence à des personnages de violeurs dans le film quand Pépé le putois a été purement et simplement coupé au montage ?

    Warner
    Les Droogies d'Orange Mécanique

    En effet, le 8 mars dernier, on apprenait que l'animal, connu pour harceler les filles dans le dessin animé d'origine, était censuré de Space Jam 2. Après une polémique née de la plume du journaliste du New York Times, Charles M. Blow, une séquence tournée (mais pas encore animée) comprenant la moufette a été jetée à la poubelle.

    "Cela a contribué à apprendre aux garçons que "non" ne voulait pas vraiment dire "non", que cela faisait partie du jeu, que c’était le point de départ d’une lutte de pouvoir. Le personnage a normalisé la culture du viol", soutenait l'éditorialiste du NY Times.

    La décision de ne pas inclure le Toon dans le film se heurte à celle, très étrange et discutable, d'incorporer des personnages de violeurs comme ceux d'Orange Mécanique. (Même s'ils ne sont qu'en arrière-plan et qu'ils n'ont pas de scène à proprement parler).

    De plus, avant Pépé le putois, une autre polémique concernant la lapine Lola Bunny était venue entâcher la production de Space Jam 2 :

    "Lola était très sexualisée, comme une Betty Boop mélangée avec Jessica Rabbit. Lola n’était pas politiquement correcte. C’est un film pour enfant, pourquoi porte-t-elle un crop top court  ?

    Ce n’était pas nécessaire. Nous sommes en 2021. Il est important de refléter l'authenticité de personnages féminins forts et capables", expliquait le réalisateur Malcolm D. Lee au micro de EW.

    "Nous avons donc retravaillé beaucoup de choses. D'abord son look, pour nous assurer qu'elle avait une longueur de short appropriée et qu'elle soit féminine sans être objectivée.

    Et puis on a voulu lui donner une vraie voix. Pour nous, l'idée était d'ancrer le personnage dans ses prouesses athlétiques, ses qualités de leader. Faire d'elle un personnage aussi entier que les autres", ajoutait le cinéaste.

    Dans ce contexte de polissage à l'extrême du film, la présence des Droogies d'Orange Mécanique suscite donc une légitime interrogation. Seront-ils à leur tour effacés de Space Jam 2 ? Réponse à la sortie du film le 14 juillet prochain (si la situation sanitaire le permet).

    LES GAFFES DE SPACE JAM

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top