Mon compte
    Sex/Life, La Cuisinière de Castamar, Élite,... pourquoi le soft porn cartonne sur Netflix ?
    29 juil. 2021 à 11:00
    Mégane Choquet
    Mégane Choquet
    -Journaliste ciné et séries Streaming
    Journaliste spécialisée dans l'offre ciné et séries sur les plateformes quel que soit le genre. Ce qui ne l'empêche pas de rester fidèle à la petite lucarne et au grand écran.

    Depuis quelques temps, le sexe est l'un des ingrédients phares des films et séries qui cartonnent sur Netflix, comme Sex/Life, 365 DNI, Élite ou La Cuisinière de Castamar. Comment et pourquoi ces contenus ont-ils autant de succès sur la plateforme ?

    Netflix

    Lorsque l’on jette un œil au top des visionnages sur Netflix, force est de constater que les internautes ont été particulièrement intéressés par des films et séries assez caliente qui regorgent de scènes sensuelles et qui sont portés par un casting séduisant.

    Entre Élite, Sex/Life, Sexify, La Chronique des Bridgerton, La Cuisinière de Castamar, Sky Rojo, et 365 Dni, le public a de quoi faire pour se rincer l’œil avec des personnages sexy et des séquences très hot. Il suffit de voir les réactions sur les réseaux sociaux et le fameux trend sur Twitter "Moi qui regarde X série pour l’intrigue. L’intrigue : photo d’un personnage sexy"  pour comprendre que ça fonctionne.

    Le sexe a toujours fait vendre mais on constate une recrudescence des films et séries sulfureuses sur Netflix, qui ont visiblement la côte auprès du public, même si certains préfèrent s’en moquer (cf tweet suivant). Alors comment ces contenus ont-ils envahi la plateforme et pourquoi plaisent-ils autant ?

    "NETFLIX & CHILL"

    Si Netflix a réussi à s’imposer dans des millions de foyers, c’est grâce à son vaste catalogue de films, séries, documentaires et animés en tous genres mais aussi grâce à sa communication bien huilée. Et pour les films et séries un peu osés, la plateforme ne faillit pas à son mantra "Netflix and Chill", une expression apparue sur Twitter au début des années 2010 et détournée par les internautes pour signifier "regarder un contenu sur Netflix et plus si affinités.."

    Sex/Life
    Sex/Life
    Sortie le 25 juin 2021 | 60min
    Série : Sex/Life
    Avec Sarah Shahi, Mike Vogel, Adam Demos, Margaret Odette, Li Jun Li
    Presse
    2,1
    Spectateurs
    2,6
    Voir sur Netflix

    Quoi de mieux qu’une série hot pour "Netflix and Chill" ? La plateforme l’a bien compris et l’une des séries hot du moment sur Netflix va droit au but et s’appelle tout simplement Sex/Life. Assez sulfureuse et contenant quelques scènes de sexe, ainsi qu’un full frontal, cette adaptation du roman autobiographique 44 Chapters About 4 Men de B.B. Easton centrée sur un triangle amoureux a très vite séduit le public de la plateforme.

    Amanda Matlovich/Netflix

    Outre son intrigue addictive et ses séquences sensuelles, c’est son casting et un bon coup de communication qui ont fini d’accrocher les spectateurs puisque les acteurs parlent très librement de la série dans la presse et affichent même les détails de leur vie privée. En effet, Sarah Shahi et Adam Demos sont tombés amoureux sur le tournage et n’ont pas hésité à évoquer cette romance de fiction qui a rejoint la réalité.

    Par ailleurs, Adam Demos a dû répondre aux questionnements du public sur une possible doublure pour la scène du full frontal (la réponse est non !). Pour cette série et celles citées ci-dessous, Netflix n’hésite pas à jouer de leur image sulfureuse pour mieux les vendre sur les réseaux sociaux. Il suffit d’un retweet d’un post, d’une image d’un personnage dénudé ou d’un message un peu explicite pour attiser la curiosité du public.

