Notez des films
Mon AlloCiné
    Oscars 2021 : rencontre avec Alexander Nanau, réalisateur du documentaire choc L'Affaire Collective
    Par Laëtitia Forhan — 14 avr. 2021 à 08:30

    L'Affaire Collective de Alexander Nanau est nommé aux Oscars dans les catégories Meilleur documentaire et Meilleur film international. Une première pour un film roumain. Rencontre avec le metteur en scène de ce passionnant documentaire.

    Après avoir été présenté à la 76ème Mostra de Venise et au Festival de Toronto, le documentaire d'Alexander NanauL'Affaire Collective est nommé aux Oscars dans les catégories Meilleur documentaire et Meilleur film international. Une première pour un film roumain.

    Sans interviews et sans voix-off, le documentaire n'a rien à envier aux plus prestigieux thrillers politiques. Le metteur en scène roumain s'intéresse à l'incendie de la discothèque le Colectiv Club à Bucarest, le 30 octobre 2015. 

    De nombreuses victimes meurent dans les hôpitaux des suites de blessures qui n’auraient pas dû mettre leur vie en danger. Suite au témoignage d’un médecin, une équipe de journalistes d’investigation de la Gazette des Sports passe à l’action afin de dénoncer la corruption massive du système de santé publique.

    Le long-métrage suit ces lanceurs d’alerte et les responsables gouvernementaux impliqués, et jette un regard sans compromis sur la corruption et le prix à payer pour la vérité.

    L'Affaire Collective
    L'Affaire Collective
    De Alexander Nanau
    Sortie le 15 septembre 2021


    L'Affaire Collective est un film passionnant et effrayant qui vous tient en haleine durant 1h45 et ne laisse jamais indifférent. Les journalistes mettent à jour un scandale sanitaire et politique sans précédent au sein de l'Union Européenne.

    Nous avons pu nous entretenir avec le réalisateur Alexander Nanau à qui l'on doit les documentaires Toto et ses sœurs et Nothingwood.

    AlloCiné :  Vous avez commencé à vous consacrer à ce sujet immédiatement après le drame du Colectiv Club. Pourquoi avez-vous voulu travailler sur cette tragédie nationale ? 

    Alexander Nanau : Les manifestations de la jeune génération qui ont eu lieu après l'incendie ont été ressenties comme un tournant dans la société roumaine. C'était la première fois depuis la révolution de 1989 qu'autant de gens descendaient dans la rue. J'ai ressenti le besoin de comprendre ce qui se passait réellement dans cette jeune démocratie. 

    Au même moment, les politiciens et les médecins ont commencé à mentir et à manipuler tout le monde en affirmant qu'ils pouvaient prendre en charge les victimes de l'incendie du Colectiv et que le système de santé roumain était le meilleur.

    Lorsque de plus en plus de jeunes brûlés ont commencé à mourir dans les hôpitaux, il était clair que quelque chose n'allait pas du tout et que nous assistions à une énorme manipulation de la part des personnes au pouvoir.

    Je voulais aussi faire un film pour comprendre comment fonctionne le pouvoir. Je me suis demandé qui sont vraiment ces personnes corrompues et incompétentes, capables d'utiliser leur pouvoir pour mentir et laisser mourir les gens. Pourquoi font-ils cela ?

    Sophie Dulac Distribution.
    Les journalistes Mirela Neag et Catalin Tolontan


    Les journalistes de la Gazeta Sporturilor qui travaillent aux côtés de Cătălin Tolontan ont commencé à enquêter sur le système de santé. Nous avons donc pensé que pour ce documentaire d'observation, ce serait une bonne chose de suivre le travail de ces journalistes qui enquêtent sur le pouvoir et sur le système de santé.

    Au départ, ils ont refusé de nous laisser les suivre dans leur enquête car ils ne voulaient pas exposer leur travail et la façon dont ils obtiennent des informations, ni mettre les dénonciateurs en danger. 

    Je ne pouvais pas imaginer cette corruption et l'inhumanité qui règne au sein du système de santé.

    Lorsque vous avez commencé à travailler sur cette affaire, imaginiez-vous l'ampleur qu'elle prendrait ? 
    Alexander Nanau : Jamais ! Je ne pouvais pas imaginer cette corruption et l'inhumanité qui règne au sein du système de santé et dans les plus hautes sphères politiques. C'était comme assister à "La banalité du mal" de Hannah Arendt en temps réel dans notre société.

