Mon compte
    Conjuring 3 : retour sur 4 affaires effrayantes issues des Dossiers Warren
    13 juin 2021 à 12:00
    Laëtitia Forhan
    Laëtitia Forhan
    -Chef de rubrique cinéma
    Des classiques des années 70 aux récents It Follows, Grave ou Get Out en passant par les slashers des années 90 et la saga Conjuring. Laëtitia aime avoir peur au cinéma (uniquement).
    Co-écrit avec :
    Maximilien Pierrette

    Les Warren ont été impliqués dans de nombreuses affaires paranormales au cours de leur carrière. Ces dernières pourraient être adaptées en films et venir étendre l'univers de la saga créée par James Wan. Voici 4 affaires particulièrement effrayantes.

    Warner Bros. Pictures

    Après La Maison Perron, Le cas Enfield, la poupée Annabelle et la terrifiante NonneConjuring 3 : sous l'emprise du Diable s'intéresse à l'affaire Arne Johnson, également appelée Le Procès du Démon. Mais le couple Warren a travaillé sur 4000 cas de possessions, exorcismes ou apparitions de fantômes ou démons.

    Spécialisés dans les sciences occultes, Ed, incarné à l'écran par Patrick Wilson, est démonologiste tandis que son épouse Lorraine (Vera Farmiga) est médium. En 1952, ils créent le New England Society for Psychic Research, le premier groupe de recherche sur les fantômes de Nouvelle-Angleterre.

    Au cours de leur carrière ils récoltent les objets hantés (à l'image de la terrible poupée Annabelle) qu'ils gardent dans leur sous-sol, et ouvrent plus tard le Warrens' Occult Museum.

    Aujourd'hui c'est la fille du couple, Judy, qu'on aperçoit d'ailleurs dans les longs métrages, qui gère l'organisation et le musée de l'Occulte. Nous vous proposons de découvrir quatre affaires sur lesquelles le couple a travaillé et qui pourraient faire l'objet d'un quatrième opus à la saga horrifique débutée par James Wan en 2013.

    Conjuring 3 : sous l'emprise du diable
    Conjuring 3 : sous l'emprise du diable
    De Michael Chaves
    Avec Patrick Wilson, Vera Farmiga, Ruairi O'Connor, Sarah Catherine Hook, Julian Hilliard
    Sortie le 9 juin 2021
    1 - Bill Ramsey, le Loup-Garou de Londres

    Angleterre, juillet 1987. Cinq policiers de la petite ville de Southend-on-Sea arrêtent tant bien que mal Bill Ramsey, un homme doté d'une force surhumaine. Âgé de 44 ans et père de famille, Bill Ramsey émet des grognements et tente de mordre et de griffer les policiers.

    L'homme est transféré dans un hôpital psychiatrique et une enquête est ouverte. Son épouse confie alors aux enquêteurs que son époux semble possédé. Il agresse violemment des gens et n'a aucun souvenir de ces agressions quelques minutes plus tard.

    Les médecins de l'hôpital où Bill Ramsey est interné décident de lui faire subir divers examens mais écartent toutes les maladies mentales alors connues et vont jusqu'à évoquer la lycanthropie. Une maladie psychiatrique dans laquelle le patient se croit transformé en loup-garou.

    Bill Ramsey sort de l'hôpital sans que son cas n'ait été résolu. Après avoir fait les gros titres de la presse anglaise, notamment du journal à sensations The Sun, l'affaire parvient aux oreilles des Warren qui viennent en Angleterre pour rencontrer Ramsey.

    Ces derniers proposent donc à l'homme de les accompagner aux Etats-unis afin de subir un exorcisme. Le 28 juillet 1989, Bill Ramsey, surnommé Le loup-garou de Londres, se rend à Monroe dans le Connecticut, où vivent les Warren, afin de subir un exorcisme.

    Ed et Lorraine Warren font alors appel à des témoins et des journalistes et filment la séance. L'exorcisme dure 1h30, et sera un succès puisque Bill Ramsey n'a jamais eu de nouveaux épisodes de possession... 

