Mon compte
    Jungle Cruise : une scène de coming-out dans le film Disney fait réagir
    30 juil. 2021 à 09:30
    Marine de Guilhermier
    Marine de Guilhermier
    -Journaliste
    Passionnée par le grand et le petit écran et fascinée par les acteurs, Marine a des goûts très éclectiques. Elle a néanmoins une préférence pour le cinéma américain et dévore tout ce qui lui passe devant les yeux, de l'immense blockbuster au plus petit film indépendant.

    Si les personnages homosexuels se font rares dans les productions Disney, un des héros du nouveau film de la firme, Jungle Cruise, fait son coming-out dans une scène qui fait déjà beaucoup parler.

    Jungle Cruise entraîne les spectateurs dans une folle aventure aux côtés de la doctoresse Lily Houghton (Emily Blunt), de son frère McGregor (Jack Whitehall) et de leur skipper Frank (Dwayne Johnson) en plein coeur de la jungle amazonienne.

    Entre deux scènes d’action cependant, les deux personnages masculins partagent une conversation à coeur ouvert où McGregor révèle subtilement son homosexualité au capitaine.

    Jungle Cruise
    Jungle Cruise
    De Jaume Collet-Serra
    Avec Emily Blunt, Dwayne Johnson, Jesse Plemons, Jack Whitehall, Veronica Falcon
    Sortie le 28 juillet 2021
    Séances

    Le jeune homme explique avoir refusé de se fiancer à trois reprises car “ses intérêts résidaient ailleurs”. Mais aussi que sa soeur est la seule à l’avoir soutenu après que sa famille et ses amis l’ont rejeté à cause de qui il “aimait”. Une façon discrète de révéler la sexualité du personnage au public sans prononcer le mot gay.

    Interrogé par Variety à ce sujet, l’interprète de McGregor évoque une scène “significative” et précise : “Je pense que c’est une scène très bien écrite à laquelle nous avons beaucoup réfléchi.” Il ajoute : “J’espère que c’est une scène que le public appréciera. Au moment de la tourner, j’étais fier du travail que nous avions fait.

    DEUX CAMPS S'OPPOSENT

    Si un si petit moment a déjà fait couler beaucoup d’encre, c’est qu’aucune discussion de ce genre n’avait encore eu lieu dans un film Disney. Et les rares précédentes représentations de la communauté LGBTQ+ dans les productions du studio aux grandes oreilles avaient suscité la polémique dans les milieux les plus conservateurs voire avaient été censurées dans certains pays.

    Cela avait notamment été le cas pour une scène avec Le Fou dans la version live de La Belle et la Bête ou celle d’un baiser lesbien dans Star Wars : L’Ascension de Skywalker. La séquence de coming-out de Jungle Cruise pourrait donc à nouveau provoquer des remous.

    Mais au-delà de mécontenter une certaine partie de la population, Disney pourrait en irriter une autre qui préférerait, au contraire, des personnages plus affirmés. Sur Twitter notamment, les critiques fusent déjà.

    "Disney fera vraiment n'importe quoi pour éviter d'utiliser le mot gay dans son contenu mainstream, n’est-ce pas", peut-on par exemple lire dans ce tweet de Declan Cashin, un gestionnaire de contenus pour le réseau social à l’oiseau bleu.

    De son côté, Jeremy Blacklow, le directeur des médias de divertissement de l’association GLAAD (Gay & Lesbian Alliance Against Defamation), a déclaré dans un communiqué à l’AFP que le dialogue entre McGregor et Frank était “touchant” et représentait effectivement un "ajout important dans un film à gros budget qui touchera des spectateurs à travers le monde".

    Tout en reprochant que "le sous-entendu de la scène fait qu'il est facile de passer à côté pour quiconque n'y attache pas d'attention particulière, ou pour ceux qui sont trop jeunes pour comprendre la référence".

    Saviez-vous qu'un personnage Disney était inspiré de Dwayne Johnson ?