    Voir cette publication sur Instagram

    Une publication partagée par Netflix France (@netflixfr)

    Netflix n'en est pas à son coup d'essai avec Sex/Life puisque déjà l'été dernier, une série tout droit venue du Mexique avait émoustillé le public de la plateforme avec des histoires de tromperies et de parties de jambes en l'air : Sombre désir, qui raconte l'obsession d'un jeune homme de 25 ans pour une femme mariée avec qui il avait passé un week-end de débauche supposé sans lendemain.

    Netflix

    Le Mexique nous a ensuite offert de bon coeur le thriller Qui a tué Sara ?, qui a également cartonné sur Netflix. Outre l'enquête pour répondre à la fameuse question posée par le titre de la série, c'est aussi les nombreuses scènes dénudées, les séquences de sexe et les histoires tordues qui ont passionné les foules.

    Parmi les autres séries caliente du moment, on retrouve Élite, qui surenchérit dans les scènes de sexe de saison en saison et qui séduit par son inclusivité avec des couples et même parfois des trouples variés. On retrouve également La Cuisinière de Castamar, série en costume et nouveau carton de la plateforme.

    Cette romance entre une cuisinière agoraphobe et un aristocrate d’Espagne veuf et déprimé est rythmée par des sombres secrets, des non dits, des scènes de sexe très chaudes et des allusions sexuelles qui ont plu aux spectateurs en manque de sensation cet été.

    Autre série sexy et d’époque qui a conquis pour son casting séduisant et ses quelques séquences de sexe très sensuelles, c’est La Chronique des Bridgerton, adaptation de la série littéraire du même nom produite par Shonda Rhimes. Le couple Daphné (Phoebe Dynevor) - Simon (Regé-Jean Page) en a affolé plus d’un et a participé au succès de cette série.

    Malgré une polémique concernant une scène de viol conjugal, un choix assumé par le showrunner, et qui permet de lancer une conversation sur le sujet, la série est très moderne dans les thèmes qu’elle aborde alors que son intrigue se déroule au XIXème siècle.

    Enfin, d’autres séries abordant la sexualité sur Netflix le font par le prisme de l’éducation avec beaucoup de bienveillance et d’humour comme la récente série polonaise Sexify, qui raconte le parcours d’une étudiante inexpérimentée et de ses amies pour créer une application sexuelle innovante centrée sur le plaisir féminin sans tabou et avec intelligence.

    Idem pour la britannique Sex Education qui offre elle aussi des scènes assez sensuelles sans pour autant tomber dans le voyeurisme. La série britannique a pris le parti d’opter pour un discours inclusif, très ouvert et bienveillant sur la sexualité des adolescents. Une série d’utilité publique, un peu loufoque mais terriblement attachante qui reprend les codes des teen dramas pour explorer avec brio et pédagogie la sexualité des jeunes adultes.

    Tamara Arranz/Netflix

    Ces séries sulfureuses et sans tabou avec la nudité restent soft mais d’autres contenus sur Netflix posent plus question avec des scènes outrancières et vulgaires qui glamourisent des actes répréhensibles comme l’espagnole Sky Rojo d’Alex Pina, avec des personnages féminins ramenées constamment à leur statut d’objets sexuels et une mise en scène graveleuse, ou encore le film polonais 365 Dni, qui a fait polémique.

    LE CAS 365 DNI

    Lorsque le film érotique polonais 365 Dni a débarqué sur Netflix en juin 2020, il a fait grand bruit. Plus sulfureux et plus glauque que la trilogie des Cinquante Nuances de Grey, le long-métrage adapté du premier tome de la trilogie littéraire de Blanka Lipińska qu’on dirait tout droit sorti d’une fiction Wattpad, a rapidement fait polémique.

    365 Dni
    365 Dni
    Sortie le 26 juin 2020 | 1h 54min
    De Barbara Bialowas, Tomasz Mandes
    Avec Anna-Maria Sieklucka, Michele Morrone, Grazyna Szapolowska, Bronislaw Wroclawski, Tomasz Stockinger
    Spectateurs
    1,5
    Voir sur Netflix

    En cause : sa glamourisation du kidnapping, une séquence de viol choquante et des scènes d’abus dérangeantes. La chanteuse Duffy, victime de kidnapping et de viol, était même montée au créneau en contactant Netflix pour demander le retrait du film de la plateforme et certains internautes avaient lancé une pétition.

