Mon compte
    Transformers 7 : un titre et une ambiance années 90
    23 juin 2021 à 11:00
    Maximilien Pierrette
    Maximilien Pierrette
    -Journaliste cinéma
    Tombé dans le cinéma quand il était petit, et devenu accro aux séries, il fait ses propres cascades et navigue entre époques et genres, de la SF à la comédie (musicale ou non) en passant par le fantastique et l’animation. Il décortique aussi l’actu geek et héroïque dans l’émission FanZone.
    Co-écrit avec :
    Emmanuel Itier

    Confié à Steven Caple Jr. ("Creed II"), le prochain "Transformers" s'intitulera "Rise of the Beasts" et son action se déroulera en 1994. Avec des machines qui auront des allures de créatures préhistoriques.

    Paramount Pictures

    Le retour des Transformers approche à grands pas ! Réalisé par Steven Caple Jr., metteur en scène de Creed II, le septième opus de la saga sortira le 24 juin 2022 dans les salles américaines et son titre a été révélé alors que le tournage s'apprête à débuter : Rise of the Beasts.

    Paramount Pictures

    Et les bêtes du titre, ce seront ces machines aux allures d'animaux préhistoriques auxquelles feront face les héros incarnés par Anthony Ramos (D'où l'on vient) et Dominique Fishback (Judas and the Black Messiah) comme l'explique le synopsis.

    Lequel parle d'une aventure aux quatre coins du monde, au cœur des années 90, où les Maximals, Predacons, et Terrorcons viendront se mêler à la guerre entre Autobots et Decepticons.

    Rise of the Beasts fera donc suite à Bumblebee, qui se déroulait en 1987 et était autant un spin-off qu'un semi-reboot situé dans le passé, un peu comme X-Men - Le Commencement avec les mutants de Marvel.

    Présent pour une conférence de presse aux côtés du producteur Lorenzo Di Bonaventura, Steven Caple Jr. n'a pas précisé si la célèbre machine jaune serait au générique, mais il a annoncé le retour d'une machine connue.

    "Le nouveau film se passe en 1994 et l’action se déroule à Brooklyn, New York et au Machu Picchu au Pérou. Et notre robot principal sera Optimus Prime", a déclaré le metteur en scène.

    "Avec Rise of the Beasts, vous allez découvrir de nouvelles tribus de robots aliens, dont les "Beast Wars". Sous leur forme déguisée, ils prennent l’apparence d’animaux préhistoriques qui voyagent dans le temps et dans l’espace. Et maintenant ils sont parmi nous, sur Terre. Ils vont livrer bataille contre leur ennemi mortel : les Terrorcons. Et ce sera aux Autobots et aux Maximals de sauver l’humanité."

    Hasbro Studios
    Optimus Prime face à un Predacon dans le film d'animation "Predacons Rising" (2013)

    "Dans notre film, les Predacons sont de nature reptilienne, et vous les verrez sous un nouveau jour par rapport à ce qui a été fait dans les films précédents. Nous avons tenté de créer un passé aux Predacons et Terracons pour comprendre leurs origines. Pour moi c’est un honneur de faire partie de cette franchise et je veux vraiment rendre hommage à tous les autres films, qui m’ont tellement inspiré dans ma carrière et dans ma jeunesse."

    "J’étais tout jeune quand j’ai vu le premier opus et c’est un grand moment nostalgique de faire partie de cet univers légendaire. Comme je l’ai fait avec Creed et l’univers de Rocky, je veux ici donner le meilleur de moi-même en tant que cinéaste et en tant que fan de la franchise, pour donner vie au meilleur Transformers possible."

    "Nous allons aussi, à nouveau, vous faire voyager. Cette fois-ci à travers le Pérou. C’était un rêve pour moi de faire le repérage dans ce pays mythique. D’aller de l’ancienne cité inca Cuzco jusqu’aux hauteurs de la merveille du monde qu'est le Machu Picchu.

    C’est vraiment une autre planète avec une énergie spirituelle unique en son genre. Le Pérou a une Histoire magique et fascinante, et cette ancienne civilisation, les Incas, a eu une influence sur le contexte de notre film. Et ne vous inquiétez pas, nous n’allons pas faire sauter le Machu Picchu : vous pourrez vous y rendre après avoir vu notre film."

    Vous allez mieux comprendre pourquoi Optimus Prime a une relation intime et privilégiée avec notre monde

    "Vous allez avoir droit à de l’action comme vous n’en avez jamais vu dans les films précédents", a ajouté le producteur Lorenzo Di Bonaventura. "Nous nous sommes surpassés. Et puis il y a toujours cet idée de retrouver notre humanité dans ces créatures de métal.

    Je crois qu’il y a une complexité supplémentaire dans le fait de mettre des émotions très humaines dans des robots aliens. Ces films abordent toujours le thème éternel du combat entre le Bien et le Mal. Le niveau d’héroïsme est toujours poussé à son paroxysme dans nos films et vous allez à nouveau vivre un moment d’une grand intensité avec ce nouvel épisode."