    Les journalistes qui ont lancé l'alerte travaillent pour un magazine sportif. Pourquoi les journalistes spécialisés n'ont-ils rien fait ? Sont-ils également corrompus ou ont-ils peur ? 
    A l'époque, il n'y avait pas de journalistes vraiment spécialisés dans les soins de santé en Roumanie et l'ensemble de la presse n'a pas su poser les bonnes questions face à la manipulation des autorités sanitaires. 
    Même s'ils sont à l'origine des journalistes sportifs, Cătălin Tolontan et Mirela Neag étaient connus et craints en tant que journalistes d'investigation capables de faire tomber les politiciens. Les dénonciateurs ont décidé de s'adresser à eux car la plupart des médias traditionnels sont partisans et n'enquêtent pas vraiment sur le pouvoir. 
    Sophie Dulac Distribution.
    Catalin Tolontan
    L'Affaire Collective montre que la corruption des politiciens peut tuer des gens, ils ne font pas que voler de l'argent, leurs décisions sont dangereuses. C'est ce que vous vouliez montrer ?

    Je dirais que c'est plutôt ce que nous avons découvert au cours de cette enquête. C'était une question que je me posais et la manière dont nos vies sont gouvernées et mises en danger par les politiciens et les responsables de la santé est une vérité qui n'a pas été facile à digérer lorsque nous avons vu l'ampleur de la manipulation.
    C'est un film passionnant qui fait penser à un thriller politique. Comment avez-vous imaginé sa construction ?

    Le rythme du film est similaire au rythme de l'enquête, des révélations et des combats auxquels nous avons assistés entre les politiques et les journalistes.

    Je pense que la forme et la narration d'un film correspondent à la façon dont vous avez ressenti les choses pendant qu'elles se produisaient et sont également très influencées par les personnages et les vies que vous filmez. Vous filmez et montez les choses comme vous les ressentez. Vous traduisez la réalité telle que vous la ressentez au cinéma.
    Le montage a été difficile parce qu'il fallait rendre compréhensible de nombreuses informations complexes tout en restant fidèle aux faits.
    Sophie Dulac Distribution.
    Le Ministre de la santé de Roumanie Vlad Voiculescu


    Les choses ont-elles changé en Roumanie, notamment dans les hôpitaux, depuis ce scandale ? 

    Malheureusement pas vraiment. Ce qui a changé, c'est que les gens n'acceptent plus les choses et que les ONG ont commencé à construire des hôpitaux avec des dons privés des citoyens.

    Le groupe de musique Metallica a fait un don de 250 000 euros à un hôpital construit par la société civile. Les gens ne supportent plus l'incompétence et la corruption et prennent les choses en main. 
    En partant d'une histoire tragique, le documentaire révèle tout un système corrompu. C'est terrifiant. Malgré tout, les élections n'ont rien changé. L'Affaire Collective va permettre de mettre au jour ce scandale aux yeux de tous. Pensez-vous que la sélection du film à la Mostra de Venise et aux Oscars peut contribuer à changer les choses ?

    Pour moi, il est important que le cinéma construise une relation très privée avec chaque spectateur. Je ne fais pas de films pour changer les choses mais parce que j'ai envie de comprendre et de montrer les choses. Ce que le spectateur en fait, c'est sa décision. Mais, depuis son lancement, le film a eu un impact certain en Roumanie et dans le monde entier.

    Nous avons constaté que les gens du monde entier s'identifient au film comme s'il s'agissait d'eux et de leur société, et non de la société roumaine. Je pense que nous partageons tous la crainte que les personnes au pouvoir ne nous protègent pas et tentent de faire taire la presse et, avec elle, la vérité.

    La corruption est peut-être la plus grande menace pour nos démocraties.


    Le fossé se creuse entre ce que les gens exigent de leurs dirigeants et ce qu'ils font réellement. La corruption est peut-être la plus grande menace pour nos démocraties à l'heure actuelle. On le voit en France où un ancien Président est accusé de corruption et ce n'est peut-être que la partie émergée de l'iceberg.

    De même, depuis la pandémie, nous ressentons ce qui se passe lorsque les systèmes de santé sont surchargés et que des fonctionnaires corrompus et incompétents profitent de la crise pour s'enrichir et mettre des vies en danger.

    En Roumanie, L'Affaire Collective est devenu le film d'une génération qui le considère comme l'histoire qui marque un point de non-retour dans la société roumaine. Après le lancement du film en Roumanie, le nombre de dénonciateurs qui se sont adressés à la presse a explosé. 
    L'Affaire Collective sortira prochainement dans nos salles obscures.
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top