    Voir le diaporama
    Diaporama
    Disney : 18 personnages inspirés de vraies personnes
    18 photos
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Jungle Cruise par Emily Blunt et Dwayne Johnson : "L'aventure épique de l'été"
    • La Belle et La Bête : la scène gay fait polémique en Alabama
    Commentaires
    • CINÉPHAGE
      - Dans le camp du bien de gauche ... Très drôle.
    • Unité V.
      Tu t'autoproclames ouvert d'esprit tout en continuant à prouver, ligne après ligne, que tu ne l'es pas. Tu enfermes tout le monde dans des cases de façon arbitraire (genre, orientation sexuelle, origines, etc.) tout en les opposant les uns contre les autres. Dans la vie, il y aurait donc les méchants européens-masculins-hétéros d'un côté et les gentils-opprimés (tous ceux qui ne sont pas tout ça) de l'autre ... Tiens, pour te prouver rapidement et simplement l'absurdité de ton raisonnement, je t'invite à aller dans la majorité des pays non-européens pour voir comment sont traités les homosexuels et les femmes par exemple. On verra si ton schéma manichéen si bien dessiné tiendra la route ...Au moins tu assumes d'être sans nuances dans tes propos, ça je te l'accorde. Et ça explique tout de la vacuité de ton raisonnement.
    • Captain Malcolm X
      Je suis ouvert d'esprit, mais malheureusement il y a une caste d'être humain masculin d'origine européenne, très largement hétéro, qui par omnipotence a décidée d'asservir tout ce qui ne lui ressemble pas, pendant des siècles... C'est-à-dire les non-européens, les personnes d'orientation de genre hors de la tradition, et les femmes.Même si il y a quelques brebis galeuses dans le camp du bien de gauche, aujourd'hui ce genre de personnes complètement fermées comme des boîtes de conserves sont majoritairement des droitards conservateurs.Donc au lieu de faire la victime et de quémander comme des sans valeur, je suis sans nuances, et je n'hésite pas à appuyer là où ça fait mal avec ce genre de personnes, tant qu'ils n'auront pas saisi qu'il n'y a pas qu'un seul type d'être humain sur terre.Black Lives Matter. Gay Lives Matter. Même combat.
    • cyril b.
      tu a mis le doigt dessus^^
    • cyril b.
      et bien par exemple à l'époque on ce déroule le film ils ce faisaient appeler des dévians, il suffisait de le dire et pour un enfant c'est pas vraiment explicite alors ça passe mais non ils le font pas....
    • Unité V.
      Tu donnes des leçons d'ouverture d'esprit tout en insultant ceux qui ne sont pas de ton avis de conservateurs droitards ou boîtes de conserve ... Bravo la contradiction. D'autant plus que tu mélanges l'homophobie avec la droite, ce qui prouve un manque certain de culture politique et social. Des homophobes il y en a partout, à droite comme à gauche. L'homophobie, comme tout sentiment de haine, n'a pas de couleur politique. Il y a des gens de droite qui peuvent être ouverts à la sexualité, tout comme il existe des gens de gauche qui parlent d'égalité mais qui s'offusquent d'apprendre que leur enfant est gay.Ensuite tu parles de la communauté LGBT, comme si être gay = appartenir à une communauté, qu'on le veuille ou non ... C'est typiquement avec ce genre de catégorisation qu'on attise les divisions.Bref, tu mets des gens dans des cases, tu insultes ceux qui ne pensent pas comme toi et pour finir tu oses donner des leçons d'ouverture ... Sacré champion.
    • James Ford
      On peut toujours. C'est une question de gestion/d'écriture du perssonage. Et c'était facile de le faire. Encore faut t'il avoir le courage d'y aller pleinement.Ce que je pense Disney (comme d'autres hein), n'ont pas encore le cran ^^.Mais oui...Ca viendra.
    • Naughty Dog
      après oui il y a des petits exemples, mais là encore je parle surtout du genre blockbuster (et bien sûr New Mutants on va pas revenir sur comment a été vendu le film et son aspect plus minimal)It pareil c'est du R-Rated donc forcément déjà tu t'adresses à une autre frange du publicle blockbuster a encore du chemin à faire mais je pense qu'on y va doucement mais sûrement (après pour Jungle Cruise bon c'est très implicite mais d'un autre côté je ne sais pas si le film avait l'espace ou la nécessité pour l'expliciter davantage on va dire)
    • James Ford