    Ed et Lorraine Warren à propos du Loup-garou de Londres


    2 - La Maison hantée de la famille SMUR

    En 1973, la famille Smurl emménage dans une maison de Chase Street à West Pittston, en Pennsylvanie. Mais rapidement d'étranges phénomènes paranormaux se produisent : la télévision prend feu, les conduits d'eau, pourtant refaits à neuf, se bouchent sans raison, d'étranges bruits se font entendre...

    Un soir, le chien de la famille est brutalement projeté contre le mur. Le couple Smurl décide alors d'aller demander de l'aide à l'Eglise qui refuse de les aider faute de preuve. Les phénomènes s'intensifient et les Smurl décident de faire appel à Ed et Lorraine Warren.

    Pour la médium, 4 entités dont un démon habitent la maison des Smurl. La presse s'empare alors de l'affaire et accuse la famille de mentir. Les Warren organisent donc une conférence de presse pour authentifier leur témoignage et diffusent les enregistrements de leur visite.

    En 1986, l'Église envoie alors un révérend qui atteste la présence d'un démon. Un exorcisme a alors lieu. Deux ans plus tard, la famille Smurl décide de déménager.  

    Les Warren à propos de l'affaire Smurl



    3 - La famille Snedeker

    Tout commence en 1986, lorsque la famille Snedeker déménage à Southington, dans le Connecticut. Pour se rapprocher du seul centre de cancérologie prenant en charge les enfants atteints d'un lymphome. Comme Philip, l'aîné.

    Mais ce qu'ils ne savent pas, c'est que leur nouvelle maison est un ancien salon funéraire où subsistent encore les crucifix, et que le sous-sol faisait office de morgue. Partant de là, qu'est-ce qui pourrait mal se passer ? Tout !

    Très rapidement, Philip découvre des cercueils dans le sous-sol et y entraîne son frère. Mais les deux garçons prennent peur lorsque du sang se met à couler d'un mur. Et ce ne sont pas les quatre silhouettes encapuchonnées qu'il voit dans sa chambre, six mois plus tard, qui seront de nature à rassurer l'aîné de la famille, dont le comportement change de plus en plus, sans aucun lien avec sa maladie.

    Alors que les crucifix présents dans chaque pièce disparaissent les uns après les autres, l'état de Philip s'aggrave : il installe son lit dans ce sous-sol qui le terrifait un an plus tôt, il affirme avoir noirci, avec l'aide d'un homme, les pages d'un carnet de messages inquiétants où il parle de tuer tout le monde et sa mère finit par remarquer des signes ésotériques scarifiés sur son bras. Et lors d'une altercation, il projette sa cousine à travers la pièce avec une force surhumaine.

    L'adolescent est alors interné dans un asile mais les manifestations surnaturelles ne cessent pas pour autant. Le cas de la famille finit par attirer l'attention d'Ed et Lorraine Warren qui leur rendent visite, accompagnés par leur petit-fils et leur neveu.

    Agressé par une présence invisible, le couple découvre que les employés de la morgue avaient été condamnés pour nécrophilie et nécromancie, actes qui ont eu pour effet d'ouvrir au Mal les portes de la bâtisse, devenue une prison pour âmes défuntes.

    Avec l'aval de l'Eglise, à qui il a présenté enregistrements et conclusions de son enquête, Ed pratique un exorcisme qui permet de libérer Philip et nettoyer la maison des mauvais esprits qui la hantent, avant que les Snedeker ne décident de déménager.

    Si cette histoire vous est familière, c'est peut-être parce qu'elle a fait l'objet d'un documentaire, ou inspiré le long métrage Le Dernier rite, sorti directement en DVD chez nous en 2012, l'année du décès de Philip.

    L'interview télévisée de la famille Snedeker



    4 - Les cimetières de Stepney Village et Union

    Le Connecticut a décidément bien occupé Ed et Lorraine Warren. Et notamment ses cimetières, dont l'Union, considéré comme l'un des plus hantés des États-Unis. On y croise plusieurs tombes anciennes non-identifiées, et parmi elles se trouverait celle de la fameuse Dame Blanche : une femme âgée d'une vingtaine d'années et morte pendant son accouchement, selon la légende.

