Mon compte
    Bonne Mère de Hafsia Herzi : "Le portrait d'une mère courage qui se bat au quotidien"
    21 juil. 2021 à 09:30
    Laetitia Ratane
    Laetitia Ratane
    -Responsable éditoriale des rubriques Télé, Streaming et Infotainment
    De Resnais à Ozon, en passant par Maïwenn, Serreau, Donzelli, Klapisch et Sautet, Laetitia se passionne pour le cinéma français lorsqu’il met en scène les choses de la vie, avec fantaisie et acuité. Ce qui arrive bien plus souvent qu’on ne le croit !

    Après avoir reçu le Prix d'Ensemble de la section Un Certain Regard à Cannes, Bonne mère de Hafsia Herzi sort en salles ce mercredi. Sur la Croisette, nous avons rencontré la réalisatrice et ses acteurs, Halima Benhamed et Jawed Hannachi Herzi...

    Après le succès de son très joli Tu mérites un amourHafsia Herzi a pu enfin mettre en scène Bonne mère, un projet de longue date centré sur une mère de famille maghrébine qui se bat au quotidien pour ses enfants, et enchaîne divers métiers, oubliant pour cela ses désirs et sa vie de femme.

    Une histoire simple, magnifiée par l'actrice-réalisatrice qui a ce don de capter les petits riens et d'écrire 150 pages de dialogue tout en laissant être ses comédiens (souvent non professionnels), qu'elle filme au plus près des visages.

    C'est alors qu'elle venait accompagner sa fille sur le casting (Sabrina Benhamed alias Sabah), qu'Halima Benhamed a conquis Hafsia Herzi. A l'origine, la réalisatrice pensait à une héroïne plus âgée : 

    " J'ai décidé de rajeunir le personnage ce qui était encore mieux car on comprend qu'elle ne refait pas sa vie car elle a trop de souci, la vie est trop difficile, ses enfants sont sa priorité. Elle ne peut pas refaire sa vie tant qu'elle n'est pas apaisée avec ses enfants", explique-t-elle.

    Au-delà de cette mère courage dévouée, Hafsia Herzi fait le portrait d'une "jeunesse qui galère" et notamment de jeunes femmes pleines de vie et d'espoir, prêtes à tout pour échapper à leur quotidien : "J'ai grandi seule avec ma mère, sans repères masculins, donc j'ai plus de facilité à écrire des personnages féminins, mais cela s'est fait tout seul et on ne peut pas raconter le parcours de tout le monde de toute façon". 

    Découvrez le portrait édifiant de la Bonne mère de Hafsia Herzi : 

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top