    Mais d’autres personnes du public ont été séduits par "l'histoire d'amour" entre un membre de la mafia sicilienne et une jeune femme qu'il a enlevée et à qui il laisse 365 jours pour qu'elle tombe amoureuse de lui. Pour le romantisme, c’est sûr qu'on repassera.

    Next Film

    Derrière l’excuse d’un bon syndrome de Stockholm choppé en deux temps trois mouvements, Laura (Anna-Maria Sieklucka) tombe rapidement dans les bras de Massimo et le nouveau couple s’adonne dès qu’il le peut à des parties de jambes en l’air, notamment sur un bateau dans une scène très longue et digne des mauvais films érotiques diffusés sur M6.

    Les internautes ont été divisés entre la fascination et le dégoût mais cela n’a pas empêché certains d’entre eux d’être devenus fans de Michael Morrone, l’acteur principal, et de lancer sur les réseaux sociaux qu’ils voudraient bien être "enlevés et séquestrés" par le personnage.

    Ce n’est pas la première fois que ce genre de réactions démesurées pullulent sur les réseaux. On se souvient à la sortie de la première saison de la série You, en décembre 2018 sur Netflix, que certains internautes demandaient à ce que le héros les kidnappent. Dans ce show qui marquait le retour à la télévision de Penn Badgley, l’acteur incarne Joe, un psychopathe stalker obsédé par une jeune femme qu’il va finir par kidnapper.

    L’acteur avait pris la parole plusieurs fois à l’époque pour rappeler aux fans qu’il ne fallait pas idéaliser les actes de Joe ni en faire un objet de désir. Même Netflix avait publié un tweet pour rappeler aux fans de You que le personnage était un psychopathe et qu’il ne fallait pas se laisser duper par son charme. La plateforme avait dû faire la même chose pour les réactions dérangeantes face à la série documentaire sur le serial killer Ted Bundy.


    Cette surenchère dans les commentaires ahurissants, souvent humoristiques, parfois déroutants, cache tout de même un discours assez flou entre une certaine idée de la sexualité et un puits de fantasmes dictés par la société patriarcale. Il n’empêche que, bien représenté ou non, le sexe dans la fiction fait toujours son effet et que le public aime toujours autant se surprendre, être surpris et parfois même filmer leur surprise.

    L’EFFET TIKTOK

    Si ces films et séries peuvent attirer naturellement un certain public, il est intéressant de noter que la popularité de certains des contenus a été en partie générée par TikTok. Le réseau social foisonne de vidéos réactions dans lesquelles des utilisateurs se filment en train de réagir à certaines séquences hot de films et séries et teasent leurs audiences en précisant les timecodes des scènes en question.

    De nombreuses vidéos réactions sur la scène de full frontal dans la douche de Brad (Adam Demos) dans l’épisode 3 de Sex/Life ont ainsi été faites, seul(e), avec son/sa partenaire et même en famille, ce qui a sûrement eu un effet sur le visionnage de la série ou au moins sur la curiosité des utilisateurs de Netflix pour regarder la scène en question.

    Capture d'écran / Netflix

    Cet attrait a fait grimper la série dans le classement des œuvres les plus vues sur la plateforme. Pour la scène en question ou pour toute la série ? Impossible à déterminer mais le buzz est là.

    De son côté, 365 Dni avait aussi bénéficié d’un teasing sur TikTok meilleur que n’importe quelle bande-annonce bien montée. Plusieurs semaines avant que le film polonais débarque sur Netflix, des images très sensuelles, dont une scène hot dans une douche (encore une !!!), circulaient déjà sur TikTok et faisaient grimper la température chez les utilisateurs et utilisatrices qui ne connaissaient pas encore toute la teneur nauséabonde du film.

