Notez des films
Mon AlloCiné
    22 contre la Terre sur Disney+ : le personnage attachant de Soul de retour dans un court métrage optimiste
    Par Emmanuel Itier — 30 avr. 2021 à 11:30

    Film dérivé de Soul, 22 contre la Terre est un court métrage centré sur l'âme facétieuse du long métrage d’animation Pixar avant sa rencontre avec Joe dans le Grand Avant. AlloCiné s’est entretenu avec Kevin Nolting, le réalisateur de cette fiction.

    Le succès du bijou d’animation Soul, disponible sur Disney+ et récemment oscarisé du prix du meilleur film d’animation, permet aux studios Pixar de proposer aujourd’hui sur la plateforme le court-métrage 22 contre la Terre. Centré sur le parcours de 22, l’âme sarcastique qui évolue avec Joe Gardner dans Soul, le court-métrage se situe avant le film d’animation.

    22 contre la Terre
    22 contre la Terre
    Sortie le 30 avril 2021 | 0h 15min
    De Kevin Nolting
    Spectateurs
    3,2
    Voir sur Disney+

    L’actrice française Camille Cottin prête une nouvelle fois sa voix à 22, personnage excentrique, vif et attachant de Soul. AlloCiné s’est entretenu avec le réalisateur de 22 contre la Terre, Kevin Nolting, qui promet une expérience optimiste et une vraie réflexion sur l’existence et la condition humaine.

    AlloCiné : Pourquoi avoir choisi de focaliser le court-métrage sur 22 ?

    Kevin Nolting : Comme vous le savez, 22 faisait partie du long-métrage Soul, qui suit les aventures de Joe et de son “âme”. 22, dont la voix originale est incarnée par l’actrice Tina Fey, n’a qu’un rôle secondaire. Mais pendant les trois années de conception de Soul, nous avions développé plusieurs facettes du personnage 22 avec pas mal de gags et de mini histoires.

    The Walt Disney Company

    Et comme nous avions envie d’explorer l’univers de Soul à travers d’autres personnages, nous avons pensé que ce serait logique de le faire avec 22. Je pense que l’on se pose plusieurs questions sur la nature complexe de 22 et ce court-métrage nous permet d’en élucider quelques unes, notamment pourquoi elle a une “haine” de la planète Terre.

    Est-ce que c’est plus simple de faire un court-métrage avec la production d’un long en parallèle ?

    Kevin Nolting : C’est certain qu’avec la production extensive du long cela nous a permis de gagner du temps pour concevoir le court métrage. D’autant que nous avions un budget limité et un temps limité pour créer ce film. Et donc, nous n’aurions pas pu créer un nouvel environnement et de nouveaux personnages.

    C’était un énorme avantage de ré-utiliser l’univers de 22. Ceci dit, nous avions la pression de tenter de faire aussi bien qu’avec le long qui a eu le succès que vous connaissez, notamment avec l’Oscar du meilleur film d’animation cette année.

    Je suis toujours étonné de voir comment nos enfants sont si éveillés face à des questions d’adultes. J’espère que ce film, comme Soul, nous fera encore plus réfléchir sur notre condition humaine et ce qui nous unit en tant qu’humains.

    Quels sont les thèmes abordés dans ce court-métrage ?

    Kevin Nolting : L’optimisme ! Et je suis de ceux qui se considèrent plutôt optimiste, malgré les divers défis de la vie. Je pense que les questions principales évoquées par ce court sont : "Qui suis-je ? Qu’est-ce qui me définit et où vais-je ?" J’aime le côté positif de 22 et je pense que c’est une bonne manière de faire front à la négativité.

    Ce qui est intéressant avec 22, c’est cette confrontation avec elle-même. C’est quelqu’un qui prétend qu’elle ne veut pas vivre, mais en fait elle veut vivre plus que tout le monde. Dans tous les cas, nous essayons de ne pas imposer quelque message que ce soit et nous tentons d’amuser, de divertir au maximum la jeune audience à laquelle ce court est destiné.

    The Walt Disney Company

    Je pense que les jeunes aujourd’hui sont suffisamment intelligents pour comprendre le sens de ce que nous tentons d’explorer avec 22 contre la Terre. D’ailleurs, pendant la production de tous nos films, nous faisons des mini tests auprès d’enfants pour connaître leurs réactions.

    Je suis toujours étonné de voir comment nos enfants sont si éveillés face à des questions d’adultes. J’espère que ce film, comme Soul, nous fera encore plus réfléchir sur notre condition humaine et ce qui nous unit en tant qu’humains.

    Vous sentez-vous proche de 22 ?

    Kevin Nolting : Absolument et c’est pour cela que j’ai choisi de la mettre en scène. Comme moi, elle a pris son temps pour savoir ce qu’elle veut vraiment faire dans la vie. Je pense que, comme elle, j’ai pris conscience du sens de ma vie assez tard. J’ai longtemps fait du montage et j’ai vraiment trouvé ma passion en passant à la réalisation.

    D’où ce court-métrage comme premier essai dans cette direction. C’est une logique dans l’évolution de ma carrière. J’ai acquis les outils nécessaires pour avancer dans l’animation, en écoutant les autres et en les observant. C’est aussi un exercice de patience, ce qui est un trait de caractère que développe finalement notre personnage 22 au cours de son parcours.

    Y a-t-il des “easter eggs” dans 22 conte la Terre ?

    Kevin Nolting : Oui et c’est ce que les animateurs adorent faire. Je vous laisse les découvrir mais il y a notamment deux “easter eggs” qui sont un hommage à Apocalypse Now.

    Notre interview musicale avec Omar Sy, Camille Cottin et Ramzy Bedia pour Soul :

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top