    A plusieurs reprises, et notamment en 1993 et 2009, celle-ci est apparue avec une robe blanche et un voile à des conducteurs. Et l'un d'eux a même constaté une bosse sur sa voiture après avoir percuté ce fantôme bizarrement devenu solide.

    S'ils ne sont pas parvenus à la faire disparaître, Ed et Lorraine affirment avoir pu photographier et même filmer le spectre dont les vêtements sont aujourd'hui entreposés au Warrens' Occult Museum. Et qui a inspiré l'un des démons que l'on aperçoit dans Annabelle 3, sans qu'il ne s'agisse pour autant de la Dame Blanche.

    Le couple a également été confronté au fantôme d'Earle Kellogg, mort en 1935 dans l'incendie de sa maison, située dans la rue en face du cimetière, et dont la présence se manifestait grâce à des yeux rouges qui brillaient dans la nuit.

    Notons également que l'enquête d'Ed et Lorraine sur la Dame Blanche les a également conduits dans le cimetière de Stepney… où les deux époux sont aujourd'hui enterrés.

    Les images de la Dame Blanche filmées par Ed Warren :

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • chips493
      Le seul Jerry que je connaisse est le père dans Rick et Morty.
    • Blasi B
      un 3eme opus plutôt décevant... sympatoche, mais hélas pas flippant, la ou les conjuring m'avait mis une sacré pression...je pense que c'est parce que c'est le premier conjuring qui me donne l'impression d'être beaucoup trop romancé... je ne dis pas que les deux autres ne l'étais pas, mais y'avais un coté réaliste qui me glaçais vraiment le sang car j'avais l'impression que ça aurait pu ce passer de cette manière... la, dès le premier exorcisme, je sais que c'est un film, et du coup ça ne marche plus... la ou si c'était un film d'horreur original ça aurait pu faire le taf, pour un truc estampillé histoire vrai ça crée un blocage....autre point assez important, on ce focalise beaucoup trop sur les warren et pas du tout ou trop peu sur d'autre personnage... et bon, les warren, on sait qu'ils ont été consultant sur le premier opus au moins, donc on a eu zéro peur pour eux durant tout le film, la ou dans les deux premiers on flippait au moins pour les familles qu'ils aidaient...bref, l'un dans l'autre, l'absence de wan ce ressent énormément sur ce troisième film... il reste intéressant, surtout le fait divers dont il parle, mais il ne fait pas peur... ou trop peu...
    • andiran23
      Jerry ... Seinfeld ? Cane ? Golay ?
    • Rudy75020
      L'auteur de l'article évoque la possibilité de 4 adaptations pouvant étendre l'univers des affaires Warren au cinéma. Or aucune de ces affaires ne pourraient voir le jour sachant que les cas 2 et 3, seraient des remake du premier (et meilleur) Conjuring. Que le dernier a déjà été adapté (comme l'auteur le rappelle très justement) et que le premier cas, Bill Ramsey, serait certainement trop similaire à la 24ème personnalité de Kevin Wendell Crumb la Bete (faisant partie intégrante de La Horde) dans Split puis Glass de Shyamalan. De ce fait, il s'agirait d'un alter issue du trouble dissociatif de l'identité, davantage qu'un cas de possession...
    • Good guy
      Notre maître à tous :)
    • Fenrir .
      Bien sûr que si, il y en a toujours autant.Mais avec l'essor d'internet et des réseaux sociaux, c'est devenus beaucoup plus banale et c'est aussi plus difficile de différencier le vrai du faux.
    • JIMMY Carpentier
      Jerry ne serait pas d'accord avec toi.
    • chips493
      Ce qui m'étonne c'est que de nos jours on n'entende plus parler de ce genre de choses, comme si les progrès de la science et de la technologie avaient balayé tout ça. Et pourtant je ne suis pas un sceptique.
    Voir les commentaires
    Back to Top