Mon compte
    Sweet Thing : c’est quoi ce film poétique sur la fin de l’enfance ?
    21 juil. 2021 à 10:00
    Marine de Guilhermier
    Marine de Guilhermier
    -Journaliste
    Passionnée par le grand et le petit écran et fascinée par les acteurs, Marine a des goûts très éclectiques. Elle a néanmoins une préférence pour le cinéma américain et dévore tout ce qui lui passe devant les yeux, de l'immense blockbuster au plus petit film indépendant.

    Récompensé d’un Ours de Cristal à la Berlinale 2020 et passé par le Festival La Rochelle Cinéma il y a quelques semaines, Sweet Thing d’Alexandre Rockwell débarque en salles. Zoom sur ce film intimiste et son regard sensible sur l'enfance.

    DE QUOI ÇA PARLE ?

    New Bedford, Massachusetts. Billie, jeune adolescente, et son petit frère Nico luttent pour trouver leur place dans une famille dysfonctionnelle. Partagés entre un père alcoolique mais aimant et une mère trop souvent absente, leur vie oscille entre malaises et incompréhensions. Lors d’un été mouvementé, ils rencontrent Malik, jeune garçon en quête de liberté et décident de fuguer avec lui afin de vivre leur propre aventure.

    Sweet Thing écrit et réalisé par Alexandre Rockwell. Avec Will Patton, Karyn Parsons, Lana Rockwell et Nico Rockwell.

    Sortie en salles le 21 juillet 2021.

    Sweet Thing
    Sweet Thing
    Sortie le 21 juillet 2021 | 1h 31min
    De Alexandre Rockwell
    Avec Will Patton, Karyn Parsons, Lana Rockwell, Nico Rockwell, Jabari Watkins
    Presse
    3,3
    Spectateurs
    3,4
    Séances
    UN FILM À HAUTEUR D’ENFANTS

    L’enfance est un thème qui captive Alexandre Rockwell. Déjà abordé dans son précédent film, Little Feet (2013), ce sujet s’est de nouveau imposé au réalisateur pour Sweet Thing. “Dès la fin du tournage de Little Feet, j’ai su que je voulais faire d’autres films sur des enfants avant leur entrée dans l’âge adulte. Leur lien très personnel aux souvenirs et au déroulé des événements me fascine”, explique-t-il dans le dossier de presse du long-métrage.

    La différence étant qu’il s’est cette fois non pas intéressé à des touts petits, mais à des jeunes de 11 et 15 ans. “Dans ce nouveau chapitre, les enfants sortent de l’ombre de l’enfance pour se confronter à la dureté du monde des adultes. Ils ne sont plus sous contrôle. Les adultes qui gravitent autour d’eux sont incapables de prendre soin d’eux, et les mettent dans des situations qu’ils ne sont pas censés gérer. C’est pour cette raison qu’ils fuient et se réfugient dans un monde où poésie, amitié et liberté vont naturellement de pair”, raconte Alexandre Rockwell qui a parfaitement réussi à retranscrire ce moment charnière dans la vie d’un enfant.

    UNE AFFAIRE DE FAMILLE

    Pour incarner ses héros, Billie et Nico, le cinéaste a choisi nul autre que ses deux enfants, Lana et Nico Rockwell, qu’il avait déjà fait tourner dans Little Feet. Quant au rôle de la mère absente de ces derniers, il l’a offert à… son épouse Karyn Parsons.

    Urban Distribution

    Le film est donc très personnel pour Alexandre Rockwell qui a également engagé son ami Will Patton pour jouer le père des protagonistes. Celui-ci est aussi producteur exécutif sur le projet, tout comme d’autres proches du réalisateur, tels que Sam Rockwell (avec qui il n’a pas de lien de parenté) ou Jennifer Beals.

    Filmé en 16 mm et en noir et blanc, Sweet Thing a aussi pour particularité d’avoir été financé via Kickstarter, ce qui a assuré à son metteur en scène d’avoir “une liberté de création totale”.

    “C’était indispensable car une telle exploration comporte des risques. Je ne savais pas si les enfants pourraient jouer et atteindre ce niveau de jeu, je devais leur faire une confiance aveugle”, justifie Alexandre Rockwell. Et il a bien fait d’avoir confiance en ses enfants, qui irradient l’écran, notamment Lana, dont la prestation en adolescente qui se rêve proche de Billie Holiday, émeut beaucoup.

    Découvrez d'autres cinéastes qui ont filmé leurs compagnes :

    Voir le diaporama
    Diaporama
    Je t'aime, je te filme : Yvan Attal et Charlotte Gainsbourg, Guillaume Canet et Marion Cotillard...
    31 photos
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top