Mon compte
    Danse avec les loups : comment Kevin Costner a sauvé la carrière de son ami scénariste
    29 août 2021 à 19:00
    Olivier Pallaruelo
    Olivier Pallaruelo
    -Journaliste cinéma / Responsable éditorial Jeux vidéo
    Biberonné par la VHS et les films de genres, Olivier Pallaruelo délaisse volontiers la fiction pour se plonger dans le réel avec les documentaires et les sujets d'actualité. Amoureux transi du support physique, il passe aussi beaucoup de temps devant les jeux vidéo depuis sa plus tendre enfance.

    Diffusé ce soir sur Arte, "Danse avec les loups" est devenu depuis sa sortie en 1991 un classique du cinéma américain. Un chef-d'oeuvre que l'on doit aussi à Michael Blake, scénariste du film et ami de Costner, qui écrivit son script dans la douleur.

    AMLF

    Porté à bout de bras contre vents et marées par un Kevin Costner qui signait sa première réalisation, Danse avec les loups, diffusé sur Arte ce dimanche 29 août, est devenu un grand classique du cinéma américain depuis sa sortie en 1991.

    Triomphe en salle, le film s'est vu couronner par sept Oscars, dont celui du Meilleur scénario adapté pour le scénariste Michael Blake. Une récompense plus que largement méritée pour l'intéressé, malheureusement décédé en 2015 à l'âge de 69 ans.

    Danse avec les loups
    Danse avec les loups
    3h 54min
    De Kevin Costner, Kevin Reynolds
    Avec Kevin Costner, Mary McDonnell, Rodney A. Grant, Floyd 'Red Crow' Westerman, Tantoo Cardinal
    Presse
    5,0
    Spectateurs
    4,3
    louer ou acheter

    Blake fut un ami de très longue date de Costner. Ils se rencontrèrent en 1981. S'installant à Los Angeles à la fin des années 70, Blake vivait alors difficilement de la vente de ses scénarios. Il devra attendre 1983 et la sortie du film Stacy's Knights, dans lequel jouait Costner, pour voir enfin l'un de ses scripts porté sur grand écran.

    Leur relation devint tendue à mesure que la notoriété de Costner grimpait. Essayant d'aider son ami, Costner arrangea d'ailleurs plusieurs rendez-vous avec de grosses pointures à Hollywood pour Blake, mais rien de positif n'en sortait; d'autant que les échos de ces diverses entrevues qui remontaient aux oreilles attentives de Costner ne brossaient pas tout à fait un portrait élogieux de son ami, que l'on trouvait compliqué et difficile. "Je l'ai envoyé sur plein de jobs, et tout ce que j'entendais en retour, c'était qu'il agacait tout le monde" se souvenait d'ailleurs Costner, racontant l'anecdote dans l'émission The Graham Norton Show en 2016.

    La tension monte d'un cran...

    Toujours est-il que la tension entre les deux est même devenue physique : "il a franchi la ligne rouge avec un ami à moi, et je ne sais pas exactement ce qui s'est passé, mais je l'ai scotché sur un mur. Et je lui ai dit : Peux-tu arrêter de rabaisser tout le monde ? Arrête d'écrire des trucs qui font 120 pages ! Si tu veux vraiment écrire, écris quelque chose qui fasse 88 pages, ou alors 888 ! J'ai réalisé que je lui disais ca alors que j'avais la main sur lui. [...] J'ai cru à ce moment là que c'en était fini de notre amitié".

    Logiquement secoué, Blake lui demanda tout de même s'il pouvait rester chez son ami pour qu'il l'héberge; ce que Costner accepta. Désireux de se consacrer à 100% à l'écriture d'un script, Blake n'avait en outre pas les moyens de payer un loyer...

    Près de deux mois passèrent, durant lesquels Blake sortait à peine de sa chambre, écrivant sans cesse, faisant même quelques lectures de ce qu'il écrivait à la fille de Costner. Mais l'épouse de l'acteur finit par demander à ce que Blake quitte la maison. Kevin, à regret, demanda à son ami de partir.

    Blake laissa sur son bureau le dernier scénario qu'il avait écrit, et parti s'installer en Arizona, où il trouva un job de plongeur dans un restaurant chinois. A cette époque, le malheureux était même sans domicile fixe. Costner avait beau lui envoyer un peu d'argent, Blake lui demandait sans cesse s'il avait lu le scénario qu'il lui avait laissé.

    A force d'insister, Costner finit par s'exécuter et lu enfin le script : c'était celui de Danse avec les loups. "Je n'ai jamais été aussi fier de quelqu'un" lâche, ému, Costner, dans l'émission.

    Mais le combat pour mettre sur pied le film ne faisait que commencer. A l'époque, pas un producteur à Hollywood n'aurait misé un jeton sur un western; un genre largement considéré comme mort et empoisonneur de Box Office.

    C'est à ce moment là que Kevin Costner et le producteur du film, Jim Wilson, suggérèrent à Blake de transformer son script en roman et de le publier, avant qu'il ne soit retravaillé pour être adapté sur grand écran.

    D'abord vendu dans les librairies d'aéroports, le livre devint rapidement un best-seller. Costner put mettre la main sur les droits d'adaptation du livre de son vieil ami, tout en devant aussi mettre la main à la poche pour convaincre les décideurs de produire un film dont personne ou presque ne voulait. La suite appartient désormais à l'Histoire...

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Danse avec les loups : saviez-vous qu'il existe une suite ?
    Commentaires
    • felson
      En effet. Et reprocher à un auteur d'écrire des scénarios de plus de 120 pages, c'est le comble de l'absurde. Comme quoi, Hollywood est un repaire de crétins.
    • felson
      Le roman n'avait pas vraiment besoin d'adaptation vu que le script était déjà écrit ;)
    • meiyo
      Une nouvelle preuve que les scénaristes souvent trop souvent méprisés voire oublier alors que sans eux il n'y aurait pas la pierre angulaire d'un film : l'histoire.
    • Cowboys from Hell
      Oui et plus de 400 millions dans le monde pour un budget de 19 millions. Ce n'est plus un triomphe mais un écrasement total ! 😁D'ailleurs, je me demande combien font ces chiffres aujourd'hui.......
    • Seke
      Je viens de voir, le film a fait 7 280 000 entrées en France :o
    • Might Guy
      Ironie du sort. Transformer un script pour film en roman avant de pouvoir l'adapter en scénario dudit film...Probable que Danse avec les loups ne soit pas le seul qui ait été créé d'une manière aussi tortueuse.
    • L'indien zarbi
      Beau et triste. Cette histoire mériterait elle même un film.
    Voir les commentaires
    Back to Top