    Capture d'écran / Netflix

    Bien que sorti au cinéma en février 2020 puis sur Netflix en avril 2020 en Pologne et pas encore disponible en VOD, 365 Dni avait déjà une fanbase potentielle constituée sur TikTok qui attendait de pied ferme que le film soit disponible sur une plateforme dans les autres pays. Lorsque Netflix l’a mis en ligne en juin 2020, le film érotique a longtemps trusté le top des visionnages.

    Mais le réseau social ne favorise pas la popularité des nouveautés uniquement. Fin juin – début juillet 2020, c’est le film Love, qui a émoustillé les utilisateurs de Netflix, notamment les américains. Suite à une vidéo réaction virale sur TikTok de l’utilisatrice Bella Ashey choquée par la scène d’ouverture du long-métrage de Gaspar Noé, montrant le couple Murphy (Karl Glusman) - Electra (Aomi Muyock) en train de se masturber mutuellement, de nombreux spectateurs se sont rués sur la plateforme pour découvrir la séquence en question.

    Les utilisateurs américains ont alors relevé le challenge de se filmer devant la scène d’ouverture de Love et de poster leurs réactions sur TikTok. Ce challenge, qui a rapidement fait le buzz et a surtout boosté les audiences du film sur Netflix aux États-Unis, a traversé l’Atlantique puisque certains Français avaient également filmé leurs réactions face à la séquence d’ouverture.

