Mon compte
    Rock : saviez-vous qu'un réalisateur culte avait participé à l'écriture ?
    31 juil. 2021 à 09:00
    Emilie Schneider
    Emilie Schneider
    -Journaliste
    Amatrice d’œuvres étranges, bizarres, décalées et/ou extrêmes, Emilie Schneider a une devise en matière de cinéma : "si c'est coréen, c'est bien".

    "Rock", réalisé par Michael Bay, fête ses 25 ans. Un film d'action culte dans lequel Quentin Tarantino a été impliqué, bien que son nom n’apparaisse pas au générique.

    Gaumont Buena Vista International (GBVI)

    Après Bad BoysMichael Bay réalise en 1996 Rock, avec Nicolas CageSean Connery et Ed Harris. Le film raconte comment un expert en armes chimiques et un ancien évadé d'Alcatraz sont chargés de mettre un terme aux plans du Général Hummel, qui s'est rendu maître de l'île d'Alcatraz et menace de lancer un gaz mortel sur San Francisco.

    Rock
    Rock
    Sortie le 31 juillet 1996 | 2h 16min
    De Michael Bay
    Avec Nicolas Cage, Sean Connery, Ed Harris, John C. McGinley, Bokeem Woodbine
    Presse
    2,6
    Spectateurs
    3,7
    Voir sur Disney+

    D'après le générique du film, on doit le scénario à Mark RosnerDouglas Cook et David Weisberg. Mais d'autres scénaristes ont planché sur l'écriture, dont Quentin Tarantino, qui est arrivé sur le projet grâce à Tony Scott. Les deux hommes se connaissent depuis True Romance en 1993, réalisé par Scott et écrit par Tarantino. Deux ans plus tard, alors qu'il réalise USS Alabama, Scott fait appel à Tarantino pour réécrire les dialogues, que les producteurs Jerry Bruckheimer et Don Simpson trouvent décevants.


    Bien que Tarantino ne soit pas crédité au générique de USS Alabama, son travail séduit Bruckheimer qui le rappelle pour Rock. Il est compliqué de savoir à quel point son travail a été conservé dans la version finale du scénario, d'autant que d'autres auteurs, comme Aaron Sorkin, ont participé à la réécriture. Mais on peut deviner qu'il n'est pas étranger à la verve du personnage de Stanley Goodspeed, interprété par Nicolas Cage.

    Aviez-vous remarqué les petits détails cachés de "Rock" ?

    Aviez-vous remarqué ? Rock

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Ryo H
      Je suis d'accord sur le fait que Pain & Gain est son film ou son style semble le plus approprié, mais le défaut du film est d'avoir une vraie ambition alors que Bay n'a pas le talent (ou l'envie) de l'assumer totalement. Le film aurait, pu, du être bien plus sombre et subversif qu'il ne l'est.Je préfère le Bay qui fait du film pour adolescent, malgré ses excès. Il lui arrive parfois de faire des truc géniaux dans le genre décérébré. Armageddon et le premier Transformers restent pour moi bien plus des plaisirs coupable alors que je considère Rock comme un vrai grand film d'action malgré ses défauts. Et le seul Bay dont je peux le dissocier du nom de son réal (pas besoin de dire, pour du Bay, c'est sympa).Je suis d'accord pour la relation Cage avec sa femme, mais en plus d'Hummel en méchant plus nuancé (et pas si habituel que ça même de nos jours puisque lui fait un virage à 90° il ne s'agit pas juste de donner une forme de légitimité a la cause du méchant).
    • killerice
      Je verrais bien aussi la scéne de l'injection d'atropine en référence à pulp fiction
    • chips493
      Maintenant, il n'y a pas que les œuvres qui sont culte : les hommes aussi ! Grands, talentueux, renommés, populaire... des adjectifs désuets. Une chose est sûre, votre niveau journalistique, lui, n'est pas prêt de le devenir.
    • Guillaume B.
      Il est vrai que Hummel est un méchant moins conventionnel (pour l'époque, aujourd'hui, des méchants plus nuancés c'est moins original) et que certaines répliques fonctionnent (le truc du pied et son : vous voulez quoi, le retuer? LOL). Mais, peut-être est-ce la VF qui empire certains points (je le connais beaucoup en VF, trop peu en VO) mais je me souviens de répliques pas fameuses (par jupiter et ses roubignolles, les répliques entre Stanley et sa femme...). Rien d'indigne pour du blockbuster mais rien d'un niveau qu'on peut attendre des noms prestigieux cités dans l'article. En même temps, de ce que j'ai compris, le script a été tant et tant remanié que si Sorkin ou Tarantino ont oeuvré, ça a dû être édulcoré dans les remaniements successifs.En termes d'écriture, l'histoire de Rock reste à mon sens moins bien écrite que celle des Ailes de l'enfer (pour prendre un autre Cage post die hard le l'époque), qui propose quelque chose de moins bourrin, mieux ficelé dans ses rebondissements et moins lourd dans son humour, même si au rendu final, j'ai une préférence pour Rock que je trouve plus fun.Pour la filmo de Bay, Rock reste celui que j'ai le plus vu et que je revois avec le plus de plaisir mais j'avoue qu'au delà de ce plaisir coupable, si je me montre plus objectif, je dirai que le meilleur Bay est No pain no gain, moins bazar niveau mise en scène (normal, pas de pan pan boum boum partout du coup, montage moins stroboscopique) et LE Bay dans lequel son humour bas du front sert, pour ne pas dire, sublime, l'histoire racontée (contrairement à des transformers ou armagedon qui auraient gagné à avoir plus de nuances et de subtilités dans l'humour)
    • Cinévore24
      Le meilleur de film de Michael Bay, et l'un des meilleurs films d'action des années 90.
    • Ryo H
      Après, le scènar se permet quelques originalités par rapport à la moyenne (le retournement de veste d'Hummel, que le héros ne soit pas vraiment volontaire dans l'action contrairement au scrypt originel) et contrairement à ce que tu dis, il y a quelques bons dialogues, même si on est loin de ce que font Sorkin et Tarantino, je te l'accorde, ce qui lui évite de tomber dans la série B ce qu'il aurait sans doute été sans réécritures.Ca reste, dans tous les cas, le meilleur Michael Bay.
    • Guillaume B.
      Difficile en effet de retrouver du Sorkin ou du Tarantino dans les dialogues, pas brillant de ce film qui reste, malgré ses ficelles et le côté stroboscopique de la mise en scène de Bay, un de mes petits plaisirs de ciné d'action made in 90's que je revoie toujours avec plaisir, pour son idée de départ sympa, son cast excellent et sa musique martiale mais qui marche très bien.Avec un scénar mieux écrit et une réalisation plus maîtrisée, il aurait pu prétendre à être une meilleure formule die-hard
    Voir les commentaires
    Back to Top