      Faux (un peu ^^).La Fox (avant le rachat de Disney), l'avait fait. Avec New Mutants.Et les perso vivait pleinement leur amour.Mais vu qu'il a passé inaperçu, on l'oublie souvent. Pourtant c'était vraiment bien écrit/interpréter se de coté la.Paramount aussi avec Star Trek Sans Limites (au détour de deux scène). Ou avec le reboot de Power Rangers.Warner avec Birds of Prey (mais la encore discrètement). Toujours Warner, avec la suite de l'énorme hit CA chapter 2, avec le perso de Bill Hader.Mais oui, c'est sur qu'ils essaye. Ce qui est frustrant, c'est qu'il soit encore si hésitant. Si l'écriture est la, tout le monde s'en cognera le coquillard. Des millier d'exemple l'on prouver dans les série depuis plus de 20 ans...Donc il serait temps de se jeter a l'eau ^^.
    • Babsy
      La vérité surtout, et beaucoup de personnes ne l’accepteront pas, c’est que Disney et compagnie s’en tapent royalement des causes, ce compte qui vraiment, c’est l’argent amassé par leurs films, série avec leurs messages hypocrite qu’ils mettent a l’intérieur pour faire croire qu’ils soutiennent quelque choses alors qu’ils retourneront leurs chemises dès qu’ils sentiront que l’herbe est plus verte ailleurs.
    • Naughty Dog
      après faut pas oublier que au-delà de Disney, aucun autre gros studio (à part Netflix) le fait pour des blockbustersDisney a eu moins le mérite d'y aller très très doucement : chose qui sera d'ailleurs faite les pieds dans le plat chez Marvel avec Eternals (un des héros est gay et a une famille)
    • singeou7
      Et c'est un film sur l'acceptation de l'homosexualité sans aucun personnage homosexuel, ce qui me semble plus fort que cette énième tentative.
    • Dmitrram
      Certes, mais il faut bien un calendrier, qui doit être servi en premier ?
    • Captain Malcolm X
      Des projets sur la communauté LGBTQ+ toute entière.Comme ça ils auront de nombreux thèmes à aborder, plutôt que de nous sortir toujours les mêmes sujets hétérocentrés vu des milliers de fois.Je sais... c'est difficile pour un conservateur droitard, d'ouvrir son esprit aux autres personnes. Tu t'y feras.
    • Dmitrram
      Vous faites bien.
    • steven
      Je trouve assez abject le fait qu'ils s'achètent une image de grand pionnier de certains combats sans oser aller au front. Bien sûr qu'ils ne sont pas les seuls, ça n'en reste pas moins très critiquable comme attitude selon moi. Je vais pas m'en offusquer mais je ne vais certainement pas les glorifier et encore moins leur donner mon pognon. C'est tout.
    • Dmitrram
      C'est là où on ne se comprend pas. Je ne vois pas sur quel principe Disney devrait donner l'exemple. Parce qu'il se dit exemplaire ? Mais ça c'est le commun de tous les redresseurs de tort, parangons de vertu et autres prophètes autoproclamés : l'hypocrisie. Déjà à l'échelle de l'individu c'est forcément suspect, mais alors quand on veut accrocher ces titres à des boîtes commerciales multimilliardaires, on est dans la farce.Rappelez-vous, l'Afghanistan, l'Irak (pour ne pas dire les Irak), c'est le camp du bien contre l'axe du mal ! Je pensais que les années 90-2000 avait enterré cette vision ingénue du monde...Ensuite, le rythme d'évolution d'une société (et là c'est encore plus complexe, car les produits de Disney s'adressent au monde entier) n'est pas celui de votre propre éducation, formation intellectuelle et culturelle. Il faut l'accepter (je ne dis pas que le combat individuel, ou à petite échelle, pour la reconnaissance des droits et des égalités est vain pour autant).
    • CINÉPHAGE
      Si Disney souhaite vraiment faire un énorme coming-out (et l'assumer ensuite), alors que le studio fasse d'Elsa (la Reine des Neige) une lesbienne. Mais depuis quelques temps les princesses (ou les guerrières) Disney n'ont plus de petit copain.
    • steven
      Nan mais cette scène est pas scandaleuse en soit mais c'est juste Disney qui cache sa frilosité derrière une apparente joliesse d'écriture. Je ne demande rien d'autre à Disney que d'arrêter leur hypocrisie. D'autant que les combats LGBT ne datent pas d'hier, alors qu'une entreprise qui devrait donner l'exemple comme Disney, en soit encore à une accumulation progressive de signaux d'abord faibles, c'est ça moi que je trouve effarant.
    • Marc R
      Et ?
    Voir les commentaires
    Back to Top