    "Nous avons choisi Steven car il a cette rare capacité à savoir filmer l’action avec beaucoup d’humour et d’émotion. De plus, il était important d’avoir un réalisateur qui a grandi avec les Transformers et qui a donc une relation intime avec ces héros. Je crois qu’il apporte un souffle nouveau et frais à cette franchise.

    Pour vous, les fans des autres films Transformers, vous allez être véritablement retournés par cette nouvelle épopée ultra explosive. Sans compter que vous allez mieux comprendre pourquoi Optimus Prime a une relation intime et privilégiée avec notre monde. Vous aurez droit à pas mal de surprises."

    Des surprises à découvrir en juin 2022 sur grand écran donc. Sauf si une bande-annonce les révèle avant.

    Propos recueillis par Emmanuel Itier à Los Angeles le 22 juin 2021

    "Transformers - Rise of the Beasts" : des nouvelles créatures et moins de gaffes ?

    Faux Raccord N°127 - Les gaffes de Transformers : l'âge de l'exctinction
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Paqpaq94
      De toute façon Shia Labeouf ne refera surement jamais un Transformers. Il est parti bien trop loin dans son trip acteur perché.
    • Plaza De lavega
      faut juste voir un making of pour voir la masse de travail et accessoirement savoir ce que veut dire direction artistique, chef op etc etc pour comprendre que c'est pas uniquement du pan pan boum boum que le 1er pékin venu peut faire...bref sans Bay, sans moi
    • Plaza De lavega
      c'est steven Caple le réal, Bay n'est que producteur...ils font ça pour les revenus uniquement: pour info, Spielberg fait parti des ils puisque il est aussi dans la production....
    • meiyo
      Comment papa et maman requin se rencontrent ? ;)
    • Antoine L
      Ah ouais donc c'est mort, déjà que les 4 et 5 étaient des spin-off ultra bof, là de briser la continuité avec un Optimus sur Terre avant les événements du premier film de 2007, ça veut donc dire qu'ils font une croix sur la logique et/ou sur tout ce qui a eu avant. Mon espoir de voir Shia Labeouf revenir est enterré visiblement, et je préfère oublier tout ce qu'il y a eu après le 3° opus, qui offrait une conclusion satisfaisante à la saga
    • meiyo
      Les guillemets sont effectivement de rigueur.
    • Marqué par la haine
      Certains films sont volontairement réalisés comme des « nanars », constituant des formes de parodies qui se donnent l'air sérieux sans l'être (humour pince-sans-rire), et qui se distinguent des nanars « involontaires » dus à un manque de moyens assumé
    • meiyo
      Un nanar qui en fait exprès n'en est pas un par définition.
    • BINARD Arnaud
      Une suite à Bumblebee ? J'ai alors juste un problème pour l'instant, c'est le design des Transformers. Je préfère le design des premiers opus à celui du film Bumblebee. Pour le reste, j'attend de voir...
    • Hunnam29
      Vu la poule aux œufs d'or que ça a été au BO cette franchise, ils vont en sortir jusqu'à ce que ça fasse un score moyen et puis après ils arrêteront... Pour rebooter quelques années plus tard.Mais bon, pourquoi en vouloir à Paramount ? Universal à sa franchise F&F, Disney enchaine les MARVEL, Warner sort pleins de DC... Eux ils ont Transformers et Mission Impossible en grosse saga alors ils enchainent les films tant que ça fonctionne. Ca bat quand même de l'aile depuis que Michael Bay est parti je trouve. On en pense ce qu'on veut de ce réalisateur, n'empêche qu'il sait mettre l'action à base de destruction massive en scène.
    • Hareng rouge
      personne mais bon avec un bon marketing on peut ramener nimporte quel golio voire nimporte quoi
    • Marqué par la haine
      Dommage qu’il ne l’a pas fait avec Robert Shaw même si je ne sais pas trop ce qu’il aurait pu raconter.Probablement un lien avec l’histoire de l’Indianapolis.
    • FLØ
      Oui, se déroulant en 1945.
    • Marqué par la haine
      Avec Quint j’imagine ?
    • FLØ
      Steven Spielberg avait dans l'idée de réaliser un prequel a Jaws.
    • Marqué par la haine
      Sans forcément aimer ce genre je n’ai absolument rien contre les nanars honnêtes si c’est assumé et que ça ne profite pas d’autres œuvres pour faire son beurre.Mais ce Jaws 5 c’était quand même une sacrée imposture qui n’a pas lieu d’être.
    • meiyo
      En même temps beaucoup des nanars actuels peuvent être considérés comme des impostures?
    • Marqué par la haine
      un dtv qui s’appelle en réalité cruel jaws.
    • Marqué par la haine
      Oui c’était ironique depuis le début.
    • Will I
      Rien justement,ils font ça pour les revenus uniquementMichael Bay c’est devenu le nouveau emerich
    Voir les commentaires
    Back to Top