    Wild Bunch Distribution

    Même si TikTok peut offrir un nouveau souffle à certains films, comme cela a été le cas pour Love, rien n’indique que les spectateurs ont vu le film de Gaspar Noé jusqu’au bout. Il en va de même pour les nouveautés, côtés films et séries, comme Sex/Life ou La Cuisinière de Castamar. TikTok peut être vu comme un indicateur ou un levier des tendances mais il n’en reste pas moins une chose sûre : le sexe fait toujours autant vendre et en ce moment il se trouve sur Netflix.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Sex/Life sur Netflix : c’est quoi cette série façon Cinquante nuances de Grey ?
    • 365 Dni : Netflix offre deux suites au film érotique polonais controversé
    Commentaires
    • Erwan L.
      En même temps dans les livres, les scènes de sexe il y en a pas mal non plus et bien explicites dans GoT. C'est pas comme si les réalisateurs avaient rajouté ça totalement gratuitement.
    • Camilla DM
      Effectivement, j'ai également été surprise du parti pris et assumé de l'auteure pour ce film (gros navet). Cela étant, le fait que ce soit une fiction ne permettra jamais à tout le monde de faire la part des choses. Si les gens étaient capables de faire la part des choses, ça se saurait...
    • Cuderoy
      Parce que ça marche partout, y'a qu'à voir l'état de Twitch avec les Hot Tubs pour s'en rendre compte. Et Tik Tok c'est pire que tout de ce coté. Entre les jeunes trop exposés et les plus vieux dans la misère, il y a une forte demande, et vu que le sujet du sexe est toujours tabou, on le traite sans le citer, d'où le fait qu'on appelle ça du soft porn. En gros ça satisfait les désirs comme le porn mais sans la culpabilité qui va avec car c'est sur des plate-forme grand public, alors que c'est simplement triste d'en arriver à ce niveau de confusion.
    • Joanny
      surpris du ton venimeux de l'autrice sur DNI 365. J'ai pas encore vu le film et je sais qu'il a fait polémique, mais je pensais que le fait que c'était une fiction avait permis à tout le monde de faire la part des choses.
    • Joanny
      You, ça n'a rien à faire dans la catégorie du soft porn, je comprends même pas ce que ca fout dans cette catégorie. Il doit y avoir une ou deux scènes de cul sur les deux saisons que comporte la série.Non, la série repose bien sur le caractère malsain du personnage de Joe Goldberg, mais néanmoins attachant. Ca reste un gros tour de force de la part de Netflix : ils ont réussi à rendre un psychopathe meurtrier terriblement attachant.You a été une des séries Netflix originales que j'ai le plus appréciées dernièrement. Je te recommande de regarder un ou deux épisodes pour te faire une opinion.
    • Madolic
      Ami de la poésie Mdrrrrr
    • ToshiD
      Soft porn... ca ne veut rien dire... C'est plutôt des séries à peine érotique et encore... C'est mega mega mega mega très soft... C'est pas en regardant ce genre de série que tu pourras te branler en toute tranquillité... entre deux intrigues bidon...
    • Madolic
      GoT c'était justifié jusqu'à ce que ça devienne sa marque de fabrique et qu'ils en mettent à toute les sauces.Quand tu fais une série avec un super cast, de super moyen et que t'as réput c'est de montrer de la chair, c'est qu'il y a un prb ^^D'ailleurs passé la s5 ils se sont grandement calmé là dessus.Ouais j'ai pas détesté mais ça m'a provoqué quelque rire nerveux ^^
    • Madolic
      Mdrrr tu me demandes genre je suis expert ^^Non perso pour moi un terme est anglais, l'autre non.Je vois pas trop de diff.
    • Blasi B
      bah tu vois Got, ça m'a jamais vraiment choqué, j'ai jamais trouvé ça totalement gratuit... tyrion qui va chez les parpatéticiennes, nous montre sa débauche, cercei et jamie nous montre la consanguinité des deux, les scène de sexe de renly son homosexualité, etc... et avec chaque fois de gros dialogue autour pour parler de tel ou tel chose..shadows and bones j'ai bien aimé moi ^^ et justement jesper est peut être mon perso préféré ^^ j'attend de voir la suite pour savoir si ça s'améliore mais j'y vois un bon potentiel...
    • Blasi B
      du coup je m'interroge... quel est la différence entre le soft porn et le film érotique? parce que y'a une histoire et une mise en scène dans l'un des deux?
    • Madolic
      You c'est à chier, j'ai tenu 1 saison à cause de ma colloc ^^Oui j'ai trouvé cette scène nulle dans Shadow & Bones (en même tmps quand ton meilleur perso c'est une biquette, fallait pas s'attendre à grand chose)Ca permet d'explorer la sexualité de Jesper et son comportement avec ses amants, mais ça à la subtilité d'un taureau dans un magasin de porcelaine ... (mais ça c'est les retombé de GoT)
    • Madolic
      Non Sex education ça parle de sex mais c'est clairement pas du soft porn.Pour moi le soft pron c'est sensé être sensuel, donné envie quoid'où le coté porn mais sans rien montré du tout ^^
    • Blasi B
      les synospys donne vraiment pas envie en tout cas... j'ai même envie de dire que celle qui m'intéressait un peu, comme you, série ou je pensais que ça parlais surtout de harcèlement de la part d'un sociopathe, ne m'intéresse plus du tout depuis qu'on qualifie ça de soft porn...le sexe à l'écran, oui, quand y'a une utilité et si ça sert l'histoire... si c'est juste pour montrer des gens à poil dans des scène de Q qui souvent ne servent à rien... je trouve ça relou... (type la je viens de me faire shadow and bones et y'a un épisode ou Jesper a un échange de regard avec un palefrenier et finis par ce le taper... naïvement, je pensais qu'il ce servirait du palefrenier a un moment pour s'infiltrer dans le château ... mais non, on revois jamais le mec après... du coup tu te dis que c'était juste pour cocher la case scène de sexe, et c'est naz...)
    • Blasi B
      du coup c'est quoi? quels sont les critères de sélection pour être qualifier de soft porn? parce que j'ai faillis comprendre ce que c'était, et puis on me met sex éducation dans le truc... suffit de parler de sex dans la série du coup? Ou qu'un mec (ou une meuf) quelque part, soit émoustiller devant le contenue?
    • Madolic
      Du soft porn c'est pas du porno, justement ^^
    • Madolic
      N'empêche que les exemples cités, pour la plupart, c'est des grosses purges ^^
    • Blasi B
      on appel vraiment ça du soft porn?j'ai rien vue de tout ça à part sex éducation... et j'ai pas l'impression que ce soit du porno... même soft...
    Voir les commentaires
    Back to Top