Mon compte
    Titane Palme d'Or à Cannes 2021 : "Merci au Jury de laisser entrer les monstres"
    17 juil. 2021 à 21:45
    Cannes 2021 par AlloCiné
    Cannes 2021 par AlloCiné
    -Journalistes
    Du 6 au 17 juillet 2021, nos expert(e)s passionné(e)s replongent au cœur de la folie cannoise. Responsable éditoriale : Laetitia Ratane Journalistes : Brigitte Baronnet / Mégane Choquet / Thomas Desroches / Maximilien Pierrette Vidéo : Ando Raminoson / Arthur Tourneret

    Récompensée par la Palme d'Or du 74e Festival de Cannes, Julia Ducournau a livré un discours vibrant en recevant son prix. Découvrez-le en intégralité.

    Carole Bethuel

    Une récompense titanesque, un prix "grave" historique : le Festival de Cannes vibre ce samedi soir pour Julia Ducournau, dont le second long métrage, Titane, s'est vu décerner la Palme d'Or par le Jury de Spike Lee. Accompagnée sur la scène du Palais des Festivals par ses comédien Agathe Rousselle et Vincent Lindon, la réalisatrice française, seconde femme à recevoir une Palme d'Or, a livré un discours fort et émouvant, célébrant la liberté... et les monstres.

    "Quand j'étais petite, c'était un rituel chez nous de regarder la cérémonie de clôture à la télé. A cette époque, j'étais sûre que tous les films primés devaient être parfaits puisqu'ils avaient l'honneur d'être sur cette scène. Et ce soir, je suis sur cette scène."

    La perfection n'est pas une chimère, c'est une impasse

    "Je sais que mon film n'est pas parfait. Mais je pense qu'aucun film n'est parfait aux yeux de celui ou celle qui l'a fait de toute façon. On dit même du mien qu'il est monstrueux. Vous savez, maintenant que je suis devenue adulte et réalisatrice, je me rends compte que la perfection n'est pas une chimère, c'est une impasse. C'est une impasse. Et la monstruosité qui fait peur à certains et qui traverse mon travail, c'est une arme, une force à repousser les murs de la normativité qui nous enferme et qui nous sépare."

    Titane
    Titane
    Sortie le 14 juillet 2021 | 1h 48min
    De Julia Ducournau
    Avec Vincent Lindon, Agathe Rousselle, Garance Marillier, Laïs Salameh, Myriem Akheddiou
    Presse
    3,6
    Spectateurs
    2,9
    Séances

    "Il y a tant de beauté, d'émotion et de liberté à trouver dans ce qu'on ne peut pas mettre dans une case. Et dans ce qu'il reste à découvrir de nous. Je voulais remercier infiniment le Jury de reconnaître avec ce prix le besoin avide et viscéral qu'on a d'un monde plus inclusif et plus fluide. Merci au Jury d'appeler pour plus de diversité dans nos expériences au cinéma et dans nos vies. Et merci au Jury de laisser entrer les monstres."

    Merci de m'avoir aidée à être libre

    "Je voudrais partager ce prix avec toute mon équipe. Avec les acteurs Vincent et Agathe qui se sont donnés corps et âmes pour ce film. A mon producteur qui m'a accompagné dans les pires montagnes russes du monde. A mes distributeurs et mes vendeurs qui sont tombés amoureux de mon bébé avant même qu'il ne soit né. Et surtout je voudrais le partager avec chaque technicien qui s'est battu contre vents et marées dans les presque deux années horribles qu'on vient de vivre. Qui a tenu bon malgré les ajournements, pour faire exister Titane et l'apporter jusqu'ici."

    "Je pense aussi à mes parents pusiqu'ils me regardent. Je voulais les remercier de m'avoir soutenue dans tous les choix que j'ai faits dans ma vie et de m'avoir aidée à être libre. Merci à tous du fond du coeur."

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • bassmann
      Mitigé car?
    • Plaza De lavega
      oh, ils se raccrocheront aux branches comme ils pourront et démontrant par A+B que c'est uniquement la faute :- aux méchants spectateurs trop teubé pour apprécier- aux méchants distributeurs trop frileux- a la méchante commission de classification trop rigideEt que ces résistants (de 1946 hein) ne pouvaient défendre ce cinéma devant de telles forces obscures que sont les producteurs....tu peux leurs faire confiance pour débiter ces niaiseries en justifiant le financement (avec notre argent) de tout les fonds de carton de cinéma de genre...et les daubes qui vont suivre (puisque sans aucun discernement) juste pour être dans le move de la palme....
    • Cooper1992
      Mitigé sur ce film mais très content que le cinéma de genre triomphe à Cannes, ça risque de faire la tête chez les artistes qui méprisent ce type de film.
    Voir les commentaires
    Back to Top